Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Le nouveau projet de Médiathèque : Déraisonnable.

mercredi 17 janvier 2007


Le nouveau projet de médiathèque vient d’être adopté par le Conseil Communautaire. C’est un sujet délicat sur lequel on s’est déjà trompé. Or je crains que l’opération telle qu’elle a été retenue ne soit pas conforme à nos intérêts.

1 - Ma première observation porte sur le principe même de la médiathèque :

A mes yeux, le projet d’une médiathèque intercommunale à dimension régionale reste pertinent. A condition toutefois de savoir rationaliser, optimiser et mutualiser les moyens.
D’un côté, se profile le projet de la médiathèque intercommunale, de l’autre de plus en plus de communes se dotent de leur propre médiathèque.
Certes, ce n’est pas contradictoire, mais alors il est nécessaire de mettre en relation, en adéquation, en réseau tout ce système coûteux et de le mettre au service du plus grand nombre.
Le but ne doit pas être d’ajouter des équipements à des équipements, mais de créer une dynamique de développement et de faire de la Communauté d’Agglomération une force d’attraction.

N’oublions pas que l’intercommunalité bien comprise doit toujours reposer sur les principes de subsidiarité et de complémentarité.

2 - Ma deuxième observation concerne le site :

Plusieurs sites ont été étudiés présentant chacun des avantages et des inconvénients.
Il semble que le site « Gaston Lacoste » ait recueilli l’assentiment du comité de pilotage. Et pourtant, concernant ce site, le document d’orientation indique en commentaire : « le terrain n’est peut être pas le meilleur emplacement sur le site Porte des Gaves, mais il a l’avantage d’être disponible ».
Autrement dit, on a le sentiment que c’est un choix par défaut, ce qui est fort regrettable pour un projet phare de la communauté d’agglomération.

Quant au site du Parc Beaumont, le document d’orientation précise : « politiquement difficile à défendre, mais techniquement permettrait un redémarrage rapide ».
Quand je lis cette phrase, je reste perplexe et je me pose quelques questions : que signifie « politiquement difficile à défendre », et est-ce un argument recevable ?
Ne faut-il pas faire prévaloir les considérations techniques et objectives ? Je crains qu’on s’en éloigne. J’avais cru comprendre que ce qui était abandonné dans le projet initial de la médiathèque, c’était le projet architectural et pas nécessairement le site.

Plus fondamentalement, ce que je regrette le plus dans le site « Gaston Lacoste », c’est qu’il n’est pas central. Cet équipement majeur de notre agglomération ne va pas s’inscrire dans la dynamique du centre ville de PAU rénové qui est aussi le centre de l’agglomération.
Or un centre ville ne peut pas rayonner sans une dimension culturelle forte.

3 - Il y a enfin la question du coût :

Le montant prévisionnel à ce jour est de 25.9 millions d’euros, ce qui est déjà très considérable. Nous savons très bien que ce prix sera largement dépassé et qu’une plus value simplement de 10 % conduirait à un montant de 28.5 millions d’euros. Quant aux subventions, notamment européennes, elles sont devenues plus rares et plus aléatoires.
Si certaines subventions viennent à manquer, ce sera évidemment à la communauté d’agglomération de compenser ce manque de financement.
Enfin, je ne voudrais pas qu’on oublie le coût du projet abandonné qui doit s’établir à environ 2.5 millions d’euros. C’est une charge pour la communauté d’agglomération qui doit être intégrée d’une manière ou d’une autre.

Alors, quand on additionne les divers chiffres énumérés ci-dessus, on dépasse les 30 millions d’euros et on est très proche du prix du premier projet que j’avais déjà considéré comme exorbitant.

Je répète qu’un projet de médiathèque de 30 millions d’euros ou plus dépasse largement nos capacités financières.

Cela me paraît déraisonnable à l’heure où notre communauté doit conduire une politique offensive en matière de développement économique, doit faire émerger d’autres projets et doit répondre à d’autres besoins.


- par Jean-Louis PERES
Conseiller communautaire


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Le nouveau projet de Médiathèque : Déraisonnable.
22 janvier 2007, par pehache  

Quelques remarques :

1-le principe de la médiathèque intercommunale

Il existe actuellement la bibliothèque intercommunale. Elle est fréquentée, et ne peut se développer correctement dans ses locaux actuels. Que faire alors ?

Quant à la mise en réseau des médiathèques communales, je dirais que si il y a un manque à ce niveau c’est aussi la faute des diverses communes de l’agglo qui se dotent chacune d’un équipement sans réfléchir à l’intégration de cet équipement dans le "tout" communautaire (qui existe déjà).

2-le site

Une localisation en plein centre est certes alléchante, mais à Beaumont se pose le problème de la place disponible, et de l’accès. Par ailleurs à Beaumont une nouvelle fois on supprimerait un espace vert pour construire, dans une ville qui manque à mon goût d’un réseau de jardins, de parcs... Si on la faisait au centre-ville, il faudrait utiliser un bâtiment existant.

Par ailleurs, sur la zone de la gare il faut envisager un projet global, qui comporterait des liaisons fréquentes avec le centre-ville (la citadine boostée en fréquence de passage, un parcours piétonnier avec ascenseur,...) une desserte facilitée pour les voitures et les transports en commun (un deuxième pôle bus à côté de la gare par exemple)...

3-le coût

Dans la presse on avait lu que le projet était ramené à 16 millions d’euros. Qu’en est-il réellement ??

> Le nouveau projet de Médiathèque : Déraisonnable.
17 janvier 2007, par Jerlau  

Peut-on poser une question bête ? A quoi cela sert-il une Médiathèque à dimension régionale ?

. faire venir des touristes ? . des salles de conférences ? . consulter des documents et des images sur grand écran ? . dialoguer avec Le Monde entier facilement ? . des salles de video conférences pour travailler avec le Monde Entier ? .......................

Qu’est ce que vous voyez encore comme possibilités ?

Y a t il un document qui précise l’usage qu’on va en faire ?

Pour un budget de 30 Millions d’euros cela vaut-il la peine de se poser la question ?

  • > Le nouveau projet de Médiathèque : Déraisonnable.
    18 janvier 2007, par Brunus  

    Jerlau, pour habiter le quartier qui se trouve à mi-chemin entre le lycée Barthou et le lycée St Cricq, quartier dans lequel il se trouvent deux autres écoles, je vois bien l’intêret d’une médiathèque à dimension régionale construite dans cette zone.

    Tous les élèves ne sont pas Palois...beaucoup viennent de la banlieue de Pau...de communes qui n’ont souvent pas de médiathèques et qui n’en auront surement jamai.

    Construire une médiathèque pour remplacer l’actuelle bibliothèque est une bonne chose. La construire ailleur que sur le site Beaumont est une connerie. Les principaux utilisateurs de cette médiathèque seront certainement les élèves des lycées. La médiathèque doit leur rester accessible et se trouver le plus près possible de leurs établissements scolaires.

    Pensons à ceux qui se tapent des déplacement en cars le matin et le soir, 5 jours/semaine...ne les obligeons pas à descendre jusqu’à la gare pour consulter des archives ou des ouvrages. Leurs journées sont déjà assez chargées.

    Si on ajoute le fait que le nouveau central pour les bus de la stap se trouve à Boscquet...je ne vois pas pourquoi on construirait une médiathèque ailleur que sur le site Beaumont. Cet emplacement est actuellement dédié aux boulistes...certe...la question est elle de savoir si il y a à Pau plus de boulistes que d’étudiants ?

  • > Le nouveau projet de Médiathèque : Déraisonnable.
    18 janvier 2007, par Jerlau  

    Mais Brunus, la question comportait le mot "régional". Les écoles et lycées autour du Parc Beaumont seraient-ils régionaux ?

    S’ils ne sont pas régionaux, on peut peut-être en rester à la Médiathèque tout court.

    A quoi cela sert ? C’est un lieu de stockage d’ouvrages sur des média divers, un lieu de consultation et de prêt.

    Vous ne pensez pas qu’àvec 25 ME, on peut en mettre un peu à Louis barthou ( 500 KE ?), à St Cricq (500 KE ? ) pour en faire un lieu de consultation. Le stockage peut être bien ailleurs. Et à ce moment là la Médiathèque est disponible partout et même chez soi (Google aussi d’ailleurs et sans béton supplémentaire).

    Cela serait déjà un énorme progrès avec peu de moyens.

    On pourrait pas commencer par un projet de ce type là ?

    Il resterairt ensuite à régler le pb du prêt des ouvrages : aller chercher, ou être livrés ?

    Ce serait se préoccuper du contenu avant de penser au contenant. Le PBC a fait l’inverse, se préoccuper du contenant avant le contenu, on a vu le résultat.

    On peut peut-être réfléchir avant de se taper la tête contre les murs ? On a déjà visité les sous-sols pour rien.

  • > Le nouveau projet de Médiathèque : Déraisonnable.
    18 janvier 2007  

    Oui enfin...je connais très bien le monde de la dématérialisation et de la mise à disposition de documents sur Internet et réseaux privés...les budgets necessaires ne sont pas négligeables.

    Ce que je sais aussi c’est que la municipalité ne semble pas prête à renoncer à son projet de médiathèque et que dans ce cas, autant qu’elle soit construite sur le site Beaumont, pour les raisons que j’évoquais dans le précédents message.

    Bien cordialement.

  • > Le nouveau projet de Médiathèque : Déraisonnable.
    19 janvier 2007, par Saint-Just  

    Bonjour Brunus, je constate que vous êtes très radical dans le choix du futur emplacement. Mais Jerlau a peut-être raison : quel est l’objectif de ce nouveau palais, dit "Palais du Savoir" (après le Palais des Jeux, le Palais du Spectacle, le Palais du Sport, le Palais de la Conférence et le Palais d’un certain Commerce - d’ailleurs, après tout cela, comment voulez-vous que l’Edile ne se prenne pas pour un monarque... smiley smiley Mon aïeul doit se retourner dans sa tombe...) ?

    Ensuite, régional ou pas régional ? Pourquoi la CDA ne fait-elle pas une enquête auprès d’utilisateurs potentiels, de Tarbes, Lourdes (région Midi-Pyrénées d’ailleurs !), Orthez, Mont de Marsan, Oloron, Côte Basque,... ? En fonction du potentiel d’utilisateurs nous aurions peut-être un autre angle de vue ? Et puis qui nous dit que ce sont les élèves de Lycée qui s’en serviront ? Et les étudiants sont rejetés hors du centre et ont déjà leurs ouvrages spécialisés et techniques ? Qui les a interrogé ? Et nos amis boulistes, est-ce que nous sommes sûrs qu’il y aura des ouvrages sur ce domaine, afin qu’ils puissent s’y retrouver comme avant et évoquer le bon vieux temps ?

    Sans oublier la problématique du parking. Parce que qui dit région, dit voiture. Et "no parking, no business" pour cela aussi. Et si l’usage est dédié aux "autochtones locaux" (Monsieur Pérès, vous avez oublié ce million et demi là...), alors 30 millions, effectivement, cela représente une somme considérable qui nécessiterait des études plus riches et la consultation des Palois. Sincèrement.

  • > Le nouveau projet de Médiathèque : Déraisonnable.
    19 janvier 2007, par jerlau  

    Saint-Just,

    Dès qu’il y a une idée, il y a du béton, et alors l’idée devient béton. il y avait une chanson comme cela, me semble-t-il.

    On semble en finir avec le PBC, et hop, on en remet une couche avec la Médiathèque. Sacré béton !

    Béton "médiathique "ou pas, il y aura toujours une action sur le Net, enfin il faut l’espérer et donc numérisation d’ouvrages, consultation à distance..N’est ce pas le premier pas aujourd’hui ? La Médiathèque n’est plus régionale, elle devient cosmique, et elle a des millairds de visiteurs !

    Une Médiathèque virtuelle mettant à disposition sur le Net entre autres des documents de la région ( dont les documents indispensables à la Transparence évidemment..).

    On pourrait commencer par un projet de ce type là avant de faire du béton !

    Auchan est prêt à tout numériser,pour peu qu’on lui laisse la possibilité de faire de la pub sur le site. Et il n’y a pas qu’Auchan.

    Vous vous imaginez consultant un ouvrage sur la Reine Margot, avec sous les yeux une pub sur la poulette braisée Auchan.

    Le pied et en plus c’est gratuit !

  • > Le nouveau projet de Médiathèque : Déraisonnable.
    19 janvier 2007, par Autochtone palois  

    Ce que proposent Jerlau et Saint-Just, c’est-à-dire revenir aux fondamentaux, à la question de la mission d’une médiathèque à vocation régionale, des "produits" proposés, de la "clientèle", des nouveaux moyens qui permettent de dématérialiser les supports, la mise en réseau, les nouvelles bibliothèques virtuelles en ligne (projet Gutenberg, européen, de la BNF, etc.) me parait très raisonnable.

    Je prendrais comme exemple ce qui se passe aux Archives départementales, qu’il m’arrive de fréquenter. Les généalogistes y sont de plus en plus nombreux. La consultation papier a d’abord été remplacée par la vision des microfilms (réalisés par les Mormons !) et maintenant par la consultation numérisée. L’étape suivante devrait être la mise en ligne, sur internet, comme cela se fait ailleurs.

    De plus la mise en place des "archives basques" fait que tous les documents transférés de Pau à Bayonne sont numérisés et devraient donc être accessibles autrement que par consultation dans les murs des archives départementales de Pau ou Bayonne.

    Ce qui veut dire que la consultation sur place devrait diminuer, malgré l’engouement dont est l’objet la généalogie. D’où une réorientation prévisible des investissements. Je me pose la question de savoir si finalement la fameuse médiathèque ne devraient pas être un lieu de stockage + un lieu de consultation, mais plutôt un lieu d’échanges et d’information.

    Quant au lieu d’implantation de cette médiathèque, le problème du déplacement me paraît un faux problème. Pour un habitant de la banlieue parisienne la BNF est autrement plus éloignée que ne pourra l’être la médiathèque de Pau, où qu’elle soit située à Pau.

  • > Le nouveau projet de Médiathèque : Déraisonnable.
    21 janvier 2007  

    Avoir une vision d’avenir.

    Le débat est donc relancé. Que dis je le débat, ne devrait-on pas plutôt parler de polémique ?

    On se souvient de la première affaire "Médiathèque 1", à laquelle le Club Alternatives Paloises, avait apporté sa contribution dans le débat organisé à l’initiative de Alternatives Paloises.com. On se souvient aussi du flop de ce premier projet et de son coût résiduel.

    Aujourd’hui on nous propose un nouveau projet. Pour quoi faire ? La façon dont il revient sur le devant de la scène est préoccupante. Une ville, une communauté d’agglomération, se doit, se doivent, d’avoir une vision prospective. Là, en l’occurrence rien ne semble régir cette décision.

    On pourrait vouloir une médiathèque au coeur d’un pôle du savoir et en liaison avec celui-ci : explorons alors la piste du complexe universitaire. Il y a de la place, plus de 10 000 étudiants à Pau, des voies d’accès, rocade et autoroute connectées à la pénétrante, si on pense MIDR. On développerait Pau sur un axe nord-sud naturel. Au nord la zone détente/distractions : hyppodrome-Zénith-Palais des sports-Jaï alaï-Calicéo. Plus au sud, la zone culture : université-Médiathèque-Parvis. Puis l’hyper-centre ville,et enfin la zone Beaumont-Stade d’eaux vives.

    On pourrait vouloir aussi revitaliser spécifiquement un quartier : la zone de la gare, pourquoi pas, non loin du projet "Stade d’eaux vives". Alors pensons voies d’accès, vers le centre ville, le Palais des Congrès, et les communes du sud de l’agglomération, rénovation de l’habitat, mixité sociale, développement durable...Inspirons nous des réussites d’autres villes.

    Pourquoi pas aussi à la place de la prison qui pourrait migrer à l’extérieur libérant un espace important ? Là aussi, non loin du centre, des facultés, ce projet pourrait revitaliser tout un quartier.

    Jean Arriau et Jean Louis Péres ont aussi posé de bonnes questions quant au coût, quant au réseau des autres médiathèques.

    Quid de l’impact des nouvelles technologies, des médiathèques virtuelles, du PBC souffrant etc... ?

    On le voit bien, un projet d’une telle envergure mérite réflexion, études, débats, consultations, concertations !

    Il ne semble pas que ce soit la méthode utilisée. Cela me rappelle plutôt une méthode ancienne et connue, dite la méthode L.

    Dommage, parce que cette phase préalable à toute décision majeure coûte peu, devrait intéresser les Palois et au delà, éviterait peut être aussi de se retrouver dans une impasse coûteuse. Mais peut être est-il encore temps de mieux préparer l’avenir !

    Jacques CHARRIER, CAP 2008

  • > Le nouveau projet de Médiathèque : Déraisonnable.
    6 février 2007, par Ferdi  
    Dans ce débat intéressant, personne ne parle des frais de fonctionnement de cette médiathèque. Investir c’est bien, mais il faut encore être en mesure d’en assurer le fonctionnement. Les contribuables palois apprécieront l’impact de cette structure sur leur feuille d’impôts !

  • > Le nouveau projet de Médiathèque : Déraisonnable.
    10 février 2007, par Paul  
    Messieurs, la municipalité en place (et ne vous en déplaise jusqu’à mi 2008, où vous verrez que les problèmes s’aplanissent et les palois satisfaits des courageuses décisions prises par Monsieur Urieta, le ré-éliront malgré vos protestations de mauvaise foi et partisanes) est bien soucieuse des deniers publics. Chaque dossier de subvention ou chaque appel d’offre public sont très sérieusement évalués. De plus, la richesse des palois s’est accrue en 2 ans (+120 personnes déclarent plus de 78000€ de revenus annuels), preuve s’il en est que l’on n’y vit pas si mal que vous le dites. Enfin, cela permet d’envisager sereinement l’avenir des finances publiques et les investissements que les palois attendent.

  • > Le Gave de la Pensée
    11 février 2007, par pehache  

    Ah, enfin un peu d’action smiley dans ce forum qui a tendance à s’endormir ! Il faut dire que depuis le départ de René nous n’avions plus autant l’occasion de rigoler qu’avant. Merci Paul de prendre ainsi le relais smiley

    C’est curieux, le style de votre prose m’évoque quelque chose, mais quoi... ? Ce mélange improbable de langue de bois (dur) et d’envolées lyriques, qu’on a l’impression de tous connaître mais sans plus pouvoir dire d’où cela venait vraiment (un peu comme Patrick Sabatier, vous voyez ? On connait tous le nom mais on ne sait plus très bien qui c’était)...

    Ah ça y est j’y suis : le Danube de la Pensée, le Génie des Carpathes, tout ça... Vous vous souvenez ? Les discours flamboyants, promettant un avenir rayonnant, pendant que le système se mitait lentement mais sûrement.

    Bon, par contre vous manquez un peu d’entrainement, il faudrait bosser un peu pour atteindre un niveau correct, à défaut de vous mesurer à vos références. Je vais vous aider un peu :

    "Messieurs, la grandissime municipalité en place, crainte par le roi-lion, admirée par le rusé renard, respectée par le fier aigle (et ne vous en déplaise jusqu’à mi 2008, où vous verrez que les soit-disants problèmes s’aplaniront et que les palois enthousiastes et extatiques devant les courageuses et visionnaires décisions prises sans trembler par le cultissime Monsieur Urieta, Gave de la Pensée, Génie du Funiculaire, le ré-éliront triomphalement malgré vos pitoyables protestations de mauvaise foi partisane, autant dignes d’intérêt que la bave du crapaud alliée au caquètement de la poule) est bien soucieuse des deniers publics."

    Je vous laisse poursuivre, vous avez quelques mois pour vous entraîner... Mais surtout restez avec nous smiley

  • > Le Gave de la Pensée
    11 février 2007, par Autochtone palois  
    pehache, Paul est un optimiste ! Et il nous donne une information rassurante : + 120 personnes qui déclarent un revenu annuel de plus de 78000 €... qui dervraient payer plus d’impôts, si... Paul, quelle est donc la répartition sociologique de ces "riches" ? médecins, commerçants, employés municipaux, enseignants, cadres pétroliers ?

  • > Le Gave de la Pensée
    11 février 2007, par Alex  

    En réfléchissant à la dénonciation très vichyste de Paul :

    Ils sont inconscients ces 120 contribuables à hauts revenus résidant à Pau... alors qu’ils pourraient imiter certains leaders municipaux qui seraient, à ce que je crois avoir compris, fiscalement immatriculés sous des cieux moins voraces à quelques kilomètres au sud de Pau

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Au pays de Poulit l’Enchanteur
    L’électricité : enjeux et défis
    Des chiffres et des lettres : BAP a encore perdu
    Pau - Accès automobile au parking Aragon
    L’inanité des politiques ?
    Pau - Qui trop embrasse mal étreint !
    Pau - L’heure des choix
    Pau - Médiathèque André Labarrère : Question de détail !
    La Puyoô-Pau rénovée en 2013
    Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    A 65, le dessous des cartes...
    La nouvelle Pau-Bordeaux arrive !
    Péage Pau Bordeaux Pau = 43,80 €. Faisons payer les élus !
    BAP : « Pour l’administration française, Saragosse n’existe plus »
    Bordeaux-Pau : L’autoroute de la prospérité
    ‪Pau - La vache qui implorait Miséricorde ! (acte 5)‬
    IDEcycle, ma chère idée...
    Avec le trésor, certains continuent de rêver...
    Idelis, Idecycle, Idelib, idées fixes !



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises