Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Fibre Optique : Pau en "Pole Position".

lundi 23 avril 2007


Pau en pointe puisque « Le Neuf » va lancer quelques jours avant Paris son offre pour le réseau de fibre optique.

A la clef : accès à internet à 50 mégabits, une ligne téléphonique avec appels illimités, la télévision numérique haute définition et à un service de vidéo...

L’offre sera facturée à Pau 34,90 euros par mois et 29,90 euros à Paris. La différence : Le Neuf loue à Pau le réseau. A Paris, il en est propriétaire.

Bref, on a pas fini de parler de cette différence mais ce qui compte pour le moment c’est que Pau est en « Pole Position » comme disent les fanas de course automobile et ça, c’est plutôt rare sous le Beth Cèu de Pau.

Pour plus de détail se reporter à l’article de Sud-Ouest :

http://www.sudouest.com/180407/vil_bea_pau.asp ?Article=180407aP349458.xml


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
18 novembre 2007, par Jean  

La fibre optique a été une des dernières "visions" d’André Labarrère. C’est un patrimoine à developper. Rendons le lui !

> Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
22 mai 2007, par Jerlau  

Une simple réaction à la nouvelle lettre de PBC forum.

Notre ami Guillaume a toujours poussé pour que ce projet PBC voit le jour et son action est loin d’être critiquable de ce point de vue.

Mais aujourd’hui que peut-on penser quand on voit la CDA continuer à balancer des fonds publics dans une affaire où la différence concurrentielle n’existe quasiment plus ?

Avec 30 millions d’euros, je l’ai déjà dit il y a déjà fort longtemps, on pouvait installer 30 0000 lignes téléphoniques de qualité à 1 000 Euros par ligne et rendre vraiement service il y a presque 10 ans.

Dire aujourd’hui que le projet PBC permet à nos entreprises paloises d’être compétitives c’est continuer à rêver.

Les dernières élections présidentielles ont montré que le "parler vrai" pouvait interpeller. Il serait temps.

Ainsi le nouvel FAI (9 télécom) ne se prive pas de dire que si le réseau lui appartenait ce serait moins cher et c’est vrai.

Continuons. La fibre a de l’avenir c’est sur. Mais arrêtons de pousser et d’encourager les collectivités locales à y balancer des fonds publics, ce qui ne rends les entreprises comptétitives que s’il y a un vrai service.

A titre d’exempls chez moi à Paris, j’ai 20 mégabits au bout d’une ligne téléphonique avec une rallonge de 20 mètres (avec des noeuds, pliée en 4) qui date de 20 ans, je reçois la télé, le téléphone, le réseau Internet..

C’est vrai qu’il y faut une ligne téléphonique de qualité, mais cela suffit. C’est ce genre d’efforts qu’il fallait faire en premier si on voulait améliorer les télécoms. Ce genre d’efforts FT le faisait il y a 10 ans pour 1 000 Euros par ligne. Et au total cela n’aurait pas couté grand chose.

Dans ce projet on a manqué complètement de vision globale et future. Il n’y a pas eu de réflexion globale sortie du rêve Power Point.

Regardez aujourd’hui ce qui se passe en Inde et en Chine. Pensez vous que ces pays vont généraliser immédiatement la fibre ? Trop grands, trops chers, Il y aura des villes équipées, mais le reste. Ce sera autre chose. L’Inde a des projets à 10 euros le PC (ce sera un genre de clients legers). Le Hertzien commence à être installé comme secours...

Comme l’a si bien dit un responsable de 9 Télécom, à Pau on payera 2 fois et en plus en croyant avoir de l’avance.

Guillaume, essayez dans votre lettre de donner des ouvertures sur ce qui se passe à l’extérieur de Pau, c’est peut-être rendre service à tout le monde.

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    22 mai 2007, par pehache  

    Jerlau, tu sais que je n’ai jamais été (et que je ne suis toujours pas) un grand défenseur du PBC.

    Pour autant, certains de tes arguments sont là assez tirés par les cheveux.

    35 euros à Pau c’est en effet plus cher que 30 euros à Paris, mais dans l’absolu ce n’est pas excessif du tout pour le service proposé. Il n’y a qu’à comparer aux tarifs récents des cablo-opérateurs, qui pour ce prix n’offraient que la télé, avec certes peut-être des bouquets un peu plus garnis (et encore, à voir), mais sans internet ni téléphone.

    Par ailleurs, quand Neuf dit que si le réseau lui appartenait ce serait moins cher, c’est peut-être vrai, sauf que Neuf ne serait jamais venu construire son propre réseau de fibre à Pau aujourd’hui. Donc on en serait à comparer 30 euros à Paris avec rien du tout à Pau.

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    23 mai 2007, par Jerlau  

    Pehache,

    Tu parles. Dépenser 30 Millions d’euros pour les faire venir. C’est fait, c’est fait. Mais il faudrait arrêter de rêver.

    Il y a 10 ans on aurait pu choisr un plan plus réaliste :

    Attirer les entreprises, c’état installer un réseau Télécom de qualité ( 500 à 1000 euros par ligne, 1 à 2 millions d’euros)

    La ville était ensuite à tous les opérateurs qui pouvaient avoir des clients et installer la fibre si cela leur allait.

    Ce projet PBC montre que le "public" n’ a rien à faire dans ce genre de projet. Et il faudrait arrêter de rêver sur le pasé, sinon Pau n’arrêtera jamais de réver. C’est à croire que le Beth Ceu de Pau éblouit les génies du cru au point de ne plus rien voir.

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    18 juillet 2007  
    nous on trouve ça bien...

    Bonjour, juste un mot pour dire que nous faisons un usage professionnel de la fibre et franchement c’est bien. Nous y sommes passés lorsqu’un technicien FT nous a dit qu’il ne pouvait rien faire pour stabiliser l’ADSL lors de nos upload (streaming live notamment). Le particulier n’a sans doute pas nos besoins mais il y a des avantages indéniables à la fibre.

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    14 novembre 2007, par Pedro  

    Continuons. La fibre a de l’avenir c’est sur. Mais arrêtons de pousser et d’encourager les collectivités locales à y balancer des fonds publics, ce qui ne rends les entreprises comptétitives que s’il y a un vrai service.

    Cela signifie je présume que les collectivités doivent plutôt se concentrer sur le service, le truc qui est pile poil dans le champ concurrentiel, c’est bien ça ? Et laisser le privé construire les réseaux ? C’est bien connu, les opérateurs, Ft en 1°, se bousculaient en 2000 pour construire (ou étendre, ou développer, ou upgrader pour Ft) leur propre réseau sur l’agglomération de Pau... Jerlau, des fois...

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    14 novembre 2007, par Pedro  

    Dans ce projet on a manqué complètement de vision globale et future. Il n’y a pas eu de réflexion globale sortie du rêve Power Point.

    Sur quoi vous appuyez vous Jerlau pour affirmer celà ?

    Merci

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    15 novembre 2007, par B.A. BA  

    Allez donc voir le site du gourou qui a fait craquer Labarrère http://billaut.typepad.com/ et qui continue son show

    et vous vous réaliserez que plus d’argent dépensé ne se justifie pas par les performances vantées par les marchands de soupe.

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    15 novembre 2007, par Pedro  
    Désolé, je ne comprends pas pas votre phrase.

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    15 novembre 2007, par B.A. BA  

    Le dernier gadget coûteux à la mode ne se justifie que s’il est adapté au problème à traiter !

    Que vous vouliez l’utiliser avec votre argent, d’accord, c’est votre problème.

    Que ce soit à la collectivité de l’acheter, de le mettre au point et de tenter d’amortir cet investissement sur-dimensionné, nenni. La municipalité ne pourra pas se vanter d’être la 1ère en Europe... et alors ? Les économies réalisées pourront être employées à la rénovation de l’habitat ou à boucher les trous des trottoirs. Il ne faut pas se laisser distancer mais les fanfaronades sont sans utilité pour sauver Pau.

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    16 novembre 2007  

    Déjà on ne parle pas de la municipalité, mais de l’agglo pour ce qui est du projet PBC.

    Ensuite, il ne s’agit pas de fanfaronnades, mais d’un positionnement stratégique des élus de l’agglo qui s’inscrit dans une logique de développement d’une filière (la filière Tic en l’occurence), avec entre autres :
    -  le développement de la filière enseignement et recherche,
    -  le développement de deux sites d’accueil d’entreprises spécialisées Tic
    -  la structuration de la filière entreprises Tic locales,
    -  la vulgarisation des usages vers le grand public,
    -  la mise en place de partenariats avec des entreprises Tic et des usagers (particuliers et entreprises) pour tester les usages de demain permis par le réseau palois,

    et j’en oublie certainement.

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    16 novembre 2007, par la buse  
    Ce qui pose problème pour moi, c’est que tous les palois ne peuvent pas dépenser 30 euros pour l’internet, la téléphonie etc...Il ne faut pas oublier qu’ici on parle d’un luxe, d’un plus qui arrange bien la vie mais que beaucoup (et même à pau) ne connaissent pas. la buse, qui voit loin même dans le noir...

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    16 novembre 2007, par Emilie RANCES  

    Eh bien pour ceux qui ne connaissent pas à Pau il existe cependant, et contrairement à d’autres grandes agglomérations, un accès public à l’Internet à côté des Halles.

    Et il s’agit d’un accès libre pour les personnes ayant peu de moyens.

    Il s’agit du bâtiment jouxtant celui de la République, entre le journal et Bosquet.

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    16 novembre 2007, par François  
    s besoin

    L’accès à internet libre et gratuit existe dans beaucoup de villes, indépendament de la fibre. Et pas obligatoirement dans un lieu dédié. Au Havre où j’ai fait mes études on trouvait un accès dans le hall de la mairie, à la bibliothèque municipale, aux bibliothèques universitaires et aux associations ayant passé un accord avec la mairie.

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    20 novembre 2007, par la buse  
    alors là, je rigole !!! imaginez un peu la scène : un habitant du quartier de l’hopital veut consulter un site internet, quoi de plus normal que de prendre la voiture à 8 h du soir, de tourner pour trouver une place et enfin à 9 h il finit par trouver le batiment en question,( que jusqu’ici personne ne connaissait)et peut finalement avoir l’immense privilège d’avoir un poste de libre pour regarder un site ! vive la vie sans ordi chez soi !!!

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    16 novembre 2007, par B.A. BA  

    Pau en pole position ? oui bien sûr. Mais le sens anglais de l’expression c’est poteau de départ ! Et nous craignons que PauPBC ait calé son moteur avant d’avoir fait un seul tour devant ses publics/supporteurs/financeurs. Que ce soit l’Agglo ou la ville n’y change (hélas) rien. Le temps a passé depuis le lancement du projet PBC, les dépenses prévues ont été réalisées, et alors comment évolue l’avantage qui en est retiré, a-t-il augmenté au fil des années ?

    Vous (et d’autres) confondez le tuyau (la fibre) et l’intelligence pour y faire circuler quelque chose ayant une grosse valeur ajoutée. La demande supposée n’est pas clairement définie en terme de produit final qui trouvera un marché, comme vous le rapportez développement de la filière enseignement et recherche, le développement de deux sites d’accueil d’entreprises spécialisées Tic, la structuration de la filière entreprises Tic locales, la vulgarisation des usages vers le grand public, la mise en place de partenariats

    ces lignes sont la copie (à peine personnalisée) du sommaire du polycop’ distribué dans toutes les bonnes écoles de commerce, option "création d’entreprise innovante". C’est aussi le vocabulaire qu’emploient les technocrates qui cherchent des subventions, pas celui de l’entrepreneur qui sait prendre le risque d’innovation en y misant son argent et sa crédibilité. L’effet d’aubaine avec ses subventions attire les exaltés, les réveurs, les professeurs-tournesol, les bidouilleurs, tous gens sympathiques mais ils n’industrialiseront rien. Le nécessaire socle de compétences scientifiques d’un niveau international se construit sur la durée, avec 5 à 8 ans de recherches de haut niveau avant d’être reconnu mondialement ; où est le labo de Pau sensé supporter ces développeurs ? Un pôle de technologies avancées n’a aucune chance de se développer s’il est soumis à des bureaucrates qui ne seraient pas même capables de gérer une supérette !

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    16 novembre 2007, par Autochtone palois  
    B.A. BA a tout simplement raison. Ce n’est l’habillage par un discours "marketing bull shit" (comme disent les Texans qui ont au moins le sens des affaires, on ne peut pas le leur enlever) qui changera la réalité : on a un beau tuyau tout Neuf, mais c’est pour y faire passer quoi dedans ? De l’eau ? Mais on est déjà servi.

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    17 novembre 2007, par Jerlau  

    Il y a de la reprise dans la Fibre !

    C’est bon pour le Café du Commerce. Pour la petite histoire, aujourd’hui, on est en train d’installer des lignes à 75 Mégabits sur du cuivre qui n’est réellement qu’à quelques mégabits. En attendant le giga et le gigagiga !

    Le marché est d’autant plus important que la bande passante physique est faible. Ce qui compte c’est le résultat.

    A 0 bits de bande passante il y a un marché infini. C’était là que la ville de Pau pouvait se spécialiser en 2000 ou avant.

    Mais vieille histoire !

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    17 novembre 2007, par Autochtone palois  
    Jerlau, que ce soit du mega, du giga, du gigagiga, du tera ou du petabits, c’est pour quoi faire ?

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    17 novembre 2007, par Jerlau  

    Autotochne Palois,

    A Pau on est mur pour la FibroThèque ! Bientôt le regard sera émetteur et récepteur comme depuis toujours et sans fibre. Il faudra bien ranger les fibres obsoletes qu’on va déterrer dans quelques temps. Il parait qu’il y a un batiment vide !

    Pourquoi est-ce qu’on en reparle maintenant de ces fichues fibres ?

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    17 novembre 2007, par Jerlau  

    Il y a de la reprise dans la Fibre !

    C’est bon pour le Café du Commerce. Pour la petite histoire, aujourd’hui, on est en train d’installer des lignes à 75 Mégabits sur du cuivre qui n’est réellement qu’à quelques mégabits. En attendant le giga et le gigagiga !

    Le marché est d’autant plus important que la bande passante physique est faible. Ce qui compte c’est le résultat.

    A 0 bits de bande passante il y a un marché infini. C’était là que la ville de Pau pouvait se spécialiser en 2000 ou avant.

    Mais vieille histoire !

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    18 novembre 2007, par Autochtone palois  

    Jerlau, toujours ton discours abscons, que je n’arrive pas à décrypter...ma bande passante doit être trop faible. smiley , mon esprit trop lent smiley

    J’attends toujours de lire des propositions pour l’utilisation de la fibre optique, qui reste pour l’instant simple objet de vénération pour certains.

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    19 novembre 2007, par Jerlau  

    Il fallait commencer par le début et ce n’est pas trop tard, même 7 ou 8 ans après

    La fibre, c’est "voir tout et pouvoir travailler, accéder à tout de partout", comme si on était dans son bureau. Mais c’est possible aussi avec "le cuivre"

    La muncipalité, l’agglo pouvait montrer l’exemple dès le début (en 2001, avec le réseau existant) . Un seul centre informatique pour le matériel. Grouper toutes les Mairies de l’agglo, cela aurait été un exemple, extensible facilement à tous les besoins des associations, et cela pouvait commencer même sans la fibre. Et il y avait des éconoomies à la clé.

    Il y avait alors plein d’usages nouveaux possibles, toujours sans la fibre et mieux avec la fibre. Mais même aujourd’hui, on arrive à faire passer 75 Méga sur le cuivre. Un jour, bien sur la fibre remplacera tout le réseau cuivre. Mais pendant des années, ces réseau cuivre vont rester.

    En informatique, télécom, c’est souvent bien de "voir grand", mais de "démarrer petit". On l’a un peu oublié à Pau dans ce projet PBC.

    Mais c’est de l’histoire ancienne ! Cherchez sur Google "citrix, client léger, réseau ". Vous trouverez des exemples !Et c’est pas nouveau, la technique a presque 20 ans d’age. Du dry !

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    22 novembre 2007  

    "Vous (et d’autres) confondez le tuyau (la fibre) et l’intelligence pour y faire circuler quelque chose ayant une grosse valeur ajoutée."

    Ben non B.A. BA, je ne confonds pas, mais dans le projet PBC, l’une est du ressort direct de l’agglo, qui impulse une dynamique (je parle donc du tuyau), et l’autre est du ressort principalement du secteur privé (les services). Et pour cette deuxième partie, l’agglo ne peut qu’accompagner les choses, ce qu’elle a fait pendant toutes les premières années du projet, notamment en faisant venir à Pau régulièrement des entreprises non locales qui travaillaient sur des projets de services haut débit et en invitant les entreprises locales à ces rencontres pour créer d’éventuels partenariats, j’ai bien écrit éventuel, et notamment. Vous pouvez reprocher beaucoup de choses au projet PBC - je vous le concède - mais je ne pense pas que vous puissiez reprocher un manque d’initiatives de l’agglo, en particulier pour développer la partie usages et services très haut débit du projet, sur laquelle je répète, elle a beaucoup impulsé, alors qu’elle aurait pu laisser ce champ entier à l’initiative privée.

    Et je vous en prie, gardez pour vos soirées entre amis vos digressions sur les technocrates ou vos allégations sur "la copie (à peine personnalisée) du sommaire du polycop’ distribué dans toutes les bonnes écoles de commerce, option création d’entreprise innovante". Je développe donc un peu, puisqu’apparemment, vous parlez beaucoup du projet sans trop en connaitre ni la finalité, ni les actions mises en oeuvre.

    -  le développement de la filière enseignement et recherche : implantation de l’eisti et création d’une plate forme R&D images 3D + création des filières Master politiques locales, ingénierie de projets et Tic et Master technologies de l’internet à l’uppa + développement d’une formation multimédia au Greta.

    -  le développement de deux sites d’accueil d’entreprises spécialisées Tic : je parle de Pau Cité Multimédia et de l’hôtel d’entreprises des @llées.

    -  la structuration de la filière entreprises Tic locales : association Pôle E-Business sur Aquitain.

    -  la vulgarisation des usages vers le grand public : Cyberbase Pau Pyrénées et réseau d’Espaces Publics Numériques qui couvre l’ensemble de l’agglo.

    Etc etc... J’ajoute simplement, pour répondre à un autre post, qu’au sein de la Cyberbase entre septembre 2004 et juin 2005 a été organisé en partenariat avec le Cnam le suivi à distance (visio-conférence) d’un cycle de formation sur la "Géopolique internationale" dispensé depuis Paris par le professeur Thierry de Montbrial, avec possibilité d’obtention d’un diplôme de formation continue en fin de cycle.

    Tout n’est pas parfait, loin de là, beaucoup de choses peuvent être améliorées, certes, mais de grâce, arrêtez de balancer des jugements totalement subjectifs et abscons sur le projet et évitez les phrases définitives du style "L’effet d’aubaine avec ses subventions attire les exaltés, les rêveurs, les professeurs-tournesol...". Les possibilités de subventions ne sont en rien à l’origine du projet ; ce qui est à l’origine du projet, selon moi, c’est en partie la réponse (ce n’est bien entendu pas la seule) à la problématique suivante : "L’économie béarnaise repose en partie sur 3 grands piliers industriels (je schématise volontairement) : le gaz, le maïs et l’aéronautique. Considérant que l’aéronautique est une activité cyclique, que la fin du gisement de gaz de Lacq est annoncée, est-il pertinent de tenter d’accompagner l’émergence d’une nouvelle filière industrielle, et si oui laquelle ?".

    Enfin, pour conclure, pouvez vous me donner votre sentiment sur le projet IRIS du Département ?

    Merci.

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    22 novembre 2007, par B.A. BA  

    Dommage que ce soit un "anonyme" qui nous rétorque que tout va bien dans le meilleur des PBC. Si vous vous êtes senti visé, excusez m’en. Vous êtes un ardent défenseur du tuyau, moi je rétorque que l’intelligence aurait dû y être étroitement associée dès le début. En d’autres termes la mise en place du tuyau performant ne suffit pas à syphonner l’intelligence vers Pau et son PBC par simple phénomène de gravité.

    Les actions mises en oeuvre que vous rapportez sont, pour certaines, sans lien obligatoire avec la fibre ou même antérieures et ces technologies très haut débit ont seulement constitué un plus (ex le master des technologies de l’internet à l’UPPA ne se démarque pas particulièrement de ce que proposent les autres facultés, au point que nulle mention n’est faite des moyens colossaux disponibles à Pau ou encore le Greta proposait sa formation en liaison avec l’UPPA il y a bientôt 10 ans, bien avant que la fibre soit arrivée...). Par ailleurs la Cité multimedia et la villa des Allées ont perdu l’avance qu’elles ont pu avoir et sont maintenant en concurence avec des batiments neufs ayant le même genre de cablage dédié.

    Ayant travaillé à certaines utilisations industrielles des TIC j’ai tenté de proposer à la Communauté et au(x) maire(s) de Pau des idées constructives débouchant vers une e-interactivité sans coût (puisque les outils hard et soft sont déjà disponibles) utiles pour les administrés-contribuables. En guise de "réponse" : dédain total envers quelqu’un qui n’est pas du sérail et en dépit de mon expérience professionnelle vérifiable.

    Quant à la vulgarisation le bilan est certe positif mais très criticable eu égard aux moyens dispendieux utilisés. Il n’est pas besoin d’autant de millions d’euros pour la promouvoir ; voyez ce que réalisent avec éclat des villes (ou de simples associations) disposant de beaucoup moins de moyens.

    Que Pau et ses nouvelles technologies soit limité en 2007 pour les administrés à l’obtention d’extraits d’état-civil (surtout quand on sait que cette application est fournie gratuitement par la Caisse des Dépôts), aux annonces d’appels d’offre (sans accès au dossier !) et aux repas de cantine, est risible et pitoyable ! Voyez ce que propose modestement Nancy http://www.nancy.fr/accueil/html/ et imaginez ce que serait pau.fr avec les moyens du réseau du PBC...

    La fonction publique territoriale évolue à sa vitesse propre, et n’a pas intégré ces technologies qui elles changent à la vitesse "grand V". Elle a souvent recours à des conseils extérieurs, vendeurs pas toujours désinterressés ou vrais gourous. C’est probablement difficilement évitable, raison de plus pour ne pas jouer l’autisme. Sinon PBC bien qu’en pole position sera définitivement scotché à son poteau de départ.

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    22 novembre 2007, par Jerlau  

    B.A.BA vous avez la pêche encore sur cette querelle du PBC. Vous avez mille fois raison et les faits sont là pour vous appuyer.

    Juste une remarque. Vous avez écrit "Ayant travaillé à certaines utilisations industrielles des TIC j’ai tenté de proposer à la Communauté et au(x) maire(s) de Pau des idées constructives débouchant vers une e-interactivité sans coût "

    "Sans Cout", c’est invendable à une collectivité !. C’est ce qui explique le succès budgétaire du PBC à Pau et ailleurs et votre non-succès. Quand il y a cout, il y a des rameurs partout pour récolter quelques "clapotis". Sans Cout, aucun rameur. La première qualité d’un projet c’est qu’il y ait de nombreux rameurs.

    C’est évident qu’il fallait commencer par le logiciel sur le réseau existant en 2000. Mais cela ne mettait en cause que quelques centimes. D’où désintérêt.

    On est toujours dans la logique où il faut dépenser 100 pour que le politique récolte 5. Et dans cette logique la Médiathèque a été un succès. Le politique a touché ses 5 de droit, et le citoyen a économisé les 95. C’est-il pas beau le progrès ? Et c’est pas prêt de s’arrêter.

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    27 novembre 2007, par Pedro  
    Puisqu’apparemment on ne se comprend pas B.A. BA, je propose que nous en restions là. Je remarque simplement que vous me faites dire "que tout va bien dans le meilleur des PBC", alors que je n’ai jamais écris une telle chose...

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    17 novembre 2007, par albert  
    Le bâtiment neuf construit par la CDAPP au bord de l’autoroute est vide depuis 4 ans. A l’abandon. Comme pour la fibre on construit, sans savoir ce qu’on fera ensuite. Et les faits démontrent qu’on ne fait pas grand chose.

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    18 novembre 2007, par Clipoi  
    Nouveau palois, je trouve cette discussion fort intéressante. Effectivement que fait on avec cet outil ? Là est toute la (seule) question. Par exemple, je suis fort étonné que l’Université de Pau (au moins son UFR de droit) n’en soit pas équipée et que les étudiants doivent ramer pour attendre l’affichage des pages web sur des réseaux plus que saturés !! smiley

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    18 novembre 2007, par Gérard  
    Moi j’ai la fibre au bureau (depuis 2 ans) et à la maison. Franchement c’est très agréable et je souhaite à tous de l’avoir. Même les grincheux.

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    18 novembre 2007, par mike64  

    Moi j’ai l’ADSL dégroupé pour 29€ par mois et c’est bien mieux que la fibre, jugez plutôt :

    -  Internet 30 mb
    -  téléphone illimité gratuit sur les fixes ; prix préférentiels sur les mobiles et à l’étranger
    -  bouquet tv HD 200 chaines
    -  vidéos à la demande (catalogues de plusieurs milliers de films, documentaires, films enfants, etc)
    -  média center avec disque dur intégré pour enregistrer mes programmes préférés

    Alors pourquoi prendre la fibre optique de la CDAPP qui est plus chère et qui offre moins de services ?

     smiley

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    18 novembre 2007, par pehache  

    Mike, en pratique la fibre pour les particuliers sur Pau c’est le Neuf, qui offre les mêmes services (à qqs détails près) qu’en ADSL, mais avec du débit en plus (parce que 30Mb en ADSL, il faut vraiment habiter dans le central téléphonique pour les avoir !).

    Vous êtes commercial chez quel opérateur ADSL smiley ?

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    22 novembre 2007, par mike  

    Pehache,

    J’en connais qui ont fait les frais de la fibre avec IPVSET et je peux vous dire que les coupures de réseau ils savent ce que c’est ! smiley Ca c’est peut être amélioré depuis que NEUF a racheté. Et puis du débit c’est bien beau mais il faut qu’il y ait des services sinon çà sert à rien ! Pourquoi tant d’argent dépensé pour finir par revendre à NEUF ?

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    23 novembre 2007, par Jerlau  

    Mike,

    Et où on atteint les summums du "comique", comme a osé l’expliquer un cadre commercial de Neuf, à Pau c’et plus cher qu’ailleurs parce que nous avons un réseau à nous, le fameux PBC et ailleurs c’est moins cher parce qu’ils l’ont pas. CQFD.

    Finalement on paye au grattage et au tirage.

    Et il faudrait prendre an sérieux le personnel politique ! Quelques jetons de bits pour le personnel !

    MDR

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    23 novembre 2007, par Jerlau  

    Pour prendre au sérieux le personnel politique, pourrait-il répondre à la question ?

    Que pourrait-on faire avec 400 Millions d’Euros, budget total de toutes les communes del’agglo plus le budget de l’agglo ?

    Diviser le budget par le nombre d’habitants, ramener au smig, ajouter un peu de sel et de poivre, et servir chaud !

    Qu’en pensez vous ?

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    23 novembre 2007, par pehache  

    Mike, j’ai assez critiqué le PBC (et continue à le faire sur certains points) et ne suis pas suspect de complaisance sur ce sujet. Donc je me permets de corriger deux points :
    -  de l’avis de ceux qui sont aujourd’hui abonnés à la fibre, la qualité de service est bonne
    -  le réseau n’a pas été vendu à Neuf, il appartient toujours à la CDA. Neuf a simplement racheté un des opérateurs (IPVSET-Mediafibre) qui proposait des services sur le réseau.

    Quant à Jerlau : oui l’abonnement FTTH est plus cher à Pau (35€) qu’à Paris (30€). Mais même si on était/est contre le PBC (et il y a certainement de bonnes raisons pour cela), il faut aller au bout du raisonnement et être un peu honnête : si la CDA n’avait pas construit le réseau, on ne se poserait pas aujourd’hui la question du prix de l’abonnement, car il n’y aurait aucune offre. C’est pas demain la veille qu’un opérateur serait venu poser sa propre fibre à Pau !

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    23 novembre 2007, par Jerlau  

    Pehache,

    On a déjà payé et on paye plus cher encore. Cela attire toujours ! Pau est très recherché par les fournisseurs !

    1) On pouvait également donner quelques millions d’euros à un opérateur fibre, le laisser faire et avoir le même prix qu’à Paris.

    2) On pouvait également payer pour faire améliorer le réseau de téléphone (pour pas très cher ), se passer de la fibre et avoir le même service sur le cuivre en attendant Godot.

    Je suis utilisateur de Free ( à paris) sur le réseau téléphonique "cuivre" (TV, téléphone et internet), et TV en fonctionnement j’ai toujours 8 Méga de bande passante disponible sur Internet.

    Je comprends toujours pas le sac de noeuds qu’on s’est fait à Pau pour finalement payer plus cher.

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    23 novembre 2007, par pehache  

    On a déjà payé et on paye plus cher encore.

    Non, c’est FAUX : l’investissement de la CDA est censé être remboursé progressivement par la redevance que paient les opérateurs pour être présents sur le réseau.

    Par ailleurs, personne n’est obligé de s’abonner, il me semble. Donc ceux qui payent le font parce qu’ils le veulent bien.

    1) On pouvait également donner quelques millions d’euros à un opérateur fibre, le laisser faire et avoir le même prix qu’à Paris.

    Mais bien sûr... Balancer quelques millions pour n’être à la fin propriétaire de rien du tout...

    Je suis utilisateur de Free (à paris) sur le réseau téléphonique "cuivre" (TV, téléphone et internet), et TV en fonctionnement j’ai toujours 8 Méga de bande passante disponible sur Internet.

    C’est bien. Et combien en upload ? Par ailleurs j’ai un collègue qui habite près du zénith et qui en ADSL n’a pas mieux que 512k (je ne parle même pas de la TV) car il est loin du central téléphonique.

    Je comprends toujours pas le sac de noeuds qu’on s’est fait à Pau pour finalement payer plus cher.

    Le PBC est très certainement criticable sur la façon dont cela s’est fait, et il y avait même de bonnes raisons de ne pas le faire à mon avis. Mais inutile d’aller chercher des arguments en fer blanc (genre "on paye 2 fois", ce qui est faux).

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    23 novembre 2007, par Jerlau  

    les tables d’addition doivent être différentes à Pau.

    le Palois paye 34,90 E au lieu de 29,90E.

    et il a payé dans ses impots l’investissement PBC moins les subventions, moins la redevance que devrait payer Neuf ( la paye-t-il ?) et il a même payé s’il paye pas l’impot.

    Et le Palois est content ! Il est propriétaire de spaghettis en sous-sol !

    Et c’est pour cela qu’il en redemande encore via les listes en cours !

    Le Ciel de Pau doit aveugler.

    Avec 10 millions d’euros, je signale à tout hasard, que FT ou autre peut (pouvait) installer 10 000 lignes de haute qualité pour passer des gigaga, et dans une petite ville au prix de gros et sur une petite surface, il y avait des économies d’échelles. Et le collègue du Zénith aurait été sauvé !

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    23 novembre 2007, par pehache  

    les tables d’addition doivent être différentes à Pau.

    Ecoute, Jerlau, ce n’est pas compliqué : si tu as des chiffres précis pour soutenir tes affirmations (combien va-t’il rester à la charge du contribuable, combien Neuf verse à la CDA, etc...), et prouver que le palois paye deux fois, alors produis-les. Si tu ne les as pas, tu les demande à la CDA et tu reviens.

    Dans l’attente je crois inutile de poursuivre cet échange stérile.

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    27 novembre 2007, par Pedro  

    Surtout que le palois en tant que tel n’a rien payé du tout, puisque l’agglo n’est financée que par la Taxe professionnelle (impôt prélevé sur les entreprises) et les dotations de l’Etat... Mais ça, j’ai peur que ce ne soit pas bien compris par certain, ou que cela puisse poser problèmes dans leurs démonstrations hasardeuses...

    PS : le message "anonyme" posté plus haut - qui ne défend d’ailleurs pas aveuglément PBC mais tente de rétablir certaines choses, notamment la genèse du projet et l’idée de développer une nouvelle filière industrielle (oui certaines choses étaient là avant le réseau, mais certaines choses peuvent être mises en place plus rapidement et simplement qu’un réseau et s’inscrire dans la même logique) - est de Pedro donc ; j’ai simplement oublié de le mentionner.

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    27 novembre 2007, par SciencesPo  

    le palois en tant que tel n’a rien payé du tout affirme Pedro. Cela démontre une absence de culture inquiétante. Il n’a jamais entendu dire que la fiscalité (sur les particuliers, sur les entreprises, par les impôts directs comme indirects) est un tout que les politiques, de Gauche comme de Droite, savent qu’il doit être gérée globalement ?

    Et quand bien ce PBC serait payé par la taxe professionnelle, n’y avait-il pas d’autre projet que la Communauté aurait su financer avec l’argent économisé ?

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    27 novembre 2007, par Pedro  

    "Et quand bien ce PBC serait payé par la taxe professionnelle, n’y avait-il pas d’autre projet que la Communauté aurait su financer avec l’argent économisé ?"

    Là n’est pas la question SciencesPo, même si elle peut bien entendu être posée par ailleurs. Le débat tournait me semble-t-il plutôt autour du financement de PBC et du coup final pour les palois.

    Mon absence de culture étant aussi têtue qu’inquiétante, je vais m’obstiner encore un peu pour vous répéter que dans le cas de l’agglomération paloise, la commune de Pau touche les impôts sur les particuliers, taxe d’habitation et taxe foncière (sur le foncier bâti et non bâti), la Communauté d’Agglomération touche elle la taxe professionnelle, impôt sur les entreprises. Ce que vous écrivez est faux : la fiscalité n’est absolument pas un tout qui doit être géré globalement puisque ce sont des entités juridiques différentes (en l’espèce la commune et la communauté d’agglomération) qui la perçoive, ces entités ayant des budgets propres et indépendants. Le budget de l’agglo est composé de la TP et des dotations de l’Etat, et c’est l’agglo qui finance PBC sans le concours de la Ville de Pau, donc impact sur les palois nul ou quasi.

    Quasi car la seule chose que je pourrais éventuellement vous accorder, et encore c’est tiré par les cheveux, serait de dire que les subventions de l’Etat touchées dans le cadre du projet PBC peuvent être assimilées à une participation de la population, puisque ces subventions proviennent en grande partie de nos impôts, ceux-ci étant comme vous devez le savoir la principale composante du budget de l’Etat. Mais dans ce cas, il faut être rigoureux jusqu’au bout et pour connaitre le coût final de PBC pour un palois, il faut donc diviser le montant des subventions reçues par l’Etat dans le cadre de PBC par l’ensemble de la population française. Je vous invite donc à faire ce calcul avec Jerlau, mais vous risquez d’être fort déçus du résultat final... Vous pouvez, pour faire un chiffre plus important et continuer à faire croire que PBC est un gouffre pour les palois, multiplier le résultat obtenu par la population de la ville de Pau... Mais j’ai bien peur que vous soyez encore déçus au final.

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    27 novembre 2007, par pehache  

    Pedro, votre raisonnement est vicié à la base. Que le budget de l’agglo soit techniquement séparé de celui des communes et qu’il soit financé principalement par la TP ne change rien à l’affaire. A budget donné, si l’agglo n’avait pas réalisé le PBC elle aurait pu réaliser autre chose, peut-être plus utile pour les habitants de l’agglo. Donc oui, en ce sens ce sont bien les habitants de l’agglo qui ont financé le PBC, en renonçant à d’autres équipements ou services.

    D’ailleurs, si l’agglo brûlait des billets de banque dans un feu de joie, diriez-vous que les palois n’y perdraient rien ?

    Quant aux subventions de l’état, c’est une illusion d’optique de se dire que finalement les palois ont fait une bonne affaire en faisant payer le PBC par l’ensemble des français. Parce que pour un PBC qui profite aux palois, l’état subventionne 10000 autres projets partout ailleurs, et les palois payent en partie ces 10000 projets aussi. Au final, tout le monde paye pour tous les projets. Et si ils sont tous du même bois que le PBC, on peut se poser des questions.

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    27 novembre 2007, par Manu l’ouvrier  
    Pedro, avec ton raisonnement vas expliquer à ta femme qu’une sortie avec tes copains ça ne coûte rien à ton ménage puisque tu utilises exclusivement l’argent que tu as reçu de ton patron !

  • > Fibre Optique : Pau a t elle fait les bon choix ?
    23 novembre 2007, par roland  

    Pehache, Jerlau

    Pau a fait beaucoup d’effets d’annonces avec son PBC : 5000 à 10000 créations d’emplois ! Milan, Stockolm la mecque du très haut débit

    Mais il suffit de comparer avec Nantes qui possède le plus important réseau en France.

    Réseau Omega de Nantes :

    -  24 communes, représentant 555 000 habitants, couvertes par le haut-débit

    -  310 sites des collectivités, de la santé, de l’enseignement supérieur et de la recherche raccordés dès le démarrage

    -  170 kms de fibres optiques, représentant 8 000 kms de brins

    -  7 répartiteurs ADSL, 3 antennes boucle locale radio (BLR) et une liaison hertzienne

    -  Un investissement de 7,5 M€ pour la partie infrastructure

  • > Fibre Optique : Pau a t elle fait les bon choix ?
    24 novembre 2007, par Jerlau  

    Roland,

    C’est bien de rappeler ce qui se fait ailleurs. Tout ce qui se marche se fait le plus souvent de façon progressive. Nantes a commencé par relier ses communes, collectivités. Quand il y a de l’usage, on améliore les télécoms, les systèmes... Nantes 4 fois plus d’habitant, 2 fois moins d’investissement et c’est largement utilisé.

    Et en plus à Pau on est content. On est empapaouté et content ! Et le fournisseur se fout de la gueule du Palois. Il faut le faire.

  • > Fibre Optique : Pau a t elle fait les bon choix ?
    27 novembre 2007, par cooper  

    Pourquoi cette différence entre Pau et Nantes ?

    PBC 35 millions d’euros

    NANTES 7,5 millions d’euros

  • > Fibre Optique : Pau a t elle fait les bon choix ?
    27 novembre 2007  

    Sont gonflés ces Nantais, ils affirment avoir le premier réseau métropolitain de France. Et en plus ils n’ont dépensé que 20% de ce que PBC a coûté et disent que ça fonctionne avec des clients, et en plus leur agglomération a developpé un site internet.

    http://www.nantesmetropole.fr/43661819/0/fiche___pagelibre/

    Inadmissible de la part Jean-Marc Ayrault et des (mauvais) camarades du PS de se moquer ainsi de nous

  • > Fibre Optique : Pau a t elle fait les bon choix ?
    28 novembre 2007, par jerlau  

    Ces grands projets sans démarrage opérationnel rapide et par étape "se plantent" quasiment tout le temps, y compris dans le privé, dans les entreprises. Si les projets ne donnent pas lieu à des démarrages progresifs, cela va toujours dans le fossé. Projet SAP chez Turbo par exemple ? L’affaire Vivendi, le dossier médical des français ....

    Nantes y a été de façon progressive, dans le genre : raccorder les communes entre elles même sans fibre, centraliser les matériels, connecter ensuite des sites périphériques, écoles, bibliothèques..., mettre la fibre quand il le faut et qu’il y a l’usage..

    Cela semble tellement naturel qu’on se demande pourquoi on fait différemment. En entreprise il y a le même problème. Informatique et Télécom sont souvent budgetivores.

    PSA, il y a 3 ou 4 ans, a arrêté un projet de 200 millions d’euros. Sur 2 ans cela ne fait que 20 à 30 Euros par voiture. Récemmment, j’en ai vu un autre où on a dépensé 20 millions d’euros en Excelleries et Worderies pour rien.

    La plupart de ces projets sont menés par des gestionnaires (type DAF). La compétence informatique est devenue "micro" à tout point de vue. La vue globale (système) a un peu disparu. Les ouils de présentation (type Power point) ont pris le pas sur les outils d’analyse (planifier, découper...). Du coup tout devient compliqué et beau. Et cela ne démarre pas.

    C’est comme Bayrou. Il va faire de Pau un "laboratoire". Cela va être beau en présentation. Découper, planifier, démarrer des petites choses, c’est mettre les mains dans le cambouis. C’est pas beau.

    On a le même problème dans beaucoup de domaine. Le projet Médiathèque, a procédé de la même démarche ; belle présentation et manque d’analyse....

    J’ai vu une fois à la Mairie de Pau une réunion où JP Jambes présentait ses "excelleries" bien faites pour montre le ca futur du PBC et les marges. ¨Personne ne mettait en doute. C’était écrit.

    C’est cela la magie du virtuel. C’est bien écrit, bien présenté. On ne peut qu’y croire.

    C’est comme les candidats aux élections. !

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    18 novembre 2007, par Pr Tournesol  

    pour M. Gérard

    Ce n’est pas la question, la fibre est une excellente solution technique mais PBC manque cruellement de clients (et même si tous les grincheux prennent un abonnement) et le plan annoncé n’est pas monté en puissance du point de vue commercialisation.

    La fibre de PBC est sous utilisée malgrè tous les investissements. Et le problème c’est que les clients qui rentabiliseraient ce système ne peuvent être que de très-très gros concommateurs de tera-bits travaillant 24 heures sur 24 et qu’ils n’ont encore été trouvés. La vente aux particuliers de quelques megabits en up-loading n’est pas à négliger mais elle laisse le tuyau pratiquement vide

    Comme quoi les business plans doivent être pris avec prudence quand ils sont montés avec des subventions et des financements issus des impôts et non avec, au moins partiellement, les sous et les économies du futur mamagement... La qualité de l’investissement stratégique est indéniable mais l’étude du marché potentiel était trop optimiste, voire légère. Comme quoi aussi l’absence dès le début d’un partenariat avec un industriel fiable dans PBC est un handicap difficile à surmonter.

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    18 novembre 2007, par Gérard  

    Cher Pr. Tournesol :-) La vraie question est : que fait-on maintenant qu’on l’a ?

    On se lamente ? On en profite ? On arrête tout ? On essaie d’en faire profiter le plus possible les habitants de l’agglo ? On tire sur l’ambulance ?

    A mon avis il est préférable d’essayer d’en faire profiter le plus possible les habitants de l’agglo et pour cela éviter de tirer sur l’ambulance.

    PS : Connaissez vous beaucoup de business plan qui se réalisent (en entreprise) ? Moi j’attends d’en voir. Le seul que j’aie vu se réaliser dans les chiffres, s’est réalisé pour de toutes autres raisons que celles prévues initialement.

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    18 novembre 2007  
    Moi, je suis preneur ... mais de toute façon il n’est pas prévu de raccorder mon quartier. Et faire profiter les habitants de l’agglo, comment ? en leur faisant cadeau du service ?

  • > Fibre Optique : Pau en "Pole Position".
    18 novembre 2007, par MiClau  

    Ce sera valable SI les élus semblent croire à la vulgarisation de cet outil magnifique, si tous les services usuels sont connectés et accessibles. Pour le moment la CDAP ne nous met pas en appétit.

    Des idées : Que la mairie de Pau donne l’exemple en se mettant en ligne. Que la Fac de Pau et le CNAM fassent de même pour les cours à distance. Que les bibliothèques et médiathèques donnent accès aux archives numérisées. Que les Archives municipales ouvrent leurs dossiers, et pas seulement quelques rares fichiers numérisés d’oeuvres "de prestige" du XVIIème et du XVIIIème.

    Toutes ces administrations ont peur de perdre de leurs prérogatives en s’exposant avec les NTIC du XXIème siècle et frileusement gardent les fiches papier héritées du XIXème siècle ! Cette réticence n’est pas cohérente avec l’ambition affichée.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Au pays de Poulit l’Enchanteur
    L’électricité : enjeux et défis
    Des chiffres et des lettres : BAP a encore perdu
    Pau - Accès automobile au parking Aragon
    L’inanité des politiques ?
    Pau - Qui trop embrasse mal étreint !
    Pau - L’heure des choix
    Pau - Médiathèque André Labarrère : Question de détail !
    La Puyoô-Pau rénovée en 2013
    Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    A 65, le dessous des cartes...
    La nouvelle Pau-Bordeaux arrive !
    Péage Pau Bordeaux Pau = 43,80 €. Faisons payer les élus !
    BAP : « Pour l’administration française, Saragosse n’existe plus »
    Bordeaux-Pau : L’autoroute de la prospérité
    ‪Pau - La vache qui implorait Miséricorde ! (acte 5)‬
    IDEcycle, ma chère idée...
    Avec le trésor, certains continuent de rêver...
    Idelis, Idecycle, Idelib, idées fixes !



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises