Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

MLC en Aragon : Course de vitesse

mercredi 14 janvier 2009 par Bernard Boutin


La presse nous apprend que MLC sera à Jaca et Huesca jeudi pour « évoquer » la LGV et ses conséquences possibles pour le Canfranc.

Les grands projets, on en parle pendant des générations. Ils deviennent souvent « l’arlésienne » et puis soudain, les voilà réalisés au moment où l’on s’y attend le moins. Exemple : l’autoroute Langon-Pau. Et, si pour le « Canfranc »...

MLC va sur le terrain évoquer les conséquences de la venue de la LGV à Pau par rapport à nos voisins aragonais.

Le dossier est complexe. Oui, le Canfranc n’existe plus (aujourd’hui) entre Oloron et ce côté de la frontière. De l’autre côté, il faut le dire clairement, il est sous perfusion. Pour faire Canfranc-Huesca, il ne faut pas moins de 2H35 par le rail et, par la route, un peu plus d’une heure pour les 91 kms ! Calculez la vitesse du train ! Bref, plus personne, ne prend le Canfranc, côté espagnol.

Les trains y sont de vieux autorails diesel poussifs. La ligne à voix unique est dans un état de délabrement qui explique sa vitesse du teuf-teuf... et les espagnols ne réaliseront pas de travaux tant que les français ne feront  pas de même de leur côté.

Autre information à prendre en compte, l’AVE (TGV espagnol), va jusqu’à Huesca sur une voie flambant neuve spécialement faîte à cet effet. Il relie pour le moment Saragosse à Huesca en 40 minutes. Les espagnols attendent donc de savoir, vers où prolonger cette voie au Nord ? Vers le Somport ou une des vallées bigourdanes et la TCP (Traversée Centrale Pyrénéenne).

Méfiance, on pourrait d’ailleurs imaginer les aragonais (ceux de Saragosse) préférer se rapprocher plus vite de Toulouse la dynamique que de Pau la belle endormie (non, non, elle s’éveille...). N’ont-ils pas déjà crée un Saragosse-Toulouse par avion ? (fermé depuis lors par manque de trafic).

Volontarisme politique : Oloron-Huesca, c’est donc près de 150 kilomètres de voies pas adaptées à la vitesse LGV à ce jour. Pourtant, si nous arrivions à créer ce grand axe ferroviaire que l’Espagne appelle, les retombées économiques et touristiques seraient indiscutables. Pas uniquement entre Béarn et Aragon, mais aussi entre de nombreuses régions espagnoles et françaises interconnectées qui pourraient utiliser cette pénétrante. La vignette qui illustre ce sujet montre bien les régions intéressées en priorité. Elles sont nombreuses.

Souhaitons à MLC de construire des relations fortes, durables, de complicité avec les élus de Jaca, Huesca et Saragosse pour ensemble peser de tous leur poids pour la remise en route mais aussi modernisation de l’axe ferroviaire Huesca-Oloron. 

Pau, bien entendu aurait tout à y gagner. Mais attention, je le répète, Toulouse attire et le « Y » basque*, voie AVE Madrid, Victoria, Saint Sébastien sera un concurrent de poids au trafic potentiel.

Si, nous n’arrivons pas à rouvrir le Canfranc, c’est vers l’Est et l’Ouest que passera le trafic passager et marchandise et notre enclavement (au sud) perdurera.

- par Bernard Boutin

*le projet du « Y » basque en Français et un post sceptique d’un fonctionnaire communautaire reçu sur le forum :

6 janvier 2009 à 15h58min

Gérer le forum public de cet article
Réponse à l’article Autoroute Langon-Pau : Le feu vert de Borloo

Savez-vous ce que vous êtes en train de dire ? Connaissez-vous le caractéristiques de la ligne férroviaire Pau-Canfranc ? Savez-vous que du côté français elle a été amputée de quelques tronçons, viaducs, et cela depuis longtemps,etc ? Savez-vous que l’écartement des voies est différent du côté français que du côté espagnol ? Savez-vous que la ligne était éléctrifiée du côté français mais pas du côté espagnol ? Cette ligne a toujours été à voie unique. un inconvénient majeur. Savez-vous si le gabarit des nombreux tunnels permet le passage de tout type de camions ? Croyez-vous que ce que vous dites est viable et il est dûment fondé ?

Joaquin Vidaller

Zaragoza

Fonctionnaire à la Commission Européenne - DG Entreprise et Industrie (Bruxelles)


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> MLC en Aragon : Course de vitesse
23 janvier 2009, par CHRISTIAN DE ST LARY  
4

DEPUIS PLUSIEURS MOIS LA LIGNE PAU OLORON EST TRACTE PAR DES LOCOMOTIVES DIESEL,ALORS QUE LA LIGNE EST ELECRTIFIE CECI AVEC L"ASSENTIMENT DE TOUS Y COMPRIS DES VERTS QUI SIEGE AU CONSEIL REGIONAL.MME MAYEREAU COMMISSION TRANSPORT.CETTE LIGNE ET TANT dAUTRES SONT PLUS PRES DE LA FERMETURES QUE D"ETRE REHABILITE.LE DOUBLE LANGAGE CELA SUFFIT.LA SOLUTION PASSE PAR UNE ROUTE DIGNE DE CE NOM ENTRE LE TUNNEL ET L’ESPAGNE. UNE PLATE FORME DE FERROUTAGE AU ALENTOUR DE BEDOUS REND LA REOUVERTURE CREDIBLE.QUELLE RIGOLADE QUAND MLC ANNONCE QUE L’ONT PEUT FAIRE EN LGV PAU BORDEAUX EN UNE HEURE.

> MLC en Aragon : Course de vitesse
20 janvier 2009, par georges2  

Quand je vois les milliards dilapidés par les Banques et les sommes englouties pour soit disant les renflouer, sans que cela semble servir à grand chose ; quand je vois les engagements affichés par le gouvernement pour diminuer les polluants et le dégagement de C02 ; quand je vois les sommes énormes engagées pour construire des autoroutes ou des lignes ferrées à grande vitesse qui feront gagner quelques heures à des hommes d’affaires ; quand je vois les sommes pour soutenir la construction et la vente des automobiles, je me rends compte du "deux poids ,deux mesures" et de l’inadéquation entre les engagements et les réalisations. La voie ferrée Pau Canfranc permettrait de désengorger et de diminuer considérablement les rejets toxiques et les accidents des poids lourds dans ces zones montagneuses dangereuses ;il n’y a qu’à comptabiliser les sommes, le temps, perdus par les immobilisations dues aux éboulements et accidents en vallée d’ASPE pour se rendre compte de l’ineptie de la route ; elle permettrait, comme en Suisse le ferroutage et elle serait aussi une source de valorisation du Béarn au point de vue économique en ouvrant un passage avec l’Espagne, ce qui est loin d’être négligeable avec la concurrence actuelle de la région midi-Pyrénées. Le coût ? , une broutille par rapport aux sommes évoquées plus haut ! C’est un choix politique,économique qui peut devenir humain.

> MLC en Aragon : Course de vitesse
18 janvier 2009, par vval  

rien de moins que les utopistes peuvent croire a Pau Canfranc et c’est maintenu par des politiques inconscients qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. Le trafic se fait déjà par les extrêmes des Pyrenées et l’economie qui va avec. Nous voulons des jolies vallées et des retraités qui les habitent, car leurs enfants se tapent la route tous les jours pour avoir du travail et souvent ils ne viennent que le weekend.Il n’y a qu’a voir le nombre d’ouvriers qui travaillent sur la route du somport quand il y a un problème, difficile de faire plus vite, on dirait que tout est fait pour les retarder ces travaux. Enfin On a les politiques que l’on merite et les infrastructures qui vont avec.

   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

Au pays de Poulit l’Enchanteur
L’électricité : enjeux et défis
Des chiffres et des lettres : BAP a encore perdu
Pau - Accès automobile au parking Aragon
L’inanité des politiques ?
Pau - Qui trop embrasse mal étreint !
Pau - L’heure des choix
Pau - Médiathèque André Labarrère : Question de détail !
La Puyoô-Pau rénovée en 2013
Route ou rail en vallée d’Aspe ?
Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
A 65, le dessous des cartes...
La nouvelle Pau-Bordeaux arrive !
Péage Pau Bordeaux Pau = 43,80 €. Faisons payer les élus !
BAP : « Pour l’administration française, Saragosse n’existe plus »
Bordeaux-Pau : L’autoroute de la prospérité
‪Pau - La vache qui implorait Miséricorde ! (acte 5)‬
IDEcycle, ma chère idée...
Avec le trésor, certains continuent de rêver...
Idelis, Idecycle, Idelib, idées fixes !



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises