Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Réactions à la Newsletter A@P N°15

vendredi 18 janvier 2008


Ne votant pas à Pau, il m’est difficile de prendre position quant au scrutin municipal Palois . Je peux seulement dire qu’en tant qu’ancien conseiller municipal d’une petite localité, et ancien président d’association laïque ( où le prosélytisme politique ou religieux est interdit ).

Mon avis est que la politisation à outrance d’élections locales est une belle sottise : chez nous, on disait : Il n’y a pas de politique de gauche ou de droite pour élargir un chemin vicinal . Autour de la table du conseil municipal, les gens de gauche ou de droite votaient, non pas au nom de consignes de gauche ou de droite, mais avec des arguments de bon sens, dictés, si possible, par la recherche de l’intérêt général.

Pour ce qui concerne Yves Urieta, que je respecte, j’aurais préféré qu’il s’engage dans le combat municipal sans étiquette ... C’est très désagréable de voir des gens de gauche ou du centre venir quêter l’aide et les voix de l’UMP pour être élus : car cela a la forme d’une trahison, la couleur d’une trahison, l’odeur d’une trahison, et c’est une trahison ...En échange de cela, ils seront prisonniers de l’UMP à qui ils devront leur éventuel succès. Il n’y a qu’à voir ce qui se passe avec le fameux "nouveau centre" ... Très peu réjouissant...

Je ne crois pas à cette "ouverture tarifée" et à cette curieuse laïcité politique. Peut-être suis-je un idéaliste ? Je me classe plutôt dans les hommes de droite réalistes .

En ce qui concerne la suppression des départements : Voilà bien une suggestion type Attali, c’est à dire, irréaliste, émise par un chercheur bureaucrate . C’est comme si on supprimait brutalement les communes au profit des communautés de communes... Un département a une dimension humaine qu’il faut garder - quitte à modifier la répartition des responsabilités et des centres de décision pour éviter les doublons dans les services, s’il y en a.


Guy Decôme


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Réactions à la Newsletter A@P N°15
20 janvier 2008, par clapoti  

Il me semble que pour une ville de 80.000 habitants, on peut commencer à se fier au contenu dogmatique d’un parti pour avoir une idée de la façon dont les budgets vont être arbitrés. Il ne s’agit pas de voter l’elargissement d’un chemin vicinal, mais d’appuyer sur des leviers bigrement enchevétrés. Un vrai jeu de mikado.

Et pour moi, savoir si je vote pour un socialiste ou pour un libéral me donne une idée de ce que vont être les decisions sur les HLM, les écoles, le développement économique.

Maintenant, s’il s’agit d’y mettre un clienteliste confit, il est vrai qu’on peu se foutre du parti qui le suit. Là, il s’agit de savoir si par rapport aux copains on aura une part de gateau ou pas... une gestion de village.

>Bienvenu au Safari Politique Local
18 janvier 2008, par Jerlau  

Mais, Guy, vous voulez nous supprimer ce magnifique spectacle de politique locale. Cela va du vaudeville, "il est passé par là, elle l’a attendue...." au Mnouchkine "la culture abat les inégalités ". Et un spectacle de qualité pour pas cher. Mettons que cela nous coute 1/3 du budget municipal, 50 Millions d’euros par an, pour 30 000 famille, c’est grosso modo 2 soirées cinéma par famille avec en plus 6 mois de spectacles tous les 6 ans. Une affaire.

En fait cela manque de spectateurs. Pourquoi ne pas lancer un nouveau produit touristique " Le Safari Politique". Cela vaut bien celui des éléphants.

Regardez tous les pays qui n’ont pas de démocratie comme la notre et dont les citoyens voyagent.

Chinois, Indous, Russes, et autres, offrons leur des Safaris Politiques. Cela obligera déjà nos politiques à améliorer le spectacle. Imaginez 5 000 touristes à Pau pour suivre la campagne, relayés sur le terrain, grâce au PBC, une diffusion mondiale des réunions électorales, aux "Compassions Parties",..Imaginez les présents aux Conseils Municipaux,.. Imaginez la tête des descendants des Stakanovistes entendant "Travailler Plus pour Gagner plus", ....

5 000 touristes tous les 15 jours, payant chacun, 10 000 Euros (un prix d’ami, ) une cité irriguée de plusieurs de milliards d’euros ou de yuans grâce au spectacle politique.

Mieux que du Mnouchkine !

Nous ne savons plus profiter de nos richesses ! On n’a plus besoin de travailler. On met simplement en scène le spectacle politique local. ! Voila l’avenir. Que Mittal, Huawei, PetroChina, rachètent tout et nous renvoie dans nos buts. On s’en fout. Que le Spectacle continue !. On tient la caisse et la corde... pour se pendre !

  • > Bienvenu au Safari Politique Local
    18 janvier 2008, par Jean  

    Jerlau, vous êtes stupéfiant !

    Rien ne trouve grâce à vos yeux, et ce n’est pas comme cela qu’on peut faire avancer les choses.

    La venue à Pau des "Ephémères" nous aurait donné un grand moment d’humanité et d’intelligence.

    Deux choses dont cette ville a bien besoin en ce moment, je vous l’accorde !

  • > Bienvenu au Safari Politique Local
    18 janvier 2008, par nadine  
    Les Ephémères ! Les voilà à nouveau ! Un spectacle long et ennuyeux. Désolé mais la dévotion à Mnouchkine frise le ridicule. Vous avez le droit d’aimer. Mais ne l’imposez pas à toute la ville. Il y a mieux à faire avec 500000 € pour la culture, pour la diversité culturelle, en partenariat avec les associations paloises.

  • > Bienvenu au Safari Politique Local
    20 janvier 2008, par Jean  

    Nadine

    Avez vous vu Les Ephémères ?

    Si oui vous avez bien sûr le droit d’avoir trouvé cela "long et ennuyeux".

    Je pense le contraire et je pense que c’était une opportunité de tirer vers le haut les acteurs locaux.

    Ariane était prête à travailler avec les troupes locales, mais rien n’a été fait pour rebondir sur cette proposition.

    C’était aussi l’occasion de relancer une offre culturelle de qualité pour les citoyens de cette ville.

    Le saupoudrage de subventions dont nous héritons est obsolète.

    J’espère, quelque soit la prochaine municipalité, qu’il y aura une vraie ambition culturelle.

  • > Les Ephémères
    20 janvier 2008, par Fred  
    Les Ephémères

    Les Ephémères se sont les artistes et les créateurs palois qui crèvent de fain parce que le fric de la culture locale est gaspillé pour des grandes messes inutiles Si vous voulez dépenser votre pognon pour voir le spectacle du Théâtre du Soleil, payez-vous un billet pour la cartoucherie

  • > Bienvenu au Safari Politique Local
    20 janvier 2008, par Poquelin  

    Jean, Vous auriez aimé qu’au lieu du saupoudrage local (comme vous le rapportez) la Maire arrose de 600.000 euros une grosse structure comme celle de Mme Mnouchkine, sans compter la garantie de compenser l’éventiel déficit. Votre choix montre le mépris envers nos acteurs des troupes locales.

    Quant à la participation du Théatre du soleil à la vie locale, parlons-en : il était annoncé des actions envers les écoles (encore qu’au mois de juin ce soit surprenant, surtout que l’Education Nationale n’avait pas été consultée) mais rien pour associer les troupes locales. La morgue parisienne des élites, on peut s’en passer, et en plus ça fait faire des économies.

  • > Bienvenu au Safari Politique Local
    20 janvier 2008, par Jean  

    Jean-Baptiste

    Avez vous remarqué qu’il n’y a plus à Pau de Festival ni d’événement thèatral conséquent ?

    Je ne mèprise pas les troupes locales mais depuis la disparition d’une association de la scène locale il n’y a tout simplement plus à Pau d’événement thèatral de grande qualité, susceptible d’éveiller les Palois au Thèatre, et de leur donner envie d’en apprécier toutes les formes.

    Votre position se comprend, mais elle n’est pas incompatible avec une programmation plus ambitieuse

    Si Molière était aujourd’hui Palois, il aurait apprécié la venue d’Ariane.

  • > Bienvenu au Safari Politique Local
    20 janvier 2008, par Yan Amar  

    Oui Ariane Mnouchkine était prête à travailler avec les acteurs locaux, mais cette participation là n’était pas prévue dans le projet et donc dans le budget de 600 000€ qu’a présenté Mr Belit ( j’ai pu en voir une copie)

    A combien s’élevait cette prestation supplémentaire ? nul ne le sait . Qui aurait payé : la DRAC, les sponsors, ou plus certainement les Palois ?

    On comprend bien qu’ A.M. ait besoin de fonds pour financer sa création et faire vivre sa troupe,mais cette aventure ressemblait à tout sauf à un véritable projet culturel pour la ville. C’était la culture selon Sainte Michel Cluque. Il sévit encore aujourd’hui, Seigneur, préservez-nous du pire pour demain.

  • > Bienvenu au Safari Politique Local
    20 janvier 2008, par Jean  

    Nous sommes d’accord Yan !

    Il fallait aller jusqu’au bout et pour cela qu’Urieta et Sainte Cluque prennent en compte les acteurs locaux.

    Ariane y était prête et cela n’aurait pas coûté beaucoup plus cher car c’est quelqu’un à qui la culture populaire tient à coeur.

    Je le sais pour l’avoir rencontrée.

    Ce n’est qu’une occasion manquée supplémentaire pour qu’un projet réellement ambitieux pour cette ville soit mené à terme.

  • > Bienvenu au Safari Politique Local
    20 janvier 2008, par catherine  
    Créer un festival de théâtre à gros budget autour d’une seule compagnie et d’une seule metteur en scène est contraire à la diversité culturelle.

  • > Bienvenu au Safari Politique Local
    19 janvier 2008, par Jerlau  

    Jean, au contraire, je trouve le spectacle de très haut niveau. Guy voulait le supprimer. Je suis partisan de l’amplifier avec de l’Histoire, mettre en scène le Chateau. Ravaillac et Henri IV aujourd’hui, Le CID (nous partimes 500...... des millions ), Les Horaces et Les Curiaces....

    L’histoire politique locale revisitant le passé pour faire accourir des milliards de Japonais arrivant en dirigeables ! C’est-il pas un projet ?

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Offre d’emploi
    Alexandre - Il n’y a pas de mot
    Je suis partout... un media à part
    La boussole des politiques : Le pouvoir
    Habemus Papam !
    Réformer la France : Un travail de Titan
    Stéphane Hessel : Mort d’un homme lumineux
    Jaurès, m’entends-tu ?
    Le couple Algérie France
    Déjà demain !
    Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
    Circulation et protection des piétons et cyclistes à Pau...
    Noël en famille
    Gascogne, Béarn : 2013, 2033, deux anniversaires à célébrer ?
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : La situation en 2030
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : Le sursaut de 2013
    Communauté d’agglomération Pau-Pyrénées - Quelle injustice !
    Les Français sont-ils des ânes ?
    Béarn - Paris : La Garbure et Louis Barthou
    Les terriens n’ont rien compris



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises