Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pau - Malédiction ou bénédiction pour le boulevard des Pyrénées ?

lundi 1 avril 2013 par AK Pô


La nouvelle est tombée vendredi dernier. Après le Barroco, qui n’aura survécu que deux ans (voir la Rép du 18 décembre dernier),c’est au tour de l’Aragon, repris en juin 2012 par Yves Camdeborde et consorts, de fermer ses portes ouvertes sur le boulevard des Pyrénées. Les transactions ont été rapides. Il se trouve que ces deux établissements ont été rachetés par la chaîne de restauration rapide Mac Donald’s, qui a vocation d’en faire le plus grand centre de restauration d’Europe, porté en cela par la très prochaine perspective de classement du Boulevard des Pyrénées au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Quels aménagements envisagés ?

Dans la partie située plein sud sera créé en lieu et place de l’actuelle terrasse un avant toit en tuiles plates sous lequel un espace clos garni de larges baies vitrées permettra aux consommateurs d’engloutir des Big Mac tout en jetant un œil sur les montagnes, ce qui permettra également de pérenniser la vocation gustative et visuelle du lieu, malgré l’indiscutable évolution des mœurs que nous connaissons depuis quelques décennies. L’aménagement intérieur sera revisité par l’unique architecte de l’entreprise Mac Donald’s Corp. afin de standardiser les locaux, pour ne pas déroger à la règle qui veut que l’on pénètre dans ces endroits comme on le veut et tel que l’on est, sans se sentir perdu dans un espace à la déco inhabituelle ( l’ambiance du lieu influant sur l’appétit, selon des études réalisées par une université du Massachusetts), bref dans la plus pure tradition stipulée par le slogan bien connu : « c’est tout ce que j’aime » (I’m lovin’it).

Dans la zone anciennement occupée par le Barroco, la chaîne internationale créera une vaste boutique en libre service, dans laquelle il sera possible d’acheter des milliers de produits dérivés dont la notoriété n’est plus à prouver (gorille, éléphant d’E.R. Burroughs, figurines de Ronald, mugs, tasses, monopoly...). Dans les 500 m2 de surface utile seront également aménagés un espace ludique pour les enfants, ainsi qu’une mini université à l’usage des futurs employés et cadres de la société porteuse du projet. A noter que l’on peut d’ores et déjà envoyer son CV pour postuler (préciser le secteur qui vous intéresse :Big Mac, Chicken Mc Nuggets, Royal Cheese, Sundae, Mc Flurry...).

Extérieurement, comme déjà mentionné, quelques transformations esthétiques sont prévues, avec notamment l’accrochage fluorescent du logo de la marque, un totem (situé à l’entrée du parking Aragon), et le positionnement d’un Ronald en fibre de carbone d’une hauteur de 3,50 mètres, à l’angle sud est du désormais ancien restaurant Aragon. Les retombées financières attendues par Mac Donald’s Corporation ne laissent planer aucun doute. L’attractivité de ce nouveau rendez-vous intergénérationnel ne fera que doper la fréquentation du centre ville, tout en faisant la nique au Quick de la rue Saint Louis, qui n’a pas, lui, une superbe vue sur les montagnes( et quand bien même si les frites s’avéreraient meilleures).

Ouverture prévue à la saint Glinglin, bien entendu.

(La saint Glinglin étant exceptionnellement fêtée cette année le 1er avril. Les Hugues peuvent aller se rhabiller, on les fêtera l’année prochaine.)

-par AK Pô

24 03 13


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Pau - Malédiction ou bénédiction pour le boulevard des Pyrénées ?
1 avril 2013, par Emmanuel Pène  

Et moi je pense qu’on aurait pu à la place créer une agence bancaire à la place : il y a un cruel manque de ce type d’établissement au centre ville de Pau..

> Pau - Malédiction ou bénédiction pour le boulevard des Pyrénées ?
1 avril 2013, par AK Pô  
Allez, Yves Camdeborde, souris !

Bon, c’est bien joli tout ça, mais qui paie la tournée, BB ? smiley

  • > Pau - Malédiction ou bénédiction pour le boulevard des Pyrénées ?
    1 avril 2013, par Bernard Boutin  
    L’acheteur ou le vendeur selon celui qui pense avoir fait la meilleure affaire smiley

  • > Pau - Malédiction ou bénédiction pour le boulevard des Pyrénées ?
    1 avril 2013, par Bernard Desvignes  

    Même un 1er avril, il ne faut pas trop parler des choses horribles : cela peut contibuer à les faire arriver.

    > Pau - Malédiction ou bénédiction pour le boulevard des Pyrénées ?
    1 avril 2013, par Déambulator  

    Scoop dans le Scoop : Quick qui craint d’être marginalisé par son concurrent s’est entendu pour récupérer les locaux de l’ACBB, à côté de feu le Barroco. L’accord a pu se faire en maintenat la vocation initiale du lieu : on pourra récupérer des points de permis tout en mangeant des burguers. (Il est encore trop tôt pour parler de la transformation de la CCI en Lèon de Bruxelles, mais soyons vigilants !!!)

  • > Pau - Malédiction ou bénédiction pour le boulevard des Pyrénées ?
    1 avril 2013, par Bernard Boutin  
    Léon, c’est une excellente idée. on va finir par réanimer le centre-ville avec un pôle de restauration exceptionnel !!!

  • > Pau - Malédiction ou bénédiction pour le boulevard des Pyrénées ?
    1 avril 2013, par Père Ubu  

    Très beau projet . Il parait même qu’on servira du beau bar en MacDo .

    > Pau - Malédiction ou bénédiction pour le boulevard des Pyrénées ?
    1 avril 2013, par Bernard Boutin  

    Une info de dernière minute : en fait il s’agirait d’un Starbuck Coffee Shop qui ouvrirait et non un MacDo.

    Par dérogation du franchiseur US, du Jurançon y sera "available"...

  • > Pau - Malédiction ou bénédiction pour le boulevard des Pyrénées ?
    2 avril 2013, par Autochtone palois  
    La CCI est, parait-il, aussi sur le coup, pour aménager le bureau du Président du côté boulevard et une grande salle de réunion à la place du Barroco.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Obsolescence de la publicité
    Le complot
    Les oiseaux
    Le corbeau
    L. l’entrepreneur
    Généalogie existentielle, ou comment vivre avec des cornes (en bois)
    Les infos, les manies, les infomaniaques et les canapés-lits.
    Feuilleton (chap 21) : Oncle Joé engrange le blé
    Petit conte à rebrousse-poil
    Feuilleton (chap 20) : les oeufs durs
    Feuilleton (chap 19) : le témoignage de Guido
    Feuilleton (chap 18) : les doutes de Carlyle
    Feuilleton (chap 17) : au bistrot, chez Carlyle
    Feuilleton (chap 16) : la carte postale
    Feuilleton (chap 15) : l’œil vitreux de John tombe sur le carreau
    Feuilleton (chap 14) : ville d’automne et flambée des prix
    Feuilleton (chap 13) : fin de séjour d’Angélique et du paupoète
    2035 : la ville des trois mirages
    Feuilleton (chap 12) : le stage de Chinette
    Feuilleton (chap 11) : la rencontre de John et Guido



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises