Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Tarbes - La Halle Brauhauban rénovée

lundi 22 avril 2013 par Hélène Lafon


Déjà dotée de la magnifique halle Marcadieu de style Baltard, Tarbes a inauguré sa halle Brauhauban rénovée le vendredi 19 avril dernier ! La veille, l’adjointe au Maire chargée du commerce, de l’artisanat, des marchés et des foires a reçu trois Alternatifs Palois sur le site. Elle était accompagnée du responsable de la rénovation. Qu’en dire ? Peut-être que dans 30 ans, la halle Brauhauban sera à nouveau complétement ringarde mais en attendant, elle est, extérieurement et intérieurement, clean et actuelle pour ne pas dire belle !

Quand les candidats potentiels à la mairie de Pau seront sortis des querelles d’ego dans lesquels ils s’enferrent actuellement, quand les listes seront enfin constituées, les têtes de listes déclarées et leurs colistiers pourront alors réfléchir à leur « programme ».

Comme la rénovation des halles de Pau ne manquera pas alors, de refaire surface, nous les invitons à voir et peut-être à imiter ce qui s’est fait à Tarbes.

Commençons par ce qui est primordial dans une ville d’un pays en crise : combien cela a-t-il coûté ? 11,3 millions d’€ au total dont près des trois-quarts pour la ville de Tarbes. Les commerçants installés « in muros », ont décaissé 2,5 millions d’€ dont 950 000 pour la moyenne surface alimentaire (1500m²) créée à l’intérieur

La mise sur orbite du projet
Dès sa réélection en 2004, Gérard Trémège, Maire de Tarbes, s’engage dans cette rénovation. Un premier projet n’aboutira pas. Il était fondé sur un partenariat public/privé. Mais la crise financière amènera les partenaires privés à se désengager. Le projet repart à zéro. Il sera plus modeste pour éviter un trop lourd endettement. Début 2010, les Tarbais découvrent les futures Halles. La structure est conservée mais on refait tout le rez-de-chaussée et on relooke les façades ! Quelle est l’ambition ? Mettre aux normes sanitaires la halle et les étals, renforcer l’attractivité du centre-ville et du marché Brauhauban.

Il y a eu, en effet, jusqu’à 90 commerçants installés dans la halle Brauhauban, mais l’évolution des modes de vie et le développement de l’offre des hypermarchés dans le Grand Tarbes, ont fait que, de plus en plus, les Tarbais ont choisi d’acheter dans ces derniers. Au lancement du projet les commerçants ne sont plus que 35.

La reconstruction du rez-de-chaussée
Elle s’est faite en deux temps pour éviter l’interruption de l’activité commerciale. Les 35 exploitants d’un étal, ont pu continuer à travailler, tout d’abord dans la partie ouest du chantier puis dans la partie est. Et malgré cela des indemnisations ont été prévues.

La surface marchande en 2013
Le rez-de-chaussée est divisé en trois zones.
Au centre du nord au sud, une galerie marchande exclusivement alimentaire, 9 étals de commerçants dont un café et un ou deux points pour se restaurer rapidement (Non ! pas un Quick ou un Mac Do !), puis des commerces aux produits plutôt haut de gamme, enfin un Intermarché de 1500 m².
A l’est de cette zone, le marché traditionnel  : environ 30 étals. Cette zone n’est ouverte que le matin. Et nous avions rendez-vous l’après-midi ! On nous a, malgré tout, fait visiter. Mais nous avons seulement pu constater le modernisme des rideaux de protection baissés et la parfaite propreté des lieux ! Exception : 2 à 3 commerces situés au nord du bâtiment ouvrent aussi sur la Place Brauhauban et sont accessibles toute la journée.
A l’extérieur, au Nord, on découvre l’enseigne de quelques commerces non alimentaires entre autre une agence bancaire déjà là avant la rénovation. Le côté est du bâtiment est réservé au carreau des producteurs. Enfin, sur le côté ouest, un garage pour l’entretien et les petites réparations des automobiles. Une rareté dans un centre-ville de nos jours.
Et pour couronner cette surface marchande, un parking public de plus de 900 places sur trois niveaux.
Surface totale 4000 m².


Un point noir ?

A l’est du bâtiment, le carreau est ouvert sur trois côtés et couvert par un auvent. On y sera à peu près, à l’abri de la pluie mais en hiver, les producteurs auront aussi froid que dans leurs champs ! Au Moyen Age, certes, et encore très souvent au 20ème, le carreau des halles était en plein vent juste protégé par un toit ! Mais au 21ème siècle, cela ne risque-t-il pas de chasser le chaland voire les producteurs ?

Un regret de l’adjointe au commerce ?
Oui : les commerçants de la halle Brauhauban s’obstinent à stationner leurs véhicules utilitaires autour du bâtiment, soit au plus près, chassant ainsi leurs propres clients... vers des aires plus lointaines.

La durée totale de la validation du projet à l’inauguration : 4 ans dont 2 pour les travaux. Moins long qu’un mandat de maire. Un bel atout pour un maire qui veut se représenter !

- Par Hélène Lafon (texte) et Bernard Boutin (photos)


Halle Brauhauban : façade nord

Halle Brauhauban : côté sud

Halle Brauhauban : porte principale

Halle Brauhauban : galerie centrale

Halle Brauhauban : Entrée de l’Intermarché

Halle Brauhauban : un étal

Halle Brauhauban : commerce ouvert sur l’extérieur

[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Tarbes - La Halle Brauhauban rénovée
22 avril 2013, par mael  

C’est réaliser correctement, fonctionnelle, belle réalisation,j’aime beaucoup le toit végétalisé du carreau des producteurs.

Le seul petit bémol c’est que l’intérieur ressemble à une galerie de supermarché, il manque pas grand chose pour que cela soit un peu moins neutre.

> Tarbes - La Halle Brauhauban rénovée
22 avril 2013, par Rêveur des villes  

Contrairement à Pau, Tarbes a préféré rénover ses halles plutôt que refaire une grande piscine, qui a dans les 40 ans (tout comme les piscines Plein Ciel et Canetons). C’est curieux, la piscine de Tarbes tient encore malgré tout alors que celles de Pau qui ont le même âge sont soit disant à remplacer rapidement...

NB : un effort de 11 M€ pour la ville de Tarbes équivaut à environ 20 M€ pour celle de Pau.

A Pau, nos édiles donnent la priorité à une piscine plutôt qu’à reconstruire ce quartier sordide des halles, qui, sauf aux heures d’affluence, est une cour des miracles (ou de l’horreur...).

   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

Les Pyrénées et la laine : une histoire séculaire
Tarbes - Un Musée pas comme les autres !
Les miracles, il n’y a pas qu’à Lourdes !
Tarbes : Repas solidaire sur le thème "De l’utopie nait le progrès"
Le développement économique du « Grand Tarbes »
Lourdes se prépare à la visite du pape



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises