Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Un rapport sur Très Haut Débit en France.

vendredi 30 juin 2006


En pièce jointe, vous trouverez un petit rapport sur une étude récente qui a été faite pour le Ministère d’lndustrie par IDATE sur le Très Haut Débit en France.

Le rapport date de mars 2006, et on y parle un peu du projet de Pau.

Les conclusions sont écrites en mode "soft", mais les experts ont constaté les couts de la fibre, l’adéquation actuelle de l’ADSL 2+ pour même recevoir la Télévision Haute Définition etc...

A horizon de 2015, L’EBITDA sera encore négative de quelques milliards d’Euros...

Enfin il y a tout ce qu’on voyait il y a déjà bien longtemps, y compris l’exemple asiatique (installer la fibre dans les rues c’est plus lourd que dans les tours...).

Et à Pau apparement on continue à installer des raccordables. Même Vercingétorix a été raccordable !



- par Benard Salsé

Documents liés
  RAPPORT THD
PDF - 529.1 ko
 

[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Un rapport sur Très Haut Débit en France.
3 juillet 2006, par pehache  

Ce que je retiens de ce rapport dans le contexte palois :

Pour les particuliers, la fibre ne se différencie pas de l’ADSL ou du câble en termes de contenu. On n’y voit que des offres centrées sur les loisirs et le divertissement.

Le coût est élevé par rapport à l’ADSL. D’ailleurs les prix d’abonnement chez les opérateurs palois le montrent bien : le "triple play" est aujourd’hui à 55€/mois, loin des 30€ que l’on entendait promettre au début du projet. On sent que le seul avenir de la fibre est de concurrencer les câblo-opérateurs (Noos étant déjà installé à Pau) pour fournir des bouquets TV.

L’avantage technique majeur de la fibre, à savoir un débit montant égal au débit descendant, est aujourd’hui à peu près inutilisé... A l’exception notable des fans d’échanges P2P, dont l’immense majorité (des échanges) est illégale.

Bref, un usage "citoyen" de la fibre, qui justifierait l’investissement public lourd de la CDA, reste à inventer...

> Un rapport sur Très Haut Débit en France.
30 juin 2006, par Saint-Just  

Qui aura donc le courage de dire "stop" et de repartir à zéro, comme pour la Médiathèque... Cinq ans de perdu ? smiley

  • > Un rapport sur Très Haut Débit en France.
    1 juillet 2006, par pehache  
    Oui mais stop à quoi ? Le réseau est déjà très largement déployé maintenant.

  • > Un rapport sur Très Haut Débit en France.
    1 juillet 2006, par Saint-Just  
    Bonjour PH. Stop à l’extension à grand frais des prises, dans des apparts où personne ne se connecte. Stop à des prestataires de service qui, si l’on creuse un peu, sont les amis des amis des amis... Quelle est la politique, la stratégie et la tactique de ce projet ? Quel objectif poursuivons-nous ? Quel est le contenu et le prix des prestattions ? Rien ne semble écrit simplement et défini encore moins. C’était un Grand Projet innovant. Même le CG64 nous a rattrapé. Et nous ne sommes pas capable de travailler en collaboration. Je crains que, là aussi, il ne faille attendre 2008...

  • > Trés content de l’ADSL sur Free.fr !
    2 juillet 2006, par Golfech  

    Adishatz

    Trés content de l’ADSL sur Free.fr !

    Quand Pau à lancé son "machin" de trés haut débit, j’ai étudié les propositions, modalités, avantages, etc de l’offre et j’en suis arrivé à la conclusion de rester avec mon opérateur ADSL free.fr.

    C’est vrai que je ne vais jamais au Zénith,au Palais des Sports, au Casino ou au Mc Donald, réalisations tout autant "prestigieuses" de Pau...

  • > Un rapport sur Très Haut Débit en France.
    2 juillet 2006, par pehache  

    Le projet du CG64 ne nous a pas rattrapé, car il est différent : il consiste à permettre la couverture totale en ADSL sur le département, en reliant tous les centraux téléphoniques par fibre optique. Mais la fibre ne va pas chez les gens.

    Pour le PBC je dirais qu’il est maintenant trop tard pour faire machine arrière, et qu’au point où on en est, mieux vaut terminer le déploiement qui était prévu.

  • > Un rapport sur Très Haut Débit en France.
    3 juillet 2006, par Bernard Salsé  

    Aujourd’hui, si une entreprise demande l’ADSL à France Télécom, et si elle n’est pas éligible à l’ADSL (trop loin du NRA),pas de problème pour France Télécom ; ils posent une nouvelle ligne, comme il y a 30/40 ans et vendent une SDSL (ADSL Symétrique) au prix du marché et tout le monde en profite !

    Ils n’ont pas beaucoup besoin des efforts des conseils généraux.

    Mais enfin nous on aura payé X fois. Il est dommage que les flux de trésorerie ne soient pas symétriques comme le SDSL.

  • > Un rapport sur Très Haut Débit en France.
    3 juillet 2006, par pehache  

    Bernard, ce que vous dites me parait curieux, ou alors ilmanque quelques détails techniques.

    Il y a deux obstacles actuellement à la couverture totale du territoire en ADSL :
    — le NRA n’est pas raccordé lui-même au réseau internet.
    — le NRA est raccordé, mais le demandeur est trop loin du NRA, avec pour conséquence un débit possible trop faible.

    L’action du CG64 porte sur le premier point, à savoir le raccordement de tous les NRA du département à internet par fibre optique. Libre ensuite aux opérateurs d’installer leurs équippement dans le NRA pour proposer l’ADSL.

    Si un particulier ou une entreprise est trop loin du NRA pour avoir l’ADSL, je ne vois pas bien en quoi tirer une nouvelle ligne peut aider. Quel genre de ligne ?

    Disons que la dépense du CG64 là-dessus me choque moins que celle du PBC. Car aujourd’hui la fracture se situe entre ceux qui n’ont qu’une connection RTC et ceux qui ont accès aux connections rapides ADSL/câble/fibre. Evidemment à Pau on paie pour cette opération sans en bénéficier (les NRA palois étant depuis "longtemps" raccordés par les oprérateurs eux-mêmes), mais ça fait partie de la solidarité avec les zones rurales (qui peut se dicuter en soi, mais c’est un autre sujet).

  • > Un rapport sur Très Haut Débit en France.
    3 juillet 2006, par Bernard Salsé  

    Péhache,

    C’est un peu curieux, je vous l’avoue. Mais c’est la pratique de FT aujourd’hui. Dans ma clientèle j’ai le cas. Sur 120 sites, j’ai encore 10 lignes Numéris car les sites ne sont pas éligibles. Pour prendre les marchés, FT assure que même quand c’est pas éligible, ils tirent une ligne (renforcement du signal ? ) et on a du SDSL un peu plus cher que l’ADSL (de 30 à 50 Euros) mais sans frais d’installation de ligne. Ils font ce qu’ils veulent. Dans 5 à 10 ans il ne restera en France que 2 à 3 opérateurs de Télécom ( FT, Bouygues et Vodafone quand il aura fini de racheter Cegétel et SFR ?)

    En fait un leader commercial (FT) est toujours suiveur en termes techniques. Il n’est pas en retard, mais il attend que les marchés anciens s’usent jusqu’à la corde et quand le marché nouveau est assez fort, il tire le rateau. C’est assez classique.

    C’est pour cela qu’on peut trouver assez curieux la démarche des collectivités locales dans ce petit bazar. La collectivité locale sème et l’opérateur principal qui n’en demandait pas tant récolte. On va payer plusieurs fois !

    Mais le projet du CG est quand moins fou que le PBC.

    Mais avec 100 millions d’euros on pouvait subventionner des lignes à 100 Euros par mois qui sont très bien depuis longtemps et financer quelques extensions de lignes. Sur 3 ans, 3 000 Euros par lignes, cela faisait quand même 30 000 entreprises.

    C’est là que les chiffres deviennent fous. Ils ont confondus les bulldozers des autoroutes antiques !

  • > Un rapport sur Très Haut Débit en France.
    3 juillet 2006, par pehache  

    Ah OK, je vois : il s’agit de lignes "Numeris" (RNIS), qui sont des lignes (quasi-)classiques. Chaque ligne comporte 2 canaux à 64kbps, et en agrégeant les 2 canaux on peut avoir une liaison symétrique à 128kbps (soit équivalent aux plus petits débits de l’ADSL). Effectivement, même dans les zones non-ADSLisées/isables, FT peut proposer cela (il faut juste que le central soit numérique, mais ça doit être le cas à peu près partout aujourd’hui...).

    Le chiffre que j’ai trouvé pour le projet du CG64 est 61.8M€. C’est vrai que les chiffres sont fous... même si le nombre de bénéficiaires est infiniment supérieur à celui du PBC...

  • > Un rapport sur Très Haut Débit en France.
    4 juillet 2006, par bernard Salsé  

    ¨Péhache,

    Dans leur bricolage, celui de FT il y a de tout je crois :

    -  agréger plusieurs paires de cuivre, faire un petit bout en fibre optique, mettre des renforts du signal,...

    Mais c’est le reflet de la vie, l’essentiel du progrès se fait par petit bout : les frère Wright n’ont pas attendu l’A380, faire de vrais 4 voies avant l’autoroute Langon-Pau,...

    Installer à l’avance 36 000 raccordables c’est qd même une approche singulière. Les raccords seront-ils bon encore à utiliser dans le futur ? FT inventera un nouveau type de matériel, routeurs ou autres qui rendra obsoléte les anciens raccords : Loi de base du commerce...

    La surenchère politique conduit au chiffres fous qu’on voit un peu partout. C’est une des réussites du Très Haut Débit dans le monétaire !

  • > Un rapport sur Très Haut Débit en France.
    4 juillet 2006, par bernard Salsé  

    Péhache,

    J’avais vu une délibération du Conseil Municipal ( il y a un an ?) où était mentionné un prêt de 2 millions d’Euros ( 3 FiPau !) à un opérateur local du PBC. C’est le genre de truc qu’on pourrait arrêter.

    La Municipalité ferait une bonne affaire en vendant tout le réseau pour 1E à FT, bouygues, ou autre, et on verrait alors se déployer des trésors d’imagination de FT ou autre pour utiliser ce réseau.

    C’est comme cela que cela finira de toutes façons. Le plus tôt serait le mieux.

  • > Un rapport sur Très Haut Débit en France.
    4 juillet 2006, par pehache  

    La mairie a prêté 2M€ à IPVSET ?? Je savais qu’IPVSET (aujourd’hui Mediafibre) avait des relations très "privilégiées" avec la mairie, mais j’ignorais cet épisode.

    Encore plus que le projet PBC en lui-même (sur lequel on peut difficilement revenir aujourd’hui), ce sont ces relations qui me choquent le plus, où comme le dit Saint-Just on sent que ce sont les copains des copains des copains qui se partagent un gâteau.

    On a vu un opérateur local monté de toute pièce, sans aucune expérience dans le domaine, qui faisait beaucoup de comm’, et qui se voyait déjà au firmament avec une prétention sans limite (tiens, ça me rappelle quelque chose, mais quoi ... ?). La vie réelle et les nombreux problèmes techniques du réseau ont ramené un peu tout ce beau monde sur terre, mais il semble que sans le soutien financier de la mairie et/ou de la CDA, IPVSET n’existerait déjà plus (j’avais lu que le seuil de rentabilité d’un opérateur local sur le PBC était de 5000 abonnés, ils en sont encore loin).

    Il est en tous cas "étonnant" qu’aucun fournisseur d’accès national n’ait souhaité s’installer sur le PBC : les aurait-"on" découragé ? Dans le but de protéger les opérateurs locaux (ce qui peut aussi se défendre si on veut créer de l’activité sur place) ?

    Le problème aujourd’hui est que pour s’en tirer, les opérateurs locaux privilégient les abonnements "haut de gamme" sur lesquels ils font de la marge, et négligent totalement l’entrée de gamme, qu’ils ont abandonné aux fournisseurs d’accès ADSL. Pour le succès populaire du PBC, c’est à côté de la plaque. Il serait indispensable qu’un opérateur national rentre sur le PBC. Mais sans acheter l’infrastructure, qui doit rester publique ou en tous cas "neutre".

    Parallèlement, un tout petit opérateur associatif, FDN, s’intéresse au PBC et étudie la possibilité d’y fournir des accès.

  • > Un rapport sur Très Haut Débit en France.
    4 juillet 2006, par Bernard Salsé  

    Sur le site de la CDA, ils donnent le détail des délibérations des réunions du Conseil, tout au moins pour fin 2003 et début 2004. Je crois qu’ensuite c’est le black-out.

    C’est dans une de ces délibérations qu’il y a l’information sur le prêt de 2 ME.

    Mais pour charger la délibération il faut Acrobat Reader ou le charger, et je ne peux pas le faire où je suis.

  • > La Cantatrice Chauve à 2 ME !
    8 juillet 2006, par Bernard Salsé  

    Péhache,

    J’ai retrouvé la délibération du Conseil d’Agglo où il est fait mention de ce prêt de 2 ME ( qui n’a semble-t-il donné lieu à aucune délibération particulière ?) à un opérateur local.

    C’est la délibération du 30/03/2004.

    Elle est disponible sur le site de l’agglo.

    Au passage je trouve que ces délibérations sont pleines d’informations.

    Mais on y voit à quel point les Maires sont coincés. Ils sont contre mais ils votent. Si un Maire de droite ( ?) rechigne, on lui dit que Bayrou a largement augmenté le budget de la construction du batiment du CG ( plus de 40%). Cela revient quasiment à chaque délibération. C’est assez drôle.

    Cela tient de la Cantatrice Chauve !

    (vous savez, la tirade du pompier qui parle de l’institutrice blonde, qui devient évidemment la cantatrice chauve, et qui est de plus chez le coiffeur ).

    Les dialogues du Conseil d’Agglo, c’est tout à fait ça !

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Au pays de Poulit l’Enchanteur
    L’électricité : enjeux et défis
    Des chiffres et des lettres : BAP a encore perdu
    Pau - Accès automobile au parking Aragon
    L’inanité des politiques ?
    Pau - Qui trop embrasse mal étreint !
    Pau - L’heure des choix
    Pau - Médiathèque André Labarrère : Question de détail !
    La Puyoô-Pau rénovée en 2013
    Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    A 65, le dessous des cartes...
    La nouvelle Pau-Bordeaux arrive !
    Péage Pau Bordeaux Pau = 43,80 €. Faisons payer les élus !
    BAP : « Pour l’administration française, Saragosse n’existe plus »
    Bordeaux-Pau : L’autoroute de la prospérité
    ‪Pau - La vache qui implorait Miséricorde ! (acte 5)‬
    IDEcycle, ma chère idée...
    Avec le trésor, certains continuent de rêver...
    Idelis, Idecycle, Idelib, idées fixes !



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises