Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Rencontre : Un homme qui gagne à être connu, Gérard TREMEGE, Maire de Tarbes

lundi 15 décembre 2008 par Bernard Boutin


L’association, Billère Notre Ville, avait invité Gérard Trémége, Maire de Tarbes à venir parler de sa ville et des relations entre les communautés Pau-Pyrénées et celle du Grand Tarbes.

L’Homme 

Patrick Cleris, conseiller municipal à Billère, ami de toujours de Gérard Trémège nous a rappelé son parcours exceptionnel. Une enfance pas facile, l’obligation de se mettre au travail très tôt. Ce sera apprenti boulanger. La dure. Mais, il lui faut aller plus loin. L’apprenti suit des cours d’expertise-comptable. Diplôme en poche, il s’installe seul en 1976. 32 ans plus tard, le cabinet est fort de 150 salariés. Une première success story.

Mais l’homme veut aller toujours plus loin. En 1990, il devient Président de la CCI de Tarbes. En 1998, il grimpe toujours et est élu Président National des CCI de France.

Il ne s’arrête pas là. Las des aberrations de la gestion communiste de Tarbes, il se lance à la conquête de la ville. En 85, il gagne une première cantonale contre le Maire de la ville. Député en 86. En 2001, il est élu Maire avec 26 voix d’avance.

Tout n’est pas rose. Gérard Trémège perd la législative de 88. Il apprend ce qu’est l’échec. « Il faut le regarder dans les yeux ». « On apprend l’humilité... ».

Gérard Trémège, la cinquantaine grisonnante est calme, tranquille. Il ne cherche pas à en imposer. Parle simplement. Chaleureux.

Tarbes

Arrivé aux « affaires », la ville est à la veille d’être mise sous tutelle. Le dépôt de bilan n’est pas loin. En 30 ans, Tarbes avait perdu 7000 emplois industriels. L’Arsenal, GIAT Industrie, était passé de 3400 emplois à 60. Murs gris, rues défoncées, chômage, commerce en difficulté, Gérard Trémège hérite d’une situation difficile.

Volontariste, il s’attaque au Centre Ville d’abord. L’axe principal, rue Maréchal Foch est « relooké » mais cela ne se fait pas tout seul. Au même moment, un vaste programme de recoloriage des façades est lancé. Un des plus importants de France. 7 ans plus tard, 200 rénovations de façades ont été subventionnées et l’habitat insalubre a reculé de 35%. La Halle Mercadieu est rénovée. La friche industrielle de 30 hectares laissée par GIAT est rachetée. Un complexe de loisirs et d’activités tertiaires s’installe. 300 emplois déjà de crées.

Le pôle aéronautique local est renforcé. La SOCATA, racheté récemment par DAHER, lance un nouveau programme de bimoteur. Près de 15 sous-traitants vont en profiter. Le premier site de déconstruction d’Airbus est lancé il y a un an. Le mode opératoire mis au point, 2009 sera l’année du démarrage industriel. 90 emplois pour commencer et de nombreux sous-traitants pour recycler 90% des avions.

2008 : Tarbes, ville de gauche. Au vieux fond radical, avec son emprise du PC réélit facilement Gérard Trèmège en 2008. En pleine vague « rose », Il fait 55% des voix. En 2007, Ségolène Royal faisait 56% aux Présidentielle...

Les communautés Pau-Pyrénées et du Grand Tarbes

Respect et admiration pour André Labarrère, Gérard Trémège n’est pourtant pas dupe de l’absence totale de collaboration entre les deux villes. Un petit mieux -ponctuel et opportuniste- à propos de la LGV. Dans les années 90, le réseau de villes « Tarbes-Lourdes-Pau » définissant des axes de collaboration est resté lettre morte.

La convention signée le 31 janvier 2002, entre Messieurs Labarrère et Glavany, Présidents des 2 communautés d’agglomération, de même. Elle était pourtant « ambitieuse, légitime et pertinente ». Le partenariat entre « le Grand Tarbes » et « Pau-Pyrénées » prévoyait comme domaine de compétences les NTIC, les ordures, les transports, la culture, le patrimoine et les enjeux liés aux gens du voyage. Feuille blanche 6 ans plus tard.

Autre exemple : Les deux agglomérations devaient travailler sur une plus grande coordination pour développer en harmonie leurs structures hospitalières. Cela ne s’est pas fait. Résultat, d’ici 7 à 8 ans, Tarbes et Lourdes construiront très probablement un Hôpital commun. Une étape de plus de ratée entre la capitale du Béarn et celle de la Bigorre ; après l’aéroport et le Parc des Expositions...

Des idées pour le futur

Gérard Trémège ne s’avance pas trop. Echaudé par le passé et pragmatique. Tout juste suggère t-il de réfléchir aux enjeux du Rugby moderne avec ses budgets dévorants. Pourquoi pas un club commun regroupant le Stado et la Section ? Histoire de remonter en première et briller... Il se sent plus proche de Pau que d’Auch.

Quand on lui suggère de nommer, à la Communauté d’Agglomération du Grand Tarbes qu’il préside, un vice-président en charge des relations avec Pau, nomination qui contraindrait Pau Pyrénées à faire de même, il dit pourquoi pas ? Mais sans grand enthousiasme. Souvenons-nous du sort connu par le réseau de ville et la précédente convention liant les agglomérations...

Les Tarbais ne regardent plus vers Pau, même s’ils le feraient bien volontiers. Nos villes ont tellement en commun, bloquées au pied des Pyrénées et éloignées de leurs capitales régionales respectives.

Martine Lignières Cassou, et si parmi vos objectifs premiers vous mettiez la collaboration avec notre sœur tarbaise ? Toute notre région en sortirait bénéficiaire.

- par Bernard Boutin

 


Gérard Trémège et Patricl Cleris

Gérard Trémège et ses amis béarnais

[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Rencontre : Un homme qui gagne à être connu, Gérard TREMEGE, Maire de Tarbes
8 janvier 2009, par MICHOU64  

Bonjour, Quelle Bonne idée, pourquoi ne pas créer [b]Une Communauté interdépartementale des Pyrénées[/b] avec Tarbes-Pau-Lourdes, qui aurait comme comptétence l’amélioration des liaisons routières (une route Pau-Tarbes-Lourdes 2 fois 2 voies avec terre plein central), les liaisons ferroviaires etc.... Et pourquoi pas un Avion Taxi entre les 3 villes

Nous pourrions leur louer le ZENITH pour leurs spectacles, le PALAIS DES SPORTS pour leurs rencontres sportives de haut niveau.

Une équipe de Rugby : [b] Le Rugby Club Pyrénéen[/b] en plus de chaque équipe des 3 villes qui resteraient, chacun y étant attaché : les Palois à la section, les Tarbais je crois au stado.....les Lourdais à....

C’est à mettre sur pied, il y a du pain sur la planche.

> Rencontre : Un homme qui gagne à être connu, Gérard TREMEGE, Maire de Tarbes
15 décembre 2008  

Une première success story
Et une première réussite ce serait moins bien ? smiley

> Rencontre : Un homme qui gagne à être connu, Gérard TREMEGE, Maire de Tarbes
15 décembre 2008, par JC  

Merci à Bernard Boutin de nous avoir fait découvrir l’action de M.Trémège et l’historique des RV manqués entre Tarbes et Pau.

  • > Rencontre : Un homme qui gagne à être connu, Gérard TREMEGE, Maire de Tarbes
    15 décembre 2008  
    Cet homme bien en cour à l’Elysée manoeuvre tant qu’il peut pour déshabiller Pau et habiller Tarbes : Haras, Méteo France... pourquoi pas la Section ?

  • > Rencontre : Un homme qui gagne à être connu, Gérard TREMEGE, Maire de Tarbes
    15 décembre 2008, par cordebrume  
    La TORTUE TRICEPHALE

    Très beau récapitulatif des INITIATIVES MANQUEES pour un rapprochement DYNAMIQUE ET ECONOMIQUE entre les trois villes Pau-Tarbes-Lourdes... A qui la faute ? c’est facile à trouver à tous ceux qui font OBSTRUCTION pour se protéger au cas où LE CIEL LEUR TOMBERAIT SUR LA TETE. Tout le monde le sait mais ils sont soudés et de leur VIVANT la situation ne changera pas puisqu’ils ont une haute IMAGE DU POUVOIR et une grande DISCRETION face à leurs DEVOIRS.

  • > Rencontre : Un homme qui gagne à être connu, Gérard TREMEGE, Maire de Tarbes
    15 décembre 2008, par Santiago  
    C’est le genre d’édile, issu de la société civile, qui a manqué à Pau depuis plusieurs dizaines d’années.

  • > Rencontre : Un homme qui gagne à être connu, Gérard TREMEGE, Maire de Tarbes
    17 décembre 2008, par JAKES  
    OCCASIONS MANQUEES OCCASIONS PERDUES Il y a 40 ans dans son programme électoral André Labarrère mettait le rapprochement Pau Tarbes Lourdes comme l’une de ses priorités..Le manque de volonté politique, de continuité, le caractère centrifuge d’appartenir à 2 régions différentes ont conduit à ne rien faire ET POURTANT C’EST TOUJOURS LA SEULE ALTERNATIVE POUR SORTIR DE L’ ISOLEMENT GEOGRAPHIQUE .Chacune des agglomérations ne pèse pas assez pour etre prise en compte . L’addition PAU+TARBES + LOURDES permet d’atteindre la taille critique, et ceci avec des villes distantes de moins de 40 kms. Tout est à construire mais si nos élus ont la volonté politique de le faire avec pragmatisme au delà des affinités et des calculs politiques c’est encore possible ;J’ai noté que M.TREMEGE pouvait etre un de ces acteurs de rassemblement. Que chacun prenne des initiatives pour relancer le mouvement.

  • > Rencontre : Un homme qui gagne à être connu, Gérard TREMEGE, Maire de Tarbes
    25 juillet 2009, par patrice le Bourguignon  
    L’egos de nos Elus

    Effectivement M. CORDEBRUME les TARBAIS ne se sont pas trompés en élisant M. TREMEGE après quatre ou cinq decennies d’une gestion calamiteuse. A Pau cela a failli être la même chose. La différence s’est faite à Pau sur les réalisations . De grands projets ( stade d’eaux vives Palais des sports, de Pelote ,Zénith .... mais que de calamités a coté de ces projets( piscines complétement laissées à l’abandon, routes et trotoirs datant d’une autre époque...Un Maire régnant en maitre absolu au sein de sa municipalité. Comment vouliez vous qu’il collabore avec Tarbes la voisine et concurrente alors qu’a Pau il régnait en Roi Soleil...

    Alors aujourd’hui la situation économique va certainement aider nos élus à leur rafraichir les neurones et à les rendrent plus humbles et d’avantage conscient.  smiley

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Henri Caillavet - Lui, peut-être, un des Hommes du XXe siècle ?
    Pau Oloron - Louis Barthou : Colloque pour le 150è anniversaire de sa naissance
    150 ans après, renaissance de Louis Barthou dans la mémoire des Béarnais
    Denys de Béchillon : Les Primaires, l’exercice du pouvoir, l’homo politicus, les indignés.
    Cédric Laprun
    La laïcité et André Comte-Sponville
    Jean-François Dutilh, un homme d’ici
    L’insécurité en question avec Philippe REY (partie 2)
    Le roman de la "passerelle fantôme" entre Pau et Gelos.
    Pau, ville de la révélation des Pyrénées
    Pascal BONIFACE, portrait en trois dimensions
    Bernard LACLAU-LACROUTS, homme de passions
    Mustapha Tahif à la conquête d’un « Word Guinness record »
    Le décés de Lydie LABORDE
    De petits pas
    Jean POULIT, l’enchanteur
    L’Aubisque en fauteuil roulant
    Pierre Saubot, homme d’engagement
    Thierry Berit-Debat : Un homme de défis !
    Roland Garros 2008 : merci Jérémy Chardy



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises