Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Lescar la boulimique

lundi 10 décembre 2012 par Oscar du Pont


Ce qui frappe tout nouvel arrivant qui vient s’installer à Pau, c’est d’une part, le caractère plutôt pléthorique de l’offre commerciale en grandes surfaces qu’offre l’agglomération et d’autre part la concentration de cette offre sur sa face ouest. On en connait les causes. Tout a été dit ou écrit sur la compétition de dératés à laquelle se sont livrés les maires des communes du grand Pau pendant de nombreuses années, avant que le concept de communauté d’agglomération ne finisse par s’imposer, concept doublé désormais par le SCOT (Shéma de cohérence territoriale) devenu également obligatoire depuis la Loi SRU de 2000. On en voit également aujourd’hui les effets. Lescar abrite une zone commerciale présentée par le maire de Lescar comme la plus grande de France avec 330 commerces, généralement des surfaces moyennes à grandes. Lescar-Soleil est également limitrophe de la zone Induspal de Lons, qui a largement muté de sa fonction de « zone industrielle façon années soixante » vers des activités commerciales et tertiaires. Il convient également de citer la présence du siège d’ Euralis et une importante concentration de concessions automobiles venues renforcer encore l’attractivité de la zone.

Dans le même temps, la Mairie de Pau a cru bon de protéger le commerce de centre-ville en empêchant par toutes voies utiles, le développement d’activités sur l’axe Est Pau-Tarbes. Auchan en a fait partiellement les frais, toutes les tentatives d’expansion de cette enseigne lui ayant été refusées, à tort ou à raison. Avec quel résultat ? Le commerce de centre-ville est moribond. Il souffre d’avantage me semble-t-il, de la désertification de l’habitat et des obstacles mis avec une scrupuleuse et opiniâtre obstination à la circulation automobile, sans qu’une offre adaptée de transports publics n’ait été mise en place. Il a souffert aussi beaucoup d’une planification lamentable des travaux effectués dans le centre ville piétonnier, de leur lenteur et de leur ambition pas toujours réaliste. Sujet traité maintes fois dans les colonnes et les commentaires d’ A@P. Quant à Auchan, il lui a été assez facile de trouver la parade en surfant toutes voiles dehors sur le concept en vogue de plate-forme logistique-web, « Auchan- direct » qui lui, ne nécessite et c’est assez paradoxal aucune autorisation administrative de type CDEC (Commission départementale d’équipement commercial). Par contre, la sortie Est de Pau sur les bans des communes de Bizanos et d’ Idron peine à se développer, bloquée désormais par des arbitrages au niveau de l’agglo dont il serait bien étonnant qu’ils soient totalement dépourvus d’arrière pensées de basse politique locale.

C’est dans ce contexte que le Maire de Lescar et la société Décathlon ont présenté le magnifique projet de plaine de sports et de commerce, le projet Oxylane, soutenu par Decathlon et qui prétend ajouter 20 ha de commerces et d’activités supplémentaires sur l’ouest de l’agglomération. Voir La République du 6 décembre. Je n’ai pas d’avis sur la validité commerciale du projet et je fais confiance à ceux qui le présentent pour en avoir pesé la soutenabilité. Je suis par contre très surpris de n’entendre que la CCI s’élever contre ce nouvel accaparage qui mériterait à tout le moins d’être remis en perspective par rapport au déséquilibre qui s’aggrave entre l’est et l’ouest de Pau, alors même que des voix de plus en plus nombreuses viennent poser la question de la conurbation Pau-Tarbes-Lourdes. D’ autant que la zone du Stade du Hameau reste à repenser, que les disponibilités foncières existent et que l’idée d’y concentrer une offre commerciale et d’activités sportives y serait tout indiquée.

Bien entendu, il faudrait simultanément engager avec la Sanef des discussions visant, comme cela a été fait à Aire sur l’ Adour, à permettre à partir d’un échangeur situé à Berlanne, dans la zone dite « de l’ échangeur », la bien nommée, de permettre un accès rapide par la A64 à cette zone commerciale et sportive. Et par la même occasion de doubler la rocade nord aujourd’hui surchargée aux heures de pointe. Voilà un projet qui me paraitrait de nature à atteindre plusieurs objectifs à la fois.

- Entamer une première phase de rééquilibrage entre l’est et l’ouest de Pau
- Améliorer et fluidifier la circulation sur la rocade Nord
- Restructurer la zone du Stade du Hameau en la consacrant au sport et au commerce du sport.

Quitte à limiter un peu au passage l’appétit insatiable de Lescar pour sa zone commerciale et éventuellement l’ego de son Maire.


- par Oscar du Pont


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Lescar la boulimique
17 février 2013, par Oscar du Pont  

Aurions nous été entendus ?

La République du 17/02/2013

"Incompréhension", c’est le moins que l’on puisse dire. Le torchon brûle carrément d’après les propos prononcés par Christian Laine quand nous l’avons joint au téléphone : "Le plein pouvoir et le mépris des autres est quelque chose que la mairie de Lescar n’accepte pas. Je n’aime pas que d’autres décident pour Lescar".

Martine Lignières-Cassou aurait-elle exprimé son opposition au projet ? Pour Christian Laine, il ne s’agit pas du tout de cela. Et là, l’affaire vire à "l’extra-ordinaire" : "Le directeur régional d’Oxylane a révélé au directeur général des services de la mairie de Lescar que Pau les avait appelés, affirme le maire de Lescar. La maire de Pau lui a demandé de ne pas s’installer à Lescar, mais de venir s’implanter à Pau. Martine Lignières-Cassou me l’a confirmé il y a 10 jours. Elle a souhaité me rencontrer et je suis allé la voir dans son bureau. Elle m’a dit que pour l’équilibre commercial de l’Agglo, il fallait mettre Oxylane à Pau." Selon le maire de Lescar, ce pourrait être "du côté de la route de Tarbes".

  • > Lescar la boulimique
    17 février 2013, par Rêveur des villes  
    C. Laine a été une des très rares personnes à exprimer sa colère face au coût du stade de kayak. Parce qu’il a simplement exprimé son désaccord face à un des gaspillages énormes, il est déjà au-dessus de presque tous les autres politiciens incompétents - incapables du moindre regard critique.

  • > Lescar la boulimique
    17 février 2013, par Rêveur des villes  
    Contrairement à tous les socialos politiciens (c’est pareil à l’UMP et au Modem) et autres intellos, propres de façade, mais faisandés à l’intérieur, qui sont toujours gentils avec Martine pour se trouver une bonne place dans l’agglo, lui dit ce qu’il pense. Il l’a joue perso peut-être mais a raison étant donné l’incompétence de l’agglo. Il propose des projets sérieux et c’est tant mieux.

  • > Lescar la boulimique
    17 février 2013, par Oscar du Pont  

    Oui, bon, une fois qu’on a donné un tour au moulin à prière on fai quoi ? Tant que les Maires de l’Agglo continueront à n’y voir que le moyen de se débarraser sur des fonctionnaires des activités "subalternes" qui leurs valent des critiques permanentes, tout en continuant à bricoler dans leur coin pour valoriser leur pré carré, on n’avancera pas. On ne balance pas comme ça 30ha de terrain à une entreprise commerciale qui en fait la demande sans se poser la question de l’optimisation de son emplacement , quand on est aussi VP de l’agglo.

    Lescar a fait assez de dégâts en matière d’urbanisme commercial pour que la question soit au moins posée sans que ce Monsieur ne pique sa petite colère.

  • > Lescar la boulimique
    17 février 2013, par pehache  

    Il l’a joue perso peut-être mais a raison étant donné l’incompétence de l’agglo

    Non il n’a pas raison. Ce n’est pas parce qu’il a dit quelque chose de positif à tes yeux (et aux miens) concernant le stade d’eaux-vives que sa parole et ses idées sont forcément d’évangile sur tout le reste. Ce n’est pas cohérent de reprocher à certains de soutenir un élu uniquement en fonction de son étiquette, tout en "soutenant" pour ta part un élu uniquement sur la base de son opinion sur un seul sujet.

    Le développement économique (comme bien d’autres choses) doit être coordonné au niveau de l’agglo. Les maires comme C. Laine (ce n’est pas le seul) défendent avec jalousie leurs prérogatives et leurs carrés communaux sans aucun souci de l’intérêt général communautaire, par pur calcul électoraliste.

  • > Lescar la boulimique
    17 février 2013, par Rêveur des villes  

    Parler du coût du stade de kayak, c’est déjà énorme. Tous les politiciens le savent. Il est un des rares à avoir l’honnêteté de le dire.

    Il n’y a aucune compétence à attendre de l’agglo présidée par MLC. Bilan des grandes priorités de l’agglo : le stade de kayak, la médiathèque géante, le futur complexe culturel à Billère... voilà où part l’argent. Enfin, le bilan de 30 ans de vie politique de MLC est catastrophique. Maintenant, elle cumule tout ce qu’elle peut pour étouffer la concurrence interne et conserver ses prérogatives et c’est tout.

    De toutes manières, Decathlon choisira le meilleur emplacement pour eux et n’importe quelle commune lui déroulera le tapis rouge. Si Lescar leur convient mieux que Pau, ils choisiront Lescar. Si c’est Pau (ou n’importe quelle autre commune), il choisiront Pau plutôt que Lescar.

    Une parenthèse sur l’étalement des zones commerciales : à Portet près de Toulouse, les parkings de Ikea et Leclerc sont sur 4 niveaux...

  • > Lescar la boulimique
    17 février 2013, par pehache  

    Parler du coût du stade de kayak, c’est déjà énorme. Tous les politiciens le savent. Il est un des rares à avoir l’honnêteté de le dire.

    Sans doute, mais ça ne suffit pas à en faire un élu modèle. Dénoncer une connerie pour l’agglo, ça ne sert à rien si c’est pour en faire une autre derrière.

  • > Lescar la boulimique
    17 février 2013, par Rêveur des villes  

    Je n’ai pas dit que c’était un élu modèle. Mais c’est quand même souvent par lui que les lignes économiques de l’agglo bougent. Là encore, comment le lui reprocher ? Lescar n’est pas le meilleur emplacement pour le village Decathlon ? Peut-être. Qu’un autre élu propose donc qqchose d’autre. Mais encore une fois, c’est Decathlon qui est en position de force...

    On peut pas comparer ainsi le stade de kayak qui est un gouffre financier public et le projet de village Decathlon qui est un projet privé.

  • > Lescar la boulimique
    11 décembre 2012, par Daniel Sango  

    J’ai eu l’occasion à maintes reprises de dénoncer le mal originel de l’agglomération paloise.

    L’agglomération paloise n’est pas une véritable organisation intercommunale.

    Elle n’a pas de projet moyen long terme Elle ne sait donc pas où elle va Ceci parcequ’elle n’a pas de pilote puisque la Présidente de l’agglo est largement dépassée par ses multiples mandats à temps plein.

    Pire, cette intercommunalité n’est pas équitable. Les réalisations communautaires visent principalement le centre historique, laissant les communes plus lointaines se consoler par la distribution financière (reversements) objet de toutes les transactions cachées.

    Pire encore, sa gestion est calamiteuse puisque en dix ans, alors que la mise en commun des compétences aurait dû conduire à des diminutions de personnels, le personnel a continué a augmenter légèrement dans toutes les communes et on a crée 830 emplois à l’agglo !

    Il est fort logique qu’aucune des communes limitrophes, pourtant dans le bassin de vie palois, ne veuille rejoindre cette collectivité territoriale calamiteuse.

    Il est fort logique que chacune des communes continue a mener sa propre politique dans tous les domaines, y compris dans celui du commerce.

    Et d’ailleurs sur le fond Lescar n’a pas tort d’améliorer l’offre commerciale ou de construire un cinéma. Le centre historique est inaccessible, laissons-le mourrir en paix.

    > Lescar la boulimique
    11 décembre 2012, par Daniel Sango  

    "Ce qui frappe tout nouvel arrivant qui vient s’installer à Pau..."

    Nouveau sur Pau ?

    > Lescar la boulimique
    10 décembre 2012, par Larouture  

    Vous soulevez un problème fondamental. Une précision personnelle : « A Pau, ce n’est pas le Centre-Ville qui pose problème mais la périphérie ». C’est aussi mon interprétation de la première phrase de votre article.

    Quelques remarques sur le mot rééquilibrage :

    -  Le nombre de polarités dans l’agglo devrait être restreint, notamment compte tenu de la situation de ville moyenne de Pau . Or je rappelle aussi que M. de Stampa déplore l’absence d’aménagement de la zone de l’échangeur et que M. Mimiague, aménage tranquillement son pré carré... Plus vous mettez de Centres commerciaux autour d’une agglo, plus encore vous augmentez le nombre de véhicules (nb. de véhiculesxkm) sur les voies reliant ces Centres. C’est mécanique.

    -  Il y a certainement une polarité à créer autour d’Auchan (une grande place, un mail piétonnier, une liaison directe avec le centre, une liaison multimodale, etc...). En somme, un aménagement très lourd.

    -  Le même type de (ré)-aménagement serait certainement à faire à Lescar.

    -  Ces aménagements me paraitraient prioritaires pour renforcer l’attrait de Pau. C’est, entre autres, à ce type d’aménagements que je pensais en indiquant ma vision des priorités dans nos discussions des semaines précédentes sur les infrastructures.

    Ci-après copie d’un autre commentaire de la semaine précédente :

    « Aménager une centralité à Lescar ne me parait pas choquant. Ce qui me pose problème est le type d’aménagement et la discontinuité avec l’existant (Lescar Soleil) ainsi que les friches. Si chaque promoteur ou chaque enseigne construit son centre d’activité, ce sera plutôt pagaille. D’autant plus que M. de Stampa milite pour l’aménagement de la zone de l’échangeur. J’arrive à beaucoup de problèmes... Encore un autre gros problème serait qu’il y en ait aux quatre coins de l’agglo.

    L’urbanisme commercial se renouvelle d’ailleurs. Il se verdit diront certains. Il évolue dans le bon sens diront d’autres. Par exemple les modèles type « Retail Park » se développent avec un seul parking entouré de commerces et services.

    Les grands noms de la distribution ont leurs équipes d’urbanistes certainement plus musclées que celles de grandes agglomérations. Il me paraitrait intéressant de connaitre leurs projets pour une ville comme Pau. Ce serait peut-être risqué mais pas plus que la compétition actuelle que se livrent les villes de la communauté d’agglo. »

  • > Lescar la boulimique
    10 décembre 2012, par Beltof  

    Adishatz,

    Vous soulevez un problème que je commence juste à appréhender. Le déséquilibre est-ouest. Je suis "originaire" de Lescar, et maintenant je vis à Pau Nord. Essayant de retrouver mes "marques", force est de constater que mes recherches me reporte immanquablement à Lons-Lescar. Néanmoins, je note une certaine argumentation partisane, qui ne laisse que peu de doute de votre zone de vie (Pau-est). Decathlon est et devra rester et se développer à Lescar, Hameau ou pas !!

  • > Lescar la boulimique
    11 décembre 2012, par Oscar du Pont  
    u

    Rassurez-vous, je suis suffisamment peu consommateur de grandes surfaces en général, pour que ma zone de vie ne soit pas un élément de réflexion en la matière.

    Ce que j’ai voulu souligner, c’est que :

    1 la zone commerciale la plus accessible pour les palois de centre ville est bien celle de la route de Tarbes et qu’il n’a servi à rien d’en limiter le développement. On peut même craindre que celà ait eu un effet contraire

    2 que la zone du Stade du Hameau et de l’ex quartier Santarelli restent à restructurer et qu’une occasion nous est fournie par le projet Décathlon d’y réfléchir en la consacrant au sport, sa vocation d’ailleurs actuelle. Je ne verrais personnellement aucune objection à ce qu’un nouveau stade demandé par la Section s’ appelle Oxylane ou Decathlon si cela avait comme conséquence de limiter l’engagement de fonds publics tout en permettant la réalisation de ce projet.

    3 que la question de l’ouverture d’un 3ème échangeur à Berlanne devient pressante.

    4 que des espaces de parking adaptés et communs à toutes ces infrastructures pourraient avoir pour vocation de servir de Parking relais pour le centre ville si des navettes les déservaient. Ou même de parking de covoiturage pour un accès à l’ A64.

    5 qu’on peut même rêver d’une grande équipe en D14 Pau-Tarbes qui utiliserait ces infrastructures devenues très accessibles par la A 64. (pour énerver le rêveur..)

    Bref tout plein de points interessants qui méritent mieux qu’un classement vertical, alors que la necessité pressante d’entasser de nouvelles activités à Lescar ne me parait toujours pas évidente.

  • > Lescar la boulimique
    11 décembre 2012, par Emmanuel Pène  

    Pau est une des villes où le commerce se fait le moins en centre-ville (environ 19% contre 30% dans des villes équivalentes ailleurs en France). Cet article en explique en partie les raisons.

    Avant de rééquilibrer est et ouest, il faudrait rééquilibrer centre et périphérie. La réhabilitation du centre, et le développement de son commerce doivent être une priorité absolue.

    Le problème principal étant l’accessibilité et le stationnement, autant dire qu’on n’en prend pas le chemin avec l’équipe dirigeante actuelle de l’Agglo, tant celle-ci a décidé par idéologie aveugle, de bannir tout automobiliste du centre.

  • > Lescar la boulimique
    12 décembre 2012, par Oscar du Pont  
    Je n’avais pas pensé en effet installer Oxylane Place de Verdun...

  • > Lescar la boulimique
    13 décembre 2012, par pehache  

    Le problème principal du centre-ville n’est pas l’accessibilité et encore moins le stationnement, il est sa faible population résidente, et qui plus est qui est plutôt plus pauvre que celle de la moyenne de l’agglo.

    Le commerce de centre-ville ne peut pas être florissant sans être porté par des habitants du centre-ville en nombre suffisant et avec un pouvoir d’achat suffisant.

    C’est en train de changer, avec la rénovation de l’espace public, qui rend le centre-ville plus attractif pour la qualité de vie (*), entraînant la rénovation de vieux logements ou la construction de logements neuf, et la venue d’une nouvelle population. Sauf que c’est un processus qui prend du temps.

    (*) autant l’hypothèse d’habiter au centre-ville ne m’aurait pas effleuré il y a 10 ans, autant aujourd’hui il y a des endroits qui me font envie dans le centre.

  • > Lescar la boulimique
    13 décembre 2012, par pehache  
    A part sur le point 5 (pas très réaliste à mon avis) je suis plutôt d’accord avec vous Oscar, pour une fois.

  • > Lescar la boulimique
    13 décembre 2012, par Oscar du Pont  

    je suis plutôt d’accord avec vous Oscar, pour une fois.

    C’est la rareté qui donne la valeur, ami.. smiley D’accord aussi pour le point 5, mais je voulais contribuer au volet poétique préconisé ailleurs (avec talent) par Eric Thuillier

  • > Lescar la boulimique
    13 décembre 2012, par Oscar du Pont  

    Les grands noms de la distribution ont leurs équipes d’urbanistes certainement plus musclées que celles de grandes agglomérations. Il me paraitrait intéressant de connaitre leurs projets pour une ville comme Pau. Ce serait peut-être risqué mais pas plus que la compétition actuelle que se livrent les villes de la communauté d’agglo. »

    Je crains que vous vous fassiez de douces illusions. Les grands noms de la distribution se fichent pas mal de l’urbanisme des villes où ils s’installent. Ils emploient des chasseurs de primes dont le métier consiste à identifier les opportunités immobilières disponibles dans les zones de chalandise déjà bien implantées. Ou éventuellement celles en devenir. Rien d’autre. Ils participent ainsi activement à la concentration et à l’empilage excédentaire de l’offre, sans vision globale au nom du saint principe que le commerce va au commerce.. Ce sont les promoteurs de malls et de zones commerciales qui eux essayent d’en développer éventuellement de nouvelles en vendant leur projet aux élus et à une grande enseigne en général, afin d’en attirer d’autres.

  • > Lescar la boulimique
    13 décembre 2012, par AK Pô  
    Faut-il qu’on pense cafard et lit ?

    un exemple ici : http://www.ladepeche.fr/article/2012/12/13/1513209-la-galerie-compans-bientot-rachetee.html

    Extrait : "Si cette opération se concrétise ce sera une bonne nouvelle pour le quartier Compans-Caffarelli qui vit avec ce no man’s land commercial depuis des années. En dépit d’une rénovation complète il y a trois ans, d’une situation privilégiée, proche du centre, du palais des Congrès, de l’Université, de la cité administrative et malgré sa connexion directe avec le métro ce centre commercial n’a jamais réussi à décoller. Les échoppes vides sont masquées par des vitrines en trompe l’œil. Une énigme pour les Toulousains qui le traversent chaque jour.smiley

  • > Lescar la boulimique
    13 décembre 2012, par Larouture  

    « Je crains que vous vous fassiez de douces illusions. Les grands noms de la distribution se fichent pas mal de l’urbanisme des villes où ils s’installent. »

    L’approche que vous développez est celle que je voulais introduire.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Emmaus : Le coup de colère
    Christian LAINE : Un politique sans langue de bois
    Géosciences : Pride International inaugure son nouveau Centre de Formation à Lescar
    Le forum de Lescar



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises