Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Lettre Ouverte aux Candidats

mercredi 11 juillet 2007 par Bernard Boutin


Lettre ouverte adressée aux candidats (déclarés ou non) pour la prochaine élection municipale à Pau : Yves, Martine, Cédric, François et... les « Trois Mousquetaires ».

Le Théâtre du Soleil, Ariane Mnouchkine et la “Pratique Municipale” :

Ce qui s’est passé hier soir au Conseil Municipal, confirme que le FiPau n’aura servi à rien. A part quelques-uns (Opposition de gauche et de droite), la majorité, comme un seul « homme », conduite par Yves Urieta et épaulée par Martine Lignières-Cassou a renouvelé ce qu’André Labarrère avait fait : Mettre sur les rails un grand projet culturel préparé seul par le Maire, sans en parler au préalable avec élus et professionnels.

D’Yves Urieta, on ne pouvait rien attendre de novateur sur la méthode. « Éléphant » municipal, le Maire, après 36 ans dans la place, ne sait par réinventer de nouveaux schémas de prises de décisions autre que le « Jacobinisme » centralisateur cher à André Labarrère.

De Martine Lignières-Cassou, on aurait pu imaginer, que le recul imposé par sa mise en disposition dans les affaires municipales, lui aurait permis de repenser les erreurs des années passées.

Si Martine, a su fortement dire son aversion à la méthode employée par le Maire, il n’empêche qu’elle a finalement voté le principe de l’attribution de la subvention ; emportée qu’elle était par sa satisfaction de voir venir à Pau, la Troupe du Soleil de la géniale Ariane Mnouchkine.

Sa passion du Théâtre a pris de dessus. La réflexion aurait pourtant dû l’emporter sur les sentiments.

Hier soir, il ne fallait pas voter un OUI de principe mais un NON par principes.

Non, il n’est pas admissible qu’un projet de 600.000 € dont 250.000 (à ce jour) de subventions municipales soit lancé sans travail préparatoire. À quoi servent donc les élus et Commissions Municipales ? À quoi servent les professionnels et les Palois ?

Messieurs les Candidats, si dans vos programmes à venir, il n’y a pas une vision forte de la revitalisation de notre démocratie locale avec une « Nouvelle Pratique Municipale » amenant exécutif, élus, professionnels et Palois à travailler ensemble pour le devenir de la cité, ne comptez pas sur Alternatives-Paloises pour vous soutenir.

- par Bernard Boutin


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Lettre Ouverte aux Candidats
3 novembre 2007  
promesses promesses

bonjour a tous il me semble qu’un concert, spectacle, activité était prévu tous les premier samedi du mois à la place clemenceau ? Or je contacte ce samedi matin la mairie et l’office du tourisme pour le programme, personne ne sait ce qu’il va se passer !!!! C’est le vide complet..... BRAVO. A quand les promesses électorales pour avoir le meme suivi que les promesses pour la place clemenceau........

> Lettre Ouverte aux Candidats
14 juillet 2007, par Gaston IV  

Madame,

Vous avez pris part au débat, ce qui dénote un certain courage. Cependant sachez que si vous vous présentez aux prochaines élections municipales , je vous combatrai jusqu’à en crever car vous êtes la représentante d’un parti de marchands d’illusions qui a déjà coulé ma ville natale.

  • > Lettre Ouverte aux Candidats
    14 juillet 2007, par Jerlau  

    Madame Martine Lignières-Cassou,

    Finalement vous avez suscité sur ce site un débat intéressant qui quelles que soient les positions des uns et des autres vous permettra d’asseoir votre autorité dans votre approche sociale.

    Mais comment réagissez à ce fait qu’un grande nombre de citoyens, tel Gaston IV, ne croit plus du tout à cette approche ? Trop d’impots tue l’impot dit-on, trop de social ne tue-t-il pas le social ? N’est ce pas ce qui s’est passé ces dernière années ? Vous posez vous ces questions ?

  • > Lettre Ouverte aux Candidats
    13 juillet 2007, par Martine Lignières-Cassou  
    Droit de réponse

    DROIT DE REPONSE de Martine LIGNIERES-CASSOU « Lettre ouverte aux candidats » par Bernard BOUTIN - 11 juillet 2007

    Pau, le vendredi 13 juillet

    Monsieur Boutin,

    Eh bien oui ! J’ai voté POUR la venue de la troupe d’Ariane MNOUCHKINE. Permettez-moi de m’en expliquer :

    Plusieurs débats sous-tendaient cette délibération. Quelle est la place d’un évènement dans la politique culturelle d’une ville ? Qu’est ce que nous attendons de la venue du Théâtre du Soleil ? Quel est le rôle des compagnies locales dans la politique culturelle et leur place dans un évènement de ce type ? Quel est le cadre de travail ? Le cahier des charges confié à l’opérateur en l’occurrence Marc BELIT ? Enfin, quelles sont les méthodes de travail de la commission culture ?

    J’évacue la dernière question puisque la méthode est tristement récurrente et ce n’est pas la mienne. Je suis une élue attachée au sens des choses, à l’action publique en profondeur. Je pense qu’un évènement ainsi que l’accumulation d’initiatives ne font pas une politique. Je comprends la demande, le désir des acteurs culturels palois d’une vraie politique culturelle et d’un débat sur ces enjeux.

    Mais Ariane MNOUCHKINE, c’est une sacrée professionnelle ! Toutes les villes aimeraient la faire venir. Sa venue est une chance pour les palois et pour la région. « Les Ephémères » sont un très très beau spectacle. Toutes les personnes qui ont vu ce travail, toutes les critiques sont élogieuses. Ce sera l’évènement du Festival d’Avignon 2007. C’est un évènement à même de réveiller une ville.

    Le processus adopté par le Conseil Municipal est le suivant : Nous avons à voter en juin une décision de principe et la convention sur la délibération sera examinée à l’automne. Oui, j’ai voté la décision de principe mardi soir mais je veux que d’ici l’automne :

    -   L’ensemble des associations culturelles paloises soit réuni pour que celles qui sont volontaires travaillent avec Ariane MNOUCHKINE,
    -   Un budget transparent nous soit présenté et qui comprenne notamment la rémunération de l’opérateur,
    -   Les missions de l’association PARVIS 64 soient elles aussi clairement définies car j’entends les craintes des associations locales quant aux arrières pensées que pourrait avoir Marc BELIT,

    Le cahier des charges doit être pensé « carré » et élaboré par les élus. L’opérateur n’est pas là que pour exécuter une commande définie par les élus.

    Je ne sais pas qui sera Maire au printemps 2008 et qui accueillera le Théâtre du Soleil mais j’espère qu’il éprouvera une grande joie...

    Tel a été le sens de mon intervention de mardi soir et je me tiens à votre disposition pour en discuter. Bien à vous, Martine Lignières-Cassou

  • > Lettre Ouverte aux Candidats
    13 juillet 2007, par Jerlau  

    Madame Martine Lignières-Cassou,

    Je crois qu’il faut d’abord vous remercier profondément de participer à ce débat et d’expliquer pourquoi vous avez voté "pour". Et c’est la vocation de ce site, apparemment de permettre à tout un chacun de communiquer ses idées.

    Il ressort de votre explication détaillée que vous avez votée "pour" principalemen parce que vous aimez les créations de Mnouchkine, ce qui est le droit de chacun.

    Vous dites "

    Mais Ariane MNOUCHKINE, c’est une sacrée professionnelle ! Toutes les villes aimeraient la faire venir. Sa venue est une chance pour les palois et pour la région.

    "

    Je voudrais simplement vous faire remarquer que c’est une position qui manque un peu de respect par rapport à la liberté de pensée du citoyen (je ne suis personnellement ni contre, ni pour, par rapport à Mnouchkine).

    Votre postion pourrait se résumer par une phrase " Le peuple doit voir et lire ce que le pouvoir aime".

    Nous sommes en 2007, le cioyen a fait quelques progrès par rapport à il y a quelques dizaines d’années, pour ne pas dire quelques siècles.

    Il faudrait que vous puissierz nous expliquer pourquoi une Municipalité doit choisir les spectacles que le peuple doit voir.

    Que Mnouchkine aille à Avignon, que la Muncipalité d’Avignon subventionne le Festival, cela peut se comprendre. Il y a plusieurs spectacles, le peuple a le choix.

    Mais Mnouchkine à Pau pendant plusieurs semaines, occcupant le terrain, subventionnée par le pouvoir, cela procède d’une autre approche que celle d’Avignon.

    Il y a une vraie directive imposée. Cela pourrait, en plus souriant, se rapprocher de l’Inquisitionn.

    Je vous poserai donc la question "Pourquoi une Muncipalité se doit-elle de choisir et de subventionner directement avec l’argent public, les spectacles que le peuple doit voir ?"

    Cela ne vous rappelle pas la culture à la Staline ?

  • > Lettre Ouverte aux Candidats
    14 juillet 2007, par Louis Saint-Just  

    Bonsoir Madame la Députée(-Maire ?)(à ce propos, je croyais que vous étiez défavorable au cumul des mandats),

    Mon ami Jerlau y va un peu fort en parlant d’une "culture à la Staline". Mais il est vrai qu’une telle ambition doit-elle être portée par une municipalité ? En tant qu’"ancien serviteur de mon pays", j’ai une vision sensiblement différente du service public. N’est-ce pas à un acteur privé de "réserver", seul, le passage d’une star ? Puisqu’il est convaincu de sa réussite évènementielle, culturelle et financière.

    Et puis, mon ami Max a raison : Pau, ville magnifique, mais grosse petite ville, au milieu de nulle part, doit-elle d’abord s’occuper de la rénovation du théâtre ou mobiliser toute sa force autour de la venue d’une troupe prestigieuse sur la scène ? Pour ma part, j’aime être confortablement assis, avec un toit au-dessus de la tête, devant un bon "classique", plutôt qu’allongé au milieu d’un terrain vague, sous la pluie, à me contortionner pour admirer un écran plasma diffusant la dernière production hollywoodienne. Sans naturellement faire offense aux productions de Madame Mnouchkine smiley

    Mais je vous l’accorde, il en faut pour tous les goûts. Mais la note me semble un peu salée. A-t-on encore les moyens de ces ambitions là ?

    Bienvenue sur ce site. Merci de votre intervention. En espérant qu’elle ne sera pas la dernière. Très respectueusement,

  • > Lettre Ouverte aux Candidats
    13 juillet 2007, par Max  

    Bonsoir Martine, Je rejoins parfaitement notre ami Jerlau : merci de vous exprimer sur ce site. Vos réponses sont discutables (au premier sens du terme), mais vous les exprimez clairement et je le respecte.

    L’échange est là, et c’est l’essentiel.

    A mon tour de vous poser une question. A l’heure où Pau n’est pas dans une situation économique particulièrement florissante, où des sujets tels le logement, la voirie, la propreté ou l’éducation sont absents de l’action municipale, au moment où il est bien clair que tout est flou à la mairie et qu’il n’y a aucune vision globale et d’avenir, voter une "décision de principe" à 600 000 €, cela ressemble un peu à une gauche très intellectuelle qui se régale à l’idée de pouvoir dire "Mnouchkine était à Pau en 2007". Quant à vous souhaits d’ici l’automne, vous n’êtes pas candide et vous savez déjà que la transparence ne sera toujours pas de mise.

    Pardonnez-moi. Je suis très terre à terre, mais notre ville de 80000 habitants a peut-être d’autres chats à fouetter. Nous attirerons les étoiles lorsque le ciel sera dégagé. Non ?

  • > Lettre Ouverte aux Candidats
    14 juillet 2007, par Autochtone palois  

    Ouf, Martine s’exprime, merci. Je n’ai donc plus besoin d’assurer et d’assumer le rôle d’avocat de la défense désigné d’office par mes chers collègues du forum.

    Je peux ainsi exprimer plus librement mon avis personnel : personne ne s’offusque que la ville paie pour faire venir le Tour de France -événement culturel majeur, théatral s’il en est - parce qu’il est supposé avoir (encore pour longtemps ?) un bon retour sur investissement.

    Alors pourquoi un autre événement théatral ne serait-il pas traité de la même manière ? MLC y met trois exigences de principe, qui ajoutent une plus-value culturelle et financière.

    Cela me semble être une démarche intellectuelle autrement plus propre que celle qui nous a valu le fiasco du FiPAU, qui n’a finalement scandalisé la plupart de mes chers amis d’A@P QUE par son côté catastrophe financière.

    La politique culturelle de la ville ne doit surtout pas être soumise à seulement des règles d’experts-comptables smiley Ce n’est pas paradoxal.

  • > Lettre Ouverte aux Candidats et candidates
    16 juillet 2007, par Bob  

    Quel est l’objectif de la venue du Théâtre du "Soleil" ?

    Amener la culture à ces pauvres Palois, pour soulager leur détresse et leurs bourses (en voilà une bonne raison).

    Populariser le théâtre ?

    La pièce "L’éphémère" est-elle tout publique,ou seulement pour une élite qui ce doit d’être là pour l’évènement (c’est du snobisme ).

    Faut-il envoyer une délégation au festival d’Avignon frappée du sceau de la culture , au frais de la princesse, pour juger du bien fondé, de la venue de la troupe du "Soleil" à Pau ?

    Il me semble, qu’il y a suffisament de critiques dans la presse pour se forger une opinion.

    Si l’option de stimuler le théâtre à Pau est prise,pourquoi ne pas créer une commission culturelle regroupant les principaux protagonistes et d’ offrir aux Palois un mini festival d’Avignon..

    La seule chose à ne pas comettre c’est de programmer l’évènement à la même date que le festival d’Avignon.... !

  • > Lettre Ouverte aux Candidats
    11 juillet 2007, par Jaurès  

    Et après cela, Autochtone Palois, vous voulez que je vous rejoigne sous le drapeau rose de MLC ?

    Non, merci. Je demeure où je suis.

  • > Lettre Ouverte aux Candidats
    11 juillet 2007, par Autochtone palois  

    Jaurès, je ne sais pas bien où vous demeurez aujourd’hui. Toujours à l’Huma ?

    Je ne connais bien le sujet "Théatre du Soleil à Pau". Mais je me souviens avoir vu Ariane Mnouchkine et sa troupe il y a bien longtemps à la cartoucherie de Vincennes. Je ne sais pas ce que vaut son théatre aujourd’hui, même si je peux savoir combien il va nous coûter...

    J’espère que MLC saura se dégager, se désolidariser au plus vite de ces pratiques municipales d’une autre époque. Je lui souhaite de prendre vite ses distances, il est encore temps. Le fond du problème semble bien encore et avant tout dans la méthode, je suis d’accord avec Bernard, notre Descartes palois.

  • > Lettre Ouverte aux Candidats
    11 juillet 2007, par Hooper  

    le dernier spectacle de Mouchkine - les éphémères - est à mourir d’ennui. Mouchkine et le théâtre du soleil c’était bien dans les années 70 80. aujourd’hui c’est gentil mais vieillot. Belit et Urieta auraient besoin d’un sérieux coup de jeune.

  • > Lettre Ouverte à Belit et Urieta
    11 juillet 2007, par Hooper  

    Les Ephémères d’’Ariane Mnouchkine : du soleil au crépuscule ?

    Chaque spectacle d’Ariane Mnouchkine est attendu avec grande impatience par les amateurs de théâtre. Il faut dire que la metteur en scène, éminente figure d’une conception renouvelée du théâtre née dans les année 70, a très souvent touché au génie en montant les textes des autres de Molière à Cixous en passant par Shakespeare.

    Bien sûr, il y’a eu depuis le Dernier Caravanserail, une premier spectacle explorant un travail basé sur l’improvisation. Le résultat, peu convaincant, laissait encore malgré tout transparaître l’éclat d’un savoir de la mise en scène hors du commun.

    C’est d’ailleurs les idées de mise en scène explorées dans cette précédente création qu’Ariane Mnouchkine reprend aujourd’hui pour ses Ephémères. Instantannés de la vie quotidienne, les saynètes se succèdent sans réel lien si ce n’est le regard constamment misérabiliste qui est posé sur la condition humaine. La pitié bien pensante qu’il nous « faut » éprouver pour le couple criblé de dettes, la mère qui élève seule son enfant où encore le transsexuel rejeté est absolument étouffante. Il n’est plus ici question de texte, mais d’une mauvaise vision documentaire. Rien ne sauve l’affaire, ni le dispositif scénique autrefois génial mais emprisonné sur un plateau exigu et bifrontal, ni la musique de Jean-Jacques Lemêtre, qui ne nous avait jamais habitué à autant de mièvrerie. Le Théâtre du Soleil semble, avec ce spectacle, ne plus vivre que sur les reliques d’une utopie, qui en abandonnant son caractère politique n’est plus capable que d’une lumière doucereuse.

    L’actualité des arts vivants

  • > Lettre Ouverte à Belit , Urieta et consorts
    16 juillet 2007, par Poquelin  
    Comment ce fait-il qu’une troupe si connue,si reconnue,ayant une telle aura, ait besoin d’avoir une telle subvention ????

  • Un pouvoir divin ?
    11 juillet 2007, par Jerlau  

    Le pouvoir collectif décide et l’individu subi. C’est la règle depuis des millénaires. Il y eut les fétichistes, les divins, les collectivistes... les terreurs, et l’individu n’a eu que de cesse de réclamer au pouvoir un certain respect de l’être humain.

    Et l’individu finit toujours par avoir raison. C’est grâce à l’individu que la Terre est ronde...., qu"elle tourne autour du Soleil.... Le Pouvoir est conservateur par nature.

    Le pouvoir prolonge toujours les mauvaises habitudes et cela dure tant qu’il sait y mettre les formes. Et quand les formes n’y sont plus, les fonds disparaissent.

    André Labarrère y mettait la forme, l’envolée. Pour les 700 000 E du FiPau,il y avait eu le Sénat, le bateau, c’était un voyage !

    Mais pour 600 000 E ce coup-ci on n’a droit qu’à un "charter" à Avignon. Le Pouvoir n’y met même plus les formes. C’est la fin !

    Le citoyen ne peut pas oublier ce manque de respect. Le pouvoir local ne pourra pas résiser à ce tsumani de demande de respect.

  • > Un pouvoir divin ?
    13 juillet 2007, par francine.dehail  
    un pouvoir divin ?

    réponse à Jerlau : Bien trouvée la formule "un charter à Avignon" ... souhaitons que le charter coule en route. A en croire la description des principales saynètes de la pièce, ce n’est pas cette pièce qui remontera le moral des Palois. Quant aux 600 000 €, c’est purement dantesque quant on connait tous les problèmes d’urgence qui concernent la ville : logement, dynamisation du commerce ... Et quant à la méthode non consultative, habituelle et répétitive, il est temps que les Palois aient un espoir qu’elle soit revue. Nous croyons "aux bonnes pratiques municipales". Quel est le prochain maire qui -enfin- les mettra en place à Pau ? en 2008.

     smiley

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Indignez-vous !
    Pau Municipales 2014 - Faut-il donner une deuxième chance à MLC pour prolonger son action ?
    Pau-litique : "La classe 80"
    A mon panache blanc.
    Marc Cabane candidat à Pau.
    Pau - Le SMS du jour...
    Municipales : à Pau, pas de renouveau !
    Pau 2014 - Martine aux abonnés absents...
    Pau 2014 - Salle Navarre : Quelle jauge pour les candidats ?
    Pau - La médiathèque André Labarrère n’est pas la sienne
    Municipales 2014 - Pau : En 2013, parties de poker-menteur
    Pau - Boulevard des Pyrénées et parkings relais
    Pau : Après la ville "pacifiée", la mairie "apaisée"...
    Le Conseil Général des PA lutte contre le réchauffement climatique
    Tango à gogo au Conseil Général
    Pau, rencontre avec Yves Urieta.
    Cumul des mandats - Martine en redemande. Les Palois désespérés !
    Lettre ouverte à Pierre Chéret, premier secrétaire du PS des Pyrénées-Atlantiques
    Pau Municipales 2014 : Marc Cabane dans les starting-blocks
    Pau - Devoir de vacances



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises