Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Immoralité, opacité, impunité

lundi 15 avril 2013 par Paul Itologue


Ces trois mots résonnent comme une devise en creux qui se mettrait à remplacer celle qui figure sur les édifices publics. Bien entendu, personne n’en fait la promotion ouvertement. Mais on sent les réticences.

Les commentateurs qui n’avaient pas de mots trop durs pour fustiger la « mollesse » du Président de la République en sont pour leurs frais. Le « capitaine de pédalo » aurait cette fois la main trop dure. Il faut cependant lui reconnaître l’habileté d’avoir su retourner la situation. Si l’on estime que son voyage en Corrèze était une preuve de faiblesse analogue à celle du Général de Gaulle se réfugiant à Baden-Baden en mai 1968, ce qu’il en a sorti mérite débat et pourrait marquer un tournant dans la vie politique française. Un tournant que le peuple de France attend avec impatience.

Si rien ne sortait des mesures annoncées, il est certain que les citoyens concluraient vite au « Tous pourris », et ce ne serait pas bon pour la démocratie. Ne croyons pas trop à un inéluctable relâchement des mœurs ou à une décadence morale. L’historien romain Salluste exprimait une opinion analogue dès 42 avant J.C. (*). Il est vrai que la République romaine a sombré à la faveur (si l’on peut dire) de ces troubles.

Ce qui caractérise notre époque, c’est la multiplicité des possibilités d’évasion fiscale et l’aide massive que l’on peut obtenir des experts en optimisation fiscale. Même de grandes banques proposent par leurs filiales dans des paradis fiscaux des montages opaques. Les mots que j’employais (« l’incurie » des instances internationales) dans mon article de la semaine passée étaient sans doute trop durs. Mais ils correspondaient au ressenti de bien des citoyens. Pour être plus juste, il faut reconnaître qu’il y a eu quelques avancées. La Suisse, par exemple, accepte maintenant de coopérer en matière de transparence fiscale (**). Mais ce n’est pas le cas de l’Autriche et si le Luxembourg cède, ce ne sera que parce qu’il ne peut refuser aux Européens ce qu’il accorde aux Etats-Unis. Mais de nombreux paradis fiscaux perdurent. Seraient-ils plus accommodants si des accords internationaux décrétaient un embargo sur leur approvisionnement en énergie ? On peut le penser, car on ne peut attendre qu’ils ruineront d’eux-mêmes leur fond de commerce. Aussi, ce n’est que la pression des citoyens qui pourra faire bouger les lignes.

Herman Van Rompuy, le discret Président du Conseil européen le reconnaît en déclarant : « L’évasion fiscale est une injustice pour les citoyens qui travaillent dur et paient leur part d’impôts pour contribuer au fonctionnement de la société et une injustice pour les entreprises qui paient leurs impôts mais ont du mal à être compétitives parce que d’autres ne le font pas." "Nous devons profiter d’un terrain politique de plus en plus favorable pour nous saisir de ce problème majeur qu’est l’évasion fiscale ». Elle prive les pays de l’Union Européenne de 1.000 milliards d’euros par an, soit le budget de l’Union pour 7 années.

- par Paul Itologue

(*) « Le culte de l’argent, duquel dépendait la gloire, le pouvoir et l’autorité personnelle, entraîna la perte des valeurs morales : la pauvreté devint rédhibitoire, l’honnêteté suspecte » Salluste « La conjuration de Catilina »

(**) « Le Conseil fédéral a décidé de mesures qui permettront de renforcer la lutte contre l’évasion fiscale et le blanchiment d’argent. Les dernières révélations liées aux places offshore démontrent du reste la justesse de cette politique » E. Widmer-Schlumpf, Ministre des finances de la Confédération helvétique


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Immoralité, opacité, impunité
15 avril 2013, par Rêveur des villes  

"L’évasion [vers les paradis fiscaux]" doit être transformée en "fraude" et punie de manière significative. Sans cela, rien ne changera.

> Immoralité, opacité, impunité
15 avril 2013, par Daniel Sango  

Paul l’Itologue mélange tout.

Chaque pays a une fiscalité différente et comme chaque pays a un coût du travail différent.

Des centaines de milliers de sociétés internationales basent leur siège social ou leurs filiales là où les conditions leurs sont les plus favorables. Et cela est tout à fait légal, de la même manière qu’elles implantent leurs usines en Chine au Vietnam ou en Inde. Et c’est très bien ainsi.

Ce qui est anormal c’est la fiscalité française. Si la gestion du pays était bonne les impôts seraient plus bas. (voir Davezies , les fonctionnaires territoriaux : le Médiator français)

En dehors de ces circuits financiers légaux (et c’est l’immense majorité des flux) il existe des flux d’argent sale : drogue, blanchiments divers, corruption, etc...

C’est contre cela qu’il faut lutter, pas contre les "paradis fiscaux".

  • > Immoralité, opacité, impunité
    15 avril 2013, par pehache  

    Des centaines de milliers de sociétés internationales basent leur siège social ou leurs filiales là où les conditions leurs sont les plus favorables. Et cela est tout à fait légal, de la même manière qu’elles implantent leurs usines en Chine au Vietnam ou en Inde. Et c’est très bien ainsi.

    Que ce soit légal est une chose, mais pour consédérer que "c’est très bien ainsi" il faut sans doute être retraité.

    Et c’est une blague de (faire) croire qu’une baisse (mettons) de 10% des prélèvements obligatoires en France permettrait de lutter contre les coûts de production au Vietnam par exemple.

  • > Immoralité, opacité, impunité
    15 avril 2013, par Oscar du Pont  

    Et c’est une blague de (faire) croire qu’une baisse (mettons) de 10% des prélèvements obligatoires en France permettrait de lutter contre les coûts de production au Vietnam par exemple.

    Certes, mais on peut voir le problème différemment. Que nous coûte en emplois perdus une hausse de 1% de ces charges ?

  • > Immoralité, opacité, impunité
    16 avril 2013, par Daniel Sango  

    "mais pour consédérer que "c’est très bien ainsi" il faut sans doute être retraité"

    Je ne vois pas le rapport. La seule problématique en jeu est celle de la mondialisation. Soit on en accepte la réalité, et c’est très bien ainsi, soit on ferme les frontières.

    Concernant la blague, Oscar y répond plus loin, mais vous oubliez surtout que plus de 65% de nos échanges sont faits avec les pays de l’UE, ce n’est ni le vietnam ni la Chine.

  • > Immoralité, opacité, impunité
    15 avril 2013, par Oscar du Pont  

    Elle prive les pays de l’Union Européenne de 1.000 milliards d’euros par an, soit le budget de l’Union pour 7 années.

    A supposer que ces chiffres parfaitement invérifiables soient "vrais", comment peut on mieux démontrer que c’est bien le niveau trop élevé de l’impôt qui crée les conditions de l’évasion fiscale ? Puisque l’application d’une imposition supposée normale générerait chaque année 7 fois plus que nécessaire, au moins pour ce qui concerne l’ union européenne. Et si les impôts étaient réduits dans la même proportion, quelqu’un peut-il me dire à quel niveau se situerait l’évasion fiscale ?

  • > Immoralité, opacité, impunité
    15 avril 2013, par Georges Vallet  

    Au fond, si j’ai bien compris, mais j’en doute, il faudrait devenir un paradis fiscal !!

    Pourquoi ne pas fonder l’Europe financière, le paradis européen ; demander une fusion avec la Suisse, le Luxembourg, les îles anglo-normandes...Le Royaume-Uni s’y joindrait sans doute.

    Plus de dette, plus de fonctionnaires,la prospérité bancaire ; la vie de rêve donc !

  • > Immoralité, opacité, impunité
    15 avril 2013, par Oscar du Pont  
    Je pense que vous n’avez pas bien compris en effet, ou fait semblant de ne pas.. :-)

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Mille-feuille à la crème pépère
    Mille milliards de sabords, allons-nous bientôt faire de la politique ?
    Harlem, désir de morale ?
    Décadence morale
    Changeons de politiques !
    Suivre son panache blanc ?
    Mains propres
    Non cumul : Martine Lignières Cassou et Nathalie Chabanne, les autruches béarnaises ?
    Argent et politique : Dédicace à Messieurs Braud & Sango.
    Non cumul des mandats : Pour un référendum, s’il le faut...
    Dix-huit pour cent
    Eloge de la lenteur
    Désarroi des politiques.
    Le changement c’est maintenant !
    A l’Ouest rien de nouveau...
    Cumul des mandats, faudra-t-il passer par un référendum ?
    « Pacte », vous avez dit « Pacte » ?
    C’est au pied du mur, que l’on voit le maçon...
    Le Pen, Labarrère, un détail de l’histoire.
    Propositions



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises