Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Chaos dans la ville, chaos au Conseil Municipal...

mercredi 24 janvier 2007 par Bernard Boutin , Pierre Dubruchou


Sud-Ouest dans son compte rendu du conseil du lundi 22 janvier fait part des interrogations, de plus en plus fortes, de nombreux élus sur les problèmes de circulation sans fin au centre ville :

http://www.sudouest.com/230107/vil_bea_pau.asp ?Article=230107aP214361.xml

Une phrase de cet article résume tout : "...c’est le deuxième adjoint d’Yves Urieta, Henri Lambert, qui a tenu sur un ton vif à dénoncer le point noir que reste à ses yeux la rue Jean-Monnet qui traverse la place d’Espagne. [...] Un deuxième adjoint qui laisse entendre qu’il y a comme un décalage entre le projet présenté publiquement par son initiateur André Labarrère et celui que concrétise aujourd’hui son successeur, Yves Urieta." On le savait, mais c’est encore mieux quand c’est un adjoint qui le dit. Mais pourquoi ces changements en cours de réalisation ? Quelles motivations ? Qui a été consulté ?

André Labarrère avait (presque) raison, lui qui disait qu’en lançant le projet du centre ville, il lui en couterait sa réélection.

Il en coutera celle de son successeur. Le résultat ne lui déplaira pas.


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> caca dans la ville
29 janvier 2007  

il n’y a pas que chaos dans la ville, il y a aussi caca dans la ville ! j’ai marché dans une merde de chien ce matin. j’en ai compté 26 dans le centre ville aujourd’hui.

Pau la ville qui porte chance.

  • > caca dans la ville
    29 janvier 2007, par Bernard Boutin  

    J’ai bien peur que la police municipale ait là une mission de répression toute tracée !

    Souhaitons lui en d’autres plus exaltantes...

  • > Chaos dans la ville, chaos au Conseil Municipal...
    29 janvier 2007, par groquick  

    Messieurs-Dames d’A@P...

    Il me parait que votre message de fond y gagnerait si vous vous absteniez de céder à la facilité des petites phrases politiciennes. Comme dans le cas présent celle sur la (non-)réélection du maire, qui ne peut mener qu’à des polémiques stériles.

    Bien cordialement,

  • > Chaos dans la ville, chaos au Conseil Municipal...
    29 janvier 2007, par Bernard Boutin  

    Tout à fait d’accord mais la vie politique française est ainsi faîte. L’oppositon critique, la majorité se defend.

    Nous sommes conscient qu’il faut développer le fond. Nous y travaillons et allons en son temps faire, nous aussi, des propositions d’avenir.

  • > Chaos dans la ville, chaos au Conseil Municipal...
    29 janvier 2007, par groquick  
    Ne vous privez surtout pas de critiquer, M. Boutin, vous le faites très bien, et vous ne manquez pas de fond. Mais raison de plus pour laisser à ceux qui n’ont rien à dire (et ils sont nombreux !) l’exclusivité des petites phrases smiley

  • > Chaos dans la ville, chaos au Conseil Municipal...
    25 janvier 2007, par Paul  

    Monsieur Boutin, "Pierre" (d’ailleurs est-ce certainement la même personne !?), vous relevez les propos d’un journaliste en mal de sensations. Vous devriez pourtant, comme lui, vous intéressez de près aux réalisations quotidiennes de l’équipe municipale, mais cela les palois dans les quartiers le savent bien. Quant à parler de "perdre les élections", André Labarrère s’en est toujours peu préoccupé et il les a toujours gagné haut la main sur ses actions et son dévouement pour la ville. Monsieur Urieta en fera de même, rassurez-vous.

    Monsieur Boutin, que proposez-vous donc pour la ville ? N’avez-vous pas dans votre "manche" un Jean, Lucien ou Jacques, urbaniste à ses heures qui saura se pencher sur les réalités concrêtes et pas sur une polémique qui ne rend pas service aux palois.

  • > Chaos dans la ville, chaos au Conseil Municipal...
    25 janvier 2007, par Pierre  

    Monsieur Paul,

    comme vous avez l’air de bien connaître M.Urieta (au point de savoir qu’il se présentera), vous pourriez peut-être nous expliquer pour quelles raisons il a unilatéralement modifié le projet initial de centre-ville, rendant à la circulation des voies qui auraient du être piétonnes ou réservées aux bus ?

    Au delà de toute polémique nous aimerions bien comprendre. Si vous voulez bien rendre ce service aux palois que nous sommes nous aussi (du moins il me semble, et même palois dans les quartiers, comme vous dites (y’aurait-il des palois qui n’habitent pas dans les quartiers ? Diantre...)).

    PS : connaissez-vous René ?

  • > Chaos dans la ville, chaos au Conseil Municipal...
    26 janvier 2007, par Paul  

    Bernard-Pierre, Pierre-Bernard, peu importe, pourquoi voudriez-vous que Monsieur Urieta ne se représente pas ? Il a été élu par une majorité d’élus (n’en déplaise à autochtone palois, qui l’affuble d’un titre méprisant, indigne d’un homme qui se consacre entièrement à sa ville) pour poursuivre l’action de Monsieur Labarrère, notamment en ce qui concerne les travaux du centre ville, et engager notre belle ville dans un avenir souriant. Beaucoup se serait détourné de cette tâche, très attaché(e) à leurs autres mandats et les attaques de toute part, alors même que personne n’aurait osé en évoquer le 10ième devant Monsieur Labarrère, tant il avait fait pour eux, le rendent chaque jour plus convaincu que sa tâche est difficile mais ô combien importante. Laissez donc lui le temps de mettre en place ces travaux et les aménagements qui en résultent. Et vous direz, comme vous avez toujours dit devant les extraordinaires réalisations de Monsieur Labarrère, "quelle vision !". Monsieur Urieta n’a pas de comptes à vous rendre. Il est élu jusqu’en 2008, il travaille ardemment et n’a pas de temps à perdre. En attendant la fin de son mandat, il rend compte au Conseil Municipal, qui le soutient, et aux palois qu’il croise au quotidien dans la rue ou lors de ses rendez-vous. Quant à ce que vous appelez des "errements", il s’agit simplement d’ajustements nécessaires liés à la prise progressive en main du formidable nouveau centre ville. Il y a les mots de ceux qui parlent et de ceux qui agissent.

    PS : qui est René ?

  • > Chaos dans la ville, chaos au Conseil Municipal...
    26 janvier 2007, par Pierre  

    René intervenait beaucoup ici il y a quelques mois. En général pour nous dire que l’avenir des projets municipaux était radieux et à quel point nous étions sots de douter. Comme vous avez à peu près le même discours je me demandais... mais non... Bon, il se trouve que sur les sujets qui lui tenaient à coeur (le Fipau, la médiathèque...), avec le recul René s’est un peu planté. Ferez-vous mieux dans vos prédictions ?

    Mais je constate surtout que vous vous dérobez devant les questions que nous nous posons...

    Monsieur Urieta n’a pas de comptes à vous rendre. Il est élu jusqu’en 2008, il travaille ardemment et n’a pas de temps à perdre.

    C’est intéressant... Le maire n’a donc selon vous pas de compte à rendre aux citoyens palois qui se posent des questions sur les choix qui vont décider de la physionomie de la ville. Mieux encore, il n’a pas de temps à perdre avec eux ! Non mais quel mépris !

    Décidemment, on mesure là le chemin qu’il reste à parcourir pour une véritable démocratie participative locale. Vous êtes encore coincés sur des shémas où on convoque le citoyen tous les 6 ans aux urnes et où on ne veut surtout pas l’entendre entre-temps. Mais la différence avec hier, c’est que le citoyen a aujourd’hui le web pour s’exprimer et se faire entendre...

  • > Chaos dans la ville, chaos au Conseil Municipal...
    27 janvier 2007, par Autochtone palois  

    Paul, vous devez être depuis bien longtemps dans ce petit monde qui fait de la politique pour le bien des citoyens, même s’ils ne s’en rendent pas compte, les ingrats !

    L’intéri-maire est pitoyable. Il essaie dans ses discours de se situer au niveau d’André Labarrère, mais il manque de culture, il essaie de travailler autant que lui, mais il manque d’entraînement.

    Il lui manque d’un peu de finesse pour diriger les employés municipaux qui, après ceux de la STAP, sont devenus mécontents et vont faire grève, parce qu’il pense que c’est en mettant en place des pointeuses que l’on les motive à travailler plus (longtemps ?). Il devrait plutôt se demander comment arriver à les faire travailler mieux. Il parle de diriger la ville comme une entreprise, mais il croit encore que les ASSEDIC sont une entreprise ! Il lui manque aussi d’habiter Pau, mais il ne manque pas d’air.

    Et bien sûr j’approuve totalement le message précédent de Pierre.

  • > Chaos dans la ville, chaos au Conseil Municipal...
    27 janvier 2007, par Paul  
    Et voilà... vous fustigez sur ce site Monsieur le Maire, vous riez lorsqu’il ne prête aucune attention à vos réflexions soit disantes approfondies, et alors qu’un "citoyen" (comme vous aimez à vous autoproclamer) prend la plume pour exprimer un avis qui, naturellement, vous déplait puisqu’il exprime la réalité du terrain, vous m’affublez de "mépris", de réactions anti-démocratiques (et oui, les élus ont 6 ans pour mettre en place des projets, les ajuster et les concrétiser !),... ??? Quant à s’exprimer, vous le faites ardemment et j’en ferai de même. Les palois jugeront, mais ne vous en déplaise, je ne vois aucune raison pour ne pas poursuivre sur un nouveau mandat.

  • > Chaos dans la ville, chaos au Conseil Municipal...
    27 janvier 2007, par Pierre  

    ...mais ne vous en déplaise, je ne vois aucune raison pour ne pas poursuivre sur un nouveau mandat.

    On a bien compris que c’était là le plus important. Dommage...

  • > Chaos dans la ville, chaos au Conseil Municipal...
    28 janvier 2007, par Didier  

    Paul,

    -  pau broadband country
    -  complexe de pelote
    -  mediatheque zaha hadid
    -  fipau
    -  base eaux vives
    -  etc

    Combien ca coute ? 60, 70, 80 millions d’euro ?

    A combien de palois profitent ces investissements ?

    N’était il pas plus important d’investir dans les écoles, les transports en commun, l’emploi, l’avenir des enfants palois ?

    Merci

  • > Chaos dans la ville, chaos au Conseil Municipal...
    28 janvier 2007, par Paul  
    Didier, vous semblez très informés concernant les grands projets. Dommage que les réalisations du quotidien de la municipalité (distribution des repas aux personnes agées, crèches, soutien aux associations, ne vous en déplaise,...), qui ne font pas la une des journaux, ne fassent pas partie de vos centres d’intérêts. Mais il est plus facile de ronchonner derrière un écran que d’évoluer dans les quartiers. D’ailleurs pour ces grands projets, le complexe de pelote est unique en Europe, le PBC ? Neuf va en faire son laboratoire, la médiathèque ? Le projet a été abandonné au moment où il allait coûter trop cher, le Fipau ? Monsieur Hadengue possède un véritable talent et la cabale montée contre lui, malheureusement secondée par la Nature et la pluie, ont eu raison de l’évènement, la base d’eaux vives ? Un formidable projet au sud de Pau (demandez aux habitants au sud de l’agglo). Alors, ces projets ont un coup. Comme le couronnement de certains hommes politiques dans leur parti, qui me laisse à espérer que les français ne leur donneront pas le pays à gérer... Enfin, le refrain sur les "bons projets" et les "mauvais projets", demandez aux clients du restaurant du complexe ce qu’ils en pensent, aux fans de Johnny qui n’ont pas à faire 200 kms pour aller le voir, ou aux associations qui bouclent leur budget grâce aux aides municipales. Tout est important et contenter tout le monde est difficile. Pourtant, le maire de Pau est le maire de tous les palois. Imaginez demain que les écoles aient tous les budgets. Que diront les sportifs ? Et si c’est le sport ? Ce sont les férus de culture qui grincheront. Les choix sont faits et assumés. Respectez les jusqu’en 2008.

  • > Chaos dans la ville, chaos au Conseil Municipal...
    28 janvier 2007  

    La politique sociale de la ville est elle à la hauteur des urgences quand on dépense 60 à 80 millions d’euros dans des équipements de loisirs et des projets mal ficelés ?

    -  Combien de places en maison de retraite pour les personnes âgées ?
    -  combien de temps d’attente pour une place en crêche ?
    -  quelles subventions pour la culture, la jeunesse, l’insertion, le social, le transport, l’aide aux plus démunis, l’écologie quand la ville donne 700000 euros à FIPAU ?

    Les réalisations du quotidien voilà les grands maux à Pau.

  • > Chaos dans la ville, chaos au Conseil Municipal...
    28 janvier 2007  

    Paul, vous dites Le Fipau ? Monsieur Hadengue possède un véritable talent et la cabale montée contre lui, malheureusement secondée par la Nature et la pluie, ont eu raison de l’évènement,

    Pourtant si l’on avait voulu aider les peuples autochtones il existe des organisations sérieuses de défense des droits des peuples autochtones

    www.icrainternational.org

    Planète ANAKO en partenariat avec le Fonds Mondial pour la sauvegarde des Cultures Autochtones (FMCA) vous proposent un festival à la carte pour apporter dans votre ville la diversité culturelle des peuples du monde entier grâce à la création d’évènements, de festivals, de journées ou de semaines modulables et adaptables selon vos attentes. www.anako.com

    Le tarif proposé par ANAKO

    Pourquoi avoir choisi le FIPAU alors qu’il existe des associations expérimentées, sérieuses et BEAUCOUP moins onéreuses ?

  • > Chaos dans la ville, chaos au Conseil Municipal...
    2 février 2007, par Jerlau  
    On a du passer de la renétique à la paulitique. Que ne rencontre-t-on pas sur le chemin de Damas ?

  • > Chaos dans la ville, chaos au Conseil Municipal...
    28 janvier 2007, par Pierre Dubruchou  

    Dommage que les réalisations du quotidien de la municipalité (distribution des repas aux personnes agées, crèches, soutien aux associations, ne vous en déplaise, ...), qui ne font pas la une des journaux, ne fassent pas partie de vos centres d’intérêts

    Au contraire, au contraire... Car c’est justement parce que nous pensons que cela se fait au détriment du quotidien des palois que nous critiquons la politique des grands projets paillettes.

    D’ailleurs pour ces grands projets, le complexe de pelote est unique en Europe,

    Oui mais à quoi nous sert-il ? Parfois on aimerait mieux être un peu moins "uniques"...

    demandez aux clients du restaurant du complexe ce qu’ils en pensent,

    Ca fait un peu cher le restaurant, non ? Si pour monter un restaurant sympa il faut lui adjoindre un complexe de pelote, où va-t’on...

    le PBC ? Neuf va en faire son laboratoire,

    Neuf arrive in extremis pour sauver le PBC de l’enlisement et du ridicule. Tant mieux. Mais était-ce à la puissance publique de financer ce qui ne sera finalement que du divertissement pour la population "branchée" (dans tous les sens du terme) ? Au détriment d’un projet "internet pour tous"...

    la médiathèque ? Le projet a été abandonné au moment où il allait coûter trop cher,

    Non : au moment où il n’a plus été possible de nier que le projet était techniquement irréalisable. Et 2 millions d’euros partis en fumée...

    le Fipau ? Monsieur Hadengue possède un véritable talent et la cabale montée contre lui, malheureusement secondée par la Nature et la pluie, ont eu raison de l’évènement,

    M.Hadengue a en effet eu le talent d’embobiner totalement l’équipe municipale en place. Mais doit-on parler de talent de sa part, ou bien d’une naïveté hallucinante chez ses interlocuteurs ? En voyant son film de présentation, n’importe qui de modéremment censé ne pouvait que crier "au fou"...

    la base d’eaux vives ? Un formidable projet au sud de Pau (demandez aux habitants au sud de l’agglo).

    J’en suis (si si, figurez-vous que loin d’être une entité immatérielle j’habite moi aussi dans un quartier). Je trouve que ce projet a le mérite d’entamer le réamménagement de cette zone. Sur l’utilité pour les palois c’est plus discutable : qui va vraiment en profiter ?

    demandez [...] aux fans de Johnny qui n’ont pas à faire 200 kms pour aller le voir,

    Fort bien. En effet le rôle d’une municipalité est de permettre aux palois de découvrir de nouveaux talents qui tournent en marge des circuits commerciaux. Comme Johnny Halliday...

    ou aux associations qui bouclent leur budget grâce aux aides municipales

    Justement, il y aurait beaucoup à dire sur ce sujet. Le rôle d’une municipalité n’est pas d’aider les associations à boucler leur budget, mais d’aider celles qui ont des projets utiles à la collectivité. Nuance...

    Et on peut se demander la motivation de subventions étonnantes, par exemple aux ACP (organisateurs de grands spectacles commerciaux au zénith) à hauteur de 60000€, ou la fédération FO à hauteur de 40000€.

    Tout est important et contenter tout le monde est difficile.

    Et bien non, tout n’est pas également important, justement. Et contenter tout le monde en saupoudrant largement partout (il y en a qui ont la chance d’avoir des grumeaux, toutefois) ne peut tenir lieu de politique municipale. Sinon clientéliste.

  • > Chaos dans la ville, chaos au Conseil Municipal...
    24 janvier 2007  

    A mon humble avis ce n’est pas le plus délirant dans le couac du plan de circulation.

    La sortie du parking clemenceau, Latapie et Lamothe oblige on respire presque arrivés au pôle bus. Mais il est vrai qu’un centre ville piéton c’est pour éviter la voiture, par contre un parking au milieu ne peut que l’attirer.

    On focalise sur le centre mais y’a quand même pas mal au nord.

    Avenue Dufau, face à la rue Carnot. 3 files, celle du milieu et de droite permettent d’aller tout droit, le marquage au sol est un non sens. On priorise le code de la route ou le fait qu’on estime être bien placés lorsqu’on est sur la file centrale.

    Un peu de bon sens pas plus de peinture et ce serait déjà ça de fait.

  • > Chaos dans la ville, chaos au Conseil Municipal...
    27 janvier 2007, par Peyo  

    Est-ce une reprise en main qui s’annonce ? Après les badgeuses et avant la concertation avec son personnel, la Ville lance un appel d’offre

    http://www.pau.fr/xox_01/fichiers/_marches_publics/851/avis.pdf

    Vers une redéfinition des besoins ou arme dans la discussion. Au choix.

  • > Chaos dans la ville, chaos au Conseil Municipal...
    27 janvier 2007, par Bernard Boutin  

    Peyo,

    Qui peut nous procurer le détail de cet appel d’offre ?

    Va-t-on enfin passer de "promotion copinage" à "promotion compétence" ?

    Cela serait plutôt une bonne nouvelle.

    Bernard

  • > Chaos dans la ville, chaos au Conseil Municipal...
    28 janvier 2007, par Autochtone palois  

    LeL’appel d’offre porte sur "l’analyse de l’effectif des services municipaux". La définition même de l’analyse demandée sent l’a priori évident : qu’il y aurait peut-être trop de monde dans les services municipaux, et que l’on ne sait bien ce que les gens font. Donc on cherche un avis extérieur qui permettrait de justifier que l’on réduise ces effectifs.

    Si, comme dans toute entreprise bien gérée, les tâches de chacun sont bien définies entre la hiérarchie et chaque employé, ainsi que les moyens pour y parvenir, la question du surnombre ou du sous-effectif saute au yeux. Pas besoin de faire appel à un gourou extérieur qui viendrait faire un audit grossier et cher.

    De plus je suis persuadé que, comme dans l’industrie, il doit exister des moyens de faire des comparaisons (du benchmarking si vous préférez !) sur le sujet. Par fonction remplie, combien d’employés municipaux suivant la taille des communes pour le sercice "état-civil", la voirie, la régie municipale de l’eau, si elle existe. Ou bien combien d’employés de l’office du tourisme ramené au chiffre d’affaire tourisme de la ville.

    A Pau j’ai lu que nous avions 1600 employés municipaux pour 80.000 habitants, soit pour 1 pour 50 ou 20 pour 1000 habitants. Quels sont les ratios ailleurs, à fonctions identiques ?

    Je suggère qu’ici on fasse un premier travail d’évaluation pour la mairie... à titre gracieux, rien que pour se faire une idée sur cette question. smiley

  • > Chaos dans la ville, chaos au Conseil Municipal...
    28 janvier 2007  

    y’a t-il trop d’employés municipaux ? Comment les appellent-on déjà ?????? Ah oui des fonctionnaires !

    Pour beaucoup fonctionnaire = fainéant. Fonctionnaire, c’est un statut et pas un état d’esprit. Surnombre dans le privé peut être pas, mais cela ne veut pas pour autant dire que tous sont des vaillants.

    L’audit aurait du être fait tout de suite après la prise de foction de monsieur uriéta. Un peu tard aujourd’hui, dans 2 mois il ne pourra plus s’exprimer (s’il est en campagne) et les agents verront passer les prochains mois comme un long fleuve tranquille.

    Qu’ils arrêtent de nous faire pleurer avec leur badgeuse, mais celà n’est peut être que le fait d’une minorité.

  • > Chaos dans la ville, chaos au Conseil Municipal...
    28 janvier 2007  

    Je crois que le problème est que les employés municipaux se voient plus que les autres. Facile de râler quand on voit des jardiniers appuyés sur leur pelle, M... peuvent pas râtisser les bougres !

    Y’a aussi ceux qui bloquent la circulation avec des plots, pour repeindre les passages protégés, M.... peuvent pas faire ça la nuit, parce qu’en plus ils prennent leur temps, faut que la ligne soit droite, non mais...

    Y’a d’autres exemples certes, mais si on parlait des petites lolitas dans les salons de coiffure qui mèdisent sur le look de leur cliente au lieu de rincer la couleur d’une autre qui va pas tarder de tourner vert pomme (la couleur, pas la cliente).

    Des employés de grande surface les bras chargés (pour se donner une contenance), qui blabatent alors que M... y’a pas le prix sur ce produit.

    Du caissier à la banque machin, qui recompte un tas de biftons (alors qu’il y a une machine qui le fait très bien) et que M... vous aimeriez déposer votre chèque de 20€ (y’a pas de petites économies).

    Du boucher qui jacte avec la mémère du coin alors que M..... vous avez besoin rapido d’un peu de viande pour vos petits chéris.

    Du toubib qui prend le temps d’examiner sous toutes les coutures la beauté qui vient de passer avant vous, alors que M... vous avez un sacré mal de gorge

    Un peu long mais CQFD ça traîne de la savate un peu partout. Et si la bonne question était POURQUOI ?

  • > Chaos dans les poubelles de la ville
    2 février 2007, par Autochtone palois  

    Le problème c’est que des employés municipaux, appelés aussi "employés territoriaux", ont comparé leur bulletin de salaire, appelé aussi "feuille de paye", (pour les éboueurs : 1050 à 1150 € selon qu’ils sont titulaires ou pas)avec des dépenses qu’ils trouvent inutiles, somptuaires, luxueuses, être du gâchis smiley . Mettez-vous à leur place...

    Je ne dis pas qu’ils ont raison de faire grève, je dis "mettez-vous à leur place" et aussi à la place de l’intéri-maire. Selon ses paroles, il veut gérer la ville comme une entreprise, monde qu’il ne connait pas, sauf à travers les ASSEDIC... Donc, patron d’entreprise, smiley il s’offre une voiture à plus de 40.000 €, geste ressenti comme une provoc alors qu’en même temps il smiley met en place des badgeuses pour contrôler les heures sup. des employés (ce qui n’est pas anormal), le tout pour le prix d’un FiPAU. On peut y ajouter les 2 millions d’€ pour stopper le premier projet de médiathèque, même si cette somme pourrait être considérée comme normale, suivant la procédure habituelle dans ce genre de projet.

    Mais allez, dans ce contexte, expliquer au éboueurs pourquoi on peut mettre dans la poubelle 2 millions d’€ alors que cela représente pour chacun d’eux environ 20.000 €, près d’un an et demi de salaire ! ça passe mal. smiley

    On est donc partis pour un bras de fer, un jeu de c...

  • > Chaos dans la ville, chaos au Conseil Municipal...
    2 février 2007, par Jerlau  

    http://www.enap.uquebec.ca/observatoire/docs/Presse/Hebdo06-07/Hebdo5-12-06_effectifs_municipaux.pdf

    Cela nous vient du QUEBEC.

    Effets de transparence : Au Quebec il y a 9 employés municipaux pour 1000 habitants ( nous somems à 20 à Pau).

    Au Quebec cela baisse, et d’autres provinces cela monte (plus de 20). Le Quebec est transparent parait - il

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Indignez-vous !
    Pau Municipales 2014 - Faut-il donner une deuxième chance à MLC pour prolonger son action ?
    Pau-litique : "La classe 80"
    A mon panache blanc.
    Marc Cabane candidat à Pau.
    Pau - Le SMS du jour...
    Municipales : à Pau, pas de renouveau !
    Pau 2014 - Martine aux abonnés absents...
    Pau 2014 - Salle Navarre : Quelle jauge pour les candidats ?
    Pau - La médiathèque André Labarrère n’est pas la sienne
    Municipales 2014 - Pau : En 2013, parties de poker-menteur
    Pau - Boulevard des Pyrénées et parkings relais
    Pau : Après la ville "pacifiée", la mairie "apaisée"...
    Le Conseil Général des PA lutte contre le réchauffement climatique
    Tango à gogo au Conseil Général
    Pau, rencontre avec Yves Urieta.
    Cumul des mandats - Martine en redemande. Les Palois désespérés !
    Lettre ouverte à Pierre Chéret, premier secrétaire du PS des Pyrénées-Atlantiques
    Pau Municipales 2014 : Marc Cabane dans les starting-blocks
    Pau - Devoir de vacances



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises