Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Salade verte

lundi 28 novembre 2011 par Daniel Sango


Il règne une agitation fébrile dans la grande cuisine politique de gauche. Chacun veut sa part du gâteau, et l’on peut s’étonner de voir les verts et le PS, qui revendiquent la priorité au débat d’idée avant l’intérêt personnel, s’agiter à ce point devant la marmite de ratatouille.

Les verts veulent rajouter dans la soupe leurs légumes du parti, les socialistes trouvent le plat trop relevé. On pensait les pastèques un peu fades et surtout incapables de rivaliser avec les roses de gauche, et voilà que la mayonnaise ne prends pas.

Mamère boit du petit lait, il faut à tout prix gouverner pour chauffer à point la garbure et avoir de quoi subsister les prochaines années.

Jean Vincent est lui Placé au sénat, il se régale... Il était particulièrement préparé pour ce poste puisqu’il n’a jamais fait grand chose.

La reine Cécile sous son aspect militante de kermesse a un gros appétit et les dents longues. Il n’y a pas de raison que la présidente soit à la diète et n’obtienne pas comme son ex compagnon un fauteuil confortable... Ce sera quand même un peu plus difficile pour elle puisqu’il faut qu’elle s’entraîne au parachute dans Paris et que Bertrand qui en a des aigreurs d’estomac ne lui facilitera pas la tache. Elle pourra d’ailleurs prendre des cours avec Ségolène qui a elle aussi choisi ce sport acrobatique.

Les militants, alouettes sans tête, seront croqués en entrée, la reine n’en fera qu’une bouchée.

Evidement, Eva ne trouve pas cela très joli, elle parle même de "tambouille politicienne" il faudra pourtant qu’elle avale quelques couleuvres en entrée puis son chapeau en plat de résistance ... Cela lui apprendra a vouloir zozoter des litanies rouges au lieu de se mettre au vert comme les autres.

Hulot ouvre ses grands yeux devant le spectacle et ne dit mot. Finalement c’est plus agréable et moins risqué de faire du parapente pour Ushuaïa.

Hollande n’en fait pas un fromage. Il laisse faire, c’est lui qui de toute façon aura la fève de la galette et qui sera le roi.

C’est Georges qui a raison : "mourrons pour des idées, d’accord mais de mort lente..."

Et il faudrait avoir de l’appétit pour cette cuisine ?

par Daniel Sango


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Salade verte
28 novembre 2011, par Georges  

La tambouille de Daniel a un parfum d’humour, mais en y goutant de plus près, il semble que les autres - les politiques dont les prénoms ne sont pas évoqués (les Xavier, François, Nadine, Marine ...) - y ajoutent un goût de pipi. Une vraie soupe d’Union nationale !  smiley

> Salade verte
28 novembre 2011, par Rêveur des villes  

EELV est-il un parti écolo ?! Ce parti est :

-  contre les LGV, même entre grandes villes. (Ils préfèrent apparemment que les gens prennent leur voiture ou l’avion).

-  un de ses principaux combats est "la sortie du nucléaire". A mon sens, ça devrait être "les économies d’énergie". Et puis déchets nucléaires contre centrales à combustibles thermiques et le réchauffement climatique qui s’en suit, personnellement, je préfère la première option.

-  ont imposé le gigantesque gaspillage lié au photovoltaïque à l’échelle européenne (telle que l’exploitation de cette filière est menée).

Sans doute la faute à l’inculture scientifique, à la démagogie.

  • > Salade verte
    28 novembre 2011, par Rêveur des villes  
    J’oubliais... les Verts sont contre les stations de ski parce que les canons à neige consomment de l’énergie (pourtant la nuit), peu importe que toute une industrie locale soit détruite.

  • > Salade verte
    28 novembre 2011, par Daniel Sango  

    Votre vision d’EELV n’est pas exacte.

    Tout d’abord, je crois qu’il y a une telle diversité dans ce parti qu’on doit y trouver beaucoup de chose, depuis la gauche de la gauche jusqu’aux centriste modérés. Des partisan de la décroissance pure et dure a des libéraux réalistes.

    Ensuite je pense qu’ils sont tous favorables aux transports par rail, et aux LGV quand elles se justifient.

    Ils sont tous aussi favorables (et même les non ecolo ) aux économies d’énergie avant tout. Quand au nucléaire il y a aussi des diversités d’appréciation.

    Pour ce qui est des stations de ski, si on ne doit conserver que celles qui sont rentables, il y en aura beaucoup de fermé, et la tendance avec le réchauffement climatique est a leur fermeture.

    Ce qui est cependant à mon sens une petite révolution, c’est que maintenant les écologistes deviennent des politiciens "ordinaires" prêts à tous les compromis pour obtenir une rente. Il était posé me semble t il en postulat que la personalisation n’avait pas sa place et que ceux qui se mettaient en avant ne devaient être que des "porteurs d’idéees" donc parfaitement interchangeables" ce qui constitue une position très forte et louable.

  • > Salade verte
    28 novembre 2011, par Rêveur des villes  

    Je parle des idées phares martelées par la direction du parti.

    Qu’il y ait des gens avec des idées très différentes, je veux bien le croire. Mais ça ne change rien à la position du parti, qui est celle qui pèse dans les choix nationaux, les négociations avec le PS.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Mille-feuille à la crème pépère
    Mille milliards de sabords, allons-nous bientôt faire de la politique ?
    Harlem, désir de morale ?
    Immoralité, opacité, impunité
    Décadence morale
    Changeons de politiques !
    Suivre son panache blanc ?
    Mains propres
    Non cumul : Martine Lignières Cassou et Nathalie Chabanne, les autruches béarnaises ?
    Argent et politique : Dédicace à Messieurs Braud & Sango.
    Non cumul des mandats : Pour un référendum, s’il le faut...
    Dix-huit pour cent
    Eloge de la lenteur
    Désarroi des politiques.
    Le changement c’est maintenant !
    A l’Ouest rien de nouveau...
    Cumul des mandats, faudra-t-il passer par un référendum ?
    « Pacte », vous avez dit « Pacte » ?
    C’est au pied du mur, que l’on voit le maçon...
    Le Pen, Labarrère, un détail de l’histoire.



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises