Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Béjart !

dimanche 20 novembre 2011


Béjart !
Ballet de l’Opéra national du Rhin
Les mardi 29 et mercredi 30 novembre à 20h30 au Parvis de Tarbes

Maurice Béjart, un maître d’une inventivité incroyable qui fait de lui une figure de proue de la danse. Maintenant que Maurice Béjart n’est plus là, il nous reste heureusement ses ballets, dansés par les plus grandes compagnies du monde. C’est le cas du Ballet de l’Opéra national du Rhin, Centre chorégraphique national qui est une des rares compagnies françaises à pouvoir passer avec un égal bonheur du baroque au moderne, du classique au contemporain pour donner à voir la danse dans tous ses états. En choisissant trois morceaux caractéristiques du grand maître, le Ballet du Rhin nous propose un programme puissamment original et séduisant. 



Le Marteau sans maître de Pierre Boulez
Œuvre abstraite fondée uniquement sur les rapports entre la partition musicale et le mouvement. Six musiciens et une chanteuse trouvent leur correspondance sur scène en la personne de six danseurs, une danseuse et des montreurs de marionnettes bunraku. Le style chorégraphique est un essai de symbiose entre des enchaînements classiques qui se succèdent selon des séries mathématiques précises et non des critères esthétiques traditionnels et des mouvements inspirés par la métaphysique extrême-orientale également retravaillés comme matériau sériel. 



Sonate à trois de Béla Bartók
Deux femmes et un homme sont enfermés pour l’éternité. Trois solitudes peuplées d’angoisse, de confessions sordides. L’enfer, c’est les autres... disait Sartre, dont la pièce Huis-clos sert de dramaturgie. Béjart va plus loin dès qu’il s’agit de montrer l’abîme du désespoir, la solitude née du mensonge dans une danse qui tresse et détresse à l’infini ce rapport infernal à trois. 



Variations pour une porte et un soupir de Pierre Henry 

L’œuvre se présente sous la forme d’une succession de variations musicales dans le style des grandes Suites Françaises du XVIIe ou du XVIIIe siècle : les variations s’inspirent presque toujours d’un mouvement chorégraphique : gigue, allemande, courante, menuet... Ici, étirement, balancement, gymnastique, transe... C’est une œuvre cyclique qui se referme sur elle-même, éclosion, développement, épanouissement, destruction, évoquant le rythme d’une journée, d’une vie. Sept danseurs entrent en scène pour créer un ballet où le chorégraphe n’a pas sa place. Une démonstration de virtuosité servie sur un répertoire contemporain de haute tenue.

Tarif : de 40€ à 14€

Le Parvis
Centre Méridien, Rte. de Pau
Ibos


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

Pierre Palmade et Michèle Laroque "Ils se RE-aiment"
L’écume des jours
Le temps de l’aventure
Lendemains de fête
The place beyond the pines
Anne Sofie von Otter avec l’Orchestre National du Capitole de Toulouse
Sunderland
Memori Terhapus
Babx
"A Yiddishe Mame"
« Étudier, aimer, révéler, Pyrénéistes protestants au XIXe siècle »
L’avare de Molière
Jean Michel Pilc
Khaos
Laure O "La Femme "
Camille Claudel 1915
Les Amants Passagers
La nuit tombe...
Beijing Danse Theater
"Apache"



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises