Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Taisez-vous !

dimanche 6 novembre 2011 par AK Pô


Ecoute ça, Jacquelinou-Linette :

" Après négociations avec les dirigeants de l’entreprise A..., de P..., un accord a été signé entre les différents partenaires, syndicats, représentants du personnel, de l’encadrement et des instances dirigeantes, ainsi qu’avec l’aval de leurs épouses et héritiers reconnus, et les membres du collectif "quand on a rien à dire, on la ferme". Cet accord prévoit qu’il ne sera appliqué clairement qu’un seul slogan unitaire :" taisez-vous ! ". Ce slogan sera le symbole médiatique intangible en vue de la promotion de l’entreprise A..., et tout membre du personnel dérogeant à cette règle pourra se voir exclu de celle-ci, pour faute grave et sans indemnité ni de départ, ni de retour, avec interdiction de s’exprimer sur l’ensemble du territoire de la Sainte Liberté d’Expression par quelque mode que ce soit, y compris le silence radio."

"C’est incroyable, mon Minou ! Ca voudrait dire qu’on a gagné ?"

"Je crois et j’espère qu’en tout cas ce conflit fera jurisprudence et mettra un terme définitif à toutes ces grandes gueules qui mettent des rallonges en langue de bois au bout des tables banquettales pour exprimer ce que nous savons déjà."

"Et qu’est-ce qu’on sait déjà, Minou ?"

"Qu’il faut la boucler, Jacquelinou-Linette. Et ceux qui ne sont pas d’accord n’ont, de toute manière, rien à rajouter, donc ils font comme les autres. D’ailleurs, tu vois bien qu’il y a eu un accord signé, dans cette entreprise du bout de la SLE, et signé par tous les intervenants, sauf les femmes de ménage et les chefs d’ateliers, qui ont été envoyés en stage à Abu Dhabi, pour se former aux nouvelles techniques que la mondialisation nécessite pour rester productifs à bas coût."

" A Bakou, ou à Abu Dhabi ?"

"C’est pareil, Linette, la mondialisation, c’est partout, c’est même tellement partout qu’on en vit nulle part de façon décente."

"Enfin, Minou, au moins nous, on a un toit, un lit, une descente de lit et deux bouillotes pour cet hiver. On ne va pas se plaindre, quand même !"

"Bien sûr qu’on ne va pas se plaindre, puisqu’on va la boucler. As-tu acheté un jerrican de pétrole, pour le poêle, j’ai entendu le ministre dire qu’il y aurait probablement des coupures d’électricité, cet hiver.(cf le Monde 26 10 2011 : Eric Besson n’exclut pas une pénurie d’électricité cet hiver )."

"Ils feront pédaler les SDF dans les caves, Minou."

"Le problème des SDF, c’est que quand ils ouvrent leur gueule, ça pue ; en hiver ça fait du brouillard givrant et les flics dérapent ou se perdent en pourchassant les chouraveurs ( du romani tchorav ). Du coup, les caisses de l’Etat se vident et c’est la middle class qui pédale dans la choucroute pour que les lustres des palais puissent éclairer le monde."

"Tais-toi donc, Minou, les voisins pourraient t’entendre !"

"Bah, du tout ! Ils sont dans leur cave, à compter leurs bouteilles. Ils ont choisi ce mode de chauffage, pour l’hiver. C’est peut-être plus raisonnable que nous, avec notre pétrole."

"C’est vrai, Minou, mais l’odeur du pétrole n’a rien à voir avec l’haleine de ceux qui pochetronnent, même s’ils dégustent de grands crus, non ?"

"c’est bien là que je te dis que la middle class prend le chemin des SDF, en passant par les AOC et les VDSQ, puis les vins de pays et enfin les vins de table : avec ces derniers, c’est pas que la langue, mais toute la gueule qui est en bois. C’est dramatique, mais au moins, tu as le réconfort de porter la coupe aux lèvres, même si elle est budgétaire, au moins t’en profites un peu."

"Rien à dire là-dessus, Minou."

"J’espère bien !"

"Au fait, j’y pense. Si on met les SDF à pédaler pour faire de l’électricité dans les caves, ils vont avoir soif. Il faudrait peut-être prévenir les voisins ?"

"Ne te fais aucun souci pour eux, Jacquelinou-Linette, ils sont socialos. Ils trinqueront ensemble, et dans la cave, en plus !"

"Ils sont socialos, les voisins ? Ils ne me l’ont jamais dit !"

"C’est normal, ils la bouclent !"

"Et ce petit Boniface, dont les journaux ont parlé, il n’était pas socialo ?"

"Oui, mais maintenant il est SDF !"


-par AK Pô
 01 11 10

AK Pô navigue aussi sur les Archipels


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Taisez-vous !
7 novembre 2011, par L’ OURS du Bois  

si vous avez froid, pratiquez comme certains, le chauffage ventral

de plus dans queque z’années ça f’ra du bien a ma retraite smiley smiley

   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

Obsolescence de la publicité
Le complot
Pau - Malédiction ou bénédiction pour le boulevard des Pyrénées ?
Les oiseaux
Le corbeau
L. l’entrepreneur
Généalogie existentielle, ou comment vivre avec des cornes (en bois)
Les infos, les manies, les infomaniaques et les canapés-lits.
Feuilleton (chap 21) : Oncle Joé engrange le blé
Petit conte à rebrousse-poil
Feuilleton (chap 20) : les oeufs durs
Feuilleton (chap 19) : le témoignage de Guido
Feuilleton (chap 18) : les doutes de Carlyle
Feuilleton (chap 17) : au bistrot, chez Carlyle
Feuilleton (chap 16) : la carte postale
Feuilleton (chap 15) : l’œil vitreux de John tombe sur le carreau
Feuilleton (chap 14) : ville d’automne et flambée des prix
Feuilleton (chap 13) : fin de séjour d’Angélique et du paupoète
2035 : la ville des trois mirages
Feuilleton (chap 12) : le stage de Chinette



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises