Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Transparence, centre-ville...

mardi 16 janvier 2007


Points de vue sur la transparence, l’amenagement du centre-ville, reçu sur A@P.com le 12 janvier 2007, par Phica :

Bernard Boutin veut des exemples ? Il les connait mieux que moi, et me fait marcher !

La transparence au Québec (j’ai cité ce pays parce qu’il est francophone, qu’il est très aisé de s’y rendre, et aussi parce que récemment notre équipe gouvernementale y a recherché des solutions ... introuvables chez nous ... parait’il), la transparence au Québec donc, c’est par exemple la mise sur la place publique des notes de frais des élus : transports, notes de restaurants, matériel informatique, frais téléphoniques, mise à disposition de voiture, avantages en nature, jardinier, etc, etc, tout quoi !

Là-bas un élu démissionne pour une erreur de quelques centaines de dollars ... .

Inutile de vous dire que les dépenses municipales sont examinées à la loupe par chaque habitant de la commune. Il y a bien sûr des gens plus pointus que d’autres, mais chacun vérifie et apporte sa contribution.

Ici combien de français savent ce que coûte à la nation un sénateur-maire ou un député-maire cumulard ? C’est pourtant très facile à trouver sur internet.

A travers le contrôle des dépenses, et le choix des investissements, il faut redonner le pouvoir aux habitants, d’une ville, d’un département. C’est ce qui manque dans ce pays tout entier. Je pense que ça limiterait les dépenses excessives, inutiles ou somptuaires, et permettrait d’orienter les actions dans le sens voulu par ceux qui vivent sur place.

La question est aussi : comment faire pour en arriver là ? Il faudrait des décades de batailles et d’obstination tellement la vie publique est ici camouflée. Pouvoir révoquer les élus défaillants ? Pour cela il faudrait remettre à plat les statuts ... ... (voir aussi sur http://www.ifrap.org)

Par exemple aussi, on voit en ce moment une campagne publicitaire du Conseil Régional qui, dit’il, "soutient le ferroutage". C’est bien le minimum ! A qui va-t’on faire croire que cette campagne d’affichage est gratuite ? Ce qu’on veut ce ne sont pas de bonnes paroles, mais des actions. Par exemple on ferme définitivement la route du Somport aux poids-lourds. Ça ce serait clair !

On n’est pas près d’y arriver... et de toutes façons pour Pau ça me semble trop tard. De gros investissements ont été lancés, il faut les payer. La médiathèque ou le marché couvert peuvent attendre !

Quant à un square convivial et ombragé, au centre ville, muni d’abris contre la pluie, un marchand de merguez et quelques ados croquants leurs sandwichs, et bien sûr les vieux du quartier prenant l’air au soleil avant de faire une partie, un coin sympa pour se reposer entre deux courses, ... là faut pas rêver !!

Et puisque Matthieu citait cette merveilleuse ville de Montpellier (assez polluée quand même), le maire de Pau devrait manifestement aller y passer deux mois, à pieds et sans voiture.

Bon, j’ai dépassé mon "temps de parole" des six prochains mois. A vous lire !


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Efficacité
24 janvier 2007  

Le site suivant est "caché" et pourtant il existe

www.pau-pyrenees.com

La mairie a annoncé une action forte en faveur du tourisme ; l’Office du tourisme est remodelé ; des professionnels allemands et autrichiens sont invités. Effet d’annonce ou nouvelle impulsion ? On s’interroge.

En effet si on cherche sur internet "pau + tourisme" ou "bearn + tourisme" (mettons nous dans la peau d’un Français moyen qui veut prévoir des vacances) on obtient dans l’ordre suivant avec Google

www.tourisme.fr/office-de-tourisme/pau.htm

www.jedecouvrelafrance.com/f-302.pyrenees-atlantiques-pau.html

www.pau.fr

www.afleurdepau.com

www.bearn-online.com/tourisme/tourisme.htm

fr.federal-hotel.com/tourisme-ville_pau_37974.htm

Etonnant, le site de la ville est proposé au milieu de 4 sites commerciaux, mais rien ne propose le site internet tout nouveau de l’office du tourime

www.pau-pyrenees.com , mais encore faut-il le savoir et le faire savoir.

Pourquoi ce trou ? Tout simplement parce que le réalisateur-concepteur Icor-Jet du Bourget du Lac (Savoie) n’a pas prévu le référencement sur internet. Pour un professionnel il y a comme une grosse bourde car c’est gratuit, mais il a omis les quelques lignes qui justement font la difference ; il suffit d’ajouter ces quelques mots dans le genre de

meta name="description" content="tourisme et sejour a pau , tourism in bearn and pau, reise zu pau"

meta name="keywords" content="pau, tourism, tourisme, tourismus, voyage, travel, reise, guide, Urieta, chateau, castle, schloss" et ça fonctionne dès qu’on fait la recherche avec ces mots !

Alors Messieurs de la Mairie puisque vous avez payé la prestation exigez au nom des contribuables palois que le travail livré soit complet. Sinon quelle utilité si www.pau-pyrenees.com reste invisible aux yeux de ceux que vous souhaitez attirer sous notre ciel.

  • > Efficacité
    24 janvier 2007, par Bernard Boutin  

    Ce site est une bonne nouvelle. On va mettre votre info à "La Une" en souhaitant qu’un relais municipal soit activé.

    L’anglais et l’espagnol sont aussi absent mais cela ne saurait tarder puisque les icones sont là...

    Reste maintenant si l’on va enfin faire nos campagnes publicitaires "Pau, la Vie Révée des Villes" sur le BAB, à Bilbao et Saragosse, à Toulouse et à Boerdeaux et non à Pau...

  • > Efficacité
    24 janvier 2007, par Béatrix  

    C’est un début, encore faudrait il valider l’information fournie par pau-pyrénées.com

    par exemple, pourquoi l’office du tourisme continue à diffuser sur ce site une brochure pour vanter la visite de la médiathèque (oeuvre de Z Hahid !) et ses 280.000 volumes à voir en 2008 ?

  • > Efficacité
    24 janvier 2007, par Tiburce  

    Quant à réviser la pub pourquoi le centre des congrès Palais Beaumont (dépendant de l’office du tourisme) en reste-t-il à une présentation aussi médiocre www.paucc.com (sans parler des pages en anglais, truffées d’erreurs de traduction grossières) ? ça parait manquer de professionalisme.

    On se demande également pourquoi les pages d’accueil en anglais et en espagnol de Beaumont sont consacrées uniquement à la promotion de la chaine Historic conference Center, et non à celle du Palais Beaumont ou de Pau ? Inquiétant car ce n’était surement pas dans le cahier des charges du site web.

    Inattendue, voire incongrue, dans la liste "services" de Beaumont la proposition de massage, assortie de la garantie de rester totalement habillé durant la prestation. Ouf, la morale semble intacte, sauf que le vocabulaite utilisé pour présenter cette prestation dans la page en anglais est ambigu... Les épouses des congressistes ( et pas seulement les puritaines) doivent s’interroger sur cette forme de "relax" prodiguée par des "masseurs", donc avec les mêmes mots que ceux employés par des demoiselles discrètes aux "qualités" tarifées. Il faut mieux en rester aux sports béarnais authentiques.

  • > Efficacité
    24 janvier 2007, par Lou Tillous  

    Oui Tiburce, je viens de lire la version anglaise de la page du palais Beaumont. C’est affligeant ! Quel jemenfoutisme, on ne pouvez pas trouver un anglophone pour relire et corriger cette catastrophe ? Et ça a dû couter la peau des fesses au contribuable palois ,en plus !

    C’est contre-productif au possible et ça fait pitié smiley smiley smiley

  • > Efficacité
    27 janvier 2007, par Joa  

    Tiburce,

    vous n’avez pas vu tout le professionalisme mis en oeuvre par le palais Beaumont. Le site internet de Beaumont www.paucc.com vante l’affiliation à Historic Conference center in europe, mais se trompe dans le lien et envoie directement chez son concurent le centre de conference de GRAZ en Autriche, au lieu de www.hcce.com qui lui héberge bien une page sur Palais Beaumont, mais demeurée non actualisée depuis 2003...

  • > Efficacité
    24 janvier 2007  
    Arrêtez de tirer sur l’ambulance, elle n’a pas besoin de ça. Le site de l’office est facilement repérable dans google. Dois t-on s’en féliciter pour autant ? Personnellement je ne trouve pas. Il est franchement moche les couleurs sont ringardes et les infos non informatives. Quant aux contribuables peut être que pour une fois ils n’ont pas leur mot à dire, l’office ne me semble pas être une structure municipale  smiley

  • > Efficacité
    24 janvier 2007, par Mary  
    effectvement je viens de faire l’essai. ce qui apparait avec le moteur de recherche n’est pas le site de l’office municipal du tourisme, mais un site commercial.

  • > Efficacité
    26 janvier 2007, par un hôtelier  
    C’est avec ça qu’ils veulent faire venir les touristes ?

  • > Efficacité
    27 janvier 2007, par Arnaud  

    Vérification faite sur le site de l’office du tourime www.pau-pyrenees.com .

    Il s’annonce

    "qui sommes nous ?

    L’Office de Tourisme et des Congrès**** de Pau, en charge du développement touristique de l’agglomération Pau-Pyrénées".

    Donc cet office dépend d’une façon ou d’une autre d’une des 2 casquettes ( ville de Pau ou agglomération) de notre "cher" M. Urieta.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Offre d’emploi
    Alexandre - Il n’y a pas de mot
    Je suis partout... un media à part
    La boussole des politiques : Le pouvoir
    Habemus Papam !
    Réformer la France : Un travail de Titan
    Stéphane Hessel : Mort d’un homme lumineux
    Jaurès, m’entends-tu ?
    Le couple Algérie France
    Déjà demain !
    Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
    Circulation et protection des piétons et cyclistes à Pau...
    Noël en famille
    Gascogne, Béarn : 2013, 2033, deux anniversaires à célébrer ?
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : La situation en 2030
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : Le sursaut de 2013
    Communauté d’agglomération Pau-Pyrénées - Quelle injustice !
    Les Français sont-ils des ânes ?
    Béarn - Paris : La Garbure et Louis Barthou
    Les terriens n’ont rien compris



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises