Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pau, ville so british...

samedi 15 mars 2003


C’est une suite de trois articles sur Pau, ville anglaise, que nous propose Jacques Chotard.
L’important patrimoine historique que les anglo-saxons nous ont légué a indiscutablement été négligé d’un point de vue touristique.
La ligne qu’ouvre RYANAIR est l’occasion ou jamais de lui redonner vie. Mais, qu’on ne s’y méprenne pas, cela ne se fera pas tout seul. Toute l’Europe du sud sollicite déjà la riche banlieue londonienne. Il faudra donc aller chercher les anglais à Londres et ne pas les attendre sans agir à Pau-Pyrénées sinon la ligne connaîtra le sort de celle qu’avait ouverte Air Littoral entre Pau et Londres il y a quelques années... Et comme il faut un début à tout, peutêtre pourrions-nous commencer par traduire en anglais le site internet officiel de la ville de Pau ... (et pendant qu’on y est en espagnol pour nos voisins du sud).

Les nombreux ( ?) britanniques qui, à compter du mois d’avril, vont arriver quotidiennement à l’aéroport de Pau-Pyrénées, grâce à la création de la ligne “low cost” de RYANAIR entre Londres et Pau, seront certainement pour une bonne part, surpris de découvrir à quel point la cité d’Henri IV a été marquée par l’influence britannique.
Contrairement à une bonne partie des territoires du Sud-Ouest (Gascogne, Armagnac, Guyenne...), occupés par les anglais au Moyen Age, cette influence n’a pu s’exercer que tardivement à Pau et en Béarn, pays souverain et indépendant. Il faut attendre le début du XIXe Siècle et la “libération” du Sud Ouest de la France par les armées du Généralissime Wellington pour que le charme de Pau et du Béarn soit enfin reconnu. Le retard est alors rattrapé à grand pas...

C’est d’abord la venue par hasard de Lord Selkirk (vice-roi du Canada) qui, gravement malade, vient profiter du climat sédatif de Pau et meurt dans la capitale béarnaise en 1820.
C’est un peu plus tard, dans les années 1835-1840, que les britanniques, riches du commerce de l’époque Victorienne, malades des poumons amplifie cette mode. N’oublions pas qu’à la même époque Londres est une grande cité industrielle victime de nuages de “smog” (le brouillard “fog” s’ajoutant à la fumée des mines et usines “smoke”). L’arrivée du Chemin de Fer à la seconde moitié du XIXe siècle accélère le mouvement et permet à des britanniques par milliers de visiter et de séjourner à Pau. C’est alors la transformation de Pau, la Cité Béarnaise, bourgeoise et provinciale, en “ville anglaise” accueillante et animée.

La suite au prochain numéro : Pau, un condensé d’Europe britannique face aux Pyrénées...

- par Jacques Chotard


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

Oloron : "Poétissage" au Printemps des Poètes
Lire - Ça passe ou ça casse
Plus de musique !
Au pays des rêves
Pour les livres et les contes, le lieu compte
Projet Frankenstein
Pau - Histoire(s) de Printemps
A découvrir ou redécouvrir : les champignons
La grande migration
« Les Musicales de Thèze »
Demain samedi, allons danser !
L’histoire de la Librairie Tonnet
Une autre campagne ?
Théâtre de l’Echiquier : Pour que ne meure pas « Malade Imaginaire »
Photo, sculpture, la matière dans tous ses états s’expose à Lacommande
Un concert du Nouvel An déjanté, de Strauss à Abba !
Pourquoi ne pas (re)découvrir l’Espace ski de fond du Pont d’Espagne, à Cauterets ?
Flash back et changement de ton au Musée des Beaux Arts de Pau
A Noël, qu’offrir ? Un « rompol * » ?
Pau, les Etoiles au firmament



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises