Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Interdiction de s’amuser !

mardi 3 juillet 2007 par Pierre Dubruchou


A peine ouverte au public, la nouvelle place Clémenceau a été d’emblée adoptée par... les skate-boardeurs.

Réaction immédiate de protestation des riverains (bruit) et des passants (gêne)

Arrêté municipal pris dans la foulée pour interdire le skate-board sur la place.

Voir le forum de la ville à ce sujet : http://www.pau.fr/forums/index.php ?forum=100&message=20070701_221649&level=0

Alors bien sûr, on comprend qu’un bruit permanent de planches, surtout tard le soir, puisse exaspérer les riverains.

Alors bien sûr, la cohabitation de skateurs et de piétons est potentiellement risquée, et les skateurs doivent comprendre que c’est à eux de faire attention et de respecter les autres... ainsi que le matériel urbain. On ne peut certes pas laisser faire n’importe quoi.

Mais quand même... Cette interdiction est désespérante d’un certain point de vue. Voilà une toute nouvelle place que nous, palois, allons devoir nous approprier pour en faire un lieu convivial, un lieu de vie, ce qui n’est pas gagné d’avance. Or certains ont été plus rapides que d’autres et se la sont immédiatement appropriée, en y apportant de la vie, de la spontanéité, et une animation certaine.

N’y avait-il pas là quelque chose de formidable en soi ? Qui mériterait autre chose qu’une interdiction pure et simple ? N’y-t’il pas moyen de réglementer cette activité, de l’autoriser sur une partie de la place et/ou à certaines heures ? Eventuellement même d’installer quelques équipements mobiles (tremplins...) à l’attention des skateurs puisque la demande existe ?

Sinon, le centre-ville est-il condamné à n’être qu’un lieu où il faut passer sans courrir, ses précieux sacs de shopping à la main, sans dire un mot plus haut que l’autre pour ne pas déranger, en s’asseyant éventuellement aux terrasses autorisées à la consommation, mais sans éclat de rire, car ça fait peur aux passants... ? Etonnons-nous ensuite que le centre-ville perde de la population.

Enjoignons la mairie à réétudier la question, et à trouver des aménagements acceptables par tous, plutôt que de prendre des arrêtés d’interdiction de s’amuser...


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Interdiction de s’amuser !
28 juillet 2007, par Guillaume  

Pierre, vous exagérez.

La gêne qu’occasionne le bruit des skate boards est sans aucune mesure avec les autres sons de la place : pour preuve, le bar "Le Bureau" qui s’est avancé sur la place ne dérange pas les riverains. J’en ai assez des gens qui minimisent le bruit en ville. J’ai eu deux genres de réponse quand je me suis heurté au problèmes du bruits des skate boards :
-  "Vous n’avez qu’à déménager !" (Bien sûr...)
-  "Vous exagérez, ça ne fait pas tant de bruit que ça !" (oui, et je n’ai que ça à faire, combattre des bruits imaginaires...).

Alors maintenant, imaginez ça chez vous. Imaginez que dès 7 heures du matin, vous ayez des bruits de pelleteuses, de scies, de travaux urbains... Puis, le soir venu, des roulements et des claquements secs, répétitifs, jusqu’à minuit, voire plus.

Maintenant, allez voir l’état des bancs des bacs à fleurs : rayés, noirs, irrécupérables... au bout d’un mois seulemement. Merci aux skates et aux rollers...

Ensuite, pensez à la bonne nuit de sommeil qui vous attend. Et au moment de vous endormir... Clac. Clac. Clac. Clac.

Hier soir, des enfants jouaient au foot sur la place. La terrasse du bar était pleine. Nous n’avons pourtant rien entendu, car les cris, les bruits de foule, n’ont pas cette résonnance claquante des skate boards.

Et ça, c’est pour le bruit : imaginez les problèmes de sécurité. L’autre jour, j’ai failli me prendre un skateur de plein fouet.

J’ai lu quelque chose sur Annecy, sur ce forum. L’herbe est tellement plus verte ailleurs. Manque de pot, la Haute Savoie, j’y suis né, j’y ai habité 31 ans, et je peux affirmer que le centre ville d’Annecy n’a rien à nous envier.

Nous avons une belle ville, sûrement pas parfaite, et heureusement. Des activités, il y en a, tout l’été. Ce que je peux voir des Palois, depuis que la place est ouverte, c’est une mauvaise foi et une aggressivité constante. Tout le monde veut se l’approprier, cette place. Tout le monde a des idées. Tiens, moi j’aime le tennis, je vais aller planter un filet au milieu de la place...

Enfin, un dernier point : la place n’est pas encore terminée, vous savez. Oui, c’est long, oui, les délais n’ont pas forcément été tenus, mais un peu de compréhension ferait du bien.

PS : A tous ceux qui vont me traiter de réac’ en ce qui concerne le skate : Je suis systématiquement allé voir les skateurs sur la place pour les informer de l’arrêté, et leur proposer de fonder des associations pour défendre leur passion. De plus, un skate park existe, vers l’université. On ne peut quand même pas transformer la ville entière pour un loisir qui est loin d’être majoritaire.

Merci de votre attention,

Un résident du Palais des Pyrénées

> Un stade de skate-board dans la cour de Henri IV ?
15 juillet 2007, par jerlau  

C’est la solution à tous nos problèmes

> Interdiction de s’amuser !
14 juillet 2007, par francine.dehail  
interdiction de s’amuser

C’est évidemment un début de convivialité qui commence mal sur cette grande place encore envahie par les travaux. Le réalisme voudrait qu’un coin de la place soit réservé aux skate-boarders ... mais est-ce possible alors que de grands bacs à fleurs sont, là, déjà posés ? Indépendemment de la nuisance réelle causée par le bruit, j’imagine tout de suite un jeune enfant heurté par un adolescent grimpé à toute vitesse sur son engin roulant. Quel espace pour les teen-agers sur cette place ? Il me semble qu’elle n’a pas du tout été pensé pour eux. Avez-vous une solution ? smiley

   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

Transparence ou Totalitarisme : il faut choisir !
Jaurès ! Où es-tu ?
Philosophie de comptoir.
Ne mets pas tes pieds ...
Drôle de gestion à Montardon
Mais, tout le monde le fait !
Madame la maire de Pau et le code de la route.
Méditations estivales.
Le ski nautique, thérapie anti-sinistrose
Boycott !
Réponse aux réactions des lecteurs.
« Il n’y a qu’une douleur facile à supporter, c’est celle des autres »
Conte de Noël, ou si l’Homme en blanc retrouvait sa jeunesse...
Justice sociale et pouvoir de l’argent roi : pour répondre à Raymond Monédi
La justice sociale, clé du bonheur de l’Humanité !
La Poste
Petites questions
Ca sent les égouts.
La cigale et la fourmi
Retour sur les élections et sur le futur



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises