Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pau : le diagnostic de Laurent Davezies

lundi 15 avril 2013


Pendant deux heures, Laurent Davezies, économiste spécialiste des territoires a exposé au Palais Beaumont (le 11 avril) son diagnostic sur Pau et son aire urbaine, qui concerne environ 240 000 personnes. Son analyse, en rupture avec celle des économistes qui ne considèrent que la dimension compétitive du territoire, repose sur la notion de revenu. Celui-ci n’est pas nécessairement lié à la création de richesses, mais peut avoir des origines très diverses outre celle des emplois industriels : salaires publics - tourisme - retraites... « Ce qui importe pour un territoire est de faire rentrer de l’argent qui va être dépensé localement ».

Grâce aux richesses, trois types d’emplois sont créés et en relation directe avec l’économie locale : l’emploi public - l’emploi productif et l’emploi résidentiel. Sur cette base, l’aire urbaine paloise apparaît comme une des très rares aires urbaines moyennes françaises, normale et équilibrée, car inscrite dans la moyenne nationale :

  • revenus productifs : moyenne nationale = 17%/moyenne de Pau = 17 % (comparé à 4% pour Cannes, 13% pour Bayonne et 30% pour Montbéliard)
  • revenus résidentiels : moyenne nationale = 47 % /moyenne de Pau = 47%
  • salaires publics : moyenne nationale = 12% /moyenne de Pau = 11%
  • revenus sociaux : moyenne nationale = 24 %/moyenne de Pau = 25%
Cette particularité offre à l’aire paloise une forte capacité de résilience qui lui a permis d’amortir la crise de 2008-2009 grâce à l’emploi résidentiel (les emplois ont diminué de 2,4 % en France et de 1,9% à Pau) et de réamorcer la pompe en 2010 grâce à l’emploi productif (entre 2007 et 2011, les emplois privés ont augmenté de 1,2%). Selon L. Davezies, l’aire paloise apparaît finalement comme une aire urbaine moyenne assez protégée grâce à un portefeuille d’opportunités très diverses qui lui a permis de créer des emplois durant la première moitié des années 2000 (500) quand la France en perdait (96000). Durant la même période, l’aire paloise enregistrait un solde migratoire positif de 4,5 % (Bayonne : 8,5 %, majoritairement constitué de retraités) et un solde démographique de +2% (Bayonne : baisse de 0,2%).

La région paloise apparaît également peu addicte aux emplois territoriaux qui représentent 2,7% des emplois locaux (2,9% en France, 4% sur la Côte d’Azur - maximum français- et 2% en Loire-Atlantique et Alsace, meilleurs élèves de la classe). Cette moindre dépendance vis-à-vis des emplois territoriaux (« Mediator » - selon les termes de L. Davezies - de l’économie française ces trente dernières années qui a vu 120 territoires créer plus d’emplois dans la fonction territoriale que d’emplois privés) peut constituer un atout supplémentaire du territoire palois « pour affronter les mesures gouvernementales qui s’annoncent pour faire face à la crise actuelle ».

Durant son intervention, L. Davezies a estimé que l’aire urbaine paloise :

  • a une réelle communauté de destins avec les territoires voisins de la Bigorre à l’Océan (communauté de 800 000 habitants) ;
  • souffre d’un manque de notoriété dû à son enclavement et à son éloignement de Paris (6 heures en train ou 1heure en avion mais pour un coût prohibitif) ;
  • n’a aucun intérêt à regarder vers le versant Sud-pyrénéen. 
Ces trois affirmations paraissent mériter une réflexion plus approfondie si l’on note que :
  •  Le Pays Basque se sent visiblement de plus en plus un destin commun avec le versant Sud des Pyrénées, très largement moteur dans la création de richesses. Pour l’aire urbaine paloise, regarder vers l’Ouest paraît beaucoup plus tenir compte d’un découpage administratif hérité de la Révolution française que d’une réalité ancienne qui remonte à la surface
  • La Région Nord - Pas-de-Calais, fortement reconnue, située au cœur d’un réseau de communications européen montre que le seul désenclavement n’est pas suffisant pour créer une dynamique productrice. L’éloignement de Paris peut se transformer en atout si les acteurs locaux économiques et politiques sont suffisamment forts et solidaires face à la France ministérielle. (cf. la confirmation de l’implantation locale de Turboméca). « Ce qui importe c’est la réponse novatrice » (Directeur de Recherche Turboméca)
  • Ressouder les liens entre la communauté urbaine paloise, le Piémont pyrénéen oriental et le Haut-Aragon pourrait permettre de retrouver, comme au Pays Basque, une réalité de liens anciens et probablement une dynamique régionale permettant d’exister au centre du triangle Toulouse - Bordeaux- Saragosse.

- par Hervé Cadillac


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Pau : le diagnostic de Laurent Davezies
22 avril 2013, par Emmanuel Pène  

Hervé,

Cet article est affligeant. Il faudrait être heureux parce qu’on est "dans la moyenne" ?

C’est oublier la paupérisation de Pau Centre C’est oublier le taux extrêmement faible de commerce qui se fait en centre-ville (19% au lieu d’une moyenne nationale de 27%) C’est oublier les SDF qui trucident les enfants de 14 ans avec des marteaux C’est oublier la stagnation économique de Pau C’est oublier que Pau perd de plus en plus ses revenus moyens qui fuient la fiscalité élevée C’est oublier qu’on s’emmerde le soir à Pau C’est oublier qu’il y a plus de banques en centre ville que de bars C’est oublier que les tags pullulent sur les murs C’est oublier qu’il est impossible de circuler normalement dans cette ville Etc..

Bon j’exagère un peu, mais quand même, il faut arrêter l’auto-satisfaction dans la médiocrité.

> Pau : le diagnostic de Laurent Davezies
15 avril 2013, par Larouture  

J’ai également noté le scepticisme de M. Davezies sur le bénéfice d’une ouverture vers Saragosse. Mais je n’en ai pas capté l’explication.

> Pau : le diagnostic de Laurent Davezies
15 avril 2013, par Gérard  

M. Davezies a insisté pour dire que la zone économique de Pau est incroyablement normale dans le sens où elle est dans la moyenne française sur très grand un nombre de critères. Je lui ai demandé s’il avait fait tourner un modèle pour connaître la situation idéale (considérant que la moyenne n’est pas un idéal). La réponse a été non. Le plus surprenant fut le corolaire à la réponse, indiquant que les collectivités locales ne pouvaient avoir qu’une influence marginale. De là à en conclure : élisez qui vous voulez ça ne changera pas grand chose ...

> Pau : le diagnostic de Laurent Davezies
15 avril 2013, par Rêveur des villes  

Il a pas parlé de ces extraordinaires stade de kayak plus cher du monde et médiathèque géante ? Ni, pour 100 employés à la mairie et agglo, combien dans le privé feraient le même travail ? (30, 40, 50 ?).

Faut pas toucher aux grands tabous sans doute.

> Pau : le diagnostic de Laurent Davezies
15 avril 2013, par Daniel Sango  
Gabegie à gogo à l’agglo !

"La région paloise apparaît également peu addicte aux emplois territoriaux "

NON ! ce que vous écrivez est inexact. Il faut écrire : la région paloise est tout aussi addicte que les autres aux emplois territoriaux.

"La crise qui vient est occasionnée par l’accroissement de la dépense publique qui a été le Médiator de l’économie française" (Davezies)

Tout à fait d’accord avec cela et elle s’est produite durant les 20 dernières années. Il y a 20 ans la dépense publique en France était plus faible qu’en Allemagne. Maintenant c’est 200 milliards de plus chaque année.

Cela correspond à la période de la grande gabegie des communes et intercommunalités : 500 000 emplois supplémentaires alors que la mutualisation aurait dû faire DIMINUER le nombre de fonctionnaires.

C’est le message que je ne cesse de répéter depuis des années...sans grand succès. La France est une barque avec peu de rameurs et beaucoup trop de passagers clandestins...

La CDAPP en 10 ans d’existence a crée 831 emplois et pendant ce temps toutes les communes de l’agglomération paloise ont continué à embaucher. "Gabegie à gogo à l’agglo !" voir AP du 9 juillet 2012

Un bilan calamiteux pour les Maires de l’agglo qui en plus ne parviennent pas à lui donner un contour cohérent.

  • > Pau : le diagnostic de Laurent Davezies
    15 avril 2013, par Autochtone palois  

    DS, chacun entend ce qu’il veut ! L.Davezies a donné le % d’emplois territoriaux de différentes régions ou départements et démontré que les zones rurales ont pu résister à la crise grâce à un % plus élevé que la moyenne française, % qui peut se justifier par l’étalement rural.

    Pau et sa région était en dessous de cette moyenne, je me souviens bien. Parler d’addiction est un jugement subjectif, en rien justifié par les données statistiques. Attention ! à vouloir trop démontrer et justifier son point de vue personnel, on oublie d’être objectif.

    L.Davezies a mis en garde contre l’idée de réduire mécaniquement aujourd’hui, vu la crise, le % d’emplois territoriaux.

    (Je ne donne pas mon avis sur le sujet)

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Normal, oui, normal !
    Pau - Pourquoi pas une agglomération couverte de COXITIS ?
    Dis bonjour à la dame...
    Le Plan de Déplacement Urbain fait fausse route !
    Le livre d’or
    Gabegie à gogo à l’agglo !
    L’Agglomération Pau Pyrénées n’y retrouve pas ses petits
    La CDAPP, la Section Paloise et le Top 14
    L’agglomération paloise perd le Nord !
    Pau Porte des Pyrénées, paralysée
    Pau & CDAPP - Vous l’avez peut-être manqué...
    Taxe foncière : votre maire est-il un bon gestionnaire ?
    Elargissement de l’agglomération paloise : la charrue avant les bœufs !
    Pau Idélis : Résultat en demi-teinte.
    Intercommunalités : on bat les cartes !
    Intercommunalités : la foire d’empoigne !
    Aéroport Pau-Pyrénées : La CCI lâche Ryanair
    Bus en site propre, on roule sur l’or !
    Méliès, le père des truquages au cinéma
    Agglo Pau - Organisation territoriale : rendre cohérent l’incohérent...



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises