Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Arpenteurs sans limites n°180 : pourrir jeune ou mourir vieux à Lembeye

lundi 18 mars 2013 par AK Pô


Depuis quelques temps les arpenteurs voulaient se rendre à Lembeye, cité d’environ 800 habitants perchée sur le sommet d’une colline offrant un panorama (côté sud) exceptionnel sur les Pyrénées. Avec, à d’autres égards, cette impression de petite ville, commerces, banques, restos, centre urbain avec une place spacieuse, quelques rues aux maisons accolées, bref l’idéal de tout promeneur, de tout résident désirant vivre à la campagne tout en évoluant dans un semblant de communauté urbaine.

Autant dire que la déception fut grande. Tristesse est le mot qui résume le mieux cette visite. D’un bled qui a tous les atouts pour satisfaire le bonheur de ses habitants, il ne ressort qu’un sentiment d’abandon total : rues mal entretenues, fils téléphoniques partout, maisons vides, aux toitures éventrées, boutiques fermées sur la place centrale, bon dieu que cela est révoltant de voir mourir ce lieu qui pourrait être tout le contraire !

Voyez ce qu’en dit wikipédia, et vous comprendrez cette impression de village fantômatique que l’on ressent. Il y a tant à bien faire dans cette bourgade pour la rendre attractive (élaguer tous les arbres qui masquent la vue sur le boulevard Amédée Doléris pour rendre la rue de la Tour parfaitement en symbiose avec le panorama environnant, par exemple).

Lembeye est l’un des derniers lieux qui offrent encore un espace de liberté visuelle et humaine, en pleine campagne (et une véritable campagne, siouplé). On peut y boire un verre, manger, et faire la sieste au soleil du côté de l’église.

Il faut réveiller les villes mortes pour que les enfants joyeux ne se moquent plus des vieux qui les ont construites. C’est la loi des générations responsables.

A vos truelles.

-par AK Pô

15 03 13


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

Arpenteurs sans limites n°185 : un petit tarpé, vers 18 heures, at Tarbes zentrum
Arpenteurs sans limites n°184 : La mer n’était pas là, alors on a regardé la Terre
Arpenteurs sans limites n°183 :les pèlerins marquent le pas à Lourdes
Arpenteurs sans limites n°182 : les rues d’Arudy sont douces l’après midi
Arpenteurs sans limites n°181 : coups de freins dans les virages, Louvie Juzon
Arpenteurs sans limites n°179 :Tango Sède, mignon quartier tarbais
Arpenteurs sans limites n°178 : la passegiata (un dimanche aprêm sur le boulevard)
Arpenteurs sans limites n°177 : the last pilgrim in Lourdes senza papa
Arpenteurs sans limites n°176 : Cauterets (village) sous la neige
Arpenteurs sans limites n°175 : a dada(ïste) sur les sculptures d’ Eduardo Chillida
Arpenteurs sans limites n°174 : un vertigineux petit tour à Pau
Arpenteurs sans limites n°173 : animus anima : les poupettes à papi
Arpenteurs sans limites n°172 : les petits bouchons de Liège, années quarante
Arpenteurs sans limites n°171 : Marciac sans chapiteau ni zizique
Arpenteurs sans limites n°170 : ça tourne rond à Oloron
Arpenteurs sans limites n°169 : je gére, j’erre, Gers, aujourd’hui comme hier
Arpenteurs sans limites n°168 : Pau lux (et poil à gratter)
Arpenteurs sans limites n°167 : Tarbes, par petites touches (3)
Arpenteurs sans limites n°166 : Cauterets vaisseau de belles pierres (partie 2)
Arpenteurs sans limites n°165 : Cauterêts les berlingots (partie 1)



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises