Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Sécurité dans le département.

mardi 25 janvier 2011 par Joël BRAUD


Le vendredi 21 janvier 2011, François-Xavier CECCALDI, préfet des Pyrénées-Atlantiques présentait le bilan sécurité de l’année 2010. Des résultats satisfaisants mais on ne nous dit pas tout.

Que du beau monde ce jour là pour présenter les chiffres de la délinquance et de la criminalité de l’année 2010 : Thierry ALENDE, Commissaire divisionnaire, Directeur départemental de la Sécurité publique, Thierry ROUSSEAU, Colonel, commandant le groupement de gendarmerie des Pyrénées Atlantiques et Jean Philippe NAHON, Commissaire, Directeur départemental de la Police aux frontières.

Premier motif de satisfaction pour le préfet, la délinquance générale sur le département avec un volume de 25 576 faits criminels ou délictueux constatés (pour 621 000 habitants) en 2010 traduit une baisse de 1,3 % ; ce résultat est moins important que sur le plan national mais doit être considéré comme satisfaisant. Cela représente 333 victimes épargnées.

Ensuite, par direction, nous apprenons de la Police aux frontières que les infractions au séjour des étrangers en France est en augmentation de 6,37 % ce qui traduit un meilleur investissement de ces services. Cela se décompose de la manière suivante : 1747 étrangers interpellés soit + 2,7%, principalement des Marocains, puis des Algériens et enfin des Pakistanais. 587 d’entre eux ont été reconduits à la frontière (contre 542 en 2009). Les passeurs aussi nommés trafiquants de migrants, ont été interpellés au nombre de 90 et enfin 25 employeurs d’étrangers en situation irrégulière ont fait l’objet d’une procédure judiciaire. Les moyens d’accès à notre territoire sont également connus, ainsi 68 % empruntent le vecteur ferroviaire tandis que 8 % passent par la route.

De son côté la Gendarmerie trace un bilan satisfaisant de son action. Pour elle la délinquance est stable puisque 5 faits supplémentaires seulement ont été constatés. Les atteintes à l’intégrité des personnes sont en baisse de 7,5% de même que les infractions économiques et financière (- 8%). Les interpellations des étrangers en situation irrégulière sont en hausse de 11 % (soit 224 interpellations). Il est noté un recul des vols à l’exception des cambriolages (+8% soit 54 faits constatés). Mais sans aucun doute le point où la gendarmerie se distingue est son taux d’élucidation (soit le nombre d’identification des auteurs en proportion des faits constatés), il est de 52,24%, un volume de 108 personnes supplémentaires interpellées.

De son côté, le Directeur départemental de la sécurité publique évoque une baisse des vols à la roulotte de 16,60%, des vols de véhicules de 7,20 %, des escroqueries de 19,90% et des dégradations de 0,60%. Les cambriolages sont en hausse de 18 %. Il insiste également sur l’analyse des causes d’un grand nombre d’infractions : l’alcool joue un rôle important, que l’on n’imagine pas, les violences sont pour l’essentiel intrafamiliales ce qui rend difficile même inopérantes toutes mesures préventives, les ports d’arme sont beaucoup plus fréquents qu’on ne l’imagine et enfin les séniors ont besoin d’être sensibilisés aux précautions à prendre pour ne pas être victimes d’escrocs.

Pour résumer les chiffres sur le niveau départemental :

Ensemble des infractions constatées : - 1,3%

Vols à la roulotte (dans les voitures) : -16,60 % (-16,60 police et - 16 ,50% gendarmerie).

Vols de véhicules : -10,50% (Gie : -20,40% - police : - 7,20%).

Escroqueries, infractions économiques et financières : -15,70% (Pol. : -19,9% - Gie : - 8,40%).

Stupéfiants : - 2,60%, 2089 fait contre 2144 en 2009(Police : -1,80% - Gendarmerie : - 4,10%).

Dégradations : -0,20% : 3965 faits en 2010 contre 3974 en 2009.

Cambriolages : + 15% soit + 18% pour la police et +8% pour la gendarmerie.

Taux d’élucidation : il passe de 36% en 2009 à 35,80% en 2010.

A partir de ces chiffres quelques observations sont possibles. Il est étonnant de constater que les infractions économiques et financières baissent dans de telles proportions (-15,70% soit 2274 faits en 2010 contre 2699 en 2009). En effet l’usage d’internet et des moyens de paiement en ligne avec carte bancaire sont connus pour au contraire, favoriser ce type d’infraction. Il semble que les chiffres de la police judiciaire ne sont pas pris en compte dans ces statistiques. Cette direction de la police nationale est spécialisée dans le traitement de ces délits en raison de ses compétences techniques. On sait qu’elle traite la majorité de ces infractions.

Que les stupéfiants soient en baisse ne traduit pas un meilleur investissement des services répressifs ; en effet il s’agit d’un domaine où l’initiative des services de sécurité permet des interpellations. Il est difficile de considérer que l’usage et le trafic sont en régression. Cependant il faut dire que globalement les infractions révélées par l’activité ou l’initiative des services augmentent de 2,75%, c’est un bon point.

L’augmentation des cambriolages vise principalement les résidences principales ou secondaires (+51,50%). Les industriels et les commerciaux protègent mieux leurs bâtiments que les particuliers.

Le taux d’élucidation est inégalement réparti, la gendarmerie est à l’origine de 52,24% tandis que la police se contente de 30,70 %. Comment expliquer une telle différence sinon en disant que les gendarmes évoluant dans un contexte rural, ont généralement pus de facilité à recueillir des témoignages que cela ne peut se faire en zone urbaine.

A la question de savoir comment le département est classé sur le plan national, nous n’avons pas obtenu de réponse pour la délinquance globale mais seulement par agrégats. Ainsi sur 96 départements français, les Pyrénées Atlantiques sont 37 éme pour les atteintes aux biens et 83 ème pour les infractions économiques et financières. Etant considéré que conventionnellement, le 96 éme est celui qui obtient les meilleurs résultats.

Nous n’avons pas pu savoir combien de véhicules avaient été volontairement incendiés durant l’année 2010. Le black-out décidé par le ministre de l’intérieur a été respecté. Cependant les chiffres qui nous avaient été communiqués à l’issue des neufs premiers mois de l’année, faisaient apparaître une baisse de 36% lorsque l’on prenait en compte les véhicules ciblés et de 43% lorsqu’on prenait également en compte les véhicules incendiés par propagation. Sur ce plan il est plus que vraisemblable de considérer que communiquer des résultats aurait permis d’afficher une réussite supplémentaire.

Aucun chiffre concernant seulement la ville de PAU, ne nous a été communiqué. Le Préfet a voulu se placer uniquement au niveau départemental.

Aucun chiffre non plus sur le volume des gardes à vue. Pourtant dans le contexte de discussion de la loi sur ce sujet cela nous aurait apporté un éclairage intéressant. Rappelons seulement qu’à l’issue des neufs premiers mois celles-ci baissaient de 6,09%.

Pau, le 22 janvier 2011

Par Joël BRAUD


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Sécurité dans le département.
25 janvier 2011, par le coq  
bidon, pipo, intox, manipulation

JB, Vous n’y êtes pour rien, mais il faut arrêter de se moquer des gens et des victimes : police, préfet et tous les autres ! Tout est fait pour réduire les statistiques et protéger les délinquants : je m’explique et je prouve. Entre Noël et le 1er de l’an, ma voiture garée sur le parking de mon immeuble a été vandalisée la nuit : bris de la vitre latérale de la porte conducteur par une grosse pierre retrouvée à l’intérieur et vol notamment dans l’habitacle...Je vais voir mon assureur lui demandant sa participation et à grande surprise : " monsieur, si vous déclarez un - bris de glace - votre franchise est de 45 €, si vous déclarez - un sinistre avec vol- vous devez porter plainte et votre franchise sera de 280€...Alors j’ai pris le bris de glace évidemment et les délinquants ne seront jamais inquiétés. C’est ainsi que les statistiques de vols sur véhicules baissent et pas autrement. A votre bonne réflexion sur les infos. Je ne rajoute rien. (Pau ville rêvée !!!!)

  • > Sécurité dans le département.
    25 janvier 2011, par Joël BRAUD  
    Sécurité dans le département.

    Mon cher LE COQ,

    Il existe un adage en droit qui dit :" Nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes". Ainsi, si au lieu de ne considérer que vos intérêts pécuniaires, vous vous étiez rendu dans un commissariat ou une gendarmerie pour déposer plainte, le délit dont vous avez été victime figurerait sur les statistiques. C’eut été là votre devoir de citoyen. D’autant que par ce moyen vous permettiez que des recherches soient engagées pour retrouver les auteurs (ou l’auteur). Grâce à vous ils ne seront jamais inquiétés pour le vol dont vous avez été victime. Un délinquant poli doit donc dire :"Merci M. LE COQ". En réalité votre critique est justifiée, mais elle s’adresse à votre compagnie d’assurance qui devrait revoir ses règles de dédommagement des sinistres. Bien à vous.

  • > Sécurité dans le département.
    25 janvier 2011, par le coq  
    rappel au centre

    Cher JB, je reçois votre réponse mais un autre adage dit "pour être sûr d’être bien servi ne concède jamais les couverts à un autre pour le faire". Alors vu la diligence des recherches face à ces délits et les résultats obtenus - que vous annoncez - je préfère que "mon" délinquant se souvienne que je n’ai pas porté plainte (ma voiture) et mon anonymat conservé, pour qu’il aille vers des citoyens d’un autre type. Je dois dire que mon assureur est un des plus grands de France... et que je n’ai pas un contrat de base, mais bon : avec trois vols de voiture accomplis, quatre vandalismes en quarante ans, je ne vais pas trop râler, il y a pire : aucun délinquant de retrouvé après dépôt de plainte. Cordialement.

  • > Sécurité dans le département.
    25 janvier 2011, par Marc  
    Lecoq, il faut changer de compagnie d’assurances. Il m’est arrivé exactement la même chose alors que j’étais en déplacement à Marseille. Mon assurance a payé intégralement la réparation sans que je débourse un sou avec en plus le défraiement d’une nuit d’hôtel, le temps pour Carglass de recevoir et de monter la vitre. Bien entendu, j’ai du porter plainte, ce qui ne m’a pas pris plus de 30mn. Bien à vous.

  • > Sécurité dans le département.
    25 janvier 2011, par AB  
    Qui est votre assureur, Marc ?

  • > Sécurité dans le département.
    25 janvier 2011, par Marc  
    La MAAF.

  • > Sécurité dans le département.
    28 janvier 2011, par AB  
    La MAAF ? Cher Marc, vous ont-ils offert tous ces travaux sans vous coller le moindre MALUS supplémentaire ?

  • > Sécurité dans le département.
    29 janvier 2011, par Marc  
    Bien entendu. Il n’y a pas de malus assorti. Mais je n’ai pas le contrat le moins cher.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pleure ô pays bien aimé
    Adage des gens de justice
    Thank you London 2012
    La mondialisation ? Une dynamique naturelle incontournable ?
    La mondialisation
    Questions
    L’abstention.
    Petit trou deviendra grand
    Démission ou renoncement
    Pau - « Semaine du développement durable »
    Tuerie de Toulouse : La dictature de l’immédiateté
    Réaction de B.A.P à l’article « et si B.A.P révisait (partiellement) ses objectifs »
    Expulsions locatives
    Obsolescence
    Et si BAP revisitait (partiellement) ses objectifs ?
    « Valeurs » ! Vous avez dit « valeurs » ? Comme c’est bizarre !
    Oui et non
    Un sociologue et l’occitan
    Le P.P.P. n’est pas toujours « Pau Portes des Pyrénées » !
    Parents : Vous êtes tous des assassins ???



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises