Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Un Office du Commerce : Pourquoi faire ?

lundi 3 mars 2008 par Rodolphe Meiller


Pour ceux dont le mot « commerce » et « commerçants » renvoie à la série télévisée « Au bon beurre » ou au cultissime « Traversée de Paris », il me semble important de leur indiquer que le Monde a changé. Si cette étrange corporation est habituellement, même de nos jours, accompagnée d’idées reçues - "ils se plaignent tout le temps", "ils ne disent jamais que cela va", "de toute façon, ils ont des patrimoines immobiliers importants qui leur rapportent plus que leur bouclard",... - c’est aussi parce que, chez certains, elle le vaut parfois bien.

Pourtant, partout en France, depuis quelques années, l’observateur avisé constate, qu’à l’instar des Québécois ou des Belges (ne me demandez pas pourquoi), des commerçants se sont adressés à leurs élus pour envisager leur profession et les affres de leur vie quotidienne différemment. Pourquoi ? Parce que le comportement de leurs clients évolue sans cesse, et qu’il faut s’adapter ou... disparaitre.

Cela s’appelle des Offices du Commerce ici, des Conseils Economiques ailleurs.

Bref, une instance officielle, formelle, formalisée, dotée de moyens financiers et humains concertés, où se retrouvent des représentants des Chambres Consulaires, de l’Union Commerciale la plus importante, mais aussi l’Office de Tourisme ou certains services municipaux dits « techniques » comme l’urbanisme ou l’habitat.

L’objectif est simple. Placer le commerce au cœur de la gestion de la ville, comme un des éléments structurants de la vie des Citoyens, au même titre que le tourisme (qui a gagné ses lettres de Noblesse depuis plus longtemps), les services sociaux, les parcs et jardins, l’aménagement, la culture,...

Pourquoi ? Parce que le commerce d’une ville, et d’un centre-ville qui plus est, est un des piliers du lien social, de la vie économique, du dynamisme, de l’attractivité du territoire (la gué-guerre centre ville /périphérie n’est plus d’actualité), enfin, tout ce que chacun peut y souhaiter, dans un équilibre juste et un juste équilibre.

Mais voilà. A Orthez, à Oloron, à Bayonne ou à Billère, la Municipalité a franchi le pas. A Pau, jusqu’à maintenant, il en est rien Pourtant, les partenaires sont prêts depuis des mois. Les Hommes sont dans les starting-blocks. Les dossiers ont été transmis aux autorités compétentes.

Mais la Volonté Politique est encore absente.

Conclusion. Une gestion caricaturale de ces dossiers. Exemple. A la demande de quelques commerçants qui ont -légitimement- demandé à Monsieur le Maire qu’un effort soit consenti pour améliorer la signalétique de leur rue et inciter au trafic et à l’activité économique, la réponse est tombée : l’installation du totem ci contre. Certainement beaucoup de travail pour mobiliser une équipe, le concevoir, définir le texte, choisir la police, choisir un prestataire, ...

Résultat : qui l’a déjà vu ? Quel impact peut-on légitimement envisager pour un support illisible et atone ?

Bien sûr, personne n’est à blâmer. Monsieur le Maire répond à une demande de ses administrés. Ces mêmes administrés ne savent plus vers qui se tourner pour exprimer leur douleur, leur colère, leur désespoir (c’est selon) dans un contexte économique qui leur est objectivement défavorable (rappel : 500 emplois perdus sur le cntre-ville en 3 ans), et cherchent des bouées.

Un emplâtre sur une jambe de bois diront certains. Un patch pour passer le cap diront les autres. Ne nous attardons pas, c’est fait.

Oui, un Office du Commerce permettrait de réfléchir globalement à la politique à mener désormais en terme de signalétique des rues, des parkings, en terme d’animation, de communication, d’urbanisme commercial (ah, la fameuse arme du "droit de préemption", d’actualité face aux comportements légaux, mais voyoux, de certains, mais si difficile à manier), j’en passe, en concertation avec tous ceux qui , dans leur coin, s’affairent et tirent la charrue parfois dans des directions opposées. Simplement parce que leur "Vie" est en jeu.

Tous les candidats y sont donc favorables. Mais peuvent-ils nous en dire un peu plus ? Quelle ambition ? Quelle vision et quelle stratégie ? Et quels moyens lui donneront-ils ?


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Un Office du Commerce : Pourquoi faire ?
7 mars 2008, par Palois en colère  

Cette envie de créer un office du commerce est proposée dans le programme de François Bayrou !!!

J’adhère pleinement à votre approche.

 smiley

> Un Office du Commerce : Pourquoi faire ?
3 mars 2008, par AML  

Je n’ai pas, vraiment d’information fiables à ce sujet ..... mais l’article que vous nous proposez me paraît être une "bouffée d’oxygène" pour redynamiser une ville, une région, et aller dans le sens de la vie de notre XX1ème siècle.

Ma seule "réticence" : que tout cela se fasse VRAIMENT en concertation avec des personnes et/ou organismes COMPETENTS. Nous sommes "las" des "bricoleurs" !!!.......

   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

France - Exporter : l’urgence nationale
Séparation ?
UPPA - Ouï à l’I.A.E.
Un accord historique
Laurence Parisot et le Medef pour la fin de l’acier en France ?
Soficar : Un monument du territoire
Les faiseurs d’affaires
Un appel de l’Amicale des Foreurs et des Métiers du pétrole
Grand Pau - "Et le chômage, bordel !"
Hydrocarbures : Halte aux cassandres , produisons français !
Coup de fourchette : Les « Maîtres Restaurateurs en Béarn et Soule »
L’Argentine n’est pas la Grèce
Crise économique : L’exemple argentin
Compétitivité des entreprises à Pau : les conséquences d’Idélis
T.V.A. et T.N.T.
Energie peu chère, c’est fini !
L’homéopathie peut-elle soigner la France ?
TVA et Traviata
Rigueur et rigueur
Des Européens bien naïfs



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises