Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

En vœux-tu, en voilà...

lundi 5 janvier 2009 par Philomène Potin


Il est d’usage, dans toutes les régions de France, de se souhaiter la bonne année.

Les parisiens sont les premiers à en lancer la mode ! « Je vous la souhaite bonne et heureuse », disaient-ils dans les années 40. Les régions suivent la tendance... En Isère il est coutume de dire : « Bonjour la bonne année. Je vous la souhaite heureuse ! ». La Savoie se bise sur un « je vous souhaite un bon an », la Picardie y ajoute « accompagné de beaucoup d’autres... ». Les bretons et les gascons font plus long : « Je vous souhaite un bon an et plusieurs à la suite. Je vous souhaite bonne santé aux vaches, chevaux et cochons, étoupe en lin, Et le paradis à la fin ... » Ou encore : Une bonne année je vous souhaite, santé et prospérité et le paradis à la fin de votre vie »...

Et la carte de vœux ? La tradition d’envoyer une carte de vœux, n’est pas nouvelle. Les cartes de vœux existent depuis les années 1940, mais depuis leur création que d’évolutions ! Simple cartes de visite, sobre et sérieuse, elle devient plus gaie après guerre et se libère après mai 68 ! On commence à changer le format, à jouer avec les mots. Après mai 1968, on n’offre plus ses voeux, on les présente, une grande nuance et une petite révolution ! Les cartes sont beaucoup plus colorées, plus olé ! olé ! La suite vous la connaissez : des cartes de plus en plus belles sous l’influence anglo-saxonne des Seasons Greatings. Et puis l’avènement ces dernières années de la carte électronique ! Faire un vœu pour soi et pour les autres, c’est retrouver son âme d’enfant, conjurer les évènements de la vie, un jour par an jouer à être magicien ! Ne nous en privons pas ! Cala fait tant de bien...

Alors bons vœux - à choisir dans le grand magasin des fées- pour tous les lecteurs d’A&P ! 

- par PHILOMENE POTIN


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> En vœux-tu, en voilà...
9 janvier 2009, par georges2  

Je ne présente jamais "mes meilleurs voeux", pour plusieurs raisons ;1°) Parce que je n’arrive jamais à choisir, parmi les meilleurs voeux que j’ai en stock, quels sont ceux qui sont les meilleurs, des meilleurs. 2°) Parce que je trouve que c’est une atteinte à la vie privée ; après tout, est-on certain que les meilleurs voeux présentés correspondent aux meilleurs voeux de celui ou celle qui les reçoit ? En fait, je ne le crois pas. 3°) Je me méfies du mot meilleur, c’est un mot arbitraire qui dépend du choix de l’auteur. Au dernières élections 52% des électeurs pensaient que Sarkosy était le meilleur, 48% que c’était Ségolène Royal. depuis, des avis ont changé. Alors, était-il vraiment le meilleur ? Mais, au fait, c’était meilleur en quoi ? pour quoi ? Pour les promesses, c’était vrai ; pour creuser le déficit et augmenter le chômage, aussi. pour augmenter le pouvoir d’achat et améliorer la qualité de l’enseignement, c’était faux.On ne passe pas à un monde meilleur mais au monde des meilleurs. Ceux qui ne sont pas meilleurs sont bons pour les archives ou la poubelle, on les appelle parfois les exclus.

> En vœux-tu, en voilà...
6 janvier 2009, par René  

Le chef Karoui annonce : Après l’immense succès remporté cette année par le film de Jérôme Bosc alliant Buster Keaton et la musique de John Adams, j’ai passé commande, avec la complicité de notre Députée-Maire de Pau, Martine Lignières-Cassou, d’un film sur la ville de Pau sur le rythme obstiné et sensuel du Boléro de Ravel et que nous jouerons (avec les images) au Zénith pour clôturer la saison en beauté.

Si on comprend bien Karoui passe une commande, avec les sous de la Ville et de la CDA ?? Qu’est-ce que c’est bien joué : pour échapper aux Nouvelles Pratiques municipales la Maire laisse faire "la complicité de MLC"

Un film sur la ville de Pau, on a déjà vu La Vie Révée. Est-ce le retour de Hadengue ?

Cependant on n’a pas eu connaissance d’un budget qui ait été discuté, alors quid des NPM,

> En vœux-tu, en voilà...
5 janvier 2009, par georges2  

Message bis que j’intitulerai cette fois : De la chaleur humaine à l’hypocrisie.

Que sont devenues les valeurs transportées par cette tradition ? Sans aucun doute, elles sont passées d’une relation chaleureuse entre parents et ami(e)s, à une opportunité, dont nos gestionnaires se sont emparés, pour en faire une relation commerciale. Le pauvre peuple, en mal de fête dans ses difficultés quotidiennes, a sauté sur l’occasion pour oublier quelques heures qu’il était peut-être au RMI ou au chômage. Vivre un instant dans la féerie de la belle au bois dormant ; on a généreusement distribué des repas, du Jurançon, et après, on a été rejoindre son squat favori ! Qu’elle était belle la fête, vivement demain, c’est dire le 31/12/2009 ! Pourvu que j’y arrive ! Pendant ce temps, d’autres se doraient les fesses dans les paradis fiscaux, sur les plages des caraïbes ou plus simplement s’entassaient dans les stations de ski. Il serait peut-être le temps maintenant de faire surface et d"envisager notre progéniture ; vivre dans l’irréel cela n’a qu’un temps. Parmi les meilleurs voeux, des meilleurs voeux, que chacun a en stock, devraient figurer une volonté de passer de l’abstrait au concret ; il devient indispensable, pour nos descendants, de changer le fond et la forme de la politique actuelle, aussi bien au plan environnemental, économique, social. Plus de justice. Comme disait Benjamin Constant, "Que l’autorité se charge d’être juste, nous nous chargerons d’être heureux" Mais voilà, pour cela, il faudrait changer de penseur !

  • > En vœux-tu, en voilà...
    5 janvier 2009, par Maximo  
    georges2 a dit : "Le pauvre peuple, en mal de fête dans ses difficultés quotidiennes, a sauté sur l’occasion pour oublier quelques heures qu’il était peut-être au RMI "
    comme si les vœux avaient été inventés avec le RMI, avec la société de consommation, comme si 60 millions de Français étaient au chomage... C’est amusant de lire vos "je-suis-contre-tout" mais c’est du grand n’importe quoi, quand même !

  • > En vœux-tu, en voilà...
    7 janvier 2009, par georges2  
    Il y a ceux qui savent lire et les autres ! 1°) je n’ai jamais dit que les voeux avaient été créés avec le RMI. 2°) Je n’ai jamais dit que 60 millions de Français étaient au chômage. 3°) Je ne suis pas contre tout mais pour un changement de la pensée et de l’action politiques. Par exemple, s’apercevoir qu’il n’y a pas que moi et les autres, qu’il n’y a pas que les meilleurs et les laissés pour compte qui se débrouillent,qu’il n’y a pas que ceux qui travaillent plus pour gagner plus et ceux qui ne trouvent pas de boulot et qui ne touchent que le RMI ! En effet, c’est du grand n’importe quoi !

  • > En vœux-tu, en voilà...
    7 janvier 2009, par Maximo  
    georges2 a dit :"Par exemple, s’apercevoir qu’il n’y a pas que moi et les autres"
    La grande pensée que voilà, en effet ! Heureusement que je sais pas lire, sinon j’aurais cherché, cherché, cherché ceux qui manquent..... smiley

  • > En vœux-tu, en voilà...
    5 janvier 2009, par DOUDOU  
    VOEUX

    Et bien je prend la plume pour faire comme tout le monde pour vous souhaiter plein de bonnes choses pour l an nouveau qui je pense sera une année terrible a vivre vu tous les déficits en tous genres et la crise qui ne sera pas résolue il faut avoir le coeur cheville au corps pour venir souhaiter plein de bonnes choses mais ce n est pas dans le pessisme que l on pourra réglèr nos dettes et tutti quanti il faut garder le moral car sans cela c’est la dépression qui nous menace.

       
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pau - Le boulevard des Pyrénées piétonnier : une telle évidence !
    Pau - Derrière le Palais de Justice
    Pau - L’étape du Tour 2012, hommage aux bénévoles
    Pau - Gratuité pour IDELIS ?
    L’attractivité du centre ville de Pau au mois d’août
    PAU - Rue Saint Louis les Palois attendent une rénovation
    PAU - Une aire de stationnement ignorée de beaucoup
    PAU - Idée pour un aménagement à réaliser, près de l’école de Musique et à coté du lac
    Pau - Cité de la Montagne : Dépenses - Recettes - point mort !
    Pau - Démocratie de trottoir
    Pau - Et, si le parking de la Place de Verdun devenait totalement payant ?
    PAU - Palois attention....
    PPP : Give me my money back !
    Pau : Pour une privatisation de l’entretien de la ville ???
    Logo pour Pau : Une contre-proposition bonne pour les finances locales
    Etes vous plutôt débris ou semence ?
    Transports en commun gratuits : c’est pour quand ?
    Pau - Hestiv’Oc, la convivialité pour tous
    Entre les deux, mon cœur balance
    Pau : « Trop de cuisiniers font une mauvaise garbure »



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises