Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Carton Vert Vif...

mardi 17 janvier 2006


Au Président du Conseil Général, Mr Jean Jacques Lasserre, qui, pour ne pas dépendre des (trop lents) services de l’Etat, vient de proposer que le département prenne à sa charge les frais d’études de la Pau-Oloron. 


Voila un volontarisme en Politique qui rompt avec la frilosité à laquelle nous sommes souvent confrontés. 

Souhaitons qu’il soit entendu...


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Carton Vert Vif...
27 janvier 2006, par pehache  

Lu sur http://www.bap-europe.com/bap_actualites.htm :


La République et l’Eclair des Pyrénées annonce que la commission de sécurité du tunnel routier du Somport se réunira le 19 janvier pour décider de la date d’ouverture de l’ouvrage aux poids lourds transportant des matières dangereuses. Si l’avis de la commission est favorable, la commission intergouvernementale pour la route du tunnel décidera de cette disposition via un décret présidentiel. Pour permettre cette ouverture, on a dû percer et aménager, côté français trois autres galeries d’évacuation et de secours entre le tunnel et le tunnel ferroviaire (coût : 4 millions d’euros)

Quelqu’un peut-il m’expliquer en quoi le développement régional passe par transport de matières dangereuses au Somport ?

Pauvres Aspois et pauvres Pyrénées...

Le slogan de BAP pourrait bien être : "Faut tailler dans la masse, faut qu’ça passe coûte que coûte, sur le gave, dans la montagne, pétez moi cet horizon de crêtes que je rejoigne l’Espagne !" ((C) P.P.)

> Carton Vert Vif...
18 janvier 2006, par pehache  

Et souhaitons que ces études conduisent à NE PAS FAIRE cette autoroute.

  • > Carton Vert Vif...
    18 janvier 2006, par Saint-Just  
    Monsieur pehache, quels inconvénients voyez-vous à cette autoroute ? N’est-ce pas un désenclavement de la Vallée d’Aspe ? Craignez-vous au contraire une surabondance de camions ? Je ne connais pas le dossier et votre position radicale semble indiquer que vous le maitrisez. Merci.

  • > Carton Vert Vif...
    18 janvier 2006, par pehache  

    Ah, oui, le désenclavement de la vallée d’Aspe...

    Le tunnel du Somport devait lui aussi désenclaver la vallée d’Aspe. Le développement est remarquable depuis l’ouverture du tunnel, en effet : la gendarmerie d’Urdos a été fermée, l’école de Lourdios-Ichère a failli fermer l’année dernière (et ne doit son salut qu’aux relations de son député-maire Jean Lassalle), et la seule industrie de la vallée (Toyal) envisage d’aller voir ailleurs. L’effet tunnel, en quelque sorte...

    On va dire (et on le dit maintenant) : ah oui, mais le tunnel en lui-même ne suffit pas, il faut retailler la RN134 tout le long de la vallée (c’est en cours) et faire l’autoroute Pau-Oloron (puis Pau-Bordeaux). C’est à dire transformer la vallée en ce que les aménageurs appellent une "gaine technique", destinée à accueillir un traffic routier inter-régional, voire international.

    Ah, pour être désenclavée, elle sera désenclavée, la vallée d’Aspe. Tout comme le sont les vallées de Chamonix et de la Maurienne. Ils ont l’air super-heureux, les habitants de ces deux vallées, d’être désenclavés et de profiter sans limite du bruit et des fumées des 38T. D’ailleurs ils viennent souvent le dire dans les médias, à quel point ils aiment ça et comme ils sont tristes quand un accident dans le tunnel ferme le traffic pendant plusieurs mois.

    Utiliser le prétexte du désenclavement de la vallée alors que l’objectif est la réalisation d’un axe de transport européen (E7) conséquent est une hypocrisie. A qui va t’on faire croire que tous ces millions d’euros d’investissement (tunnel, aménagement de la route, autoroute...) sont destinés aux quelques centaines d’habitants de la vallée ? Ou alors ils ont de la chance, peu de français peuvent se vanter d’autant d’attentions...

    Plus sérieusement, on avait avec la vallée d’Aspe un joyaux de nature largement préservée, comme il en reste peu en France. Moi qui ne suis pas de la région, j’ai trouvé ce site exceptionnel, en arrivant. Christian Laborde en a fait des descriptions passionnées et superbes. Ce site aurait pu être mis en valeur par un développement intelligent basé sur le tourisme vert, à côté des activités traditionnelles comme le pastoralisme.

    Au lieu de ça, c’est le bétonnage qui a été choisi (tunnel, cluses explosées, gave canalisé...). Et il n’y aura même pas besoin d’un traffic aussi conséquent que celui du Mt Blanc pour rendre la vallée invivable. Etroite et encaissée comme elle l’est (bien plus que les vallées alpines sus-citées), elle supportera encore moins le bruit et la pollution. Qui voudrait passer des vacances à 200m d’un axe routier important ??

    Quant au développement... peut-être y aura-t’il une ou deux aires de repos avec station-services, dans lesquels on pourra acheter des peluches (importées de chine) des ours bruns disparus.

    Quel gâchis...

  • > Carton Vert Vif...
    18 janvier 2006, par Saint-Just  
    Si je vous comprends bien, vous semblez défendre des intérêts similaires à ceux qui ne veulent pas du tunnel sous le Vignemale. Me trompe-je ? En soi, c’est compréhensible de ne pas vouloir qu’une vallée paisible devienne une chambre d’écho polluée. Mais que proposez-vous alors, compte tenu que l’Europe semble effectivement chercher une voie de passage entre le Perthus et Biriatou, reliant une Espagne dynamique et les autres membres ? Quel impact une telle autoroute cela aurait-il sur les villages de la Vallée en terme d’habitations possibles pour les palois, et donc de développement ? N’est-ce pas à l’image de l’autoroute Villefranche de Lauragais-Foix qui a fait exploser, de manière maitrisée, l’évolution des villages ruraux environnants ? Pardonnez-moi cette provocation, mais n’est-ce pas un combat un peu conservateur du Patrimoine naturel à tout prix, au détriment d’une évolution, regrettable peut-être, mais nécessaire de notre département ? Ne pas sacrifier quelques centaines d’habitants, choix difficile mais raisonnable ? Encore une fois, je ne souhaite pas vous provoquer ! Moi-même étranger à la région, je suis stupéfait du manque de développement des vallées d’Ossau et d’Aspe, rien que vis à vis du Pays Basque ou de la Bigorre ? Devons-nous lutter pour conserver un beau coin de musée ? (là j’exagère...). Je suis prêt à vous rejoindre, mais je cherche à bien comprendre les tenants et les aboutissants. Merci pour vos explications.

  • > Carton Vert Vif...
    18 janvier 2006, par François DANIEL  

    Les accès routiers sont indispensables pour relier les peuples et favoriser les échanges. Comment créer, une véritable euro-région en restant recroquevillés sur nous-même ?

    L’axe rapide reliant Bordeaux à Saragosse est un enjeu majeur pour les emplois de demain et la sécurité des usagers.

    Enfin, le débat est largement dépassé, le tunnel existe, à moins de le transformer en lieu d’affinage pour les fromages.

  • > Carton Vert Vif...
    19 janvier 2006, par pehache  

    > "Les accès routiers sont indispensables pour relier les peuples et favoriser les échanges."

    Une fois que l’on a dit cela, peut-être peut-on regarder d’un peu plus près où passent les routes, et dans quelles conditions, non ?

    Il existe (malheureusement ?) entre la France et l’Espagne une frontière naturelle qui s’appelle "les Pyrénées". A une époque, les soviétiques (et d’autres) faisaient sauter les montagnes à coup de bombes atomiques pour faire passer des canaux. C’était le progrès triomphant. Une idée à retenir smiley ?

  • > Carton Vert Vif...
    19 janvier 2006, par pehache  

    Ce qui me fait bondir quand on évoque ce sujet c’est de prendre le prétexte du désenclavement de la vallée, alors que la réalité est juste à l’opposé : il s’agit de sacrifier la vallée au développement (supposé) des deux régions voisines. Il faut au moins avoir l’honnêteté de le reconnaître.

    Et même à la marge, je suis convaincu que la vallée d’Aspe elle-même et ses villages n’a strictement rien à gagner là-dedans : sa configuration géographique spécifique, étroite et encaissée, implique un fort impact de la route sur les villages en termes de bruit et de pollution, villages qui n’attireront plus personne. Seul Lescun, à l’écart au milieu d’un site majestueux, resterait préservé et tirerait effectivement son épingle du jeu, et à un degré moindre les villages un peu l’écart de la plaine de Bedous. Mais la vallée principale sera "morte" si tous ces projets aboutissent. Qui voudrait s’y installer, franchement ?

    Vous parlez du manque de développement d’Ossau et d’Aspe par rapport au Pays Basque et à la Bigorre : c’est vrai (surtout pour Aspe, moins pour Ossau), mais on peut noter que ni le Pays Basque ni la Bigorre ne bénéficient d’un axe important de communication avec l’Espagne. Il faut donc chercher ailleurs les raisons du développement (ou de son absence).

    Je pense effectivement que l’on doit lutter pour conserver le peu de patrimoine naturel remarquable (et la vallée d’Aspe en était un) qu’il reste chez nous et ne pas céder au développement à n’importe quel prix. Ce n’est pas être passéiste ou conservateur que de dire cela, ni vouloir muséifier la nature. C’est aussi une responsabilité envers nos descendants (oui ma fille, j’ai laissé disparaître les ours des Pyrénées parce qu’il était important de transporter le plus vite possible le maïs à Saragosse). Regardons l’exemple des Pays-Bas : cas extrême d’un pays totalement aménagé où il n’existe plus un cm² de nature sauvage. Et que cherchent le plus les néerlandais quand ils partent en vacances ? La nature sauvage, qui leur manque tant chez eux. Est-ce ce modèle que l’on veut ? Où il faudrait aller chercher la nature dans des pays lointains ou dans les quelques parcs nationaux encore accessibles (et muséifiés, pour le coup) ?

    Mais est-ce alors à dire qu’il faut renoncer au développement de Pau et de ses environs ? Je ne sais pas, mais je note qu’avec l’axe du Somport on cherche une réponse simpliste , qui est celle du transport routier tel qu’on le pratique à outrance depuis trop longtemps. Solution de facilité, la seule que semblent connaître les décideurs. Dans le chapitre "ne soyons pas hypocrites", il faut être conscient qu’à travers l’axe E7 l’Europe ne cherche pas simplement à développer les régions frontalières, mais aussi (et surtout) à désengorger la voie littorale d’une partie de son traffic international.

    Question, au passage : Bayonne rayonne-t’elle tant grâce à cet axe majeur de circulation ? Pau rayonnera-t’elle beaucoup plus grâce à l’axe E7 ? Que vont lui apporter les camions qui iront des ports portugais jusqu’en Allemagne ?

    Les échanges entre Pau et Toulouse ou Bordeaux sont-ils totalement exploités ? Au point ou seule une ouverture vers Saragosse serait indispensable ? Il me semble que non, et de loin. Une bonne liaison ferroviaire avec Toulouse, le TGV Aquitaine, une voie rapide Pau-Bordeaux apporteraient plus à Pau que l’axe E7 vers Saragosse, j’en suis convaincu.

    Par ailleurs, une des réponses d’avenir au transport des marchandises réside dans le ferroutage. Bien moins nuisible pour l’environnement que ces routes taillées dans les vallées. D’où le projet de TCP sous le vignemale. Evidemment, les gens concernés sont contre, car cette voie dédiée au ferroutage ne leur apporterait rien d’autre que de regarder passer de nombreux trains qu’ils ne pourraient même pas prendre. Comme quoi rien n’est simple... L’autre réponse d’avenir est peut-être d’arrêter de transporter tout et n’importe quoi sur des milliers de kilomètres. Mais ça on y viendra de gré ou de force quand le gasoil coûtera 5€ le litre (c’est à dire dans pas longtemps smiley).

    Pour finir, pour Aspe et le Somport, beaucoup de mal a déjà été fait. Pourtant il serait encore temps de limiter les dégâts, en interdisant carrément le traffic de camions hors desserte locale. Mais bon, là je sais que je rêve, malheureusement smiley

  • > Carton Vert Vif...
    19 janvier 2006, par Saint Just  
    Merci pour la clarté de vos explications. Que l’on soit d’accord ou pas, c’est bien exposé. Cela me change des parties de ping-pong avec mon grand ami Cari... ! Je suppose que vous défendez votre position ailleurs que sur ce site, notamment auprès du CG. Quels échanges avez-vous avec eux et comment bâtir un projet constructif mêlant respect de la Nature et développement de Pau et du Béarn ? (parce qu’une voie rapide c’est tout de même des ZI ou des ZA).

  • > Carton Vert Vif...
    19 janvier 2006, par Saint Just  
    Il me vient une idée. Et si ce projet autoroutier était accompagné d’une campagne de promotion raisonnée et raisonnable, envers nos amis touristes espagnols, afin d’être la porte d’entrée du développement touristique du sud de l’Aquitaine (Chalosse, Gers, Bigorre, Béarn) ? smiley

  • > Carton Vert Vif...
    27 janvier 2006, par Marmote  
    Développement

    Cher Saint Just

    Qu’entendez vous par le mot "développement" à propos de la vallée d’Aspe ?

    Merci à vous

  • > Carton Vert Vif...
    29 janvier 2006, par Saint-Just  
    Chère Marmote, est-ce que vous me demandez d’enrichir mon argumentation autour du mot "développement" ou votre question porte-t-elle sur la Vallée d’Aspe ? Dans les deux cas, je ne suis pas assez lettré pour vous exposer ici une belle dissertation digne de sciences po option développement économique, rural et touristique, et je ne brigue aucun mandat ici ou ailleurs... Mon raisonnement est celui d’un citoyen de base, certainement simpliste, et il ne s’applique pas forcément à cet endroit... Faciliter l’accès à une zone permet à un plus grand nombre de personnes de s’y rendre. Non ? Pour y faire quoi ? S’y reposer, s’y divertir, s’y aérer, y travailler, y rentrer le soir après une journée de travail en agglomération,... Au lieu de mettre tout le monde entassé au même endroit, on répartit un peu les gens. Combien de villages dans les vallées (Couserans, Ossau, Soule) vont disparaitre faute de population ? Après, quel degré de développement applique-t-on, je ne suis pas un spécialiste ? Demandons l’avis des gens ? Aspe a-t-elle déjà optimisé son "développement" ? J’espère avoir répondu à votre question et je suis sûr que vous n’allez pas rester endormi(e)... Echangeons pour mieux savoir et se connaitre.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pau, la campagne à la ville.
    Pau grimpe !
    PAU - Nouveaux aménagements paysagers au boulevard Barbanègre
    PAU - Les Grands travaux continuent..
    PAU - Au Parc Beaumont des travaux peut être passés inaperçus
    Cartons Verts à Pascal Boniface
    Dernières nouvelles du Pakistan (communiqué par TSF)
    Carton vert à Pascal Boniface
    "Le Mur des Expulsés" : Carton vert à l’humour
    Carton Vert collectif
    Carton vert aux "Horizons Pyrénéens"
    Carton Vert à l’OPPB
    Carton vert à ...TOTAL
    Ce matin une surprise...
    Carton Vert au Parking du Stadium
    Carton Vert au lot 15 du Conseil Municipal du 19 février
    Carton vert aux Services techniques de la ville de Pau
    Carton Vert à Alain Lavignotte
    Carton vert au Club Léo Lagrange et ses fleurs !
    Carton vert à Martine Lignières-Cassou



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises