Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Un cantique béarnais : Lechem droumi

lundi 22 décembre 2008


Lechem droumi nou’m biengues troubla la cerbele, lechem droumi(1)... Laisse moi dormir, ne viens pas troubler ma tête...Ainsi fredonnait notre ami le berger, soudainement réveillé en pleine nuit par un léger battement d’ailes.

Il avait même ressenti comme un frôlement mélodieux. Habitué au chuintement des oiseaux de nuit, au glapissement du renard en maraude, au jappement du chien inquiété par quelque visiteur nocturne, il avait appris à sommeiller sans baisser la garde de sa vigilance. Décidément, ce soir, il faisait trop froid, il n’avait pas envie de quitter sa paillasse pour si peu.

Un léger tintement a résonné dans le lointain. C’est la cloche de Noël. Tous ces temps ci, tu as entendu, toi aussi, un frôlement, celui des balles de la crise financière, de la perte du pouvoir d’achat, de la récession à venir. Mais, ce soir, tu as envie de faire une pause. Tu as invité la famille et tu vas « faire la fête » pour bien finir l’année ; tu vas en profiter dans le cas où ça ne durerait pas ! « Lechem minjya nou’m biengues coupa la chique... » « Laisse moi manger, ne me coupe pas l’appétit...

Ce soir, tu auras peut-être du mal à « attraper » le sommeil. Une histoire de bergers et de pauvres gens te trotte dans la tête. Il y a 2000 ans, ils avaient accueilli un enfant appelé plus tard le Christ. Lui aussi était né en pleine crise. Son pays était sous occupation, ses habitants croulaient sous les impôts divers ; les indigents, les exclus et les malades étaient légion .Un certain Zachée et d’autres comme lui, avaient prévu un bon parachute doré pour leur retraite. On pensait même que ce Jésus allait rendre la santé et nourrir toute la population car il lui arrivait de faire des miracles. Or il est mort sans même avoir crée une banque, sans éditer un manuel d’économie politique, sans fonder une école d’administration. Il nous a simplement demandé de ne pas nous endormir, de ne pas en rester à la dimension horizontale, de prendre le risque de vivre une vie réellement humaine. Pour cela, il nous a laissé le seul trésor qui ne se dévalue jamais : l’Amour exigeant mais tellement tonifiant de Dieu pour notre humanité.

Le berger, lui non plus, n’a pas pu s’endormir. Il a pris sa musette et son bâton. Il est sorti comme l’avaient fait ses collègues avant lui. Un frôlement d’ailes d’anges les a guidés vers le Dieu tout aimant comme un enfant et ensemble ils ont entonné « Lous aulhes lous permés...les bergers les premiers ont quitté leur enclos... » Allez, debout, quitte la table de tes prétextes éculés, viens toi aussi à la crèche, tu y trouveras bouts de paille et brins de bonheur durable...


- par Jean Casanave
jeancasanave.blogspot.com
(1) Cantique béarnais : orthographe non certifiée.


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Un cantique béarnais : Lechem droumi
22 décembre 2008, par Jean Lafitte  

Merci à Jean Cazenave pour ce billet tellement de circonstance.

Pour lui et les amateurs de béarnais, voici ses phrases en orthographe officielle de l’Escole Gastoû Febus (règles de 1905) :

Lèche-m droumi, nou-m biéngues troubla la cerbèle, lèche-m droumi Lèche-m minya (minja en Ossau) nou-m biéngues coupa la chique... Lous aulhès lous permès... [an quitat lou cledat]

Gauyous Nadau a touts.

  • > Un cantique béarnais : Lechem droumi
    23 décembre 2008, par cordebrume  
    Trop de langue

    Eh bé ôh ! à vouloir tout "lécher", tu dois être un "bon pastou des Pyrénées" ? à moins que tu sois l’OURS qui lèche les coucougnettes à la confiture façon Françis....de circonstance

  • > Un cantique béarnais : Lechem droumi
    25 décembre 2008  
    un cantique béarnais

    Adishatz ! Ce cantique de noêl est, en effet très connu... Depuis, au moins, le XVIe siècle. A cette époque, et depuis le Moyen Age, l’orthographe du béarnais obéissait à des règles précises (voir : les Fors, les actes des vicomtes, les actes notariés), peu à peu oubliées, et réhabilitées au miieu du XXe siècle par l’Institut d’Estudis Occitans ; cette orthographe "historique" est devenue orthographe officielle, la seule officielle, en 1951, quand elle a été reconnue par l’Etat français ... La phrase doit donc s’écrire : "Deishem dromir, non’m viengas troblar la cervèla, deishem dromir, deishem minjar ..." Bien à vous D. Bidot

  • > Un cantique béarnais : Lechem droumi
    22 décembre 2008, par DOUDOU  
    UN CANTIQUE BEARNAIS

    C est très beau j’éspère que le monsieur qui chante si bien a l ASSEMBLEE NATIONALE JEAN DELA SALLE le chante tous les matins sous les fenetres de mr BAYROU pour lui donner soit d un bon temps s il aime son béarn soit un cauchemard s il se voit déja président de la REPUBLIQUE car dans l un c’est la joie et de l autre c’est plutot boulgiboulga car il y a loin de la coupe aux levres.

  • > Un cantique béarnais : Lechem droumi
    23 décembre 2008, par cordebrume  
    à Berthélem du poitou

    Alors NOLSTAGIQUE d’une élection passée ! Pourquoi ne veux-tu pas faire une ritournelle plutôt sur la bonne étoile de la prochaine érection éléphantesque du PS ? La DSKabrie en Iraty et Aspézie...contre les Troisvillaines.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Haro sur le foie gras
    La nuit avant Noël
    Noël 2008 : Entretien exclusif de « feu le maire de madame »
    Aimer, Partager, Servir : La Société de Saint Vincent de Paul
    " PAU, notre ville, nous comprenons ton désir de retrouver les fastes d’antan"
    Le Hibou
    FAIT D’HIVER...
    Visa pour le rêve



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises