Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !

lundi 21 janvier 2008 par Bernard Boutin


Il n’était pas nécessaire d’aller au théâtre vendredi soir. La salle du Conseil municipal, bondée et surchauffée, était le lieu de sortie à ne pas rater.

À l’affiche, une superproduction mixant tous les styles : Une fin d’année scolaire où les potaches malmènent leur prof ; Un combat de boxe toujours perdu d’avance ; Une corrida avec tous ses mouvements : picador, banderilles, passes et pour finir... la mise à mort.

Difficile de nommer tous les acteurs de cette production. Beaucoup ont donné du leur dans un hallali général.

En pointe, d’un côté : Marie José Bouscayrol, Jean Louis Pères, Jean Paul Brin, Elisabeth Poquet, Josy Poueyto, Martine Lignières-Cassou, André Duchateau, Danièle Iriart, Eric Schatz, Henri Lambert etc.

De l’autre Yves Urieta, un tantinet bonhomme au début, et de plus en plus blafard, au fur et à mesure que les coups lui étaient assénés.

Attaqué sur la méthode, il s’est vu d’abord recalé sur le budget annexe d’un Palais des Congrès à l’encéphalogramme quasiment plat. Peu de projets de prévus pour le premier semestre 2008. Des résultats 2007 largement en deçà des objectifs : 3% du chiffre d’affaires à l’international ; 20% au national et tout le reste en local. Vote : 23 contre, 6 abstention, 19 pour. Ce n’était que le début.

Le Maire, sera ensuite renvoyé dans les cordes, sur l’un des deux congrès majeurs prévus pour l’Eté 2008, avec le refus d’accorder une subvention de 314.370 € au Championnat d’Europe de Bridge. Près de 300 € de prévus par participant ! Critiques : Le montant et l’absence de financement extérieur qu’il était pourtant prévu de rechercher.

« Les Coulisses de Pau » apparaissent par l’intermédiaire de Jean Paul Brin qui demande au Maire comment se fait-il que des photos, propriété de la collectivité, apparaissent dans ce nouveau gratuit palois ? « Je ne sais pas » répond Yves Urieta. L’attention de l’assemblée est à son comble. Jean Paul Brin de demander alors de porter plainte pour vol et mener une enquête interne dans les services. « On regardera ça » répond le maire. Un ange passe...

Nouveau moment fort quand Henri Lambert plante les banderilles sur l’inadmissible subvention prévue à la Section Paloise Pelote pour rembourser ses impayés auprès du gérant du Complexe de Pelote. « Tout le monde paye. Alors, pourquoi pas la Section ? ». Tout y passe : « copinage » (H. Lambert), « détournement de fonds » (Danièle Iriart), « subvention amorale » (Martine Lignières-Cassou), « demande pas claire » (Jean Louis Pères), « la commission a reçu les éléments trop tardivement » (Patrice Estanguet).

Bref, devant les coups, le Maire retire la délibération. Il est livide. De même Gérard Pierrou. Dégouté, Jean-Pierre Casty, membre de la section paloise pelote, soutien UMP d’Yves Urieta, quitte la salle.

Et, ce n’est pas fini. Arrive alors, la délibération concernant la fin, le 15 mars, du contrat liant la ville avec le gérant du Complexe de Pelote. Dès le 16, il est prévu la mise en régie directe par la ville. Il n’y a pas d’autres possibilités.

Coup de colère général. Pourquoi n’avons-nous pas débattu là-dessus ? Martine Lignières-Cassou : « nous sommes mis devant les faits accomplis », « les bras m’en tombent », « gestion calamiteuse », « Comment ne pas s’en soucier avant ? » et Josy Poueyto d’en rajouter une couche : « Y-a pas le choix. C’est comme pour la médiathèque » et un définitif « Yves Urieta est Sarkoziste. C’est : moi, je décide ».

L’enjeu est économique mais aussi celui du service rendu ; le gérant actuel ouvrant le site 7 jours par semaine jusqu’à minuit. Combien cela va-t-il coûter à la collectivité avec les heures supplémentaires que cela implique ?

Un conseil municipal marquant tristement la fin de la brève période Urieta qui, à vouloir tout-faire-tout-seul, a multiplié les erreurs et s’est mis à dos beaucoup, beaucoup de monde...

Alors qu’une page se tournait, il n’a même pas eu l’élégance de saluer le travail fait par l’ensemble des élus. Parmi eux, beaucoup allaient quitter définitivement cette salle après y avoir travaillé si longtemps : Laure Pareilth-Peyrou, Henri Lambert, Elisabeth Poquet etc.

Pas le moindre hommage, ni remerciement. Un manque de panache évident. Il était temps que l’intermède Urieta se termine...


- par Bernard Boutin


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
25 janvier 2008, par gerard  
Abus de droit

Le maire a certes le droit de reprendre la gestion du complexe de pelote en régie directe, mais je reprécise en régie directe si elle doit être confiée à la section sous la haute reponsabilité de monsieur pierrou (il en rêve) ce sera une très grosse faute. N’y a t-il pas obligation de passer par un appel d’offre ?

> Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
22 janvier 2008, par Pierre-Henri  
Si seulement c’était vrai...

Le site d’A@P est devenu en peu de temps une tribune anti maire actuel. J’avais cru comprendre que le but que s’étaient fixés les créateurs était de faire de la politique autrement, pour le autrement on peut repasser... Il y a un fait que vous semblez vouloir ignorer, tous les élus qui sont au Conseil Municipal sont ceux qui, majorité et opposition confondus, se sont couchés pendant plus de 30 ans devant M.Labarrère et qui ont voté sans discuter tout ce que nous payons aujourd’hui. C’est donc la révolte des "Laquais". Un peu de pudeur de temps en temps ne fait pas de mal... Pour que ce soit le dernier conseil de l’ère Labarrère, il aurait fallu que tous ceux qui faisaient partie de son équipe aient quitté, au lieu de cela ils se sont répartis dans les diffèrentes formations politiques, c’est mieux pour exporter le clientélisme.

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    22 janvier 2008, par alexis  
    Laissez donc feu Labarrère reposer en Paix. Il faut aujourd’hui tourner la page. Pau a besoin de changement et d’une nouvelle impulsion. Qui pourra la donner ?

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    23 janvier 2008, par pehache  

    Vous n’avez pas complètement tort, Pierre-Henri. Il y a une dimension cathartique dans ces rebellions.

    Yves Uriéta mérite à mon sens ce qui lui arrive, mais je ne peux m’empêcher de penser également que beaucoup d’élus (y compris de l’opposition) lui font payer leur propre soumission volontaire au système pendant si longtemps. Uriéta est devenu pour ces élus un punching-ball bien pratique pour se refaire à bon compte une façade d’indépendance d’esprit et de combativité qu’ils n’ont pas eu par le passé.

    J’en viens même à avoir un certain respect (modéré, hein, n’exagérons rien !) pour ceux qui continuent à soutenir Uriéta, sans aller hurler avec les loups. Ils représentent certes une façon de gérer la ville que je ne veux plus voir à Pau, mais tout en en prenant plein la tête actuellement, ils montrent une certaine fidélité à ce qu’ils sont et envers leur leader. Lâcher Uriéta aujourd’hui, c’est si facile...

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    24 janvier 2008, par Pierre Dubruchou  

    J’avais cru comprendre que le but que s’étaient fixés les créateurs était de faire de la politique autrement, pour le autrement on peut repasser...

    Pan sur le bec, comme ils disent au Canard Enchaîné smiley ...

    Admettons cette critique. Mais elle fait un peu fi des nombreux articles de fond et de réflexion qui sont publiés sur A@P. Voir notamment la série des articles sur la charte des NPM, qui est le résultat d’un gros travail de fond. Le fait est que ces articles attirent moins de commentaires et de joutes qu’un compte-rendu sportif du conseil municipal. En sommes-nous responsables ?

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    24 janvier 2008, par Pierre-Henri  
    C’est justement parce que je ne fais pas fi de vos articles de fond et de réflexion (vous pouvez constater que je vous lis régulièrement) que je me permets de vous donner mon avis quand je trouve que vous dérapez. Cordialement

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    26 janvier 2008, par Danièle Iriart  

    Il y a aussi une toute petite opposition qui a refusé pendant 7 ans, avec obstination, de se coucher devant Mr labarrère, et devant Mr uriéta.

    Merci pour elle.

    La critique est facile Pierre Henry

    Qu’auriez-vous fait si vous aviez été élu à notre place ?

    Merci de répondre à cette question.

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    28 janvier 2008, par Pierre-Henri  
    Je ne suis pas élu à votre place...qui ne doit pas être si mauvaise puisque vous en redemandez. De plus si j’ai bien compris le micmac palois, vous vous alliez avec ceux qui vous ont écrasé pendant toutes ces années, drôle d’opposition. Ceci étant dit je vous reconnais volontiers que sur l’escroquerie du FIPAU vous êtes la seule qui a osé la dénoncer dès le début. Dont acte.

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    22 janvier 2008, par Jeanne  

    M. Boutin,

    Rien à voir avec le sujet mais j’apprends que vous allez mettre en pratique le NPM avec notre Messie et Josy. Fini le clientélisme ; la transparence sera la règle !!!

    Après le tramway , la salle de 1200 places, c’est un des nouveaux scoops.

    Bonne chance !

    Espérons qu’Alternatives Paloises gardera son impartialité.

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    22 janvier 2008, par Colombo  

    Jeanne, d’où tenez vous cette information ? Vos sources sont-elles crédibles ? Pouvez-vous les citer ?

    Bernard, vous confirmez ?

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    22 janvier 2008, par Jeanne  

    Colombo,

    Si j’ai été victime d’une rumeur, attendons le 1er février car la liste de FB sera dévoilée .

    Je comprends que B Boutin ait envie d’agir mais je compte sur son honnêteté pour ne pas démolir la liste Cap et coeur qui est très motivée et qui bosse.

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    23 janvier 2008, par Stick  
    CAP ECCOEURE c’est comme cela que je vois la liste de Martine, Martine 11 ans première adjointe et beaucoup plus encore à la Mairie, il ne faudrait pas l’oublier Jeanne !!!! il fallait se mettre au boulot plus tôt !! pour moi c’est trop tard aujourd’hui.

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    23 janvier 2008, par François  

    Aujourd’hui, tout le monde parle comme s’il ne s’était rien passé pendant les mandats de Labarrère. La critique systématique est sans doute devenu le dernier jeu à la mode localement.

    N’oubliez pas que Labarrère et son équipe ont été (ré)élu 6 fois tout de même. Et il y a 1 an et demi, tout le monde pleurait sa mort. Alors ce n’est pas parce que le vent a tourné et que l’un des candidats tente de nous faire croire que c’est la chaos à Pau qu’il ne faut pas rester mesuré dans sa critique, Stick.

    Labarrère a fait de bonnes choses pour cette ville. Martine a bossé en tant que première adjointe et on ne peut pas dire qu’elle n’a rien fait durant ces années. Mais lorsqu’on a Labarrère au-dessus de soi, la marge de manoeuvre est forcément limitée.

    Aujourd’hui, elle a les mains libres, elle essaie de donner une nouvelle impulsion à la ville et de proposer une nouvelle politique. Essayez au moins de lui reconnaître ça et respectez le même si vous ne soutenez pas.

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    23 janvier 2008, par Gargamélito  
    Jeanne la nouvelle Diaz Paloise, voyante, extra lucide ou pas la lumière à tous les étages ?? Je penche pour la troisième solution, heureux les simples d’esprit, le royaume des cieux leur appartient. Jeanne sans rancune, mais faites moi plaisir consultez....

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    26 janvier 2008, par DF  
    Alors, il semblerait que ce n’est pas jeanne qui ait besoin de consulter... aujourd’hui certains doivent ce sentir un peu stupide en se relisant smiley

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par 007 Grolandais chutttttt  

    Suite à une indiscrétion du Gouvernement Grolandais, nous apprenons que le Président Nicolas Sarkosy organiserait son prochain diner de cons avec en Guess un maire du Sud- ouest. L’excellente presse libre Paloise, "les coulisses de Pau" , laisse entendre que ce diner pourrait se tenir demain mardi 22 Janvier à la mairie de Pau !! Utiatia y va toujours plus loin !!!!!!et Nico l’aime çà !!!!

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Cété juste pour dire ke c top secret  
    faut du lubri monté comme un poney not Président

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par AC  

    Dépêche AFP - lundi 22 janvier 15h02 :

    Interrogé sur la candidature du président du MoDem François Bayrou à Pau, face au sortant PS Yves Urieta qui est soutenu par l’UMP et à la liste officielle du PS conduite par la députée Martine Lignières-Cassou, M. Juppé a indiqué qu’il pensait que « l’élection de François Bayrou serait une bonne chose pour Pau et pour l’Aquitaine ».

    Visiblement, le maire de Bordeaux n’a pas la moindre considération pour son « collègue », l’actuel maire de Pau. Est-ce si étonnant ?

    > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Bernard Témoin des faits relatés  

    VERIDIQUE :Pas complètement effondré notre Maire, puisqu’à l’issue du Conseil tout ce "petit monde", lui et sa garde rapprochée s’est retrouvé à la Taverne de Maître Kanter ou ce "beau monde" a porté un toast à la santé de notre Président Sarkosy !!!! Pince moi je rêve !!

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Cété juste pour dire ke c top secret  
    Uriéta lève un verre à la zanté de sarko cà c’est de l’info pas scoop !!!! y fait ça partout......

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Gérard  

    Dommage que cet article n’en dise pas beaucoup plus que le compte rendu dans la presse loacle.

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Gérard  
    locale biensur... on a frolé le cloaque...

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Cetautomatix  

    A propos de la presse locale, le CR fait sur la République explique que ces mouvements sont simplement dus à l’approche des elections. Soit une analyse toute différente de celle de M. Boutin.

    M. Boutin, vous êtes beaucoup trop parti pris ! Vous nous désinformez !

    Il est fait rapidement mention dans la Rep d’un appel d’offre sur 3 ans à une agence de com. Que c’est il passé ? Encore une preuve de la stupide fievre partisane décrite par la Rep, ou vrai débat sur la méthode U ?

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008  
    En ce qui concerne l’agence de com, il serait intéressant de réfléchir à savoir qui et quelle agence a profité en quasi exclusivité du règne Labarrere. Ce marché a été voté alors que la commission d’appel d’offre n’a pas encore choisi la société à retenir. Peut être une manière supplémentaire de remercier ses amis et de lier la prochaine municipalité à une société de com, chargée de gérer le budget com de la ville et de choisir les supports (presse, radio, tv .. locales et nationales) pour 3 ans ! INCROYABLE mais vrai !

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Jauvrys  
    La République, oui. Mais pas Sud-Ouest qui est plus précis  smiley

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Alain  
    Etant présent du début à la fin du Conseil, et ayant lu la presse avec grande attention, je suis tout à fait d’accord avec ce que relate Bernard Boutin.

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Jacques Saury  

    non, non : on est en plein dedans.

    cloaca maxima = les égouts de Rome et désormais le dégoût à Pau

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par tell  
    vouloir

    Une solution, retransmettre la assemblée par radio local, ça se sûr il faut du courage ! et rien l’interdit. Pau mérite mieux, le centre ville et la circulation n’est pas convenable d’une ville avec un cadre pareil !. Allez visité de l’autre côté de Pyrénées et vous verrez, avec aide ou sans l’encadrement dans la nature, de là cité et des citoyens dans la cité.

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Ravaillac  

    Pas très jolie le comportement d’Alternatives Paloises qui a décidé de censurer la déclaration de Dianelle Iriart "BIBI" qu Yves Uriéta lui a empêché de faire sur son bilan lors du conseil municipal du 18 janvier. La déclaration était signée et donc engageait sa signataire.

    Cette petite collusion Uriéta / Boutin pour censurer "BIBI" est une première et inabituelle sur le site.

    Après tout il y a un début à tout... peut être que les ambitions de M. Boutin nous réservera des surprises dans les listes qui restent à venir.

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Jean Louis  
    Ci s’est vrai qu’Alternatives censure c’est un véritable scandale. J’avais beaucoup apprécié votre ouverture lors de l’affaire du FIPAU. Aujourd’hui votre silence est sans doute comme l’écrit Ravaillac une possible gamelle de soupe pour M. BOUTIN... affaire à suivre

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Pierre Dubruchou (animateur d’A@P)  

    Jean-Louis, vous voyez vraiment Bernard Boutin aller à la soupe chez Yves Uriéta après tout ce qu’il a écrit sur lui ???

    Soyez sérieux une seconde...

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Nestor B.  

    "Bernard Boutin aller à la soupe chez Yves Uriéta ", là vous délirez, vous diffamez, vous blasphèmez...

    Mais "aller à la soupe chez Bayrou" ?, cela parait plus vraissemblable.

    A suivre...

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Autochtone palois  

    Jean-Louis, le mot "censure" n’est pas adapté. Il vaut mieux parler de prudence.

    Si Danièle Iriart publiait elle-même son texte, je suis sûr que A@P créerait un lien qui vous permettrait de lire ce texte, que j’aurais bien aimer signer !

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Jacques Saury  
    CENSURE ? mais, à quel propos ? pourquoi ? Au nom de quoi A@P serait-elle obligée de publier un texte, de qui que ce soit ?? Vos remarques sont hors sujet et le mot de censure totalement inadapté !

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    22 janvier 2008, par Anne Tème  
    Il y a pire que la censure, c’est les censeurs qui se croient investis d’une mission, d’une vérité qui leur octroie le droit de dire ce qui est bien ou mal, c’est hélas dans ceux là qu’il faut malheureusement vous classer mon cher Jacques Saury

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Peggy  

    Jean-Louis

    Vous ne manquez pas de culot ! reprochez-vous à Alternatives paloises de ne pas pouvoir publier les informations qu’on ne trouve pas ailleurs ?

    Les organes de la presse locale et leurs journalistes pourraient probablement être plus "investigateurs" et y prendre leur part.

    En faire le reproche à AP , dans quel but ? Pour évacuer un vrai problème de démocratie ? Alors voyez plutôt côté du Maire et de sa façon d’étouffer la curiosité.

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Jack Fagot-Barraly  
    dernier conseil municipal de l’ére Labarrere

    Je monte au créneau pour défendre B Boutin si tant est qu’il en ait besoin .Alternatives Paloises est un peu le Canard enchainé Palois et c’est réjouissant ! smiley car il y en a pour tout le monde . Le résumé qu’il fait du dernier conseil municipal est fidèle a la réalité .Beaucoup de ceux qui y étaient me l’ont dit . Alternatives Paloises fait réagir C’est un de ses objectifs .Cela change du ronron quotidien . Bravo Bernard Boutin ! smiley

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Pierre Dubruchou (animateur d’A@P)  

    Merci Jack pour votre soutien.

    Toutefois, vous comparez A@P au Canard Enchaîné, et cette comparaison a quelques limites. Il ne me déplairait personnellement pas de jouer à Pau le rôle du Canard Enchaîné, mais en pratique ce n’est pas possible : le Canard Enchaîné a les moyens financiers d’affronter les procès qui lui tombent régulièrement sur les plumes. Ses rédacteurs peuvent donc prendre des risques. Nous ne le pouvons pas.

    Nous pouvons jouer le rôle du poil à gratter, mais en faisant toujours très attention de ne pas aller trop loin...

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Pierre Dubruchou (animateur d’A@P)  

    Cher "Ravaillac",

    vous semblez étonnament bien renseigné. Cette info est récente et connue seulement de quelques personnes proches d’A@P.

    Mais puisque vous en parlez : en effet D.Iriart nous a soumis le texte de la déclaration qu’elle voulait faire au conseil municipal et qui a été censurée par Yves Uriéta.

    Après discussion, nous avons estimé que publier ce texte était trop risqué pour nous : contrairement à ce que vous semblez penser (ou faire semblant de penser), en le publiant A@P engagerait sa responsabilité au même titre que son auteur. Et nous n’avons malheureusement pas les reins assez solides pour supporter une éventuelle action en justice.

    Si il y a quelque chose à déplorer dans cette histoire c’est le déni de démocratie à plusieurs niveaux :

    1) au niveau du conseil municipal, où la maire peut empêcher un élu de s’exprimer

    2) si elle ne publie pas non plus ce texte, au niveau de la presse locale (mais peut-être le fera-t’elle ?). En effet, la presse locale est en principe mieux armée qu’A@P pour cela : financièrement elle peut prendre plus de risques que nous, et un organe de presse (ce que A@P n’est pas) peut "dans l’intérêt public" publier des choses que ne peut se permettre de publier un simple site.

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008  

    Amusant votre réponse, si ce n’est que le soir du conseil Mr Boutin s’est engagé à passer la déclaration de Mme Iriart.

    Affaire à suivre n’est ce pas ?

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Tove  
    Et dire que tous ces gens qui se tirent maintenant dessus nous ont dirigé la ville depuis des années.On comprend mieux pourquoi les décisions stupides pouvaient passer :chacun en profitait sans doute à sa manière,maintenant c’est sauve qui peut ! Vraiment aucun de la majorité municipale sortante y compris ceux ou celles déjà sortis ne devrait être reconduit.La sanction s’impose. L’alternative ne m’enchante guère Tove

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Sandra  

    Le texte de Mme Idiart sera probablement repris par cet organe d’information indépendant (comme il l’affirme) qui se nomme Les Coulisses de Pau et distribué gratuitement dans nos boites. Enfin on peut rêver.

    A noter qu’on cherche en vain (jusqu’à présent) au Journal Officiel l’Association pour le Développement des Médias de Proximité l’association derrière cette publication d’après l’ours de la page 2. http://www.coulissespau.com/coulissespau3.pdf Aurait-elle été inscrite à la Préfecture après le 22 décembre 2007, date de la dernière parution des déclarations de constitution ?

    De plus en plus surprenant, le N°1 de Coulisses de Pau ayant été publié le 7 janvier 2008 "ils" ont fait l’exploit, entre le 22/12 et le 7/01 (soit 15 jours de période de fêtes), de constituer l’association, trouver le financement, rédiger ce journal de 8 pages, l’ont fait imprimé (pas en France, en Espagne ou en Italie probablement) et l’ont fait distribué dans les boites à lettres de Pau ! Monsieur Urieta affirme ne pas savoir de qui il s’agit, et ne pas connaître ce philantrope discret. Pourtant dans cette équipe secrète ce sont tout sauf des amateurs ! D’ailleurs Urieta n’est pas tenu au courant puisque le N°3 de la même publication utilise une photo avec le copyright de l’office du Tourisme de Pau. Quelqu’un a bien donné l’accord, et sans en parler au maire ?

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Ravaillac  

    C’est Gérard Pierrou qui a démarché divers organisme et qui est intervenu dans certains lieux pour s’assurer que la distribution serait faite.

    En toute neutralité bien sûr

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Gargamel  
    L’éminence grise du monstre

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Jacques Saury  

    STOP !

    Ni la presse locale ni le Canard enchaîné ne publierait un texte contenant des affirmations NON AVÉRÉES puisque cela semble être le cas. Ce n’est pas que le Canard ait les reins solides, c’est qu’il n’a que très rarement perdu un procès (il en a d’ailleurs peu) car il peut apporter la preuve DE TOUT ce qu’il énonce. Et il ne publie de texte qu’issu de ses propres journalistes, il ne s’est jamais fait le relais d’une intervention politique. Pas plus que la presse locale. Heureusement.

    Un élu du peuple DOIT et DOIT POUVOIR s’exprimer librement dans l’enceinte où il siège. Là est la censure et nulle part ailleurs ! Et surtout pas ici.

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Pierre Dubruchou  

    Jacques,

    même en étant sûr de son bon droit et de pouvoir prouver tout ce qu’il dit, un journal comme le Canard doit avoir les reins solides pour parer aux frais de justice (avocat et Cie) en cas de procès. Demander à Danièle Iriart (justement) combien cela lui a coûté pour se défendre contre l’organisateur du FiPau lors du procès que ce dernier lui avait intenté pour diffamation (procès qu’elle a finalement gagné).

    Concernant le texte dont il est question aujourd’hui, je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous : la presse devrait non seulement dénoncer le déni de démocratie lors du conseil municipal, mais pouvoir (devoir ?)publier le texte qui n’a pas pu être lu lors de ce conseil, qui est une séance publique. Comment le citoyen sinon peut-il être informé ? Si la presse ne peut ou ne veut pas le faire, il faut se poser des questions sur sa liberté réelle.

    Question : si D.Iriart avait pu lire son texte en séance, serait-il ou non condamnable de le publier ?

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Jacques Saury  

    En tout cas, ça se plaide. ou plaiderait. Car ce serait la reprise de propos DÉJÀ dévoilés en séance publique qui, de toute manière, se retrouveront dans les minutes du Conseil.

    Madame Iriart n’échapperait tout de même pas au risque de la plainte en diffamation. mais la jurisprudence est plus favorable quand les propos d’un élu ont été tenus en séance. D’ailleurs, la coutume veut que les élus ne portent pas plainte les uns contre les autres pour des propos tenus en séance... sinon, Bernard Laporte, notre secrétaire d’Etat aux Sports, ruinerait les bancs PS de l’Assemblée nationale smiley

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Jean  
    Je viens de prendre connaissance du texte en question. Il ne comporte rien qui ne soit de notoriété publique, ni rien de visiblement diffamatoire, ni rien qui puisse facilement se démontrer. Je ne comprends pas la position de ce site de ne pas la publier. Quand on revendique la transparence municipale il faut savoir l’assumer. Cette femme est intègre et courageuse, elle mèrite mieux que la censure.

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Bernard Boutin  

    Bonjour Jean,

    Voulez-vous qu’on vous embauche bénévolement et assurer la direction de la publication avec tous les risques de poursuites que cela implique ?

    Soyons sérieux, les palois, je l’espère, mesurent que depuis 5 ans, je prend pas mal de risque pour notre démocratie locale et cela sans filet.

    Par rapport au papier de D.I., j’ai demandé au "cercle rapproché" d’A@P son avis : 1 voix pour, 14 contre.

    No comment.

    Bien à vous.

    PS : Pourquoi n’allez-vous pas le proposer à SO et Pyrénées Presse ? Ils devraient vous écouter.

    Bernard

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Joëlle B. L.  

    Le passé récent nous a montré que l’intégrité ne suffit pas face aux notables et autres plaideurs de mauvaise foi.

    Nous avons en mémoire l’affaire du FiPau où D. Idiart a eu tort d’avoir raison trop tôt. Les questions qu’elle posait lui ont valu une assignation pour difamation. Les juges palois ont dit qu’elle n’avait commis aucune faute mais lui ont quand même laissé les frais de justice à payer ! Et, sans rire , la Justice interdit de commenter une affaire jugée...

    (Il est vrai qu’en l’occurence mettre en cause des "élites" encartées au PS était osé. Et le dossier n’est d’ailleurs toujours pas ressorti, encore à l’enquête 18 mois après la déconfiture de juin 2006).

    Alors B Boutin a raison de rester prudent, malgrè l’activisme de certains qui souhaitent le voir prendre des risques et espèrent qu’il peut se discréditer.

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Pierre  
    Effectivemnt le soir de ce fameux conseil j’ai parfaitement entendu Monsieur Boutin affimer qu’il passerait sur Alternatives Paloises le texte de Madame Danielle Iriart. Je serais profondement déçu qu’il ne tienne pas parole.

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Jean  

    Bernard aurait il choisi son camp ?

    Si oui il devrait faire son "coming out"

    Nous sommes suspendus à sa déclaration !

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Pierre Dubruchou  

    Pierre,

    Bernard Boutin a eu la sagesse de consulter le reste de l’équipe d’A@P.

    Est-ce vous qui l’accompagnerez devant le juge en cas de problème et qui paierez les frais de justice ?

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Guillaume  

    A quand le conseil municipal en vidéo, même en amateur ? Je suis prêt à héberger les vidéos.

    Cela pourrait créer des buzz comme à ASNIERES

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Paul  
    une majorité municipale peu courageuse

    En tout cas, en assistant à ce dernier conseil municipal "labarrérien" (qui ternira à n’en pas douter l’image du défunt maire ), on est passé vite d’une situation de déchirement à une situation de règlement de compte dans la "majorité municipale". Oui, ils ont attendu 37 ans pour se dire la vérité entre eux, contredire leur comportement pendant ces mêmes années...moi, cela m’a rapellé la chute de l’empire soviétique !!

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par Denis  
    L’exercice du pouvoir use les hommes. Que des personnes élues depuis 36 ans comme Urieta briguent encore le pouvoir n’est pas une bonne chose pour la démocratie et la république. Deux mandats maximum pour les conseillers municipaux.

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008, par François  
    Fini la liberté d’Alternatives Paloises, dommage moi aussi j’ai entendu dire Monsieur Boutin qu’il passerait le texte de D.Iriart sur son site. Comme d’autres je suis particulièrement déçu.

  • > Le dernier Conseil Municipal de l’ère Labarrère : Quel spectacle !
    21 janvier 2008  
    je constate que la candidate martine lignères propose de retansmettre en direct les séances du conseil municipal visible sur internet ou du moins retransmis en différé... c’est une bonne réponse de sa part à cette affreuse fin de règne...

  • Solution pour publier l’article de Mme Iriart
    21 janvier 2008, par Berlinga  
    Blog de Martine Lignieres-Cassou

    Pourquoi Daniele Iriart ne publie pas le document sur le blog de Martine Lignieres-cassou (www.martine-pau2008.fr ou lien ci-dessous) ? Ce serait parfaitement justifié puisque Mme Iriart fait parti de la liste.

    Une idée comme ça.

  • > Solution pour publier l’article de Mme Iriart
    21 janvier 2008, par Willy Bear Palois  
    Pas certain que Martine soit prête à cela il y a des limites et c’est tout de même Martine qui était First Adjointe ces dernières années non ? Mise à part cette année horribilis avec La Pieuvre (YU)et son équipe de margoulins.

  • > Solution pour publier l’article de Mme Iriart
    22 janvier 2008, par Ravaillac  

    Que retenir de tout cela que Danielle Iriart est intègre n’a pas peur de dire les choses y compris les vérités qui dérangent. Tout au long de son mandat elle n’a cessé d’alerter les palois, les autres membres du conseil sur toutes les dérives qui étaient portées à sa connaissance où que l’on présentait au Conseil Municipal : Le FIPAU est certe le plus connu, mais pas le seul les subventions camouflées pour la section paloise, les maoeuvres autour d’Ariane Mnouchkine, les manoeuvres autour de l’immobilier, le casino,....

    Aujourd’hui ce qui est en cause, c’est tout simplement qu’elle a voulu dresser un bilan des 21 mois d’Uriéta avec ses plans immobiliers, ses copinages et son incapacité. Alternatives s’est frileusement abrité derrière des arguties de toute sorte pour ne pas publier contrairement à l’engagement pris par Mr Boutin le 18 janvier à l’entrée du CM.

    C’est évidemment son droit, mais que doit on en retirer :
    -  Danielle Iriart demeure la conseillère municipale la plus courageuse et la plus honnête intellectuellement, celle en qui les palois se reconnaissent. Son appartenance à la liste de Martine Lignières donne une conotation de ce que sera cette liste.
    -  Placé devant un choix A@P a manqué de courage, a fait ses petits calculs politiciens, et au final a décidé de ne rien dire. Un comportement qui nous a beaucoup déçu. Quant on sait le glissement politique vers la liste de FB qu’opère en ce moment le collectif d’A@P, on se dit que la clarté et le courage ne seront certainement pas à trouver demain de ce côté là. Les petits calculs d’aujourd’hui seront notre quotidien de demain si....

  • > Solution pour publier l’article de Mme Iriart
    22 janvier 2008, par palois courageux  
    Je pensais que la liberté d’expression était un droit ...

  • > Solution pour publier l’article de Mme Iriart
    22 janvier 2008, par Pierre Dubruchou  

    Dîtes, les petits rigolos anonymes mais néanmoins grand donneurs de leçons, genre "Ravaillac" et Cie, qui se "payent" actuellement A@P cachés derrière leur clavier : qu’avez-vous fait -vous personnellement-, pour la liberté d’expression à Pau ces dernières années ?

    Vous parlez du FiPau, cela tombe bien : qui à part A@P avait relayé les textes de Danièle Iriart sur le sujet ? Textes (avec d’autres textes d’autres auteurs) qui nous avaient valu une mise en demeure de la part de l’avocat du FiPau ? Quand on est bénévole et qu’on n’a rien à gagner à ce que l’on fait, ça fait drôle... Ca vous est déjà arrivé, Ravaillac, Pierre, François, et les autres ? Qui d’autre à part A@P a soutenu ensuite publiquement Danièle en relayant ses appels au don pour ses frais de justice ?

    Oui Danièle Iriart est courageuse et mérite un grand respect pour son intégrité et sa combativité.

    Je n’en dirais évidemment pas autant des mesquins anonymes, qui eux n’ont que le courage de nous critiquer en restant masqués. Et aussi celui de nous pousser à prendre des risques en restant bien derrière à l’abri.

    Non, nous n’avons pas envie de prendre le risque de publier ce texte, et c’est une décision collective assumée. Nous n’avons pas envie de prendre le risque d’un procès. Mais faites-le si vous y tenez tant : de nos jours il n’y a rien de plus facile que d’ouvrir un blog et d’écrire. Ah, évidemment, il faut sortir de l’anonymat, surtout en cas de problème : en êtes-vous capables ?

    En tous cas, les donneurs de leçons on ne les a pas beaucoup vu ces dernières années se manifester auprès de nous ou venir nous rencontrer pour participer et contribuer à A@P. Pourtant ceux qui l’ont fait savent que nos colonnes sont très largement ouvertes. Mais peut-être n’avez vous rien à dire ?

  • > Solution pour publier l’article de Mme Iriart
    22 janvier 2008, par Confucius  
    ça gratte toujours là où ça fait mal

  • > Solution pour publier l’article de Mme Iriart
    22 janvier 2008, par Jean  

    Mea culpa !

    Je ne suis pas juriste, mais je reconnais que ce texte courageux pourrait donner lieu à des poursuites. Je respecte donc votre décision de ne pas le publier.

    Ceci n’enlève rien au fond, éclairant sur les pratiques en vigueur.

    Danièle Iriart a déjà eu affaire à une mise en cause pour diffamation (FIPAU) et a été rétablie dans son honneur, car tou ce qu’elle dénonçait était avéré.

    Je ne peux imaginer qu’elle ait pu inventer quoi que ce soit !

    Alternativement vôtre !

  • > Solution pour publier l’article de Mme Iriart
    22 janvier 2008  
    Une année horibilis qui dure quand-même depuis 2003. Ca fait long l’année horribilis ...

  • > Solution pour publier l’article de Mme Iriart
    7 février 2008, par Mishima  
    DEPUIS 36 ANNEES MÊME !!

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Indignez-vous !
    Pau Municipales 2014 - Faut-il donner une deuxième chance à MLC pour prolonger son action ?
    Pau-litique : "La classe 80"
    A mon panache blanc.
    Marc Cabane candidat à Pau.
    Pau - Le SMS du jour...
    Municipales : à Pau, pas de renouveau !
    Pau 2014 - Martine aux abonnés absents...
    Pau 2014 - Salle Navarre : Quelle jauge pour les candidats ?
    Pau - La médiathèque André Labarrère n’est pas la sienne
    Municipales 2014 - Pau : En 2013, parties de poker-menteur
    Pau - Boulevard des Pyrénées et parkings relais
    Pau : Après la ville "pacifiée", la mairie "apaisée"...
    Le Conseil Général des PA lutte contre le réchauffement climatique
    Tango à gogo au Conseil Général
    Pau, rencontre avec Yves Urieta.
    Cumul des mandats - Martine en redemande. Les Palois désespérés !
    Lettre ouverte à Pierre Chéret, premier secrétaire du PS des Pyrénées-Atlantiques
    Pau Municipales 2014 : Marc Cabane dans les starting-blocks
    Pau - Devoir de vacances



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises