Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Taulard plutôt que malade !

mercredi 5 janvier 2011


Taulard plutôt que malade !

Le plus souvent, on n’a pas le choix. On peut aussi être l’un et l’autre, hélas, et cela coûte cher à l’Etat qui doit poster des policiers en continu à la porte de la chambre d’hôpital. Mais, rassurez-vous, nous vous souhaitons d’être ni l’un ni l’autre en cette nouvelle année, ni par la suite.

Il est parfois utile, ou seulement curieux, de prendre les choses par le petit bout de la lorgnette. Aussi, c’est par un petit à-côté que nous allons évoquer les problèmes de santé dans notre pays. On vous a assez parlé du déficit de la sécurité sociale, de la sur-consommation de médicaments en France, du manque de prévention et d’hygiène de vie. Et cela n’a rien changé, ou presque.

Alors, considérons la petite compensation à la privation de liberté qu’apporte la télévision, que ce soit en prison ou à l’hôpital. Une association (*) et des parlementaires ont récemment réclamé la gratuité de la télévision en milieu carcéral, considérant que la location d’un récepteur pour 8 euros par mois (ou plus (**)) dans une prison est discriminatoire. Mais aucune voix ne s’est fait entendre pour dire la même chose en milieu hospitalier. Là, la facture peut atteindre plus de 20 euros par... semaine. De sorte que si vous ne vous attendez pas à un séjour prolongé qui vous donnerait droit à un tarif dégressif, vous risquez de débourser la moitié du prix du téléviseur. En général, le profit n’en revient pas à l’hôpital ou à la clinique, mais à une société de service.

Ce petit fait indique que la couverture du risque de santé n’est pas aussi complète que l’on pourrait le croire. Les transports, la convalescence sont souvent partiellement à la charge du patient ; lorsque la maison de repos demande 120 euros par jour, même une mutuelle ne peut rembourser qu’une partie de la somme demandée. De sorte que la situation en France sur ce plan n’est pas si différente de ce qu’elle est aux Etats-Unis. N’abordons pas la question des gratifications spéciales qu’exigent certains chirurgiens ; contentons-nous d’admirer ceux qui ne le font pas et ne ménagent pas leur peine et leur temps pour leurs patients, souvent dans des conditions difficiles. Les témoignages sur le forum (conformes à la charte) seront bienvenus.

Et prenons de bonnes résolutions pour vivre sainement, même si cela ne nous garantit pas contre la maladie. Rien ne remplace la volonté personnelle, même si elle ne suffit pas.

S.Q. Lhappe

(*) http://robindeslois.org/

(**) 6 euros à Mont-de-Marsan, 41 euros à Epinal


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Taulard plutôt que malade !
5 janvier 2011, par pehache  

En général, le profit n’en revient pas à l’hôpital ou à la clinique, mais à une société de service.

Société de service qui verse une redevance à l’hôpital ou à la clinique pour exercer son activité dans les murs. Donc une partie du profit va bien à l’hôpital ou à la clinique.

Ce petit fait indique que la couverture du risque de santé n’est pas aussi complète que l’on pourrait le croire. Les transports, la convalescence sont souvent partiellement à la charge du patient ; lorsque la maison de repos demande 120 euros par jour, même une mutuelle ne peut rembourser qu’une partie de la somme demandée.

Les séjours en "soins de suite" sont remboursés par la sécu de la même façon que les séjours à l’hôpital. Ce qui reste à la charge du patient c’est le forfait hospitalier (18€/jour) et les suppléments de type "chambre individuelle", télé, etc... Les mutuelles prennent certains de ses suppléments en charge, en fonction des formules. Mais tout le monde n’a pas de mutuelle, certes.

De sorte que la situation en France sur ce plan n’est pas si différente de ce qu’elle est aux Etats-Unis.

La situation en France n’a strictement rien à voir avec celle des Etats-Unis. Ce qui ne veut pas dire que tout est rose en France.

  • > Taulard plutôt que malade !
    5 janvier 2011, par Marc  

    "De sorte que la situation en France sur ce plan n’est pas si différente de ce qu’elle est aux Etats-Unis"

    Comme d’habitude on écrit n’importe quoi, c’est gratuit. Je suggère à ce lecteur de tomber gravement malade aux Etats-Unis, il aura tout loisir de comparer les deux systèmes.

  • > Taulard plutôt que malade !
    5 janvier 2011, par claudiqus  
    Aux Etats Unis, la Sécu n’existe pas ! et 40 % de la population vit sous le seuil de pauvreté, ce qui représente environ 100 M. de personnes ... pas mal pour le pays le plus riche du monde !

  • > Taulard plutôt que malade !
    5 janvier 2011, par pehache  

    Aux Etats Unis, la Sécu n’existe pas !

    C’est encore écrit trop vite, car tout dépend ce qu’on appelle sécu. Il n’y a certes pas l’équivalent de la sécu française, mais les pauvres aux USA "bénéficient" du programme Medicaid, qui fournit une couverture médicale de base. Par ailleurs contrairement à ce qu’on pense souvent, il y a aux USA des hôpitaux publics (et d’autres structures) dans lesquels tout le monde peut avoir accès à des soins gratuits.

  • > plus Taulard que malade ! !!!!!!!!!!!!!!!!!!
    5 janvier 2011, par Maximo  

    ne pas dire n’importe quoi au sujet du système de santé, aussi imparfait soit-il.

    Quoi qu’il en soit, moi, comme contributeur aux budgets de la nation et de la Sécu, je ne veux pas payer pour la télé dans les chambres, ni pour la nourriture ordinaire, la chambre seule etc. toutes consommations que le patient paierait chez lui. L’hôpital n’est pas une structure hôtelière. Ne doivent être pris en charge que les soins et rien d’autre.

    En revanche, quand il s’agira de mon hospitalisation, cela sera pour ma poche si je décide de bénéficier de tout le confort possible.

  • > plus Taulard que malade ! !!!!!!!!!!!!!!!!!!
    5 janvier 2011, par pehache  

    ...toutes consommations que le patient paierait chez lui.

    Ce n’est pas si simple non plus.

    Chez lui le patient paierait sa nourriture, mais pas du personnel pour lui préparer et lui servir. Il n’y a pas beaucoup de gens qui dépensent 18€ de nourriture par jour chez eux (540€/mois)...

    Après, pour les éléments de confort genre TV, les patients l’ont déjà chez eux. Si ils étaient chez eux et non pas à l’hôpital, ils ne la paierait pas en plus. Mais bon, je ne dis pas qu’il faut que la sécu paie la TV, il y a sûrement d’autres priorité, mais simplement que ça peut se défendre.

  • > plus Taulard que malade ! !!!!!!!!!!!!!!!!!!
    5 janvier 2011, par Maximo  
    oui, bon, nous disons la même chose ! on va pas enc... les mouches aussi, non ? smiley

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Offre d’emploi
    Alexandre - Il n’y a pas de mot
    Je suis partout... un media à part
    La boussole des politiques : Le pouvoir
    Habemus Papam !
    Réformer la France : Un travail de Titan
    Stéphane Hessel : Mort d’un homme lumineux
    Jaurès, m’entends-tu ?
    Le couple Algérie France
    Déjà demain !
    Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
    Circulation et protection des piétons et cyclistes à Pau...
    Noël en famille
    Gascogne, Béarn : 2013, 2033, deux anniversaires à célébrer ?
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : La situation en 2030
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : Le sursaut de 2013
    Communauté d’agglomération Pau-Pyrénées - Quelle injustice !
    Les Français sont-ils des ânes ?
    Béarn - Paris : La Garbure et Louis Barthou
    Les terriens n’ont rien compris



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises