Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

La Place Clemenceau devient la Place Labarrère

samedi 10 novembre 2007 par Rodolphe Meiller


À l’ordre du jour du prochain Conseil Municipal, le 15 novembre, on peut lire au 2e point : Dénomination de la Place "Clemenceau", "André Labarrère".

Ce n’est pas encore publié sur le site de la ville, mais à moins qu’un vote majoritaire décide de ne pas entériner ce point de l’ordre du jour, Alternatives-Paloises vous informe que la place principale de notre ville aura demain un nouveau nom, sans débats ni consultations.

Comment peut-on tirer un trait sur l’Histoire, rompre la continuité de l’avenue Foch, Place Clemenceau et rue Joffre, et aller contre la volonté d’un Homme (l’ancien Maire ne l’a officiellement jamais souhaité) dont on se proclame l’héritier ?

Est-ce d’ailleurs si évident, sur le fond, que le Conseil Municipal actuel prenne cette décision ?

À l’heure où Monsieur le Maire prône dans la Presse une « consultation » large des Citoyens, nous vous proposons de voter et de donner votre avis au travers d’un sondage que met à votre disposition Alternatives-Paloises (sondage actuellement en page d’accueil également) :


Votez tous pour rendre ce sondage "statistiquement significatif". Nous communiquerons son résultat aux élus et aux Médias avant que le sujet ne passe au Conseil Municipal.

- par Rodolphe Meiller


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> La Place Clemenceau NE devient PAS la Place Labarrère
15 novembre 2007, par Pierre Dubruchou  

Au conseil municipal de ce soir, après 30mn d’interventions de différents élus exprimant très majoritairement un avis négatif sur l’opportunité de ce vote, M le Maire a décidé de retirer ce point de l’ordre du jour. Le vote n’a donc pas eu lieu, et Clémenceau garde sa place.

  • > La Place Clemenceau NE devient PAS la Place Labarrère
    15 novembre 2007, par Autochtone palois  

    Voilà une bonne nouvelle. A@P a contribué à ce résultat. Maintenant il serait temps de trouver un lieu auquel donner le nom d’André Labarrère, en s’inspirant de méthodes pratiquées par d’autres villes pour faire un choix (et de passer à d’autres sujets)

    Je prèfere l’Espace André Labarrère (Hippodrome, Zenith, Jaï Alaï, etc.) et l’avenue de l’Europe qui y mène, plutôt que la rue Serviez, dont il semble avoir souhaité "hériter".

  • > La Place Clemenceau NE devient PAS la Place Labarrère
    16 novembre 2007, par Lou Tillous  
    OUF !!!

    Comme quoi l’agit-prop qu’a su faire Alternatives Paloise a payé. Urieta a du retirer son projet aberrant. A présent une action citoyenne peut ouvrir le débat pour trouver un lieu perpétuant le souvenir de A.L.

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    14 novembre 2007, par Max  

    Dans le dernier numéro du magazine de la ville, un hommage vibrant est rendu à Yves Barradat. Je lis "depuis de nombreuses années, il était l’interlocuteur des associations d’anciens combattants de résistants".

    Que penserait-il de l’incroyable manque de respect que l’Edile s’apprête à leur prouver, dans le seul but de conserver son Pouvoir... ?

    Monsieur le Maire, faites comme André Labarrère l’aurait fait sous la pression. Annoncez vous-même que vous retirez "le deuxième point de l’Ordre du Jour puisque les Palois ne veulent pas rendre hommage à l’homme qu’ils ont tant aimé". Cela aurait du panache, de la gueule... et vous sortez avec les honneurs du fossé dans lequel vous vous êtes tout seul jeté.

    > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    14 novembre 2007, par Pierre-Henri  
    Statistiques...

    Sur ce sujet : 25 interventions, sur l’état du PS : 24, par contre sur les conseils et les adjoints de quartier : seulement 10 quant aux problèmes des handicapés psychiques : 4...et je m’amuse comme cela à compter sur chaque article le nombre d’interventions ou le nombre de jours où quelqu’un s’y intéresse. De cette méthode qui n’a rien de scientifique je tire cependant une petite conclusion : ce sont les sujets les plus futiles qui nous occupent le plus, y compris moi. Et à partir de là je pose une question : pourquoi nos politiques se priveraient d’agiter des hochets devant notre nez puisque cela suffit à nous amuser ?

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    14 novembre 2007, par Autochtone palois  

    Pierre-Henri, si vous ouvrez un sujet sur les difficultés des gauchers dans ce monde de droitiers, combien pensez-vous avoir de messages ?

    Le problème des handicapés existe mais il ne peut qu’être marginal, heureusement d’ailleurs. Mais il n’est pas secondaire : le PS s’en préoccupe, la preuve est que l’une des 14 commissions du PS pour les municipales s’intitule "Le handicap". Vous pouvez peut-être prendre contact.

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    14 novembre 2007, par Pierre-Henri  
    Je suppose que c’est le rapprochement "futile /PS" qui vous a vexé, n’y voyez aucune malignité, j’aurais tout aussi bien pu mettre "Futile/Urieta/UMP" ou "Futile/MODEM/Poeyto", enfin tout ce qui constitue les ingrédients de la sauce béarnaise. Dans tous les cas, au vu des problèmes à traiter, les psychodrames des partis sont FUTILES, mais ils occupent,surtout les jours de pluie, la preuve...

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    14 novembre 2007, par Joffre  

    Vous avez raison

    Il y a des sujets plus importants que celui là !

    Mais c’est méconnaître la valeur des symboles.

    Urieta veut s’approprier l’hèritage de Labarrère avant la prochaine election, en passant à la trappe le brave Clémenceau et tout un pan de notre histoire.

    Après tout pourquoi pas ? Mais la décision devrait être laissée à un Maire régulièrement élu par les Palois et pas à un intériMaire aussi calamiteux !

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    14 novembre 2007, par Absalon  

    J’espère que les Conseillers municipaux sauverons leur honneur en refusant de se prêter à ce vote.

    Si Ubu-rieta sort ce projet maintenant, de façon aussi inopinée et sans concertation aucune, c’est qu’il pense récupérer, à peu de frais, une parcelle de la notoriété de feu Dédé.

    Il est évident qu’Urieta travaille pour lui et se contre-fiche bien de Labarrère, de Clemenceau et des Anciens Combattants. Urieta voulait montrer qu’il a la trempe d’un homme politique ; les Palois voient surtout un politicien qui n’a d’imagination que pour des coups discutables, à défaut de construire l’avenir en rassemblant les Palois.

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    15 novembre 2007, par AML  

    Pierre-Henri je vous rejoins tout à fait : serions-nous responsables TOUS de ce qui nous arrive ?

    Devenons ACTEURS de nos vies et cessons de laisser que d’"autres" occupent leur temps et NOS moyens à rendre ce monde INSUPPORTABLE !

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    12 novembre 2007, par Pierre Dubruchou  

    Désolé, Max, mais votre texte contenant des liens indigestes (et sabotant toute la mise en page du site), il a été modéré smiley


    Voici deux liens pour rappeler comment, dans des villes de gauche et démocrates on fonctionne dans ces cas là :

    Comment ça se passe à Lyon

    Comment ça se passe à Lille

    > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    12 novembre 2007, par François 53  

    changer de nom, voilà une bonne idée pour le commerce. il faudra mettre à jour les GPS, refaire les guides, changer les plans, changer les panneaux signalétiques. Dans vingt ans un étranger à la ville se demandant qui est ce A Labarrère sera dirigé par son ordinateur sur l’interview de Dédé dans l’Express du 18/4/ 2005. il en concluera : "c’était un XXXX XX XXXX" ! ils sont bien drôles ces palois !


    Désolé, François 53, mais votre texte contenant un propos insultant, il a été modéré. Rodolphe Meiller

    > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    12 novembre 2007, par Pierre Dubruchou  

    Pour se rafraîchir la mémoire sur Georges Clemenceau, un petit détour par wikipedia s’impose :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Clemenceau

    On n’est pas obligé d’admirer tout ce qu’il a fait, mais on est assurément en présence d’une grande figure. Ce n’est pas faire insulte à la mémoire d’André labarrère que de dire que son envergure n’a rien à voir avec celle du "Tigre"...

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    12 novembre 2007, par Max  

    Nous sommes tous bien d’accord. OK pour nommer quelque chose à l’image de Labarrère, et surtout qu’il voulait. Pour mémoire, il ne voulait pas du centre piéton. Cela serait un comble de l’y inscrire dans l’Histoire... !

    Non, l’Hippodrome, le Jaï Alaï, le Zénith et le Palais des Sports, çà c’est lui. Ou la Médiathèque que le Maire va essayer de faire passer en force avant la fin de l’année (c’est un scoop... !).

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    12 novembre 2007  

    je suis tres heureux de cette nouvelle e considére que cela lui revenait de droit vu tout ce qu’il a fait pour cette ville et pour ces habitants amicalement

    Jean Philippe Godalier

    > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    12 novembre 2007, par sofsof  

    Le parfait mauvais goût continue et cela ressemble à un accès de fièvre électorale. Si la municipalité actuelle croit nous faire avaler des couleuvres de cette façon, en catimini ,elle devra assumer...Nous ne voulons pas de cette méthode : l’heure n’est plus au stalinisme, même acquoquiné aux libéraux, nous voulons une ville en accord avec ses citoyens : la place Clémenceau débaptisée : NON . André Labarrère mérite mieux qu’une décision à la va vite et non désirée. Il est urgent de ne pas le faire.

    > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    12 novembre 2007, par jean-jacques  

    Débaptiser la place Clémenceau pour la nommer Labarrère c’est déshabiller paul pour habiller jacques. Erreur politique car Foch Clémenceau Joffre a un sens historique et symbolique. Labarrère aurait pu attendre la future médiathèque mais du côté de la mairie il y a urgence ! Allez savoir pourquoi ...

    L’ordre du jour de la prochaine réunion du conseil municipal
    12 novembre 2007, par Autochtone palois  

    A l’heure des TIC et du Très Haut Débit dont on se gargarise à Pau, si vous voulez connaitre l’ordre du jour du prochain conseil municipal (du 15 novembre, dans 3 jours), une seule solution : aller consulter, aux heures d’ouverture de la mairie, le panneau d’affichage situé très discrètement dans un des couloirs de la mairie.

    Ne croyant pas mes yeux et mes oreilles à propos du projet de débaptiser la place Clemenceau, je suis allé ce matin 11h 30 à la mairie demander une copie de l’ordre du jour de ce futur conseil, qui aura lieu dans 3 jours. J’ai eu comme réponse d’aller consulter le panneau d’affichage dans le couloir (une dizaine de pages, plus de 100 points à l’ordre du jour) ou bien d’aller sur le site internet de la ville, pau.fr.

    J’ai pu vérifier sur l’ordre du jour affiché que le point 2 portait bien sur le changement de nom de la place Clemenceau.

    Ensuite j’ai pu aussi vérifier que contrairement à ce qu’on m’a dit, l’ordre du jour n’était pas disponible sur le site de la ville de Pau. A 13h42, ce lundi 12 novembre, voici le message qui apparait :

    Vous pouvez télécharger les comptes-rendus des précédentes séances du Conseil Municipal. L’Ordre du jour de la séance du 15 novembre 2007 sera prochainement communiquée.

    Dans nos villages des vallées béarnaises on fait mieux : les ordres du jour sont accessibles 24h/24, affichés à l’entrée de la mairie, pas seulement aux heures d’ouverture...

  • > L’ordre du jour de la prochaine réunion du conseil municipal
    12 novembre 2007, par Autochtone palois  

    Suite... A 14h20, je reviens sur le site pau.fr : en pleine page, le même message annonçant que L’Ordre du jour de la séance du 15 novembre 2007 sera prochainement communiquée. (communiquée, avec un "e", !

    ... mais je découvre en bas à gauche qu’il est possible de télécharger l’ordre du jour...

    Vive la qualité de la com’ !

  • > L’ordre du jour de la prochaine réunion du conseil municipal
    12 novembre 2007, par Autochtone palois  

    Suite (2)... 16h 20, je suspends mon activité pour aller à nouveau jeter un coup d’œil sur le site pau.fr.

    Surprise ! Le texte qui annonce que l’ordre du jour sera prochainement communiqué(e), a disparu et l’ordre du jour reste disponible. Dois-je en conclure que le service de la com’ de la ville de Pau est branché en continu sur A@P ? Si c’est le cas, bravo A@P !

  • > L’ordre du jour de la prochaine réunion du conseil municipal
    12 novembre 2007  

    Quel intérêt de changer le nom de cette place ?

    A l’occasion de la création d’un nouveau quartier ds lequel il y aura sûrement une place donnons lui le nom de LABARRERE.

    Que de gaspillages, de pertes de temps et d’énergie.

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    12 novembre 2007, par L.L  

    Nous avions un maire gai.

    Il nous laisse une ville triste.

    Que la place la plus triste porte son nom n’a rien de gai, mais cela rétablit l’ordre des choses... smiley

    > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    12 novembre 2007, par Bernard Boutin  

    Si vote, il y a, je suggère qu’on aille jusqu’au bout du raisonnement et que l’on change le “triptyque” Foch/Clemenceau/Joffre intégralement en Laure Pareilh-Peyrou/Labarrère/Urieta.

    Les maréchaux laissés seuls sans le "Petit Père la Victoire", c’est inconvenant...

    Plus sérieusement, ce qu’André Labarrère a le plus marqué de son empreinte, c’est la "plaine des sports" : palais des Sports, Jai Alaï, Hippodrome et... Zénith.

    Pourquoi ne pas appeller le tout : "Espace André Labarrère " ?

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    12 novembre 2007, par Mlle Plume  
    Laissons donc "Le Tigre" à sa Place et honorons la mémoire d’A.L. en un autre lieu de la ville. Oui pour un "Espace Labarrère" en bordure du cami salié !

  • > Le tigre n’était pas un ange
    12 novembre 2007, par Patrice le Bourguignon  
    Le tigre n’était pas un ange

    Je ne sais pas si débaptiser la Place Clemenceau dit le Père la victoire est inconvenant. Vous Semblez toutefois oublier que le Père La Victoire n’a pas hésité au début du 20 siècle de donner l’ordre à l’Armée de tirer sur les mineurs en gréve.....(cf Germinal) Quant à la problématique de changer le nom de cette place, je pense qu’effectivement il y a peut être d’autres chats à fouetter en ce moment.

    Patrice le Bouguignon

    Patrice le Bouguignon

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    11 novembre 2007, par Alain Lafouine  

    Pourquoi ne pas débaptiser PAU pour nommer cette ville Labarrère Land ! Beau parc d’attraction, non ?

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    12 novembre 2007, par Jerlau  
    Pau c’est marrant, on y reproduit en miniature l’art de l’animation politique nationale. People, détail, diversion et pendant ce temps les 400 Millions d’Euros de budgets locaux au total passent comme une lettre à la poste (l’ancienne !) et tout cela pour quelques..... popcorns.

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    12 novembre 2007, par Emilie RANCES  
    Entièrement d’accord. C’est le côté "In" de Pau... Il va bien falloir qu’un jour on prenne le taureau par les cornes smiley et qu’on arrête de se regarder le nombril ! Mettons nous au "Out" pour améliorer notre vie quotidienne locale avant de penser "image et people". Regardons nos voisins, on dit parfois que les Bordelais se la jouent - j’y ai vécu un bon moment et loin de moi l’idée de stigmatiser les Bordelais - mais au moins eux, ils peuvent se targuer de l’avoir fonctionnelle et belle leur ville !

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    12 novembre 2007, par Jauvrys  
    tu parles d’une attraction :-(((((((

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    11 novembre 2007  

    illustration de la méthode urieta !

    on ne fait pas du neuf avec du vieux

     smiley

    > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    11 novembre 2007, par Autochtone palois  

    Nous sommes une fois de plus dans les pratiques souterraines, clandestines, combinardes, douteuses de ce clan qui nous réserve certainement d’autres mauvaises surprises jusqu’au mois de mars.

    André Labarrère mérite certainement qu’un lieu porte son nom, mais respectons la hiérarchie des valeurs. Pour l’Histoire de notre pays et de Pau, l’oeuvre de Labarrère n’est pas celle de Clémenceau. Même devant Louis Barthou, Béarnais d’Oloron, André Labarrère restera dans notre histoire un petit garçon. On a donné à l’époque, après son assassinat, le nom de Louis Barthou à la rue du Lycée, on n’a pas remplacé le nom d’un grand homme par celui d’un moins grand.

    Je respecte la mémoire de Labarrère, j’ai assisté à ses obsèques, mais je ne supporte pas que certains aient fait de son nom un simple objet marketing dans le cadre d’une campagne électorale.

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    11 novembre 2007, par Christophe  
    Place Clemenceau j’y tiens

    Les hommes passent les méthodes restent. Et pourquoi pas à la place de la petite baigneuse une statue de Labarrère de 10 mètres de haut. On s’y sentirait un peu moins seul, mais ça va faire place style soviétique roumaine ou chinoise....Froid dans le dos....

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    11 novembre 2007, par Lou Tillous  
    S’il y avait un Prix Nobel de la saloperie, Pau l’emporterait haut la main. Remplacer Clémenceau par Labarrère, quelle dérision, quelle ignominie !

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    11 novembre 2007, par diego Zimmerman  

    Labarrère mérite qu’un site important porte son nom : pourquoi pas le Palais des Sports, dont il a été l’initiateur. Si la place Clémenceau avait porté un nom moins prestigieux, pourquoi pas. Cependant, ceux qui l’on connu savent que lui même ne le souhaitait pas.

    Mais déboulonner le Père la Victoire au moment du 11 novembre ! Il y a des télescopages indignes d’un homme politique digne de ce nom. Restons dans un vocabulaire mesuré : ce n’est pas indigne, mais c’est brouillon, enfantin, pas concerté, pas réfléchi. C’est petit.

    Nous entrons dans les décisions préélectorales tous azimuts qui vont fleurir pendant les 4 prochains mois. C’est là une petite manoeuvre pour essayer de rallier les voix des inconditionnels de l’ancien maire. C’est le geai qui se pare des plumes du paon. (La Fontaine)

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    12 novembre 2007, par Saint-Just  

    Chers Diego et Autochotone, vous avez parfaitement résumé mon état d’esprit en découvrant que cette "rumeur persistante" en ville allait se concrétiser. C’est (H)affligeant... L’ancien militaire que je suis ne pourra jamais se résoudre à remplacer Monsieur Clemenceau par qui que cela soit. Surtout à l’heure du 11 novembre... Vivement que Monsieur Urieta soit réformé...

    (au fait, Clemenceau ne prend pas de "é")

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    12 novembre 2007, par Autochtone palois  

    Diego, j’irai même un peu plus loin. Pourquoi, ne pas donner à cet espace, cet ensemble homogène qui comprend le Jai Alaï et le Zenith le nom d’Espace André Labarrère. (Idée que nous avons partagée hier soir avec Bernard Boutin !)Ce serait la meilleure manière de reconnaître la réalité de son oeuvre, là où elle s’est le plus concrétisée, sans massacrer notre Histoire.

    Saint-Just, et nous laisserons ainsi à Clemenceau (sans "é", j’avais oublié, merci) toute sa place dans notre Histoire !

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    11 novembre 2007, par Rénato64  
    Pourquoi pas une statue de 30 mètres avec une médiathèque à l’intérieur ?

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    12 novembre 2007, par Pierre-Henri  
    Question mauvais esprit je suis battu mais je suis bon perdant. Je trouve votre suggestion EXCELLENTE surtout qu’on pourrait lui donner la forme d’un totem et l’équiper du Haut-Débit !!!

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    12 novembre 2007, par quitterie  
    Beaucoup de blabla pour pas grand choses. Encore une fois un sujet qui nous détourne des vrais problèmes de la ville. Notre ville n’a pas besoin qu’on lui change ces noms de rue ou de place. Surtout pour un maire qui nous a bouffé nos sous avec les impôts et voir ce qu’il en a fait.

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    12 novembre 2007  
    oh oui sur la place Clemenceau une statut de labarrere de 30 mètres de haut, une médiatèque à l’intérieur, une gare de tramways a ses pieds, le tout relié au très haut débit,toutes les bonnes idées de DD en une* !!! MDR (* liste non exhaustive, évidemment !!) Parfois je me demande si le Palois n’est pas un peu con, con pour avoir subi tout cela sans broncher pendant 36 ans !!

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    13 novembre 2007, par CHARLES  
    La place Clémenceau devient la place Labarrère

    André Labarrère doit se retourner dans sa tombe...Lui qui respectait et connaissait l’histoire ! Alors pour ceux pour qui Clémenceau n’est qu’une place,un ancien porte avion, ou un maréchal d’on ne sait plus quelle guerre, cette citation de lui :"le déclin vient quand on se demande ce que l’on va devenir au lieu de se demander ce que l’on va faire."quel homme actuel !à chacun sa place...BRAVO et MERCI ALTERNATIVE

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    14 novembre 2007, par unvieux  
    On ne peut placer M.André Labarrère, malgré tous ses mérites et Georges Clémenceau dans la même catégorie. Je suis hostile au changement de nom de la place Clémenceau sans que nous ayons été consultés. André Labarrère méritait une rue, certes, au même titre que ses prédécesseurs, les Lapuyade, les Baradat, les Sallenave... Mais la manière dont on jette le nom d’un Clémenceau aux orties , l’un des plus grands personnages de notre histoire, est scandaleux, c’est presque traiter à la légère la mémoire républicaine et combattante de ce pays. Qui se souviendra d’André Labarrère dans trente ans , combien de lignes lui seront consacrées dans les encyclopédies au regard de celles qui le sont à Georges Clémenceau qui, assurant la victoire du 11/11/1918 nous épargna la domination par l’autocratie germanique ? Qu’ils (M.Urieta et ses amis ) la débaptisent , je m’en contrefiche , elle restera pour moi la place Clémenceau.

  • > La Place Clemenceau devient la Place Labarrère
    27 novembre 2007, par PEYO  
    BIEN VU BIEN DIT

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Indignez-vous !
    Pau Municipales 2014 - Faut-il donner une deuxième chance à MLC pour prolonger son action ?
    Pau-litique : "La classe 80"
    A mon panache blanc.
    Marc Cabane candidat à Pau.
    Pau - Le SMS du jour...
    Municipales : à Pau, pas de renouveau !
    Pau 2014 - Martine aux abonnés absents...
    Pau 2014 - Salle Navarre : Quelle jauge pour les candidats ?
    Pau - La médiathèque André Labarrère n’est pas la sienne
    Municipales 2014 - Pau : En 2013, parties de poker-menteur
    Pau - Boulevard des Pyrénées et parkings relais
    Pau : Après la ville "pacifiée", la mairie "apaisée"...
    Le Conseil Général des PA lutte contre le réchauffement climatique
    Tango à gogo au Conseil Général
    Pau, rencontre avec Yves Urieta.
    Cumul des mandats - Martine en redemande. Les Palois désespérés !
    Lettre ouverte à Pierre Chéret, premier secrétaire du PS des Pyrénées-Atlantiques
    Pau Municipales 2014 : Marc Cabane dans les starting-blocks
    Pau - Devoir de vacances



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises