Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Les réfuzniks de 2009

lundi 5 janvier 2009 par Arnau Calatayud


Doit-on encore se souhaiter la bonne année ? une question que certains se posent.
 
2008 vous a plu ? Non ! Alors sachez que 2009 sera pire encore ! Pour certains, il est donc déja grand temps d’arrêter ce rituel du passage à la nouvelle année car rien de bon ne peut en sortir...Qui ose remettre en cause la sacro-sainte soirée de la St Sylvestre ? Vous l’aurez compris, il s’agit d’une bande de joyeux drilles et ils ont pour particularité de fêter l’ancienne année, pas la nouvelle. Ces aventuriers du 31/12 sévissent depuis un certain temps sur la toile mais aussi un peu partout en France et à l’étranger et sont définitivement à ranger dans la catégorie des "ni pour ni contre bien au contraire".
 
Le FONA -Front d’Opposition à la Nouvelle Année- a des arguments convaincants même si ceux-ci sont décalés, débiles à souhait mais franchement hilarants. Ils prennent le parti d’en rire et c’est tant mieux. Toutefois, votre serviteur n’a pas pu résister à l’envie de se demander s’il était possible qu’ils aient raison ? Doit-on vraiment changer d’année ? De prime abord, oui. L’année 2008 est de celle qui marque les esprits tant elle est clairsemée de crises, de conflits qui s’enlisent sans parler de nos politiques qui ont épuisé la trame et qui ne nous font plus rire du tout. Croyez-moi, ça n’est pas de bon augure.
 
Pour autant, l’année qui s’engage laisse perplexe. Les experts économiques ne présagent rien de bon pour 2009, mais alors rien, les conflits s’éternisent -quand on n’en commence pas de nouveaux- et la misère frappe plus durement que jamais. Résultat, la peur de l’avenir s’installe et avec elle, celle de 2009. Pour le coup, je me sens quelque peu désemparé. Doit-on aller de l’avant en priant pour que les choses s’arrangent ou bien alors refuser avec les réfuzniks ?
 
Je délire. Nous sommes déja en 2009 et par conséquent quelque chose a mal tourné dans le camp des antis. Tant pis. Au moins pourront-ils se consoler avec la nouvelle de l’année : Dati a eu son petit ou, du moins, Rachida sa Zora. Tout va donc pour le mieux. Quant à vous chers lecteurs, je prends le risque de vous souhaiter une bonne année 2009, car elle est là l’aventure !
 
- par Arnau Calatayud
 
Liens : http://www.fonacon.net/
 


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Les réfuzniks de 2009
5 janvier 2009, par georges2  

Réflexion intéressante, je vous remercie de l’avoir faite ! Que sont devenues les valeurs transportées par cette tradition ? Sans aucun doute, elles sont passées d’une relation chaleureuse entre parents et ami(e)s, à une opportunité, dont nos gestionnaires se sont emparés, pour en faire une relation commerciale. Le pauvre peuple, en mal de fête dans ses difficultés quotidiennes, a sauté sur l’occasion pour oublier, pendant quelques heures, qu’il était peut-être au RMI ou au chômage. Vivre un instant dans la féerie de la belle au bois dormant, on a généreusement distribué des repas, des huîtres, du Jurançon, et après on a été rejoindre son squat favori ! Qu’elle était belle la fête, vivement demain, c’est dire le 31/12/2009 ! Pourvu que j’y arrive ! Pendant ce temps, d’autres se doraient les fesses dans les paradis fiscaux, sur les plages des caraïbes ou plus simplement s’entassaient dans les stations de ski. Il serait peut-être le temps maintenant de faire surface et d"envisager notre progéniture ; vivre dans l’irréel cela n’a qu’un temps. Parmi les meilleurs voeux, des meilleurs voeux, que chacun a en stock, devrait figurer une volonté de passer de l’abstrait au concret ; il devient indispensable, pour nos descendants, de changer le fond et la forme de la politique actuelle, aussi bien au plan environnemental, économique, social. Plus de justice. Comme disait Benjamin Constant, "Que l’autorité se charge d’être juste, nous nous chargerons d’être heureux" Mais voilà, pour cela il faut changer de penseurs !

  • > Ah, là là ce qu’on est déprimés
    6 janvier 2009, par Klondike  

    Sans nier qu’il y ait "la crise" et que la vie ne soit pas toujours "rose" (l’a-t-elle été un jour quelque part ?) notre pays qui bat les records de consommation d’anti-depresseurs pourrait remporter la palme mondiale des geignards pour autant que la spécialité soit un jour reconnue !

    Chacun y va de son couplet convenu sur la situation plus pire qu’hier mais bien moins que demain ! Quel beau mais vain consensus !

    Pleurnicher nous mènera moins loin que de trouver des solutions. Facile de dire qu’il n’y a PAS de solution ! Pourtant d’autres en trouvent des solutions, même les pays nordiques, pourtant socialistes,savent améliorer leur sort ! Sans doute, geindre à tous propos n’est pas dans leur culture (ils y perdent c’est sûr !)mais ils se prennent en charge et corrigent leurs problèmes !

    Dans cette France qui se croit plus haut que son derrière, on commence dès l’école de vous enseigner votre malheur en évitant de vous montrer les voies de la responsabilité et vous êtes prêts pour feu l’ANPE qui se chargera de vous conforter dans votre isolement.

    Nos journaleux parachèvent docilement la destructuration mentale organisée par nos démagogues en quête de maroquin !

    J’approuve la dernière idée qui suit : "il faut changer de penseurs" ! Et si chacun de nous commençait à s’interroger sur la panurgie gémissante qui sévit ?

  • > Ah, là là ce qu’on est déprimés
    7 janvier 2009, par georges2  
    Après la navrante réponse de Maximo à mon message envoyé dans"En voeux-tu, en voilà", je trouve celui de Klondike réconfortant. En fait, je ne faisais , à la fin, que reprendre une citation d’Einstein :"On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont généré" ... et si on ne change pas de "penseurs", on change rarement de mode de pensée."

  • > Ah, là là ce qu’on est déprimés
    7 janvier 2009, par Maximo  
    Si on mélange les fils, on ne s’en sort plus...
    "Après la navrante réponse de Maximo"
    Pourquoi donc navrante ?
    "je ne faisais que reprendre une citation d’Einstein"
    Ah ? Parce que "Le pauvre peuple, en mal de fête dans ses difficultés quotidiennes, a sauté sur l’occasion pour oublier quelques heures qu’il était peut-être au RMI " c’était du Einstein, ça ?

  • > Ah, là là ce qu’on est déprimés
    7 janvier 2009, par Maximo  

    Si on mélange les fils, on ne s’en sort plus...

    "Après la navrante réponse de Maximo"
    Pourquoi donc navrante ?
    "je ne faisais que reprendre une citation d’Einstein"
    Ah ? Parce que "Le pauvre peuple, en mal de fête dans ses difficultés quotidiennes, a sauté sur l’occasion pour oublier quelques heures qu’il était peut-être au RMI " c’était du Einstein, ça ?

    D’autant que vous fîtes très exactement ce que déplore celui que vous louez. C’est à n’y rien comprendre

  • > Ah, là là ce qu’on est déprimés
    7 janvier 2009  

    "je ne faisais que reprendre une citation d’Einstein""

    c’est marqué B. Constant ! tu sais plus ce que tu lis sur google ?

  • > Ah, là là ce qu’on est déprimés
    7 janvier 2009, par Jack Fagot-Barraly  
    contre la déprime ! Pour l’espoir

    A tous les déprimés,actuels et a venir.

    Je vous ai compris .On ne va pas courber l’échine plus longtemps,ça n’a d’ailleurs que trop duré . Une chose est sûre : nous ne pouvons plus avoir confiance a ces banquiers et autres affairistes qui nous promettent de mutiplier nos Euros comme des petits Pains . Comment peut-on se permettre une telle insouciance et ne rien craindre . Il nous faut en finir avec cette idéologie capitaliste. Nous devons nous lever et proposer une AUTRE SOCIETE . Aussi ceux et celles qui veulent que change et vite je vous invite a vous rendre le 29 JANVIER a la manifestation INTERSYNDICALE Place de Verdun smiley et que personne ne dise par la suite"ah nous ne savions pas" smiley

  • > Manif syndicale de Verdun, pfff....
    7 janvier 2009, par Klondike  
    Changement de société ??

    Est-ce que la manif intersyndicale va proposer un changement vers une société de responsabilisation, ou bien va-t-on nous reservir à l’envie la litanie de nos malheurs, l’anticapitalisme , sirop Typhon des temps actuels, solution à tous nos problèmes ??

    En parlant de syndicats, vont-ils enfin se creuser de la question de leur non-representativité ??

    Car, il faut le savoir les syndicats vivent principalement de l’argent public tout en ne representant plus rien : une belle rente de situation couverte par la permission d’occulter leurs comptes !!

    En face d’eux, le Patronat ne peut que rigoler....

    Loin de m’en réjouir, je condamne la suffisance de ces nababs sociaux qui trouvent encore des gogos pour coller leurs affiches et payer une cotisation !

    Donnez ces montants (aussi defiscalisés) à l’Unicef, un meilleur emploi en sera fait !

  • > Manif syndicale de Verdun, pfff....
    7 janvier 2009, par Jack fagot-Barraly  
    29 janvier

    Ne te demande pas ce que les syndicats peuvent faire pour toi .Demandes toi ce que tu peux faire pour et avec eux . A te lire tu n’a pas dû te ruiner en cotisations syndicales smiley Mais bon il est encore temps de prendre du temps pour réfléchir ensemble et d’essayer de trouver des réponses . La crtique est aisée , mais, l’art est difficile .

  • > Manif syndicale de Verdun, pfff....
    7 janvier 2009, par Klondike  

    Il y a en effet pas mal d’années que j’ai arrêté de cotiser devant la vacuité des propositions et autres slogans de fonds de tiroirs.

    Quant à éprouver de la fierté à financer une quelconque organisation fantoche, il faut être aveugle ou manipulé. Chacun est libre..

    Quant à parler de l’art du syndicalisme, il s’agit plutôt de mystification et de manipulation.

    Rien que l’évaluation du nombre défilants donne à se rouler par terre.

    Des voies d’action et de reflexion, j’en ai trouvé d’autres, mais le syndicalisme devra changer son fond de commerce avant de me faire revenir. Les mascarades et le camelotage ne sont plus de mon âge.

  • > Ah, là là ce qu’on est déprimés
    8 janvier 2009  

    "que personne ne dise par la suite"ah nous ne savions pas".

    peut-on faire confiance aux syndicats ?

  • > Ah, là là ce qu’on est déprimés
    8 janvier 2009, par J Fagot-Barraly  
    des syndicats pourquoi ?

    Mais bien sûr qu’il faut faire confiance aux syndicats . Sans eux où serions nous a ce jour ? Mais avant toute choses ,quand on dit Syndicats il faut savoir de quoi l’on parle SYNDICATS :Groupement pour la défense d’intêrets professionnels communs . De ce fait il y a des syndicats ouvriers ,patronnaux etc...

    Ils ont été interdits en 1871 . Face au capitalisme naissant des coalitions se mettent en place . En 1.831 repression dans le sang des Canuts Lyonnais. Il faut savoir aussi qu’a cette époque les chefs de files de ces syndicats étaient les meilleurs ouvriers ,les plus conscients les plus déterminés et c’est aujourd’hui encore le cas .Mais bon des détracteurs il y en aura toujours !!Les chiens aboient ,la caravanne passe !!! smiley

  • > Ah, là là ce qu’on est déprimés
    8 janvier 2009, par Klondike  

    "Les chiens aboient ,la caravanne passe !!! et nos syndicalistes professionnels vivent de la myopie de leurs concitoyens".

    Nous finançons des centaines de postes de permanents à travers nos mutuelles, nos caisses de Sécu, le Conseil Economique et Social (dont on dit que peu de rapport franchissent les étagères) et même via le Fonds de Pension des fonctionnaires !

    Si si, nos syndicalistes qui se targuent de refuser les fonds de pension ont accepté de gèrer celui ci puisqu’il les fait vivre....

    Les syndicats ont eu leur utilité et leurs heures de gloire, mais le monde a évolué : pas eux ! Embourgeoisés, ils sont devenus rentiers et vivent sur leurs rengaines du Front Pop ! Financez pour que l’illusion continue...

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pau - Le boulevard des Pyrénées piétonnier : une telle évidence !
    Pau - Derrière le Palais de Justice
    Pau - L’étape du Tour 2012, hommage aux bénévoles
    Pau - Gratuité pour IDELIS ?
    L’attractivité du centre ville de Pau au mois d’août
    PAU - Rue Saint Louis les Palois attendent une rénovation
    PAU - Une aire de stationnement ignorée de beaucoup
    PAU - Idée pour un aménagement à réaliser, près de l’école de Musique et à coté du lac
    Pau - Cité de la Montagne : Dépenses - Recettes - point mort !
    Pau - Démocratie de trottoir
    Pau - Et, si le parking de la Place de Verdun devenait totalement payant ?
    PAU - Palois attention....
    PPP : Give me my money back !
    Pau : Pour une privatisation de l’entretien de la ville ???
    Logo pour Pau : Une contre-proposition bonne pour les finances locales
    Etes vous plutôt débris ou semence ?
    Transports en commun gratuits : c’est pour quand ?
    Pau - Hestiv’Oc, la convivialité pour tous
    Entre les deux, mon cœur balance
    Pau : « Trop de cuisiniers font une mauvaise garbure »



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises