Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Les SDF à Pau : Un sujet pas simple.

lundi 23 juillet 2007


Chacun qui circule dans le centre-ville de Pau est confronté de près ou de loin aux SDF, leurs bandes de chiens et les addictions qu’ils portent en eux : drogues et alcools. Que faire pour eux d’abord ? Pour la ville ensuite ?

Le laxisme des autorités ou son inefficacité paraît certain. On serait tenté de se demander qui est responsable de la santé et de la sécurité publique à Pau ? En tout cas, le Maire ne pense pas être responsable vu la façon dont il a interpellé le Procureur de la République, Eric Morel, en lançant* « ... Il faut dire les choses telles qu’elles sont. Des SDF, il y en a partout à Pau... Quand la prévention n’aboutit pas en la matière, il faut passer à un autre stade... ».

Quel stade proposez vous M. le Maire ? Quelles solutions, vous lecteurs, voyez-vous à ce problème ?


---------------------------------------------------------------------------------------------

Vous trouverez ci-dessous 2 courriels arrivés sur le site. Indiscutablement l’approche doit être personnalisée dit le premier. Encore faut-il que les autorités le veuillent nous rapporte le second...

Approche Personnalisée : A Pau, il y a SDF et SDF.

« Il y a vraiment plusieurs cas :

- Exemple 1 : La personne qui se retrouve sans domicile suite à un aléas de la vie et qui en plus n’a pas de revenus suffisants pour s’héberger, pas non plus de famille ou d’amis pour l’aider. Le RMI ne suffit pas. Les loyers étant de + en + élevés, de même que les tarifs des produits de première nécessité.
Résultat, il se retrouve sans logis. Que faire à ce niveau-là ?

Aller voir une assistante sociale, qui va vous ouvrir des pistes. Mais comment gérer le quotidien en attendant une solution ? Personne ne veut de vous, donc on se tourne vers les gens qui sont comme vous. Et l’on rentre dans leur microsociété. On reste dans ce cercle vicieux avec comme objectif pour la journée de trouver de quoi se nourrir, de quoi dormir le soir.

Tous les matins, je vois un monsieur dormant sur un banc avec sa mallette en guise d’oreiller, ses chaussures de ville ; Se cachant du jour avec son bras, au milieu des gens s’animant autour des halles. Il n’a pas l’air de boire ou d’être drogué, ni d’appartenir à un groupe. C’est un SDF passif, on va dire.

- Exemple 2 : Dans cette microsociété d’exclus, le groupe se trouvant autour des Halles par exemple, il y a bien souvent un leader : le plus « virulent ». Les autres se pliant à lui, prenant garde de ne pas sortir du profil de l’anti-social pour ne pas se faire rejeter du groupe. Ils consomment de l’alcool et de la drogue. N’ont plus les mêmes valeurs quotidiennes que le palois bien intégré socialement. Leur objectif journalier n’étant pas d’aller au travail, de tenir son logement, ou de vivre sa vie familiale, mais plutôt d’avoir sa place dans le groupe et vaquer aux mêmes occupations pouvant remplir sa journée à moindre coût, et surtout dans un lieu où ils ne risquent pas de se faire rejeter, ou regarder d’un sale oeil.

- Exemple 3 : Dans ce groupe, on peut y trouver des gens qui ont un logement, mais qui sont suivis par l’hôpital psychiatrique et qui sont sous tutelle. Je sais qu’une patiente de Saint Luc, gravement atteinte, « traînait » avec eux, et les hébergeait souvent dans son appartement. De ce fait, étant elle-même assimilée SDF.

Tout ce petit monde créait des tensions et des violences. Leurs histoires, profil et parcours sont tous différents. Il faut donc trouver plusieurs solutions. Perso, j’ai déjà vu une scène de violence dans ce groupe, le « leader » obligeant un autre à manger ce qui se trouvait dans la poubelle car ce dernier y avait jeté un morceau de pain !

Je me souviens aussi d’une interview à la radio, suite aux dégâts de l’hiver passé. Certains SDF refusaient d’aller dormir dans les lieux aménagés par « l’opération grand froid » car ils ne supportaient pas l’odeur, la saleté des autres, et appréhendaient les vols.

Il y a donc les SDF, et les SDF « associés ». C’est carrément une microsociété à gérer. Elle a toujours existé, mais elle s’intensifie.

Je pense qu’il faudrait interroger des assistantes sociales qui s’occupent de quelques-uns d’entre eux, les services sociaux, aides humanitaires, soupe de nuit, Resto du coeur pour comprendre. Les responsables de l’hôpital psychiatrique aussi, et pourquoi ne pas interroger les SDF ?

Voir ce qui est possible pour limiter les abus d’alcool et de drogue. Je ne sais pas si cela peut être contrôlé.

Je constate les problèmes que tout cela peut causer, mais je n’ai pas de solution autre que de s’informer auprès des gens qui gravitent autour de cette microsociété.

- par Berlinga du Hédas

--------------------------------------------------------------------------------------------
Avis aux décideurs du CLSPD (Comité Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance)

Après différents contacts officiels au plus haut niveau avec la police municipale, la police nationale, la municipalité, le Comité Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance, le Préfet, le Procureur, dépôts de plaintes, courriers, contacts avec les citoyens civils et incivils etc. Les conclusions sont que :

- les SDF toxico-alcooliques sont "quasi-abandonnés" par les professionnels et les institutions ; la sagesse populaire prétend que "l’oisiveté est la mère de tous les vices" ; et "l’alcool est père de toutes les vicissitudes" ;

- le "milieu" , proche de la mairie de PAU ne souhaite prendre aucun arrêté municipal ad hoc comme à LOURDES lors du Pèlerinage en Mai 2007 des Militaires ou à OLORON depuis début 2007, visant à limiter la vente et la consommation de drogues et d’alcools dans un espace et un temps donné ;

- le "milieu" renvoie sa responsabilité de prévention de la délinquance et de maintien de la sécurité publique sur l’état ;

- le "milieu" proche du CLSPD ne respecte pas sa mission de service publique.

Il ne reste que la voix de la sagesse populaire, pour faire décider dans la voie du bon sens. Aidez la mairie de PAU en vous faisant entendre : Aidez vous et aidez les SDF, utilisés probablement pour détourner les fonds sociaux et délocaliser les propriétaires fonciers actuels.

Ecrivez à M. le Maire avec copie aux Médias locaux. Faites bouger les choses, pour vous, pour les SDF.

- par BB Zabalaën

*(http://www.sudouest.com/210707/vil_bea_pau.asp ?Article=210707aP656899.xml)


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Les SDF à Pau : Un sujet pas simple.
14 février 2011, par gibert thierry  
la vie revee des villes

bonjour arriver a pau en 2008 Pour un emploie de plaquiste qui na pas fonctionner je me retrouve sdf je vais donc au ccas de pau pour faire part de ma situation du moment l ass me dis tu repars d ou tu viens je voulais juste une adresse fiscale pour travailler jai essuyer un refus pourtant je ne met pas mes merdes de chien sur leur trottoirs jai pas de chiens ! il en faut des ploucs pour entretenir les marchands de someil.lavie revee des villes si tu et ni bourgois ni palois bien tu et dans la merde.je me sens meme plus francais etre sdf n est pas une maladie mais tres bon socle pour en obtenir une autre chose la drogue souvent du subutex ils se vendent les cachet se les volent il ny a rein a faire pour certains ils attende de crever la realiter vous fait peur cest ainsi ca peut arriver a tous le monde moi je vais porter plainte pour non assistance a personne en danger maintenant je suis palois pas dans l ame je travaille a pau en interim mais le parcours a eter long merci pau je me suis demerder tout seul sans la fausse assos point d eau qui et la pour nettoyer le centre ville quan ont vie pas les choses on dis riens

> Les SDF à Pau : Un sujet pas simple.
31 juillet 2007, par pehache  

Je ne comprends rien au deuxième témoignage ( ?). Quel est ce "milieu" évoqué à plusieurs reprises ?

Le sujet n’est en effet pas simple car la pauvreté a des causes sur lesquelles une mairie a peu d’influence.

Par contre on peut s’étonner que compte tenu du nombre de logement sociaux gérés par la mairie (directement ou indirectement), on ne trouve pas de solution pour les SDF "récents", ceux qui viennent de perdre pied mais qui ne sont pas encore complètement désocialisés (le premier cas cité pas le premier témoignage).

  • > Les SDF à Pau : Un sujet pas simple.
    31 juillet 2007, par Louis64000  

    Questions pour tenter d’avancer :

    Il y a un nombre élevé de logements sociaux. Quel est en moyenne le nombre de logements libérés et ré-attribués chaque année sur Pau ?

    De plus un bon nombre de ces logements dits sociaux sont occupés par des ménages qui n’y ont pas ou plus réellement droit (car leurs ressources dépassent le barême). Combien de logements susceptibles d’entrer dans la redistribution si ces logements sont repris ?

  • > Les SDF à Pau : Un sujet pas simple.
    2 août 2007, par Louis  
    Louis, tu penses bien qu’en période préelectorale le maire ne va pas prendre de risques en bousculant sa clientèle. Les principes ne valent pas grand chose à côté de la réalité des urnes, même pour répondre aux demandeurs d’HLM. Question à garder en instance jusqu’à mi-2008...

  • > Les SDF à Pau : Un sujet pas simple.
    24 juillet 2007, par Lou Tillous  

    J’ai un souvenir datant d’il y a qq années et je ne sais s’il est toujours d’actualité.Pau connaissait déjà "el hampa de los mendigos" comme disaient nos amis espagnols, la gueuserie.Avec un camarade nous avons fait un saut à Saint-Jean- de Luz et là miracle : pas un mendiant , pas un clochard. Nous fumes sidérés de retrouver une ville comme était Pau dans les années 50. Alors le maire madame Alliot-Marie a-telle une recette miracle ? On pourrait toujours la lui demander.  smiley

  • > Les SDF à Pau : Un sujet pas simple.
    25 juillet 2007, par L.L  
    Que voila une bonne idée...enfin

    Que voila une bonne idée...enfin

    L.L smiley

  • > Les SDF à Pau : Un sujet pas simple.
    15 novembre 2007, par AML  

    Il semble évident que des expériences proches qui ont apparemment "réussi" devraient nous encourager à ADAPTER au contexte local des formules déjà testées.

    Il serait, également, impératif d’analyser sérieusement TOUTES les composantes de ce phénomène.

  • > Les SDF à Pau : Un sujet pas simple.
    11 août 2008, par Eic Celtra  
    Il serait interessant de se rapprocher de Tarbes et d’étudier de près ce qu’à développé le pole social de la DDASS avec la Mission Errance, ainsi que l’association Zon’art 65 qui depuis 2004 ont devellopé des actions expérimentales avec des publics très marginalisés en les rendant acteurs d’un processus d’insertion sociale qui a était vraiment pertinent. j’habite Tarbes, et je vous conseille de vous rapprocher de monsieur Denis Pène à L’anpaa 65 qui est à l’origine de tout ce travail. Eric Celtra commercant tarbais.

  • > Les SDF à Pau : Un sujet pas simple.
    21 août 2008  
    > Les SDF à Pau : Un sujet pas simple.

    tu n’as pas honte de parler comme ca mais qui etes tu pour te permettre d’etre heureuse qu’il n’y ai aucun sdf dans une ville !!! ils te derangent autant que ca ..... pourquoi ne fais tu pas l’effort de vivre a coté d’eux ils font bien l’effort de vivre a coté de toi !!!!

  • > Les SDF à Pau : Un sujet pas simple.
    21 août 2008  

    "ils font bien l’effort de vivre a coté de toi !!!!"

    vraiement une anerie

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pleure ô pays bien aimé
    Adage des gens de justice
    Thank you London 2012
    La mondialisation ? Une dynamique naturelle incontournable ?
    La mondialisation
    Questions
    L’abstention.
    Petit trou deviendra grand
    Démission ou renoncement
    Pau - « Semaine du développement durable »
    Tuerie de Toulouse : La dictature de l’immédiateté
    Réaction de B.A.P à l’article « et si B.A.P révisait (partiellement) ses objectifs »
    Expulsions locatives
    Obsolescence
    Et si BAP revisitait (partiellement) ses objectifs ?
    « Valeurs » ! Vous avez dit « valeurs » ? Comme c’est bizarre !
    Oui et non
    Un sociologue et l’occitan
    Le P.P.P. n’est pas toujours « Pau Portes des Pyrénées » !
    Parents : Vous êtes tous des assassins ???



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises