Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Interventions sans suites...

mardi 20 juin 2006


En pièces jointes, vous trouverez :

- "mon intervention lors du débat sur le rapport de la Cour des Comptes au Conseil Municipal du 16 juin. Il n’a sucité aucune réponse du nouveau Maire, car "criblée d’anneries" a -t’il dit ! Il a préféré s’auto -féliciter sur la gestion de la ville...

- Le texte de ma demande de création du mission d’évaluation du Fipau , parti à la poubelle bien sûr".

- par Danièle Iriart

Documents liés
 
Word - 23.5 ko
 
Word - 38 ko
 

[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Interventions sans suites...
24 juin 2006, par Saint-Just  

Chère Madame Iriart, monsieur le Maire vous répond comme Monsieur Labarrère l’a toujours fait : par un revers de la main en sussurant "imbécile"... Mais il n’est pas lui. Courage, encore deux ans et tout ce beau monde sera renvoyé à ses chères études, par des citoyens de plus en plus avertis, grâce à vous, au travers d’A@P.com, et d’autres certainement dans les prochains mois. Mes hommages.

> Interventions sans suites...
22 juin 2006, par Lou Tillous  

Et alors que va-t-on faire de ce "J’accuse" de Danièle Iriart.Le copinage des années passées,le clientélisme à tout va,les moeurs palermitaines,on l’avait dénoncé nous autres les quelques lucides.Nous ne rencontrions que le scepticisme de beaucoup.Bien sûr ,ils avaient tous un avantage ou une subvention à gratter pour eux ou leur association.Faire de (presque )tous les électeurs d’une ville ses obligés, c’est du clientélisme à la romaine.Les placards commencent à s’ouvrir,on entrevoit les cadavres.On pourrait décrire en termes lyriques la situation de débacle.Mais rien ne sert de pleurer sur le lait renversé.Il s’agit de monter dès aujourd’hui une équipe de rechange composé de femmes et d’hommes civiques ,désinteressés et compétents.J’irai jusqu’à dire au delà des clivages politiques(et Dieu sait que j’ai de convictions),une véritable action de salut public qui se déguangue des marchandages et des équilibrages subtils.Ah !J’ai, malgré mon âge ,encore la fougue de la jeunesse.Mais on est dans la mouscaille jusqu’aux narines,il ne nous reste que le courage et l’espoir.

  • > Publier le budget municipal : Un problème ?
    23 juin 2006, par Bernard Salsé  

    Pourquoi ce black-out ? Ce serait sans frais, transparent. Sur le site de la ville de Pau, il est publié un "budget de com" sans indiquer le budget annuel (140 ME annuel ?). Même l’opposition ne publie pas le budget. Peut-il faire peur ?

    On a du mal à comprendre la raison de ce black-out ?

    Si quelqu’un a le budget, peut-il scanner les pages essentielles et les mettre sur un site ?

  • > Interventions sans suites...
    19 juin 2006, par lolo  

    Ce texte de Danièle Iriart présenté au Conseil Municipal recense des commentaires bien pires que ce qu’on pouvait imaginer sur la Ville.

    Il serait souhaitable qu’un grand nombre de citoyens connaisse ce texte et qu’il y en ait un grand nombre qui trouve les mêmes âneries que celles trouvées par URIETA. Cela conforterait la position d’Urieta.

    Mais si peu ou aucun citoyen ne trouve d’âneries au contraire d’Urieta, il serait bon de se poser la question de la légitimité d’URIETA.

    En tant que texte donné au Conseil Municipal, ce texte est public. Mme Iriat, AP, peuvent-ils en faire une lettre ouverte dans la presse locale ?

    AP peut-il faire une enquête auprès des Palois pour savoir où se trouvent les âneries ?

    André Labarrère avait du style. Vu la tenue de son équipe de successeur on comprend parfaitement pourquoi il a été un homme seul et souhaitant le rester.

  • > Interventions sans suites...
    19 juin 2006, par nounours  

    Danièle Iriart a bouffé tous les ours des pyrénées ?

    Son papier énergique devrait effectivement pousser à donner quelques explications. Les budgets versés au zenith (4000 E par jour ? ), le Palais Beaumont, les notes de frais (peu mais cela dénote un certain état d’esprit...).

    Et tout cela pendant des années sous les yeux de la droite ne disant rien de précis ?

    Si cela est vrai, cette Municipalité doit effectivement partir et de façon urgente !

  • > Interventions sans suites...
    19 juin 2006, par olivier  

    Le plus inquiétant dans le papier de Danièle Iriart c’est la description des transferts entre entités (zenith, mairie, Beaumont).

    Cela peut être une façon de camoufler les dettes. 576000 E au zenith, 4000 E par jour, cela ne s’explique vraiment que si la Mairie rembourse des emprunts du Zenith. Ce qui expliquerait que le Zénith soit bénéficiaire pour pouvoir emprunter.

    Au total de la kyrielle de sociétés d’économie mixte (HlM et autres )dépendant de la Mairie il ne serait pas surprenant dans cette logique de découvrir que la dette consolidée de la mairie est de 3 à 4 fois ce qui est annoncée (200 ME pour 80 ME annoncés ???, les paris sont ouverts ).

    D’après Danièle Iriart les budgets sont enfoncés, il y a pléthore de projets, c’est opaque et c’était centralisé dans les mains d’un seul homme. Cela serait illogique qu’il n’y ait pas des dettes délicates à trouver dans tous les recoins.

  • > Interventions sans suites... Ouch !!!
    20 juin 2006, par pehache  

    Ouch !!! Danièle Iriart tape fort ! Tissu d’âneries d’après Yves Uriéta ? Mais même si seulement 20% de ce qui est dit était exact, ce serait déjà de trop, et c’est extrêmement inquiétant !

    Et je ne sais pas pourquoi, mais je sens un air de vérité sur pas mal de points. "Pas d’argent pour les groupes scolaires", je le vois bien à l’école de mes enfants, la ville fait vraiment le minimum. N’importe quelle commune rurale s’occupe mieux de son école avec des moyens plus faibles. "La ville [de Pau] fait peu pour ses écoles", m’avait par ailleurs dit une institutrice.

    La restauration scolaire : aucune initiative pour aller vers l’utilisation de produits bio, alors que de plus en plus de collectivités locales le font. Ah mais justement, ce n’est pas une première mondiale donc ça n’intéresse personne ici.

    La ville se désendette, mais parallèlement tout le monde peut constater que la CDA est chargée comme une mule.

    Les différents chiffres sont peut-être à confirmer, mais sur le fond tout ce qui est dit me semble mériter débat public.

  • > Interventions sans suites... Ouch !!!
    20 juin 2006, par olivier  

    PH,

    Que penser de tout cela ?

    La ville n’est certainement pas désendettée. Combien y-a-il de sociétés dont la Mairie est actionnaire de façon directe ou indirecte ? Une cinquantaine ? Plus ? Les 80 ME comprennent-ils les dettes de ces sociétés. Certainement pas.

    Le Zénith, Quel rôle par exemple ?

    Si le Zénith paye des impôts alors qu’il ne survit que grâce au subventions de la Mairie, cela veut dire qu’il est obligé d’avoir un bon bilan pour pouvoir emprunter. La ville ne verse pas 576 000 Euros au Zénith pour rien.

    Ce sont des mécaniques bien connus ( rappelez vous une banque célèbre..). C’est cela qu’il faut faire connaître.

    Que comprendre ?

    S’il n’y a pas d’argent alors qu’il y a une véritable mécanique à emprunter, c’est que l’emprunt ne sert qu à rembourser - pas tout - et la méta-pelote augmente. C’est le début de la fin,cela, 6 mois, un an ? Urieta ne pouvait donc pas laisser la place à Lignières Cassou pour gérer une telle affaire.

    On se doit d’espérer qu’on fait fausse route en pensant à de telles pratiques (âneries ?) et Urieta ne peut qu’autoriser Madame Iriart à aller voir de plus près dans les comptes. Cela serait une ecellente façon de démentir.

  • >le fonctionnement sous Labarrere
    29 juin 2006, par M.CAZALET  

    en mars 2006,présent parmi le public,pour les votes du budget,Danielle IRIART a réclamé avant qu’il soit procédé au vote sur un vote bloqué sur la somme générale sans aucun détail,d’avoir connaissance tous les détails des budgets.

    Réponse du roitelet :"Madame Iriart,vous savez que nous sommes dans une démocratie,dans une démocratie il y a des régles,vous devez donc me faire une demande par écrit,sinon nous n’en sortirions jamais."

    Madame IRIART :"Monsieur le Maire,est ce que vous allez me répondre ?"

    André Labarrere :"Vous verrez bien !"

    Un peu plus loin à la tribune,le futur Maire souriait heureux de la bonne farce.

    Palois qu’espérez-vous ?

  • > le fonctionnement sous Labarrere
    2 juillet 2006, par Lou Tillous  
    Chaque fois que j’ai été présent à une séance du Conseil Municipal,j’ai assisté à ce genre de pirouette verbale et tous les conseillers municipaux souriant devant cette "kolossale Finesse" de leur gourou.Pauvre ville,pauvre pays !

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Indignez-vous !
    Pau Municipales 2014 - Faut-il donner une deuxième chance à MLC pour prolonger son action ?
    Pau-litique : "La classe 80"
    A mon panache blanc.
    Marc Cabane candidat à Pau.
    Pau - Le SMS du jour...
    Municipales : à Pau, pas de renouveau !
    Pau 2014 - Martine aux abonnés absents...
    Pau 2014 - Salle Navarre : Quelle jauge pour les candidats ?
    Pau - La médiathèque André Labarrère n’est pas la sienne
    Municipales 2014 - Pau : En 2013, parties de poker-menteur
    Pau - Boulevard des Pyrénées et parkings relais
    Pau : Après la ville "pacifiée", la mairie "apaisée"...
    Le Conseil Général des PA lutte contre le réchauffement climatique
    Tango à gogo au Conseil Général
    Pau, rencontre avec Yves Urieta.
    Cumul des mandats - Martine en redemande. Les Palois désespérés !
    Lettre ouverte à Pierre Chéret, premier secrétaire du PS des Pyrénées-Atlantiques
    Pau Municipales 2014 : Marc Cabane dans les starting-blocks
    Pau - Devoir de vacances



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises