Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Ne tirons pas sur l’ambulance !

mercredi 9 janvier 2008


Je consulte souvent votre site, je m’étais promis de ne jamais y intervenir. Pourtant, les divers témoignages concernant le boycott de la cérémonie des vœux appelent à quelques commentaires.

Autant dire de suite que je suis employé municipal depuis 30 ans. J’ai été ce jour à la cérémonie des voeux puisqu’on me remettait la médaille de 30 années de service. Autrement dit, je connais bien les rouages de cette maison.

Certes aujourd’hui, on peut reprocher beaucoup de choses à Yves Uriéta, mais il conviendrait tout de même de ne pas exagérer dans l’analyse de la situation. Je suis syndicaliste depuis plus de vingt ans, non pas au syndicat majoritaire de la Mairie, mais adhérent à une autre confédération.

Ce syndicat édite un petit journal depuis plusieurs années. Et, depuis belle lurette par son biais - déjà au temps de Monsieur Labarrère - nous avons dénoncé ses discours méprisants et son arrogance lorsqu’il assimilait tous les employés à des « brêles ». Il y a quelques années nous avons été une poignée à avoir eu le courage de le siffler quand il a employé ce terme au Zénith à l’occasion des voeux.

Aussi je me pose la question : où était donc tout ce petit monde à cette époque et pourquoi personne ne réagissait ? Puisqu’ils ont, semble-t-il, accumulé tant de souffrance au fil des ans pourquoi n’ont-ils pas manifesté plus tôt leur désapprobation ? Bref quelque chose m’échappe.

Aujourd’hui je suis convaincu qu’il faut un élan nouveau à la mairie de Pau impulsé par une tête nouvelle. En revanche, je ne sais pas qui de MLC ou FB sera en mesure de le mettre en oeuvre, tant leurs programmes respectifs restent discrets sur la politique qu’ils mèneront envers les employés. J’attends d’en savoir plus sur ce point et sur leurs programmes pour décider du bulletin que je glisserai dans l’urne (car je vote à Pau ainsi que ma famille).

Tout de même, de grâce employés et collègues, ne faites pas aujourd’hui le procès d’un homme affaibli car vous sentez sa fin proche ! D’autant que pendant bon nombre d’années vous êtes restés bien cachés par peur de représailles, d’insultes et de mise au placard par celui qui était son prédécesseur. Ces employés qui appelaient cette année au boycott seraient-ils les mêmes qui adulaient hier AL ? Stupéfiant non !

8 janvier 2008 à 20h46min / Nomade


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Ne tirons pas sur l’ambulance !
9 janvier 2008, par Autochtone palois  

Nomade, comme chacun sait, c’est le vent qui tourne, pas les girouettes. Les employés n’échappent pas à cette loi de la physique, formidablement illustrée par Josy Poueyto et Yves Urieta. Les boycotteurs poueytistes n’ont pas osé s’exposer... pourtant au départ j’avais cru...

La DRH n’a fait que son travail de DRH, en s’assurant que les règles de travail étaient respectées. C’est peut-être nouveau à la mairie de Pau, mais un minimum de rigueur dans la gestion du personnel ne fait pas de mal.

Mais le problème de fond est bien là : le malaise parmi les employés de la mairie semble réel, il ne faut pas le nier. Il se traduit en particulier par un taux d’absentéisme très élevé, qu’une entreprise ne supporterait pas. Ce diagnostic fait, pour le résoudre, les promesses miracles (du genre "le sauveur arrive sur son tracteur") n’engagent que ceux qui y croient.

Par contre, j’ai déjà abordé le sujet dans un autre message, il existe des méthodes de management qui replacent l’Homme au centre de l’activité, comme acteur et non pas comme seul exécutant de directives mal comprises ou mal expliquées.

-  Il s’agit en premier lieu de faire partager par les employés municipaux les objectifs de leur actions aud service des citoyens. Ceux ci découlent de la politique définie les élus.
-  Ensuite rendre responsables les employés, à leur niveau, de chaque étape du processus, quel qu’il soit, pour obtenir les résultats escomptés.
-  Reconnaître le travail effectué.

Sans développer davantage, pour moi cela se résume en une démarche de certification ISO 9001:2000 de tous les services communaux et de l’agglo. Elle permet de passer en revue tous les processus (de décision, d’exécution, etc.) et d’identifier les responsables de chacune de leurs étapes. C’est à la fois l’intérêt des employés, des élus et des citoyens. Comme disait Ségolène : c’est du gagnant-gagnant...

  • > Ne tirons pas sur l’ambulance !
    9 janvier 2008, par Rodolphe Meiller  
    Autochtone, ne pensez-vous pas que les deux autres candidats soient capables de la mise en place d’une telle certification ?

  • > Ne tirons pas sur l’ambulance !
    9 janvier 2008, par Autochtone palois  
    Ben oui, ils sont capables de tout, même de faire des promesses électorales.

  • > Ne tirons pas sur l’ambulance !
    10 janvier 2008, par Nomade  

    Autochtone Palois,

    A voir vos propositions concernant la reconnaissance des employés, j’en déduis que soit vous allez être présent sur une liste, soit vous êtes proche d’un(e) candidat(e). En tant que syndicaliste, je ne peux qu’être sensible à vos arguments (bien que sur ce site je m’exprime à titre personnel).

    Malgré tout, le dialogue social ne peut se limiter à ces trois points ; il doit aller bien au delà. Il serait à ce titre intéressant que tous les candidats aux municipales à Pau rencontrent les syndicats représentatifs pour exposer et préciser leurs intentions à l’égard du personnel une fois élu(e).

  • > Ne tirons pas sur l’ambulance !
    10 janvier 2008, par Autochtone palois  

    Nomade, merci pour l’intérêt que vous portez à mes propositions. Mais je dois corriger : je ne parlais pas de dialogue social, mais plutôt de management et de méthode, qui, c’est vrai, ont pour but l’amélioration des résultats par le biais de l’amélioration de relations de travail ! A l’opposé du management des "petits chefs", qui sévit trop.

    Oui, bien vu, je suis proche d’une candidate, qui saura s’intéresser au personnel avant le 16 mars.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Offre d’emploi
    Alexandre - Il n’y a pas de mot
    Je suis partout... un media à part
    La boussole des politiques : Le pouvoir
    Habemus Papam !
    Réformer la France : Un travail de Titan
    Stéphane Hessel : Mort d’un homme lumineux
    Jaurès, m’entends-tu ?
    Le couple Algérie France
    Déjà demain !
    Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
    Circulation et protection des piétons et cyclistes à Pau...
    Noël en famille
    Gascogne, Béarn : 2013, 2033, deux anniversaires à célébrer ?
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : La situation en 2030
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : Le sursaut de 2013
    Communauté d’agglomération Pau-Pyrénées - Quelle injustice !
    Les Français sont-ils des ânes ?
    Béarn - Paris : La Garbure et Louis Barthou
    Les terriens n’ont rien compris



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises