Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Les Lumières de la ville II

mardi 6 janvier 2009 par Jean Paul Penot


La ville de Pau a aussi d’autres lumières. Celles qui travaillent pour nous. En particulier, les infirmières, médecins et chirurgiens qui donnent toute leur énergie pour assurer un service de qualité aux malades. Par parenthèse, on observera que la médecine libérale s’affranchit de plus en plus du serment d’Hippocrate les soirs de fête, reportant tout l’effort sur le service des urgences de l’hôpital régional. Mais c’est là un autre débat.
Lors de la campagne des municipales, François Bayrou avait déclaré qu’il voulait faire de Pau une capitale. Certains de ses auditeurs ont pu se demander : capitale de quoi ?
Dans le milieu pétrolier, une réponse a été donnée dans une brochure alléchante. Pau serait la capitale des géo-sciences. Ce n’est pas impossible, mais c’est à vérifier et à vivifier. On pourrait par exemple songer à un partenariat avec Orléans (siège du BRGM, le Bureau de Recherches Géologiques et Minières), où a été expérimentée une action importante de production d’énergie par géothermie. N’a-t-on pas à Pau les compétences pour cela ? La création d’une zone nouvelle entre la gare et la base d’eaux vives ne représenterait-elle pas une occasion pour une action exemplaire ?
Dans d’autres domaines, la ville présente des compétences qui devraient être mieux connues et reconnues, que ce soit dans l’agro-alimentaire, la fabrication de réacteurs d’hélicoptères ou de trains d’atterrissage.
Des universitaires s’efforcent aussi de faire reconnaître leur ville sur la scène internationale. Les palois en sont-ils conscients ?
Mais bien d’autres lumières, petites ou grandes, mériteraient d’être remerciées ou encouragées. Toutes celles, tous ceux, qui, par leur action quotidienne, s’efforcent de rendre la vie plus supportable ou plus douce à ceux qui sont dans le besoin, ne devraient pas être dans les derniers. Nous qui, ici, ne faisons que fournir du poil à gratter, mais dans l’espoir d’améliorer le sort de la ville et de ses habitants, devons leur céder la place et leur tendre des palmes. Lumineuses, bien sûr, en cette saison !

- par Jean-Paul Penot


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Les Lumières de la ville II
12 janvier 2009, par georges2  

Pau, ville universitaire, voilà une activité à cultiver pour le renom de notre cité. Quantitativement, par le nombre d’étudiants , elle représente déjà un quota d’habitants important ? c’est aussi un quota important de jeunesse qui augmente l’âge moyen de la population ; c’est un réservoir économique qui vaut les autres pôles avancés par ailleurs. A l’université, les professeurs et les chercheurs, en relation avec le monde entier, échangent des données avec des pays de plus en plus développés intellectuellement et économiquement comme l’Inde par exemple. Il y a là une ouverture économique et culturelle que bien des palois ignorent peut-être, mais qui fait le renom de la ville, de la région, de la France : plus discrète peut-être que d’autres entreprises mais moins polluante certainement.

> Les Lumières de la ville II
6 janvier 2009, par exploitant (en retraite)  

JP Penot écrit Pau serait la capitale des géo-sciences. Ce n’est pas impossible, mais c’est à vérifier et à vivifier. On pourrait par exemple songer à un partenariat avec Orléans (siège du BRGM, le Bureau de Recherches Géologiques et Minières), où a été expérimentée une action importante de production d’énergie par géothermie. N’a-t-on pas à Pau les compétences pour cela ?

On met "Pau capitale de ..." à toutes les sauces. Pour les géosciences du pétrole et du gaz, c’est en tout cas une référence vérifiée.

Pour la géothermie l’expérience technologique des "pétroliers" est très ancienne (des municipalités ont d’ailleurs fait réaliser leurs puits de géothermie par Elf et Total, pour la simple raison que seule compte l’expertise à maîtriser ces techniques à très fort risque pour l’environnement).

Si on pense habituellement que géothermie = eau chaude , c’est un peu court. D’abord c’est le plus souvent une eau corrosive et toxique qu’on doit contenir au long des décennies où se fera l’exploitation. Ensuite en France où il faut, sauf exceptions liées au volcanisme, aller à grande profondeur pour trouver les températures élevées utiles, il faut garantir l’ouvrage sur le long terme. Actuellement en France "on" ferme les yeux sur les dégâts provoqués par une géothermie trop facile faite il y a 30 ou 40 ans en Bassin Parisien qui a entrainé la pollution des réservoirs souterrains d’eau douce potable. Expérience à ne pas renouveler

Une réserve. Le BRGM organisme d’Etat n’est habituellement pas très ouvert à une coopération industrielle où il devrait accepter de partager les responsabilités et les choix avec les co-financeurs. Affaire à suivre donc

> Les Lumières de la ville II
6 janvier 2009  

la médecine libérale s’affranchit de plus en plus du serment d’Hippocrate les soirs de fête, reportant tout l’effort sur le service des urgences de l’hôpital
Sauf qu’au temps d’Hippocrate, mon bon JPP, l’hôpital n’existait pas, ni les services d’urgences, ni SOS Médecins, ni les tours de garde... smiley

  • > Les Lumières de la ville II
    13 janvier 2009, par Patrice le Bouguignon  
    Vive la Médecine

    En ce qui concerne les medecins libéraux je vous rassure il n’y a pas que les jours de fêtes qu’ils sont absents. Le serment d’Hyppocrate et remplacé depuis belles lurettes par le sermont du CAC 40. L’état sera obligé si cela continue de prendre des arrêtés de réquisition. Enfin ne rêvons pas vu le nombre de médecins dans nos instances( Sénat comme Assemblée générale ) sans compter les Conseils Régionaux et Départementaux il y a de quoi former des bataillons enormes......Vive la Médecine

  • > Les Lumières de la ville II
    16 janvier 2009, par georges2  
    Voyons, les médecins libéraux sont "libéraux, ils peuvent faire "librement" ce qu’ils veulent, quand ils veulent !!. Après tout, c’est ce que les français ont voulu, puisqu’ils ont voté pour ceux qui décrètent que le Privé est mieux que le Public ! Pourquoi ne pas créer une médecine publique plus étendue, mieux remboursée par le sécu (fonds publics), c’est-à-dire au service du public ; pour cela, il faut que ceux qui ont des revenus conséquents, oui, il y en a, soient mis "à contributions" C’est un choix de société.

  • > Les Lumières de la ville II
    25 janvier 2009, par ginou  
    tout à fait d’accord, par contre j’ai eu l’occasion "hélas" d’apprécier le service cardiologie merci à lui, je suis là. un très bon livre pour comprendre la difficulté des hopitaux - histoire d’urgence de patrick PELOUX, de quoi vous foutre le frisson pourtant !!!

  • > Les Lumières de la ville II
    6 janvier 2009  

    Yes, we can ... smiley

       
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pau - Le boulevard des Pyrénées piétonnier : une telle évidence !
    Pau - Derrière le Palais de Justice
    Pau - L’étape du Tour 2012, hommage aux bénévoles
    Pau - Gratuité pour IDELIS ?
    L’attractivité du centre ville de Pau au mois d’août
    PAU - Rue Saint Louis les Palois attendent une rénovation
    PAU - Une aire de stationnement ignorée de beaucoup
    PAU - Idée pour un aménagement à réaliser, près de l’école de Musique et à coté du lac
    Pau - Cité de la Montagne : Dépenses - Recettes - point mort !
    Pau - Démocratie de trottoir
    Pau - Et, si le parking de la Place de Verdun devenait totalement payant ?
    PAU - Palois attention....
    PPP : Give me my money back !
    Pau : Pour une privatisation de l’entretien de la ville ???
    Logo pour Pau : Une contre-proposition bonne pour les finances locales
    Etes vous plutôt débris ou semence ?
    Transports en commun gratuits : c’est pour quand ?
    Pau - Hestiv’Oc, la convivialité pour tous
    Entre les deux, mon cœur balance
    Pau : « Trop de cuisiniers font une mauvaise garbure »



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises