Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Dis bonjour à la dame...

lundi 3 décembre 2012 par Hélène Lafon


C’était la deuxième fois que j’empruntais la Coxitis et la première depuis qu’elle peut, à nouveau, traverser le croisement Bordenave d’Abère-Joffre-Gassion. Et avec le même plaisir que la première fois, celui de redécouvrir ma ville d’une position dominante, sans avoir à conduire, sans devoir être attentif aux piétons, aux deux roues, aux feux rouges et autres tracasseries de la circulation urbaine. Alors pourquoi cet article ? De quoi ai-je à me plaindre ?

Je suis montée place Saint-Louis-de-Gonzague pour aller au Parlement de Navarre. J’ai demandé au chauffeur où il fallait que je descende. Sur un ton bougon et plein de mauvaise volonté ou humeur : je ne suis pas là pour ça et d’abord, je ne sais pas ce que c’est... et, comme il n’y a aucun plan dans la Coxitis... Pas très grave quand comme moi on sait où se trouve le Parlement de Navarre il suffit de sonner un peu avant d’être à proximité. Mais quand la politique de la ville est largement tournée vers le tourisme, quel accueil pour ceux qui viennent visiter Pau !

Arriver à hauteur de l’hôtel Continental, arrêt de la Coxitis, quelques personnes montent d’autres descendent. Le chauffeur, lui, prend son sac, sa veste et descend, sans saluer personne. Il attend sur le trottoir le temps d’allumer une cigarette et sans un mot d’explication, il s’en va. Une bonne minute après un autre chauffeur, la relève, arrive. Ouf ! On va repartir. Sur le trottoir, Il tire encore une ou deux bouffées de sa cigarette la jette dans une bouche d’égout, monte, s’installe au volant et démarre. Aucun salut une fois encore. Quel mépris pour les usagers !

J’ai eu honte de cette attitude désinvolte de personnes qui travaillent dans ma ville et dans son réseau de transport en commun, Idélis (1), un service au public même s’il n’est pas exactement un service public.

Ce mépris de l’usager, est-ce parce que c’est gratuit ? Gratuit oui pour celui qui l’emprunte, mais payé par les impôts locaux des Palois... Jusqu’à quand ?

- par Hélène Lafon

(1) En service depuis 2010, Idelis est le nom du réseau de transport global (bus, parcs relai, vélo en libre partage, auto partage) qui dessert la communauté d’agglomération de Pau-Pyrénées (CDAPP), la communauté de communes du Luy-de-Béarn, Morlaàs, Uzein, Aressy et Serres-Morlaàs. Il est exploité par la STAP qui a reçu délégation générale de la CDAPP et des autres communautés de communes citées ci-dessus.


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Dis bonjour à la dame...
3 décembre 2012, par pehache  

Mais quand la politique de la ville est largement tournée vers le tourisme,

Je suppose que c’est du second degré ? Pau n’est pas un ville touristique et ne le sera jamais. Le tourisme à Pau est une activité sinon marginale du moins très minoritaire.

Pour le reste, même si on ne peut que déplorer le manque de savoir-vivre de certains chauffeurs de bus en tant qu’individus, le fait est qu’ils sont embauchés avant tout pour conduire des bus, pas spécialement pour sociabiliser avec les passagers. Et de mon expérience, la proportion de mauvais coucheurs ne me parait pas être plus importante chez Idelis que sur à peu près n’importe quel réseau de bus.

On pourrait aussi parler des serveurs de certains bars/brasseries, parfois aussi aimables que des portes de prison, de certains commerçants qui vous font la gueule si ils ont l’impression que vous n’allez pas acheter, de certains chauffeurs de taxi qui limite vous engueulent si vous n’avez pas la monnaie, etc...

  • > Dis bonjour à la dame...
    3 décembre 2012, par Oscar du Pont  

    Vous avez raison. Il y a clairement à Pau, mais assez généralement dans le Sud-Ouest et même disons-le en France en général, un déficit évident de formation des personnes amenées à fréquenter professionnellement du public. Et pas que dans les transports. C’est culturel chez nous. Comme si être aimable avec un client ne faisait pas partie du contrat. Au contraire des pays anglo-saxons où l’on considère en général qu’il n’est pas ni humiliant ni dégradant de "servir", avec professionalisme et amabilité. Rien que pour faire correctement son travail et recevoir en contrepartie les remerciements de clients eux-mêmes pas toujours aimables. Chez nous "servir", c’est probablement s’abaisser, être réduit à, s’obliger...Alors il faut résister à cet assujettissemen en gardant de la distance, du quant à soi et être prêt à ne pas subir d’irréparrable outrage.

    J ’en profiterai pour saluer une administration nationale qui a su faire un énorme effort d’accueil et de personalisation de sa relation avec ses "clients" y compris à Pau et je ne plaisante pas. Il s’agit tout simplement de la Direction des Finances Publiques. Réponses rapides, courtoises, précises et y compris par mail, avec des signataires qui ont un nom. Ils m’épatent. Bravo.

  • > Dis bonjour à la dame...
    9 décembre 2012, par le coq  
    Vous pouvez ajouter aussi : des élus Palois qui se moquent des soucis des citoyens - paie et tais-toi !! Ceci me fait penser à la réponse faite par un responsable de la "santé" : Nous n’allons pas chercher les clients alors qu’ils se taisent si on les accepte sans délai, ce n’est pas partout.

  • > Dis bonjour à la dame...
    3 décembre 2012, par MICHOU64  

    Bonjour Hélène,

    Il serait peut être bon que la Com. d’agglo. ou la ville de Pau fasse suivre aux conducteurs des stages d’accueil du public... Avec des exercices faits avec les participants : donc comment répondre au téléphone, accueillir avec amabilité les usagers...

    il serait peut être nécessaire que des responsables municipaux ou de l’agglo. viennent incognito pour se rendre compte comment marche ce service, sinon : changement de personnel....

    Quelle image pour notre ville, et pour la réputation de son accueil.....

    Très bonne journée à vous

  • > Dis bonjour à la dame...
    3 décembre 2012, par Antoine Gracia  
    ...si l’on ajoute à cela le brillant et émérite conducteur qui dès potron -minet, asommé par l’alcool - et peut-être aussi par on ne sait trop quoi - est récemment venu encastrer son autobus, aux couleurs d’Idélis, dans la devanture d’un agence bancaire...nous avons un tableau qui représente plus que fidèlement l’état de décrépitude physique et morale de notre cité. Qui n’est plus belle. Mais plus belle du tout ! Cf. les innombrables etimmondes grafitti qui ne cessent de proliférer, y compris en centre ville, et qui ne sont jamais effacés par nos(trop) coûteux services municpaux.

  • > Dis bonjour à la dame...
    3 décembre 2012, par Antoine Gracia  

    Version corrigée des fautes de frappe

    ...si l’on ajoute à cela, le brillant et émérite conducteur qui dès potron-minet, asommé par l’alcool - et peut-être aussi par on ne sait trop quoi - est récemment venu encastrer son autobus, aux couleurs d’Idélis, dans la devanture d’une agence bancaire...nous avons là un tableau qui représente plus que fidèlement l’état de décrépitude physique et morale de notre cité. Qui n’est plus belle. Mais plus belle du tout ! Cf. les innombrables et immondes graffiti qui ne cessent de proliférer - y compris en centre ville (Saint-Louis de Gonzague, lycée Louis Barthou, et... -et qui ne sont jamais effacés par nos (trop) coûteux services municipaux.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pau : le diagnostic de Laurent Davezies
    Normal, oui, normal !
    Pau - Pourquoi pas une agglomération couverte de COXITIS ?
    Le Plan de Déplacement Urbain fait fausse route !
    Le livre d’or
    Gabegie à gogo à l’agglo !
    L’Agglomération Pau Pyrénées n’y retrouve pas ses petits
    La CDAPP, la Section Paloise et le Top 14
    L’agglomération paloise perd le Nord !
    Pau Porte des Pyrénées, paralysée
    Pau & CDAPP - Vous l’avez peut-être manqué...
    Taxe foncière : votre maire est-il un bon gestionnaire ?
    Elargissement de l’agglomération paloise : la charrue avant les bœufs !
    Pau Idélis : Résultat en demi-teinte.
    Intercommunalités : on bat les cartes !
    Intercommunalités : la foire d’empoigne !
    Aéroport Pau-Pyrénées : La CCI lâche Ryanair
    Bus en site propre, on roule sur l’or !
    Méliès, le père des truquages au cinéma
    Agglo Pau - Organisation territoriale : rendre cohérent l’incohérent...



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises