Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Les nuits paloises seraient-elles devenues des nuits napolitaines ?

lundi 13 juillet 2009 par P. Auzat-Magne


Tapages nocturnes, hurlements, bagarres, destructions de biens privés et publics. Ceux qui vivent en dehors du centre doivent se sentir à l’aise. Pour ceux qui vivent au centre de Pau, c’est une autre affaire, car « les jeunes s’amusent » (bon, soyons large disons entre 15 et 45 ans !).
 
Nous aimons bien nous asseoir à l’ombre de nos arbres, sur nos bancs de la Place Gramont, mais voilà que depuis le 01 juillet, nous avons eu nos vandales nocturnes habituels qui ont détruits 3 bancs du côté des numéros impairs, et 1 banc du côté des numéros pairs.

J’ai lu, dans le Sud-ouest du 08 juillet 2009, la dévastation des jardinières de la rue Serviez.

Je l’ai signalé à un des jardiniers municipaux, ce dimanche matin 12 juillet, qu’il relaie l’information au service de la signalétique urbaine. Les Morceaux de bois sont de lourds objets qui peuvent servir d’armes dans des mains mal intentionnées.
Mais surtout, je vous en conjure, ne remplaçait pas nos bancs verts par les horreurs en métal de la Place Clemenceau ! Peut-être refaire les lattes en métal, mais j’ai peur que cela coute plus cher. Ces bancs sont confortables et peuvent accueillir 5 personnes en même temps. Pratique quand nous attendons les bus !
 
Je vois souvent, entre 2h et 3h, puis entre 4h et 6h, sortant de la boite de nuit de la Rue de la Fontaine, les groupes alcoolisés qui s’en vont par frapper des panneaux qui ne leur ont rien fait, et s’attaquer à d’autres mobiliers qu’ils soient urbains ou non.
 
J’ai constaté, souvent, les bouteilles vides qui jonchent le sol et les barquettes de frites qui sont éparpillées de ci, de là.
 
Je préconise que le garage de Monsieur Labesque soit enfin fermé.
 
J’explique pour ceux qui ne sont pas au courant.
 
Dans les années 1980/90, des architectes ont construits une maison à 3 étages, au Hédas ; mais ces petits malins ont oublié de faire leur entrée sur une ouverture publique. Donc ils ont contraint par la force municipale, ce propriétaire Monsieur Jean Labesque à laisser un passage par son garage jusqu’à ce que la ville crée des accès public.
 
Ce qui fut fait longtemps après.
Un escalier monte du parking du Hédas, et un passage étroit a été dégagé entre la boite de nuit et la maison des architectes.
 
L’accès par le garage des Labesque n’a plus lieu d’être car :
1 - c’est une cour privée avec garages, avec tous les véhicules des habitants des 2 et 2 bis de la Place Gramont.
2 - les nuits, cet espace est dégueulassé par tout un tas de vandales et d’ivrognes qui viennent y faire leurs besoins naturels, vider leurs bouteilles, hurler, vandaliser les véhicules, etc.
 
Comme c’est un lieu privé, le nettoyage municipale ne s’y effectue jamais, restant à la charge des résidents, comme les réparations d’ailleurs.
 
Il est temps que la Municipalité donne une autorisation officielle pour que Jean Labesque ferme son garage, même si cela m’oblige à faire un détour pour me rendre au Hédas, il serait raisonnable que les citoyens de ces immeubles puissent retrouver un peu de quiétude. Ce n’est pas pour moi, je n’y ai pas de garage ou de véhicule, mais je me fais le relais de ceux qui se lamentent.

 
- par P. AUZAT-MAGNE
PAU, le 12 juillet 2009
 

 
 
 
 
 
 
 
 


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Les nuits paloises seraient-elles devenues des nuits napolitaines ?
13 juillet 2009, par Luc  

Dans un centre ville laissé à l’abandon pendant si longtemps, il est harmonieux, le soir, de voir ce genre de phénomène. C’est l’ambiance Cour des Miracles paloise, sans même parler des SDF. Des jeunes (pas toujours tant que ça) alcoolisés qui errent dans des rues défoncées aux façades miteuses et salissent ou détériorent ce qu’ils trouvent sur leur passage. C’est pas le Bronx des années 70, mais il y a un peu de cela.

Pour l’instant, les incivilités ont la bénédiction de la municipalité. Il paraît que ça va changer... On va voir... Il me semble, que suite aux arrêtés, il y a un peu moins d’attroupements de "jeunes marginaux-mendiants à chiens". Mais il est sans doute trop tôt pour voir si cette mesure est efficace ou pas.

   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

Avenue de Montardon.
Pau - Déshérence du centre Bosquet
Martine Lignières-Cassou ne présente pas ses voeux aux habitants de Pau Nord.
Joffre : Bravo (avant les autres) à MLC
Le 22 rue Lamothe
Pau : Grands projets de rénovation immobilière
Regards sur le « 14 JUILLET »
Pau ville d’art et d’histoire
Pau : atout cœur !
PAU - Un petit aménagement à réaliser...
Pau - Place Saint Louis de Gonzague, Place florentine ?
PAU - Travaux rue des réparatrices.......
Zone 30, zone de rencontre
Pau - Pour qui sont ces panneaux, qui fleurissent la ville ?
Journées du patrimoine, la Synagogue de Pau a ouvert ses portes
Pau - Qui pour ouvrir le robinet ?
PAU - Les palois sont-ils analphabètes ? ? ? . . . .
La technostructure et le conseiller de quartier
Ousse des Bois : le futur "Pôle Educatif et Culturel"
Lettre à Madame Claudy LAGREZE



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises