Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

André Labarrère, muet du sérail !...

vendredi 13 janvier 2006


Lu dans le Canard Enchainé du 4 janvier 2006 : 

Les muets du sérail 

Les sénateurs, c’est bien connu, ne sont pas des rapides. Le service des archives du Sénat vient d’établir la très officielle « table nominative » concernant l’année... 2004

Il en ressort qu’un sénateur sur cinq n’a jamais pris la parole au cours de cette année 2004.... 

Chez les socialistes, André Labarrère, le maire de Pau, tient le pompon, comme à l’ordinaire, avec Louis Mermaz, un autre habitué du silence... (pour la suite, se reporter à la pièce jointe)

Documents liés
 
Word - 603.5 ko
 

[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> André Labarrère, muet du sérail !...
16 janvier 2006, par Bernard Salsé  

André Labarrère a bien raison de se taire au Sénat, et cela démontre toute sa clairvoyance. A quoi sert de causer dans une Assemblée qui ne sert pas à grand chose, si ce n’est à récompenser les vieux grognards de la vie politique. André Labarrère en prend acte et réserve ses forces pour la Ville de Pau et on doit l’en remercier. Il a droit au Sénat et il revit à Pau !

  • > André Labarrère, muet du sérail !...
    16 janvier 2006, par Robespierre  
    Comme vous y allez Monsieur Salsé... Envisager la suppression du Sénat, c’est demander la refonte de la Vième République... Envie de quelques pas en compagnie de révolutionnaires... ?

  • > André Labarrère, muet du sérail !...
    16 janvier 2006, par Bernard Salsé  

    Mais non, supprimer le Sénat serait une hérésie. C’est quand même une maison de retraite respectable et on se doit de soigner particulièrement bien nos vieux grognards.

    Je trouve simplement que notre Maire a bien raison de s’y taire et de ne pas y dépenser le moindre effort.

    La seule remarque, critique s’il en est, que je ferai concerne le budget, encore que cela ne fasse que quelques euros par an et par citoyen. Mais je trouve que nos vieux grognards devraient faire davantage de pub pour leur région. On pourrait, si on peut dire, les transcender en coureurs cyclistes. Habillons les de casaques dûment sponsorisées par leur région, les uns par le Jurançon, les autres par les vins de Bordeaux. Imaginons Raffarin supporté par les éleveurs d’ânes du Haut-Poitou, cela relancerait les activités dans les régions. Imaginons un sénateur avec une casaque au perchoir. Nul doute que cela serait retransmis par CNN dans le monde entier et cela favoriserait nos exportations d’ânes ou d’autres choses et nos sénateurs harangueraient tellement que le CSA devrait comptabiliser le temps de parole.

    C’est dans ce sens qu’il faudrait privatiser entièrement la vie politique. Imaginons Sakorky arborant un écusson d’un fabricant français bien sur de bombes lacrymogènes. Il fait un tabac et on en pleurerait de rire.

    Mais Cher Robespierre, ne portant même plus ton nom, tu n’as même plus ta tête à toi pour en rire. Cela est le plus triste.

  • > André Labarrère, muet du sérail !...
    16 janvier 2006, par François DANIEL  

    Quelques éléments matériels pouvant motiver à postuler au mandat de sénateur :

    Indemnité parlementaire : 5 300 € (brut mensuel)

    Indemnité mensuelle "frais divers" : 6 000 €

    Rémunération de 3 assitants recrutés directement par le sénateur :

    3 X 2300 €

    Et aussi, 40 Aller-retour entre Pau et Paris et une carte SNCF valable sur l’ensemble du réseau. etc...

    de quoi rester "Muet" pendant quelques années...

  • > André Labarrère, muet du sérail !...
    17 janvier 2006, par Bernard Salsé  

    Soit 40 000 Euros par mois environ, soit 5000 bouteilles de jurançon. Finalement cela ne fait que 200 bouteilles de Jurançon à vendre chaque jour via le Sénat, 1 par sénateur par jour. Le gouvernement pourrait accorder ainsi une bouteille de jurançon par jour à chaque sénateur, 1 âne du Haut-Poitou changé chaque mois. De telles mesures changeraient l’âme du Sénat et il serait difficile de ne pas parler.

    Vous ne pensez pas ainsi que cela vaut le coup de transformer le tenue du Sénat pour que les laius, les sessions soient retransmises par CNN. Je crois que c’est là qu’on manque d’imagination. Finalement on a des hommes, des femmes de qualité que nous ne savons pas exploiter. C’est notre faute à nous citoyens !

  • > André Labarrère, muet du sérail !...
    17 janvier 2006, par Saint-Just (c’est bien mon patronyme de naissance)  
    Bonjour Monsieur Salsé, j’ai parfois dû mal à vous suivre dans vos explications techniques, mais votre façon d’aborder les sujets me fait bien sourire... J’espère que mon grand ami Cari se déride lui aussi un peu. Continuez... Plus sérieusement, ces avantages qu’offre notre République ne devrait-il pas s’accompagner de quelques obligations ? Monsieur le Maire ne semble-t-il pas un peu mépriser la fonction qu’il occupe comme sénateur en y étant si peu actif... ? (à moins qu’il y ait des commissions de travail qui pré-machent les dossiers, et dont le Canard n’a pas fait état). Ne gagnerait-il pas, une fois encore, à plus de panache en laissant sa place à un autre, qui y trouverait là une occasion de défendre sa ville, sa CDA, son "païs", et que sais-je encore... ? Dans une autre vie, peut-être... ?

  • > André Labarrère, muet du sérail !...
    18 janvier 2006, par Bernard Salsé  
    Pourquoi nos vieux grognards n’auraient-ils pas droit au repos du guerrier ? Le Sénat représente un bien bel Hôtel. Va-t-on supprimer tous les hotels sous le prétexte qu’on est un peu endetté ? Et il est bien connu que l’homme politique dans l’action n’a pas le temps de réfléchir. Garder le Sénat tel quel c’est en fait permettre à nos hommes politiques d’avoir un large temps de rélexion. Il faut donc remercier les hommes politiques qui prennent ce temps là pour le mettre au service de leur région. Je crois que c’est le cas de notre Maire.

  • > André Labarrère, muet du sérail !...
    18 janvier 2006, par Robespierre  
    Le temps de la réflexion, c’est bien et nécessaire, mais en sommes-nous là encore aujourd’hui ? Le sondage d’AP indique que les e-lecteurs préfèrent Toulouse à Bordeaux. Si vous connaissez les 2 villes, vous savez quelle est la plus dynamique économiquement, sportivement, socialement,... Les responsables toulousains locaux (ville, CG, CR) qui ne sont pas du même bord politique se bougent. Et nous, nous accorderions un énième temps de réflexion à notre sénateur (et à ses opposants de droite, soit dit en passant)... ? Je sais qu’il ne s’agit pas des mêmes institutions, mais un tel bonhomme est bien au-delà des fonctions... et pourtant tant est à faire ! Je ne suis pas d’accord avec vous, avec ou sans ironie...

  • > André Labarrère, muet du sérail !...
    19 janvier 2006, par Bernard Salsé  

    On ne peut qu’avoir une position un peu ironique à l’égard de toutes ces institutions et on ne peut pas en vouloir à quelques uns d’en profiter et si notre Maire peut y prendre un peu de repos, il l’a bien gagné.

    Mais sur le plan général comment prendre au sérieux ce fonctionnement qu’on a sous nos yeux ? Ce n’est même pas une question de droite ou de gauche.

    Regardons l’emploi : on a la même logique de répartition des charges depuis 50 ans. Celui qui travaille paie des charges salariales et patronales, que ce soit le patron ou le salarié qui paye, c’est pareil, c’est dans le prix de revient. Il y a 50 ans, il y avait des barrières douanières et chaque pays pouvait établir des règles de répartition comme il voulait. 50 ans après, les barrières douanières ont sauté, et on a le même système. Filer 100 Euros à un salarié en france et il vous faudra vendre son temps au consommateur final au moins 240 Euros. (100% de charge et 20% de tva). Filer 100 Euros à un chinois en chine et il vous faudra vendre le résultat de son travail en France 120 Euros. Cela fait bien longtemps que la classe politique est consciente de cet anachronisme, mais on oublie. Maurice ALLAIS, seul économiste français à avoir eu un Prix Nobel d’Economie a planché la-dessus, mais on a oublié ; on dort et c’est là que le dortoir du Sénat semble avoir une influence néfaste.

    Mais laissons dormir. Le couvercle de la soupière explosera bien un jour.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Transparence ou Totalitarisme : il faut choisir !
    Jaurès ! Où es-tu ?
    Philosophie de comptoir.
    Ne mets pas tes pieds ...
    Drôle de gestion à Montardon
    Mais, tout le monde le fait !
    Madame la maire de Pau et le code de la route.
    Méditations estivales.
    Le ski nautique, thérapie anti-sinistrose
    Boycott !
    Réponse aux réactions des lecteurs.
    « Il n’y a qu’une douleur facile à supporter, c’est celle des autres »
    Conte de Noël, ou si l’Homme en blanc retrouvait sa jeunesse...
    Justice sociale et pouvoir de l’argent roi : pour répondre à Raymond Monédi
    La justice sociale, clé du bonheur de l’Humanité !
    La Poste
    Petites questions
    Ca sent les égouts.
    La cigale et la fourmi
    Retour sur les élections et sur le futur



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises