Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Les services municipaux au cœur de la ville

dimanche 13 janvier 2008


Des employés des services communaux ont exprimé sur A@P une demande de reconnaissance et de considération de la part de la hiérarchie et des élus. Ils ne veulent plus être considérés comme de seuls exécutants, qui ne doivent pas avoir d’avis. Cette situation a pour conséquence leur démotivation qui se traduit par un laisser-aller ou un absentéisme élevé qu’une entreprise ne supporterait pas.

Avec cette revendication, tout à fait honorable, nous sommes bien au-delà de la revendication salariale syndicale classique sur le point d’indice. Cela nous renvoie aux pratiques du MANAGEMENT. Celles qui replacent l’Homme au centre de l’activité, comme acteur et non pas comme seul exécutant de directives mal comprises ou mal expliquées. . Il n’y a pas de solution miracle, mais un ensemble de solutions pratiques, qui découlent d’un changement radical de méthode de management. Il s’agit :

- pour les élus, après avoir défini les grandes lignes de la politique communale, de faire partager par la direction et les employés des services des objectifs pour leurs actions au service des citoyens.
- dans les services, de définir les responsabilités de chacun d’eux, à son, niveau, pour chaque étape du processus qui les concerne, puis de mettre en place des indicateurs, un suivi, en vu d’obtenir les résultats escomptés
- de reconnaître le travail effectué.

Sans développer davantage, cela se résume en une démarche de certification ISO 9001:2000 de tous les services communaux et de l’agglo. Elle permet de passer en revue toutes les étapes des processus (de décision, d’exécution, etc.) et d’identifier les responsables de chacune, de mettre en place une démarche d’amélioration continue. C’est à la fois l’intérêt des employés, des élus et des citoyens. Comme disait Ségolène : c’est du gagnant-gagnant... Les employés, motivés, deviennent naturellement plus productifs (ce n’est pas un gros mot), les citoyens sont davantage satisfaits des services ... et la taxe d’habitation peut être réduite, (les effectifs des services pouvant être optimisés)... et les élus réélus...

Tout cela demande de la méthode, de la concertation, de la transparence, impliquant le personnel, tout ce qui semble avoir manqué depuis longtemps aux pratiques paloises. Cela s’est fait ailleurs.


Alain Lalanne


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Les services municipaux au cœur de la ville
16 mai 2008, par Nadyne  

Le prix de l’humour (involontaire) 2008 est decerné à Martine LC pour sa lette n°12775 du 7.5.2008 aux Palois à propos du Stade Nautique et de la disparition de 400.000 litres d’eau chaque jour brutalement révélée

"la facture d’eau représente à elle seule un coût de 100.000 euros en raison des fuites importantes détectées dans les canalisations, ce qui représente un gaspillage écologique et financier incontestable"

Au delà de la finesse de l’analyse, la pertinence du vocabulaire employé laisse penser qu’il y a eu vérification dans le dictionnaire Larousse

détectées = déceler ce qui est caché, parvenir à distinguer parmi les indices

gaspillage incontestable = qui ne peut pas être mis en doute

Est-ce à dire que certains n’auraient pas su analyser correctement ces indices (quand même 400.000 litres jour après jour) ou que les mêmes ou d’autres auraient discuté pour savoir si c’était du gaspillage ou seulement une consommation mal maîtrisée ?

Reconnaissons tout de même que cette lettre s’inscrit dans la droite ligne d’une Nouvelle Pratique Municipale et espérons que ce ne sera pas sans suite.

> Les services municipaux au cœur de la ville
24 mars 2008, par Jean  

Une question pas anodine qui pourrait faire l’objet d’un jeu/concours à Alternatives Paloises :

"Combien d’employés municipaux et communautaires Yves Urieta a-t-il embauchés en 18 mois ?"

Le gagnant gagne un CDD...

  • > Les services municipaux au cœur de la ville
    24 mars 2008, par Autochtone palois  

    Jean, je tente un chiffre : 50.

    Pouvons-nous espérer que lors de la première réunion avec les employés municipaux notre nouvelle maire aborde avec eux l’idée d’un vraie démarche de motivation autre qu’un "discours de motivation" ? Nous verrons. Pour cela la démarche proposée par l’ISO 9000 serait très utile.

  • > Les services municipaux au cœur de la ville
    24 mars 2008, par Jean  
    Autochtone, vous êtes loin du compte !

  • > Les services municipaux au cœur de la ville
    25 mars 2008, par Micky  

    Ce qui serait intéressant de savoir , c’est combien MLC compte en licencier ...au nom de son éthique !

    ce que je ne souhaite pas pour eux.car je suppose que s’ils se sont tournés vers le maire , c’est qu’ils n’avaient pas cet appui et ces réseaux sur lesquels sont assurés de compter les enfants des bonnes familles !

    mais je me trompe peut être

  • > Les services municipaux au cœur de la ville
    26 mars 2008, par jf.leroy  
    Sud Ouest du 26:03,page 2-5.Mme Lignières Cassou revèle que sous l’ére Urieta,Maire,on a procédé à 230 recrutements !

  • > Les services municipaux au cœur de la ville
    26 mars 2008, par robert  

    Arrêtez de délirer !

    il y a 1700 employés municipaux ; 230 c’est 15 %environ sur 2 ans. 7 à 8% par an c’est la norme.

    Si vous voulez critiquer, il faut plutot regarder l’augmentation des effectifs, il faut pas oublier les départs (retraites et autres).

    Je suis pas pour Urieta mais essayez de discuter de façon sensée.

  • > Les services municipaux au cœur de la ville
    26 mars 2008, par Sandra  

    Pour la crédibilité sur la maîtrise du budget on repassera. Comment le maire Uburieta pouvait-il garantir à la fois stabilité des impôts et developpement, s’il faisait l’embauche de 230 agents. Surtout quand on sait que les dépenses de personnel représentaient déjà en 2006 50% des dépenses de fonctionnement de la Ville. Quelle charge nouvelle a justifié l’augmentation des effectifs ?

    Au fait rappelez nous d’où viennent les heureux embauchés : combien parmi les copains, les enfants des copains, ceux de Meillon ??

  • > Les services municipaux au cœur de la ville
    27 mars 2008  
    33%, pas 50%

  • > Les services municipaux au cœur de la ville
    18 janvier 2008, par michel etchegaray vendeur de brebis  

    Il n’y a qu’un seul candidat potable à PAU c’est moi ! MICHEL ETCHEGARAY

    Je vous écrit cher amis palois pour vous devoiler une partie de mon programme, Je vais commencer par une partie qui me tient beaucoup à coeur ! L’environnement et le dévelopement durable. c’est pourquoi j’ai décidé si je suis élu aux elections de mars prochain d’installer sur le boulevard des pyréness une dizaine d"éolienne ! qui générerons de l’electricité pour les habitants du boulevard ! J’ai décidé aussi d’occupé la place clemenceau qui est aujourd’hui actuellement vide, par des panneaux solaire sous vitre ! je les mettrais à la place de ces dalles froide, une atmosphere chaude regnera ! dernier point, une fois que j’arrive à la mairie je change personnelement avec l’aide de peyo et gaston toutes les ampoules et je l’ai met à économie d’energie !! Vous venez de découvrir une partie de mon programme !! à trés bientôt !!

    VOTEZ POUR MOI !!

  • > Les brebis au cœur de la ville
    19 janvier 2008, par Robert  

    Michel,

    Il manque l’essentiel, Place Clemenceau. Tu mets des panneaux solaires OK. Mais mets y alors en permanence un Méchoui Electrique avec service permanent. Le Restau de la Brebis remplacera le Coluche. Au moins le centre de Pau sera animé.

  • > Les services municipaux au cœur de la ville
    27 janvier 2008, par Marie  
    Que comptez vous faire pour les employés municipaux ? En connaissez vous seulement ? Pouvez vous me renseigner ?

  • > Les services municipaux au cœur de la ville
    13 janvier 2008, par Tove  

    Comment ne pas adhérer à ces propos pleins de bon sens et effectivement fidèle aux principes élémentaires de management moderne qui placent l’homme au centre. Placer l’homme au centre c’est aussi le responsabiliser,c’est le gratifier mais c’est aussi mesurer ses résultats.Là c’est du vrai win-win (gagnant-gagnant) et je ne suis pas certain que celle que vous citez (MLC)suive jusqu’au bout. Les services municipaux de Pau sont pléthoriques,avez-vous observé ?En général ils sont trois assis à l’avant d’une petite camionnette-les gendarmes ne sont que deux-,sans ceinture de sécurité ce qui prouve qu’ils ont peu de formation et peu de supervision ou coaching,ils ont pourtant des chefs...nombreux aussi. Entièrement d’accord pour valoriser ces gens ,les responsabiliser,les récompenser au mérite mais la multiplication du personnel déresponsabilise et dilue ce qui peut être redistribué.L’égalité de chance oui,le nivellement par l’égalitarisme non. Tove

  • > Les services municipaux au cœur de la ville
    14 janvier 2008  
    a

    Bien envoyé Tove, le texte de la mairie est beau, plein de bon sens et de logique, et aurait pu convaincre dans de nombreuses municipilatés de Navarre, mais surtout de France. Nous avons bien compris que pour la ville de Pau l’homme était au centre de toutes les préoccupations, et ce même depuis un certain nombre d’année, il me semble.

    Malheureusement nous sommes en 2008, en pleine mondialisation galopante, et il se trouve que l’immense majorité de la population du monde, et même, (soyons fous) de la France n’a pas la chance d’habiter une si belle ville.

    L’homme au centre de Pau oui, ça porte un nom actuellement, un maire, et qui plus est il me semble en campagne électorale municipale et même cantonnale, pour dans pas trés longtemps il me semble ...

    Alors l’homme au centre de Pau oui, Pau au centre des préoccupations de l’électorat, c’est tout à fait compréhensible, mais l’homme de Pau au centre du monde, je suis désolée de dire que c’est malheureusement faux. (sauf pour dieu, Jésus, Mahommet et tant d’autres ETC...), qui sont de toutes façon soit morts , soit fous, soit carrément inexistant.

  • > Les services municipaux au cœur de la ville
    14 janvier 2008, par pehache  

    Tove, vous semblez dire que les effectifs des services municipaux sont trop nombreux. Vous avez peut-être raison, peut-être pas, je n’en sais rien, je n’ai pas les éléments pour en juger.

    Par contre ce qui est certain c’est que même si c’est le cas il va falloir faire avec : quel que soit le maire élu il n’aura pas d’autre choix.

  • > Les services municipaux au cœur de la ville
    14 janvier 2008, par Autochtone palois  

    Tove, les effectifs ne sont pléthoriques que par rapport aux taches assignées. Il y a donc deux solutions "douces" pour améliorer l’efficacité globale du personnel : soit ne pas remplacer tous les départs en retraite, soit qu’il assume des fonctions nouvelles au service de la population. Ou, mieux, la combinaison des deux.

    Par exemple pourquoi ne pas recruter quelques personnes parmi les services municipaux pour renforcer les effectifs de la Police Municipale ? J’espère que les contraintes administratives (bureaucratiques ?) n’empêchent pas un tel transfert.

  • > Les services municipaux au cœur de la ville
    15 janvier 2008, par Alain Lalanne  
    Mais où sont passés les employés communaux ? Ils boycottent A@P ? Ils ont replongés en hibernation ? Ou bien ont-ils été hypnotisés par les promesses d’un candidat et tétanisés par celles d’un autre au point qu’une proposition sur une autre approche du management ne les touche pas ? C’est à croire que c’est seulement la valeur du point d’indice qui les préoccupe. Sur ce sujet je regrette, je n’ai rien à dire.

  • > Les services municipaux au cœur de la ville
    19 janvier 2008, par denise  
    30 % des agents de la fonction publique partiront à la retraite dans les 5 prochaines années. Les remplacer ou réformer ?

  • > Les services municipaux au cœur de la ville
    19 janvier 2008, par Alain Lalanne  
    Réformer d’abord et embaucher dans des quelques postes bien ciblés, ce serait de la bonne gestion.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pau : Mais quand donc nos élus finiront-ils par parler vrai ?
    « Nouvelles Pratiques Municipales » à Pau : Beaucoup reste à faire !
    A y regarder de plus près.
    Pau : Expression citoyenne et presse institutionnelle
    Jusqu’où doit aller le service Internet à destination des Palois ?
    Les "Nouvelles Pratiques Municipales" : Verre à moitié vide. Verre à moitié plein.
    Conseil Municipal : la « boite à subventions » à nouveau ouverte.
    L’Ecole Supérieure des Arts et de la Communication de Pau expliquée
    La première journée des Conseils de Quartier : Studieux
    Conseils de quartier, verre à moitié plein ou à moitié vide ?
    « La Charte des Élus » : Oui bien sur, mais...
    « La charte pour les élus » : Pas pour un « homme honnête » !
    Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    Les Nouvelles Pratiques Municipales progressent
    À Pau et dans la CdA, notre démocratie participative : Bien malade
    Pau : MLC rend la parole aux Palois
    Martine Lignières Cassou : Mère la rigueur
    Les embauches municipales : Quel tintamarre !
    Emplois municipaux : Pas transparent du tout !
    Les Comités de quartier en phase de gestation



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises