Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Médiathèque : Non à un choix précipité

jeudi 26 juillet 2007


Ce choix engage fortement l’avenir, ce serait dommage de le rater avec des choix trop rapide ou subjectif.

La raison voudrait qu’on attende après les municipales pour prendre des
décisions sur ce projet. Le risque, c’est encore de perdre de l’argent...

Si on attendait, chaque candidat pourrait proposer sereinement son idée de projet de lecture publique au palois (emplacements, contenus, réseau..) lors de la campagne. Ce serait plus sain de mon point de vue que ce à quoi l’on assiste depuis un moment sur ce sujet.

On n’est plus à quelques mois près non ?

On peut penser qu’à terme avec les plans de déplacements urbains qui
s’imposent aux villes, les gens ne déposeront pas leur voiture dans des
parking relais pour venir en bus à la médiathèque aussi belle soit elle....

L’avantage du centre est certes la présence d’un public populaire de
ville, avec un côté éducatif et social pour le projet (scolaire, personnes
âgées, personnes isolés...). Je partageais cette idée lors de ma 1e
intervention sur ce site. Pourtant après réflexion, on se dit que cet
argument n’est pas incompatible avec une grande médiathèque qui se ferait loin du centre...

Je m’explique. Pourquoi en effet ne pas imaginer :

1- d’un côté la structure principale en moyenne périphérie (à côté du centre de formation de basket et du MégaCGR par exemple ? Secteur où au passage il y a de nombreux scolaires (Baradat, St John Perse, Marancy, Clermont, Bouillerce... ainsi qu’un public populaire également comme au centre...) afin qu’elle soit accessible à tous (voitures, bus )...
2- et d’un autre côté une annexe sympa pour le public du centre ville (l’ancienne poste ? La bibliothèque actuelle ?)pour maintenir le lien dans ce secteur ?

Voilà. Au plaisir de vous lire et d’intervenir à l’occasion.


- par Nico Mactell


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Médiathèque : Non à un choix précipité
27 juillet 2007, par Christian Lemarcis  

Ne convient-il pas avant tout de se poser la question - et de nous poser la question, à nous, futurs usagers et inépuisables contribuables - de l’utilité de cet outil ?

Une médiathèque au 21ème siècle, à quoi cela sert-il ? Pour quel public ?

Une fois répondu, si ce service se révèle indispensable à l’agglo, il faudra alors se poser la question de la mixité d’usage. Un tel outil ne serait-il pas mieux dans un complexe multiculturel, multi usages, ou bien cet outil doit-il être éclaté dans les quartiers, proches des usagers ?

Enfin, le projet mieux cerné, il conviendra de se poser la question du lieu.

Cela peut attendre mars 2008, en effet, et faire un référendum d’initiatives populaires sur la question.

On se demande ce qui pousse l’équipe actuelle dans une précipitation irréfléchie de projets gigantesques et coûteux ?

  • > Médiathèque : Non à un choix précipité
    27 juillet 2007, par jerlau  
    Ce qui pousse ? La règle anti-déluvienne des 5% ! Le contribuable doit payer 100% pour ces 5%. Et souvent on trouve à redire à l’impôt révolutionnaire des cellules terroristes. Qui sont les plus "terroristes" ? On fait un "référendum terroriste" ?

  • > Médiathèque : Non à un choix précipité
    27 juillet 2007, par Lou Tillous  

    Il y a longtemps que je me pose les mêmes questions que Christian Lemarcis. Cette médiathèque ne va-t-elle pas arriver trop tard ? Dans les familles on va peu à peu avoir accès à toutes les nouvautés des nouvelles technologies. Il en sera de même dans les établissements scolaires . Il n’y a que dans le domaine du livre où la vieille notion de bibliothèque reste indispensable.Pourquoi vouloir construire un "bunker" prestigieux plutôt que de mener une action décentralisée dans des maisons de quartier proches de la population et solutionnant ainsi le problème de transport et de parkings. ?

    N’oubliez pas le "four" des abatoirs de La Villette à Paris ? Quand ils ont été terminés, on s’est aperçu qu’ils étaient inutiles, car l’abatage se faisait sur les lieux de production .

    Je sais que mon post est provocateur mais on peut toujours y réfléchir.

  • > Médiathèque : Non à un choix précipité
    27 juillet 2007, par jerlau  

    Lou Tillous,

    C’est la "culture béton" de notre monde politique. Comment veux tu appliquer les 5% sur la clairvoyance ?

    Et pourtant on pourrait peut-être. Appliquons donc 10% sur les économiesn soit le double des 5%

    Objectif : passer le budget de la ville de 150 millions à 50 Millions, et on verse 10 millions soit 10% des 100 millions d’économies aux partis politiques au prorata des voix aux élections municipales, même les minoritaires. 50 000 électeurs à Pau ? Cela fait qd même 200 euros la voix, chaque année ! Près de 150 foix le prix d’une voix au législatives.

    Vous vous rendez compte le nombre de contrôleurs qu’on peut créer. La liste qui n’a que 1000 voix, cela lui rapporterait 200 000 E chaque année si l’objetif est respecté.

    La vie politique deviendra aussi animée qu’un maul de rugby !

    On joue ?

  • > Médiathèque : Non à un choix précipité
    27 juillet 2007, par Autochtone palois  

    L’intérêt d’une médiathèque intercommunale à dimension régionale est peut-être là : on y trouve des dictionnaires smiley smiley smiley !

    Jerlau, sauf votre respect, cher ami, je dois corriger une faute classique qui remonte au Déluge, que tu n’es as le seul à faire depuis ce moment là. On ne dit pas anti-déluvienne, mais antédiluvienne. Noé n’a rien pu faire contre le Déluge, même s’il était contre, si ce n’est construire une Arche (de la défense...) smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley

  • > Médiathèque : Non à un choix précipité
    27 juillet 2007, par jerlau  
    tu as raison Autochtone, en plus c’est une erreur que je connais. Mais les déluviens on ne sait plus comment ils arrivent au clavier.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Au pays de Poulit l’Enchanteur
    L’électricité : enjeux et défis
    Des chiffres et des lettres : BAP a encore perdu
    Pau - Accès automobile au parking Aragon
    L’inanité des politiques ?
    Pau - Qui trop embrasse mal étreint !
    Pau - L’heure des choix
    Pau - Médiathèque André Labarrère : Question de détail !
    La Puyoô-Pau rénovée en 2013
    Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    A 65, le dessous des cartes...
    La nouvelle Pau-Bordeaux arrive !
    Péage Pau Bordeaux Pau = 43,80 €. Faisons payer les élus !
    BAP : « Pour l’administration française, Saragosse n’existe plus »
    Bordeaux-Pau : L’autoroute de la prospérité
    ‪Pau - La vache qui implorait Miséricorde ! (acte 5)‬
    IDEcycle, ma chère idée...
    Avec le trésor, certains continuent de rêver...
    Idelis, Idecycle, Idelib, idées fixes !



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises