Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Usine Laprade, ultime tentative ?

jeudi 20 janvier 2011 par Hélène Lafon


Jean Lassalle, député de la 4e circonscription des Pyrénées-Atlantiques, accompagné de Patrick De Stampa, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Pau Béarn, se rendent ce jour jeudi 20 janvier aux aciéries Coste à Clermont-Ferrand pour tenter de relancer le projet de reprise de l’usine Laprade d’Arudy.

En décembre 2008 L’entreprise Laprade, en grande difficulté, est placée en redressement judiciaire. En janvier de 2009 le groupe Acier Coste (Puy de Dôme) spécialisé dans les produits sidérurgiques et transformés se porte candidat repreneur. Le projet financier est jugé insuffisant par le tribunal de commerce au mois de mars 2009 et l’entreprise est mise en liquidation. La décision est confirmée en appel en juillet 2009.

Mais, un groupe de 13 salariés décide de continuer à se battre. Ils mettent leurs économies sur la table et montent un nouveau projet de reprise avec le premier candidat-repreneur Acier Coste. Les salariés repreneurs, seront actionnaires majoritaires et Acier Coste partenaire avec une minorité de blocage. Le montage financier garantit une trésorerie suffisante pour relancer l’activité de laminage à froid de Laprade Arudy arrêtée depuis plus d’un an. En avril 2009, Ils reçoivent le soutien de la Région, du Département, de la communauté de communes et de la municipalité d’Arudy. Le sous-préfet Philippe Jamet, représentant de l’Etat, juge « le projet intéressant et fiable », car avec un meilleur financement. Cette offre de reprise concrète permet la réouverture du comité de suivi des usines Laprade. La mise aux enchères des actifs de Laprade est arrêtée.

L’avenir de l’entreprise est un fois de plus entre les mains du tribunal de commerce mais salariés et pouvoirs publics veulent y croire. Cependant la catastrophe survient. En décembre 2010, le groupe Acier Coste abandonne la reprise de Laprade parce qu’il ne peut plus attendre que le tribunal de commerce de Pau donne son aval au projet. Et tout de suite ou presque, Jean Lassalle dit son intention de continuer à se battre alors que les salariés eux-mêmes n’y croient plus. Leurs indemnités de chômage ne leur seront plus versées à la fin mars 2011 et si rien ne se passe demain pour bon nombre d’entre eux ce sera la précarité.

Alors, demain, c’est sans doute la réunion de la dernière chance.

Souhaitons que les efforts conjugués de ces deux personnalités soient couronnés de succès. Il en va de l’emploi de dizaines de salariés et de l’activité économique d’Arudy et de la vallée d’Ossau.

- Par Hélène LAFON


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Usine Laprade, ultime tentative ?
21 janvier 2011, par pehache  

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2011/01/21/les-aciers-coste-s-engagent,176335.php

Les choses bougent dans le bon sens, même si rien n’est encore fait. Je suis habituellement très critique envers Lassalle pour sa démagogie à deux balles, sa cumulardise, son passéisme sur de nombreux sujets, mais sur ce coup-là j’ai envie de lui dire bravo pour son action.

  • > Usine Laprade, ultime tentative ?
    21 janvier 2011, par AK Pô  

    mais sur ce coup-là j’ai envie de lui dire bravo pour son action.

    Rien n’est gagné, pour l’instant...  smiley « On reste très prudents, on ne s’emballe pas, confie Véronique Souverbie, représentante des ex-salariés de Laprade. On n’a rien de concret et on a déjà été échaudés. Je ressens de la volonté et une dynamique nouvelle. Si ça doit redémarrer, on sera partie prenante. »

  • > Usine Laprade, ultime tentative ?
    21 janvier 2011, par Autochtone palois  
    Le seul point positif, c’est d’avoir fait comprendre au PDG des Aciers Coste que le projet n’était pas mort. Dans Sud-Ouest de ce jour on lit :
    "Moi, j’avais tourné la page. Alors je veux bien revenir sur ce projet, mais c’est tout de suite ou jamais !Cette activité peut être complémentaire de la nôtre. Mais nous n’en avons pas un besoin absolu."
    C’est lui qui avait proposé d’associer les 13 salariés, proposition restée sans réponse. Il attend des propositions financières du côté béarnais. Et comme Lassalle a plutôt tendance à vendre la peau de l’ours...il risque d’attendre un certain temps. Mais sait-on jamais, il reste peut-être un ours en vallée d’Ossau.

  • > Usine Laprade, ultime tentative ?
    20 janvier 2011, par Autochtone palois  

    En décembre 2010, le groupe Acier Coste abandonne la reprise de Laprade parce qu’il ne peut plus attendre que le tribunal de commerce de Pau donne son aval au projet.

    Est-ce la vraie raison ? Serait-ce de la faute de la bureaucratie paloise ? M. de Stampa, président de la Chambre du Commerce et de l’Industrie, au lieu d’aller jouer les Sancho Pansa avec le Don Quichotte de Lourdios, aurait donc pu se tenir au courant sur place.

    Imaginez la discussion en cours de route :
    -  Dis, Patrick, si on faisait une route à 4 voies jusqu’à Arudy, tu ne crois pas qu’on sauverait Laprade ?
    -  Oui, Jean, mais il faudra la prolonger jusqu’au col du Pourtalet. Les Espagnols la demandent.

  • > Usine Laprade, ultime tentative ?
    20 janvier 2011, par claudiqus  

    Le cas n’est pas unique et amène à se poser des questions .

    Apparemment, une solution existait, qui présentait une fiabilité suffisante et convaincante . mais pourquoi fallait-il que le projet ne puisse être envisagé que grâce au volontarisme d’un groupe de salariés ? et pourquoi dans ce genre d’affaire ne peut-on hâter la buraucratie et la décision de justice, afin de donner toutes ses chances à la tentative de reprise ?

    Faut-il en conclure qu’il n’y a plus de moyens financiers dans ce pays, pour essayer de sauvegarder le tissu économique et social, que les arcanes buraucratiques passent en priorité sur le maintien de la productivité, de l’espoir de croissance et de tout le reste, et que les salariés ne peuvent guère compter que sur eux mêmes et sur leur propre engagement pour tenter de sortir de l’impasse .

    Et les beaux discours continueront à fleurir, les édiles à temporiser, les ronds de cuir à se pavaner, les boursiers à boursicoter, et les petits, les sans grade et les obscurs à être oubliés . smiley

  • > Usine Laprade, ultime tentative ?
    20 janvier 2011, par Marc  
    Eh oui Claudiqus, tu as bien compris. La vie est bien triste. Je suis sur que tu trouveras un commerce de proximité qui te fournira la corde pour te pendre... smiley

  • > Usine Laprade, ultime tentative ?
    20 janvier 2011, par Marc  

    "Est-ce la vraie raison ? Serait-ce de la faute de la bureaucratie paloise"

    Attention à la désinformation. Les tribunaux de commerce n’ont rien à voir avec la fonction publique et leurs membres ne sont pas des fonctionnaires. Les juges des tribunaux de commerce sont des chefs d’entreprise élus par leurs pairs.

  • > Usine Laprade, ultime tentative ?
    20 janvier 2011, par Autochtone palois  
    Marc, je vois que votre réflexe - très significatif ! - vous emmène à limiter l’expression "bureaucratie paloise" à la seule fonction publique ! Je n’aurais jamais osé restreindre la possession de cette qualité aux seuls dits fonctionnaires. smiley

  • > Usine Laprade, ultime tentative ?
    20 janvier 2011, par Marc  

    "Je n’aurais jamais osé restreindre la possession de cette qualité aux seuls dits fonctionnaires"

    Peut-être pas vous, mais certains lecteurs sûrement. Dans le langage courant, on fait souvent l’amalgame entre bureaucratie et administration. C’est encore plus vrai en anglais.

    Pour ce qui est du "significatif", vous pouvez vous le garder. Je n’ai rien contre les fonctionnaires, dont beaucoup font un travail admirable et bien peu considéré, mais je n’en suis pas un, désolé pour vous.

  • > Usine Laprade, ultime tentative ?
    20 janvier 2011, par claudiqus  
    Désolé Marc, cela ne sera pas ... je ferais un pendu pendable, et l’idée de me balancer ballant et langue pendouillante me fait m’étrangler d’appréhension ! j’aimerais quand même faire un mort présentable ... smiley

  • > Usine Laprade, ultime tentative ?
    20 janvier 2011, par Marc  
    Il y a beaucoup d’autres moyens de quitter cette vallée de larmes. Cherchez un peu sur Internet... smiley

  • > Usine Laprade, ultime tentative ?
    20 janvier 2011, par pehache  

    Peut-être, mais attention aux amalgames :

    La bureaucratie n’existe pas que dans la fonction publique, et la fonction publique n’est pas que bureaucratie.

  • > Usine Laprade, ultime tentative ?
    20 janvier 2011, par Autochtone palois  

    La bureaucratie n’existe pas que dans la fonction publique, et la fonction publique n’est pas que bureaucratie.

    Tout à fait d’accord, pehache. Et aussi d’accord avec Marc : dans la fonction publique certains font un excellent travail. Et tant qu’il n’est pas possible de responsabiliser les employés et sanctionner les abus de la bureaucratie, l’amalgame reste hélas possible.

  • > Usine Laprade, ultime tentative ?
    20 janvier 2011, par Marc  

    "Et tant qu’il n’est pas possible de responsabiliser les employés et sanctionner les abus de la bureaucratie, l’amalgame reste hélas possible."

    Et les abus du secteur privé vous pensez qu’ils sont sanctionnés ? Pensez un peu à tous ces patrons aux résultats médiocres, voire catastrophiques, alors qu’ils disposent de revenus scandaleusement élevés !

  • > Usine Laprade, ultime tentative ?
    20 janvier 2011, par L’ OURS du Bois  
    marc, vous avez toujours tendance a mélanger , tous les patrons ne sont pas des voyous, , tous les patrons ne partent pas les poches pleines, un patron d’une P.M.E a bien souvent investis TOUT son patrimoine pour garantir sa boite, tous les patrons n’ont pas le meilleur salaire de l’entreprise.. quand vous voulez

  • > Usine Laprade, ultime tentative ?
    20 janvier 2011, par Marc  

    "tous les patrons ne sont pas des voyous, , tous les patrons ne partent pas les poches pleines"

    L’Ours, je n’ai jamais écrit cela. Apprenez à lire le français et revenez nous voir.

  • > Usine Laprade, ultime tentative ?
    20 janvier 2011, par L’ OURS du Bois  

    En réponse à l’article : Usine Laprade, ultime tentative ? jeudi 20 janvier 2011 par Hélène Lafon

    En réponse au message :

    > Usine Laprade, ultime tentative ? Le jeudi 20 janvier 2011

    "tous les patrons ne sont pas des voyous, , tous les patrons ne partent pas les poches pleines"

    L’Ours, je n’ai jamais écrit cela. Apprenez à lire le français et revenez nous voir. alors qu’ils disposent de revenus scandaleusement élevés !

    par Marc

    si, vous ne l’avez pas écrit en ces mots, le sens y est, le fond de votre pensée aussi,

  • > Usine Laprade, ultime tentative ?
    20 janvier 2011, par Marc  

    "si, vous ne l’avez pas écrit en ces mots, le sens y est, le fond de votre pensée aussi",

    D’une part le sens n’y est pas (une fois de plus je vous encourage à prendre des cours de français) et d’autre part vous me faites un procès d’intention. Cela ne m’étonne pas de la part d’un ours mal léché et mal élevé.

  • > Usine Laprade, ultime tentative ?
    20 janvier 2011, par L’ OURS du Bois  

    mal léché, peut être, mal élevé surement pas

    a jamais !!

  • > Usine Laprade, ultime tentative ?
    20 janvier 2011, par Contribuable Palois  
    Que les magistrats consulaires, juges non professionnels, soient des commerçants n’enlève rien aux Tribunaux de Commerce. Les Tribunaux de Commerce (qui relèvent et dépendent de la Justice) sont des juridictions spécialisées de Premier Niveau pour les affaires entre commerçants (ou entre sociétés commerciales) où le Procureur représente les pouvoirs publics et où le Greffier est un officier ministériel délégataire de certaines prérogatives d’Etat.

  • > Usine Laprade, ultime tentative ?
    20 janvier 2011, par claudiqus  
    Dans le cas évoqué, et habituellement, je ne pense pas qu’il faille mettre en doute la compétence et l’efficacité du Tribunal de Commerce, ce n’était d’ailleurs pas mon intention . je faisais plus allusion à la lenteur de la procédure, cause première de remise en question de redémarrage de l’entreprise, il me semble . manque-t-on d’instances juridiques, de magistrats, ou sont-ce les affaires à traiter qui font déborder les dossiers ? smiley

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    France - Exporter : l’urgence nationale
    Séparation ?
    UPPA - Ouï à l’I.A.E.
    Un accord historique
    Laurence Parisot et le Medef pour la fin de l’acier en France ?
    Soficar : Un monument du territoire
    Les faiseurs d’affaires
    Un appel de l’Amicale des Foreurs et des Métiers du pétrole
    Grand Pau - "Et le chômage, bordel !"
    Hydrocarbures : Halte aux cassandres , produisons français !
    Coup de fourchette : Les « Maîtres Restaurateurs en Béarn et Soule »
    L’Argentine n’est pas la Grèce
    Crise économique : L’exemple argentin
    Compétitivité des entreprises à Pau : les conséquences d’Idélis
    T.V.A. et T.N.T.
    Energie peu chère, c’est fini !
    L’homéopathie peut-elle soigner la France ?
    TVA et Traviata
    Rigueur et rigueur
    Des Européens bien naïfs



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises