Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

La France du Ne pas et du Ne Plus

jeudi 23 avril 2009 par Arnau Calatayud


Dans la France du 21ème siècle, au mieux on encadre, au pire on interdit. Et nos libertés dans tout ça ?

Les français sont généralement perçus comme étant râleurs et indisciplinés, voire bravaches ; pourtant, il ne se trouve personne pour s’élever contre les dictats que nos politiques nous imposent et qui restreignent gravement nos libertés.

Une simple revue de détail donne le vertige : aujourd’hui en effet, plus question de manger trop sucré, salé ou gras. Fumer relève de la délinquance et quant à la « bibine », n’en parlons pas. Même le vin n’est plus en odeur de sainteté, un comble pour un pays qui produit les meilleurs crus. La classe politique serait bien inspirée de se rappeler que la filière viticole, au-delà de l’aspect culturel que représente le vin -rappelons-nous du « jaja » des poilus- est aussi un moteur pour nos exportations.

Les excès de l’hygiénisme poussent la société vers l’uniformisation et dans la mesure où nous ne sommes ni adultes ni responsables et que la santé n’est un problème pour personne, nos dirigeants se font fort de nous remettre sur  le droit chemin. Il est pourtant évident que si les excès sont préjudiciables, ils n’en sont pas moins la composante d’un choix de vie ; mais en écrivant cela, je suis déjà hors-la-loi.

La cerise sur le gâteau

Aussi incroyable que cela puisse paraître, Jacques Tati, l’un des cinéastes préférés des français, est interdit de pipe, celle que l’on fume cela va sans dire, et ce n’est pas une boutade ! La RATP, régie des transports parisiens, vient de se distinguer. Elle a en effet censuré une photo publicitaire servant de support à une exposition consacrée au réalisateur au motif que la loi Evin prohibe l’incitation à la consommation de tabac. Exit donc la pipe de Mr Hulot sur le cliché. A ce rythme, la chaine de télévision qui oserait programmer Casablanca, où il n’y a pas une scène, ou presque, sans nicotine, se verrait traîner en justice sans parler du disquaire qui vendrait des albums de notre défunt fumeur de havane, Serge Gainsbourg.

Si l’on ajoute à cela le principe de précaution et cette fâcheuse habitude du politiquement correct, on est alors en droit de se demander ce que l’on peut encore dire ou faire. Mais, et je ne vous apprendrai rien, tous les principes sont à géométrie variable. Ainsi peut-on, à tort ou à raison, brocarder le Papa à l’envie mais hors de question de dessiner Mahomet et encore moins d’en dire du mal car c’est la correctionnelle assurée. Quant à Israël, nul doute que c’est un grand pays des droits de l’Homme... Les Palestiniens jugeront.

En attendant des jours meilleurs, je vais quand même m’en griller une et me taper un Cognac.

- par Arnau Calatayud



[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> La France du Ne pas et du Ne Plus
26 avril 2009, par GEORGES  

Je crois plutôt que la France des interdits rejoint la France des individualismes, des incivilités, du « bling bling », de la faillite de l‘école, du renoncement éducatif des parents, du délitement des solidarités citoyennes, etc......C’est vrai que la liberté individuelle est sacrée mais elle n’est rien sans une société suffisamment cohérente et forte pour la garantir car il ne faut pas confondre liberté individuelle et loi de la jungle. La crise économique qui ravage notre pays n’est elle pas la conséquence d’un libéralisme outrancier qui consistait à déréguler tout et à laisser faire n’importe quoi au prétexte de liberté individuelle ? Oui, chers amis, sans droit, sans règles, sans loi il ne peut y avoir ni démocratie, ni liberté individuelle car c’est la loi du plus fort qui règnerait sans partage. Aussi, je crois qu’il est un peu démagogique de dire que nous vivons dans un pays envahi par les interdits alors qu’il est plutôt déserté par la citoyenneté et la responsabilité des ses occupants.

> La France du Ne pas et du Ne Plus
25 avril 2009, par Lucy Faire  

quelle misere... On ne peut plus empester ses voisins, battre sa femme apres une bonne cuite, rouler a tombeaux ouverts a travers villes et villages QUITTE A ECRASER QUELQUES ENFANTS Parlez moi du bon temps des poilus qui recevaient un paquet de Caporal et de la gnole avant de se faire etriper.

Moi, je croyais que ce site etait un site citoyen. Mais maintenant que je sais que c est un rancart des exclus du Cafe du commerce, je vais appeler mes copains D. Bill, Fachot et Grincheux

  • > La France du Ne pas et du Ne Plus
    25 avril 2009, par Le Pti K.(aporal du Kafé du Kommerce)  
    N’oubliez pas Lucky Luke, qui tire plus vite sur son mégot pour mettre les Dalton à l’ombre. Il ne faut pas opposer citoyen et moins-que-rien : aller fumer dans le jardin si ça dérange les voisins est déjà pratiqué depuis des dizaines d’années par les gens dits responsables (mais empester le quartier en faisant des grillades est-ce permis ?), et si l’abus d’alcool mène à la catastrophe sociale et routière c’est du même acabit : l’incapacité mentale de certains beaufs abrutis (et brailler ou écouter la télé le son à fond, fenêtres ouvertes est-ce permis ?). Ce n’est pas en régentant les gens, en décrétant, qu’on avancera, c’est en éveillant leur prise de conscience par d’autres biais que l’abêtissement généralisé (médias) et la verbalisation systématique (police). Ne bougez pas, souriez ! le petit oiseau va sortir du saloon du commerce... smiley

  • > La France du Ne pas et du Ne Plus
    23 avril 2009, par pehache  

    aujourd’hui en effet, plus question de manger trop sucré, salé ou gras.

    Pas du tout : personne ne vous en empêche, vous êtes simplement informé des risques si vous mangez trop sucré/salé/gras. Après c’est vous qui décidez, comme un grand.

    Fumer relève de la délinquance

    Non, vous pouvez fumer autant que vous voulez là où vous ne risquez pas d’enfumer tous vos voisins qui eux n’ont pas le choix de supporter ou pas vos fumées toxiques. Ca s’appelle le respect d’autrui.

    Même le vin n’est plus en odeur de sainteté, un comble pour un pays qui produit les meilleurs crus. La classe politique serait bien inspirée de se rappeler que la filière viticole, au-delà de l’aspect culturel que représente le vin -rappelons-nous du « jaja » des poilus- est aussi un moteur pour nos exportations.

    Nos cancers sont nos emplois !

    Là comme pour le reste on vous informe simplement que la consommation d’alcool, vin y compris, augmente les risques de cancer. Après vous choisissez comme un grand.

    Vous êtes contre l’information des citoyens ?

    on est alors en droit de se demander ce que l’on peut encore dire ou faire

    Vous pouvez vous exprimer librement sur ce site ou n’importe où ailleurs, il me semble...

    Allez donc vous plaindre auprès d’un chinois, d’un gabonais, d’un coréen, ou d’un malaisien, du climat répressif insupportable qui règne chez nous. Rendez-vous compte : on nous informe que l’alcool c’est nocif, quelle insupportable atteinte à nos droits de nous pinter la ruche en toute ignorance !

    Ainsi peut-on, à tort ou à raison, brocarder le Papa à l’envie mais hors de question de dessiner Mahomet et encore moins d’en dire du mal car c’est la correctionnelle assurée. Quant à Israël, nul doute que c’est un grand pays des droits de l’Homme... Les Palestiniens jugeront.

    On se demande bien ce que ça a voir avec le reste au dessus, et plus encore avec Pau...

  • > La France du Ne pas et du Ne Plus
    26 avril 2009, par GEORGES  
    Il faut lire avec les yeux cher PH... Le Monsieur il te parlait au dessus de sa conclusion de "dictature du politiquement correct" ... Donc ses écrits du dessous avaient bien un rapport avec les ceux du dessus. C’est bon ! tu as pigé ou il faut que je recommence...

  • > La France du Ne pas et du Ne Plus
    26 avril 2009, par pehache  

    Il faut lire avec les yeux cher PH... Le Monsieur il te parlait au dessus de sa conclusion de "dictature du politiquement correct" ... Donc ses écrits du dessous avaient bien un rapport avec les ceux du dessus. C’est bon ! tu as pigé ou il faut que je recommence...

    Désolé, je ne vois pas le rapport entre la "dictature du politiquement correct" et la dictature tout court.

    Comparer nos petites contrariétés sur parce qu’on nous aura révélé que l’alcool est nocif avec la situation des Palestinien, il faut oser smiley

  • > La France du Ne pas et du Ne Plus
    23 avril 2009, par Le Pti K.  

    Un train de restrictions "visibles" peut en cacher un autre, invisible et d’autant plus catastrophique... Le Fascisme ?

    > La France du Ne pas et du Ne Plus
    23 avril 2009, par cordebrume  
    Prenez place au musée Grévin.

    Avec tous les interdits qui s’imposent à moi, je me demande si le fait d’écrire ces quelques lignes ne va pas m’envoyer aux géoles ! Puis-je seulement me poser cette question sans générer de suspicion à mon encontre ? On n’a pas seulement le droit de vivre car respirer de l’air pollué ça nous regarde (même si on n’a pas d’autre choix) mais rejeter de l’air vicié est un délit de pollution grave (CO2 et autres). Rejeter l’eau du bain de "bébé" est une pollution grave (des nappes phréatiques)....et ainsi de suite. Je ne parle pas de tout ce qui entoure nos activités professionnelles, sociales, familiales, citoyennes... mais pire que tout - la liberté de penser n’existe même plus - dans le règne animal parler de "race humaine" c’est un délit de racisme ! On n’a jamais entendu un animal le dire pourtant ! Si on aborde les grands sujets tels : la liberté, la laïcité, la fraternité, la solidarité, l’égalité, les droits de l’homme...alors nous prenons de gros risques. Mieux encore avec l’arbitraire officiel ... chaque fois que les forces autorisées doivent s’affronter à des groupes de personnes : manifs, étudiants, salariés, communautés, ...le Gouvernement et ses cowboys reculent et sont timides mais chaque fois qu’ils interviennent individuellement sur un citoyen : code de la route, tapage, incivilités mineures, ...là ils frappent fort et le disent tout haut. "Force restera à la Loi". Bizarre quand même ce constat de selon ceci ou cela tu seras écouté ou banni....on a voté pour me direz-vous. Et on les a rendus intouchables après Dieu.

       
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pleure ô pays bien aimé
    Adage des gens de justice
    Thank you London 2012
    La mondialisation ? Une dynamique naturelle incontournable ?
    La mondialisation
    Questions
    L’abstention.
    Petit trou deviendra grand
    Démission ou renoncement
    Pau - « Semaine du développement durable »
    Tuerie de Toulouse : La dictature de l’immédiateté
    Réaction de B.A.P à l’article « et si B.A.P révisait (partiellement) ses objectifs »
    Expulsions locatives
    Obsolescence
    Et si BAP revisitait (partiellement) ses objectifs ?
    « Valeurs » ! Vous avez dit « valeurs » ? Comme c’est bizarre !
    Oui et non
    Un sociologue et l’occitan
    Le P.P.P. n’est pas toujours « Pau Portes des Pyrénées » !
    Parents : Vous êtes tous des assassins ???



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises