Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Echec cuisant en vue si...

lundi 19 décembre 2005 par Bernard Boutin


La droite à Pau serait-elle la plus bête du monde ?

34 années de Labarrérisme lui aurait-elle fait perdre tout sens commun ?
Ce coup de colère fait suite au dîner inaugural du Parti Radical Pau-Béarn du 8 décembre. Organisation impeccable par Nicolas Gallais, son jeune Président. Très belle brochette d’élus radicaux, un ministre, le maire de Bayonne, des maires des communes périphériques, un sénateur, des élus régionaux et près de 100 participants. Rarement vu autant de politiques de droite à Pau...
Mais où étaient les Palois ? Pas un élu de l’opposition municipale ! Seuls quelques palois « engagés » : Laurent Latour, Philippe Arraou, moi-même ...
Si on peut s’interroger sur le bien fondé de la mise en place d’une nouvelle structure à droite à Pau ? Il y en a déjà tellement pour un si piètre résultat !
On doit surtout s’interroger sur notre faible mobilisation le jour où un nouvel intervenant, au positionnement « politiquement correct », à gauche de l’UMP, à droite de l’UDF, s’installe chez nous...
Qui va nous rassembler ?
De passage à Saragosse, ville jumelle de Pau, je rencontre le Parti Populaire qui est aussi dans l’opposition municipale. Le seul P.P. a plus de 5000 adhérents sur la ville dont la moitié sont actifs. Gageons que les prochaines élections locales seront plus faciles à mettre en place là bas qu’ici. Elles ne sont pas gagnées pour autant.
2006 doit être pour nous l’occasion de nous retrouver tous ensemble ; de nous structurer d’une façon ou d’une autre dans un cadre souple mais contraignant à la fois...
Si cela ne ce fait pas cette année, en 2008, l’échec total est en vue.
Que faire contre les moyens municipaux considérables dont bénéficie la majorité actuelle ? Savez-vous que le budget de la communication municipale de Mr Michon vient de passer d’1m d’€ à 1,5m d’€ ? Avez-vous déjà vu la presse locale écrite dénoncer les dérives de notre municipalité ?
Croyez-vous qu’une victoire est possible si nous avons une opposition « saucissonnée » en 3, 4 ou 5 ?
Soyons modestes. Nous ne pesons rien à ce jour. Et surtout, souvenons-nous que « seuls, nous sommes moins que Vous, tous ensemble, nous sommes plus que vous... »
2006 doit être l’année de l’union. Elle est obligatoire sinon l’échec sera là, cinglant.
- par Bernard Boutin


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



Mon cher Président, rassemblons !
14 décembre 2005, par Jean-Denis BEGAT, rédac’ chef du journal  

A la lecture de ton article, tu m’as fait bondir de mon siège. Mais en le rédigeant, tu le savais pertinemment... Je m’escrime quotidiennement au sein de l’équipe à rappeler que nous sommes avant tout des Citoyens... et tu nous parles de « politique politicienne ». Bernard, réprime ta fougue... Mais à y réfléchir, tu me donnes une nouvelle occasion de rappeler qui nous sommes, ce que nous faisons et ce que nous voulons. Merci Bernard ! En plus, cela aura le mérite de démontrer, une fois encore, qu’Alternatives-Paloises.com (et tu sais comme je suis attaché au « .com », au regard d’une autre association) est bel et bien plurielle. AP.com de Droite ? Certains d’entre nous refusent toute étiquette politique. D’autres appellent à l’union à Droite, pour ne pas arriver à l’échéance divisés. Sincèrement, de manière pragmatique, sur un terrain, pour jouer une belle partie, il faut deux adversaires de qualité. Si l’arbitre (l’électeur) l’est également, quel pied ! Alors, pourquoi pas. D’ailleurs, que signifie le terme « alternatives » ? Etre automatiquement de l’autre bord ? Honnêtement, moi qui ai grandi au cœur de la banlieue rouge du 9-3, je me demande si Pau est une mairie de gauche. Les animateurs partagent simplement, au départ, la même analyse. Nous nous inscrivons en faux par rapport à la politique menée par la municipalité actuelle. Nous ne restons pas muets face à la lente dégradation de nos conditions locales de vie, à l’argent public qui est utilisé pour les strass et les paillettes, au profit de privilégiés. Finalement, nous disons ouvertement non à la pensée unique, à la monotonie, à l’habitude, au clientélisme, à l’absence de différences, qui asphyxient, après le mandat de trop, les forces vives de cette ville. Bernard, tu es trop timide ! Rassemblons au-delà de la couleur politique. Tu veux une Droite unie. Moi, c’est une Gauche responsable, moderne, fière et capable du « fameux » droit d’inventaire. Rassemblons les bonnes volontés. Certains de nos points de vue divergeront toujours. Peu importe, cela permet l’échange, le dialogue, et la concertation pour le meilleur résultat possible. Soyons précurseurs ! Les sociaux-démocrates et la droite allemande nous donnent une belle leçon de démocratie moderne. Et si nous les imitions à Pau ? En toute modestie, à l’image de ce que nous faisons au sein d’AP.com... Allez, rassemblons tous ceux qui se projettent dans l’Avenir : des employés de la ville, des responsables d’associations, des retraités, des habitants des quartiers Saragosse, J.Sarrailh ou Trespoey, des étudiants, des élus de l’Agglomération, des spécialistes de la voirie, des sports, des artistes, des anciens fidèles à Monsieur le Maire, ... pardonnez-moi si j’en oublie. En résumé, des Citoyens. De l’audace, toujours de l’audace, disait Danton (l’original... pas celui du site). Moi, je préfère : « nous sommes tous différents, mais nous sommes tous ensembles ». Bernard, merci de t’être une fois encore égaré dans tes vieux démons récurrents. Tu m’as donné l’occasion de jeter maladroitement, sur le papier, noir sur blanc, quelques idées...

Dommage...
13 décembre 2005, par pehache  

Oui, dommage ce genre d’article de "politique politicienne". Qui me donne l’impression d’être sur un site de l’opposition municipale.

Enfin, c’est mon avis.

  • > Dommage...
    14 décembre 2005, par Bernard Boutin  
    C’est sur, mon article est engagé et surtout enragé... Ce que je souhaite, c’est pouvoir choisir aux prochaines municipales. Tel que c’est parti, il n’y aura pas de choix si l’opposition n’apprend pas à se regrouper et à attirer vers elle des palois de tous bords qui souhaitent tout simplement "une autre politique" de notre ville... Un peu du style : Moins de paillettes, d’événementiel et plus de concret, de "quotidienneté". Gauche ou droite n’est pas le sujet. ce qui compte, c’est la vision que l’on a et aura de notre ville.

  • > Echec cuisant en vue si...
    11 décembre 2005, par Bernard Salsé  

    Cher Bernard,

    Il s’agit d’un problème récurrent dans tout le système politique français : Le débat d’idées s’éclipse laissant la place au débat d’organisation qui n’intérssse que ceux qui font partie de l’organisation. Les partis, que ce soit à droite ou à gauche tournent sur eux-même au gré des envies, des humeurs, de ceux qui en vivent.

    En Espagne, les partis défendent encore des idées : les catalans, les basques... Franco ne date que d’il y a 30 ans... Les débats d’idées de l’époque marquent encore les esprits.

    Mais ici il n’y a pas grand chose dans la vie politique qui touche le quotidien du citoyen. On n’a pas la sensation qu’il y ait une grande différence entre la gauche au pouvoir et la droite au pouvoir.

    Et pourtant tout a changé en 30 ans. On a ouvert les frontières, par exemple, mais on a rien changé dans les systèmes de récupération de charges et de taxes. On fonctionne comme s’il y avait des frontières. C’est un des débats qui faudrait largement ouvrir. Maurice Allais seul économiste français à avoir eu un prix Nobel avait ouvert ce débat il y a 30 ans, avec un prix Nobel à la clé en 1988, mais il a été rapidement enterré. Rien ne doit bouger,hormis les organisations.

    Parle-t-on du rôle largement positif de l’immigration dans l’économie ? Comme cela semble le cas en Espagne. Nous on parle du rôle positif de la colonisation !

    Comment veux-tu que les partis intéressent les citoyens qui ont quelques activités créatrices ! Finalement un parti cela ne semble intéresser principalement que les concitoyens les plus démunis d’idées.

    Quelques jeunes se sont rappelés au bon souvenir récemment de cet anachronisme.

  • > Echec cuisant en vue si...
    19 décembre 2005  

    Aujourd’hui, j’ai passé un bon bout de temps à lire ou relire les débats sur votre site avec toujours le même intérêt qu’il s’agisse du fonds dont j’apprécie le bon sens ou de la forme claire et aisée à comprendre par tous.

    Quant aux chances de la droite aux prochaines municipales, je suis moins pessimiste que vous, et tant pis pour mes convictions politiques... Pensez-vous qu’à gauche les divisions soient moindres ? Mais celui qui gouverne ville et CdA a machiavéliquement bloqué les débats et les chamailleries en se portant dès à présent candidat.

  • > Echec cuisant en vue si...
    27 janvier 2006, par Jean-Marc  

    Je me permets une petite suggestion, en qualité d’électeur paumé ne sachant pas s’il va prochainement voter pour les personnages censés représenter ses sensibilités, ou les autres.

    Je suis ulcéré par la capacité des uns et des autres (gauche, droite et centre) à dénigrer et apporter une critique systématique, sans faire de proposition constructive !

    Vous voulez être une alternative ? Et bien faites des propositions. Pas des trucs du style "demain, on rase gratis" ou "on va baisser les impots locaux".

    Mais des propositions étudiées, pensées, réalistes, avec des démonstrations techniques et financières à l’appui, bref montez de vrais dossiers ! Les palois n’attendent que ça. Mais de grace, cessez ces querelles à deux balles entre tenants et opposants d’un système.

    Si notre Maire est là depuis plus de trente ans, c’est bien parce que personne n’a été fichu d’être plus malin que lui. Faites le bilan des précédentes municipales. Pas de quoi pavoiser quand on voit la tête des postulants et surtout quand on les entend parler. C’est affligeant. Alors pendant ce temps, Dédé se promène ... avec sa (basse) cour.

  • > Echec cuisant en vue si...
    29 janvier 2006, par Robespierre  
    Jean-Marc, vos interrogations sont directes et précises. J’aspire tout comme vous à ce que ce site soit aussi le lieu où les citoyens-électeurs "paumés" trouvent des idées, des propositions et des dossiers sérieusement élaborés pour "l’après 2008". Mais je crois avoir compris que, tout d’abord, il était important que des gens puissent s’exprimer en dehors des supports exclusivement controlés par la Mairie. Rendez vous compte que le bulletin municipal ne laisse même pas une page à l’opposition pour s’exprimer. C’est INTERDIT par la loi et personne ne porte l’affaire devant un tribunal... Les propositions viendront sûrement le moment venu. Par contre, je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous sur les prétendants d’en face ou de l’intérieur. C’est vrai que certains ne sont pas bien brillants et les autres ont été "écartés". Mais en plus "Dédé" a tellement verrouillé le système (comme en leur temps Chaban, Deffer ou Chirac) que subsister en dehors de la Cour semble être un exploit ! Avez-vous essayé de bâtir à Pau une association (type 1901), indépendante, forte et de taille, sans préter allégeance au Roi... ?

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Indignez-vous !
    Pau Municipales 2014 - Faut-il donner une deuxième chance à MLC pour prolonger son action ?
    Pau-litique : "La classe 80"
    A mon panache blanc.
    Marc Cabane candidat à Pau.
    Pau - Le SMS du jour...
    Municipales : à Pau, pas de renouveau !
    Pau 2014 - Martine aux abonnés absents...
    Pau 2014 - Salle Navarre : Quelle jauge pour les candidats ?
    Pau - La médiathèque André Labarrère n’est pas la sienne
    Municipales 2014 - Pau : En 2013, parties de poker-menteur
    Pau - Boulevard des Pyrénées et parkings relais
    Pau : Après la ville "pacifiée", la mairie "apaisée"...
    Le Conseil Général des PA lutte contre le réchauffement climatique
    Tango à gogo au Conseil Général
    Pau, rencontre avec Yves Urieta.
    Cumul des mandats - Martine en redemande. Les Palois désespérés !
    Lettre ouverte à Pierre Chéret, premier secrétaire du PS des Pyrénées-Atlantiques
    Pau Municipales 2014 : Marc Cabane dans les starting-blocks
    Pau - Devoir de vacances



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises