Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Barreau LGV Béarn-Bigorre : Halte à la DOUBLE PEINE

lundi 23 juillet 2012


UN COMMUNIQUE DU BUREAU DE BAP

B.A.P appelle les Béarnais et les Bigourdans à l’indignation.


Depuis 1859, les Béarnais et les Bigourdans se sont sacrifiés sur l’autel de l’économie nationale en acceptant une desserte par le rail significativement rallongée, puisqu’elle fait un détour de 30 km par Dax et Puyoô.

Pendant 30 ans, nous avons attendu une desserte routière digne de ce nom et l’avons obtenue depuis 18 mois.

Et pour remerciement de notre sacrifice, de notre compréhension et de notre patience, nous apprenons que, dans le domaine de la desserte ferroviaire à grande vitesse, pour des raisons qui ne nous sont pas imputables, nous risquons de ne rien avoir.

Peut-être est-ce en fait notre trop faible combativité qui est ainsi sanctionnée.

Compte-tenu de tout ce que le Béarn et la Bigorre ont apporté, au reste de la France, ne serait-ce que le gaz de Lacq, compte-tenu par ailleurs de notre situation terriblement enclavée, nous considérons que cette hypothèse de non desserte du Béarn et de la Bigorre par une LGV est inacceptable.

Nous demandons à tous ceux qui sont indignés par cette situation, de se manifester auprès de B.A.P. Nous pourrons ainsi nous mobiliser tous ensemble , encore plus nombreux,pour obtenir gain de cause.

ASSOCIATION BEARN ADOUR PYRENEES
C.C.I PAU BEARN - BP 128
64001 PAU Cedex

Tel : +33(0)5.59.82.56.40 Fax : +33(0)5.59.82.51.27


Prenez connaissance des dossiers « analyses et positions » développés dans le bulletin d’information de B.A.P depuis 2011, en ouvrant le site http://www.bap-europe.com, rubrique « bulletins ».

Afin de contribuer au respect de l’environnement, merci de n’imprimer de courriel qu’en cas de nécessité.



[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Barreau LGV Béarn-Bigorre : Halte à la DOUBLE PEINE
18 octobre 2012, par Rêveur des villes  

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/10/17/20002-20121017ARTFIG00698-plusieurs-projets-de-grands-travaux-menaces.php

Un article de plus dans le feuilleton des LGV. On y apprend par rapport aux autres qu’un groupe de 6 parlementaires + 4 experts aura 6 mois pour hiérarchiser les projets. 6 mois... de pseudo travail. Que font vraiment nos parlementaires ?

Un simple calcul coût prévisionnel / (population concernée * temps gagné) montre tout de suite des écarts énormes entre les projets...

Il n’est évidemment pas question d’un barreau MdM-Pau, qui n’est qu’un outil de publicité de nos édiles locales pour essayer de faire parler d’elles dans le journal (et ça marche) et essayer de faire croire à leur engagement auprès du bon peuple (et ça marche aussi).

> Barreau LGV Béarn-Bigorre : Halte à la DOUBLE PEINE
16 septembre 2012, par AK Pô  
Il roule en DS !

Cet article dans Sud Ouest du joursmiley smiley

  • > Barreau LGV Béarn-Bigorre : Halte à la DOUBLE PEINE
    17 septembre 2012, par le coq  
    L’analyse proposée par les auteurs de cet article est des plus logique. C’est bien ce qui gène les élus.

  • > Barreau LGV Béarn-Bigorre : Halte à la DOUBLE PEINE
    28 juillet 2012, par pehache  

    Compte-tenu de tout ce que le Béarn et la Bigorre ont apporté, au reste de la France, ne serait-ce que le gaz de Lacq

    Moi qui pensait naïvement qu’une LGV se décidait en fonction du trafic attendu, voilà que BAP nous apprend qu’en fait c’est au "mérite" que ça se décide (je mets les guillemets, car où est le mérite d’avoir du gaz sous ses pieds ?).

    compte-tenu par ailleurs de notre situation terriblement enclavée,

    Il est vrai que nous n’avons que 2 autouroutes, 2 aéroports, et une liaison directe sur Paris par TGV. Terriblement enclavé en effet.

    BAP a embauché un clown pour ses communiqués de presse ?

    > Barreau LGV Béarn-Bigorre : Halte à la DOUBLE PEINE
    25 juillet 2012, par Larouture  

    « Pendant 30 ans, nous avons attendu une desserte routière digne de ce nom et l’avons obtenue depuis 18 mois. »
    -  Comment comprendre qu’un barreau LGV direct Mont-de M.-Pau le long de l’A65 soit plus couteux qu’une nouvelle percée du territoire ? En 30 ans n’y avait-il pas du temps pour anticiper un tracé commun à l’A65 et à un barreau LGV qui aurait permis de mutualiser les coûts ? N’y a-t-il pas eu une énorme lacune quelque part, sauf à considérer qu’une LGV n’avait pas sa place en Béarn ?
    -  La communauté d’intérêts présumés entre le Béarn et la Bigorre est-elle bien réelle ? La desserte par Pau de la Bigorre n’est-elle pas une solution d’attente pour Tarbes avant la desserte par Lannemezan avec la Traversée Centrale des Pyrénées ; traversée centrale qui ne pourra pas se faire trop loin de Toulouse ?
    -  La bonne échelle pour juger de la pertinence des tracés d’infrastructures de déplacement n’est-elle pas celle de la région élargie (Bordeaux et Toulouse) et non les pays (Béarn) ? A terme le Béarn et plus largement le bassin de l’Adour seront-t-ils vraiment enclavés avec une LGV vers le Pays Basque Espagnol en bordure Nord-Ouest à Dax (ou mieux sur la ligne directe à Saint Géours de M.) et une LGV en bordure Est à Lannemezan ?
    -  Si le Béarn ne sera pas traversant, il sera accessible. N’est-ce pas la connexion avec les lignes LGV principales (Dax et lannemezan), l’aménagement des voies ferroviaires et routières existantes dans tout le Béarn et la préparation du multimodal qu’il faudrait anticiper ?

  • > Barreau LGV Béarn-Bigorre : Halte à la DOUBLE PEINE
    25 juillet 2012, par Rêveur des villes  
    Il ne peut pas y avoir de pentes aussi forte sur une LGV que sur une autoroute, d’où la nécessité de tunnels et de viaducs. de plus, un terrassement et une lourdeur d’infrastructure qui n’a rien à voir avec celui d’une autoroute : d’un côté, des trains qui doivent passer à 350 km/h, d’un autre, des camions qui roulent à 100-110 km/h maximum. L’énergie (et donc les vibrations) étant proportionnelle à la masse et au carré de la vitesse...

  • > Barreau LGV Béarn-Bigorre : Halte à la DOUBLE PEINE
    28 juillet 2012, par Larouture  

    Le jumelage LGV/Autoroute n’est effectivement pas simple. Mais cela existe (voir site GPSO).

    Un problème majeur dans le cas de l’A65 était l’écart de temps entre sa réalisation et celle du barreau LGV vers le pays-Basque (10, 20, 30 ans ?). Par exemple, des infrastructures nécessaires à la LGV auraient dû être financées à l’avance.

    Mais la simulation n’a pas été effectuée. Notamment pour un tracé de l’A65 différent. Une telle simulation aurait été simple à faire puisque des estimations des coûts des différents barreaux LGV vers Pau ont été publiées.

    Un lobbying aussi arrêté que celui de BAP pouvait-il avoir une vision aussi prospective ? Poser la question ainsi est y répondre. L’A65 est là, ce qui est pris est pris et une chose après l’autre. Peu importe si une nouvelle trouée du territoire est nécessaire.

    D’autre part, je pense que l’idée de jumelage est bien présente dans la tête des Orthéziens pour un barreau Dax-Orthez, avec une extension routière vers l’A10 mise à 2X3 voies. A suivre...

    Le risque d’une sur-accessibilité du Béarn, c’est-à-dire de surinvestissements, n’est pas à exclure.

  • > Barreau LGV Béarn-Bigorre : Halte à la DOUBLE PEINE
    28 juillet 2012, par Oscar du Pont  
    Un train peut en cacher un autre. Voici celui des Orthéziens ....La ficelle est un peu grosse, je trouve.

  • > Barreau LGV Béarn-Bigorre : Halte à la DOUBLE PEINE
    23 juillet 2012, par Père Ubu  

    Cornegidouille, soyons positifs ! Je me réjouis de voir que le BAP qui veut encore plus de routes, de LGV et le reste, est sensible à notre environnement et nous demande de ne pas imprimer sa littérature . Bravo monsieur BAP, vous êtes sur la bonne voie !! Ou est-ce simplement de l’enfumage ?

    > Barreau LGV Béarn-Bigorre : Halte à la DOUBLE PEINE
    23 juillet 2012, par Daniel Sango  

    C’est la Cour des Comptes qui a tiré la première, dans son audit remis le 2 juillet dernier : « l’ampleur des créations, envisagées dans le schéma national des infrastructures de transport, de nouvelles lignes ferroviaires à grande vitesse qui ne sont pas budgétairement soutenables et dont ni la rentabilité financière, ni la rentabilité socio-économique, ni l’intérêt environnemental ne sont établis ».

    Jérôme Cahuzac fait ses comptes : 2000 km de ligne LGV en projet pour une ardoise de 260 milliards d’euro dont les 2/3 à la charge de l’Etat (et une grande partie du reste à celle des collectivités territoriales)

    « Il faudra élaguer dans les projets qui ont été proposés... Le gouvernement n’aura pas d’autre choix que de renoncer à certaines des options qui ont été privilégiées. »

    « on peut se demander si prolonger telle ou telle ligne de TGV pour un gain de temps marginal est préférable à l’entretien du réseau secondaire de transport ferroviaire, indispensable car utilisé par beaucoup », a estimé Jérôme Cahuzac.

    Le réalisme et la logique sont respectées. Finalement, cela n’a pas mal réussi aux Béarnais d’être à ce point "handicapés"...

    D’ailleurs, cette autoroute de la prospérité, réclamée à cor et à cris par BAP n’est même pas utilisée. Bizarre non ?

    BAP (Bétonnons Avec Passion comme disait Oscar sur ce site) est un lobby, comme tous les lobby il ne faut pas en attendre une réflexion objective.

    Le lobby part du résultat à atteindre et est prêt à toutes les malhonnétetés intellectuelle pour essayer de justifier l’injustifiable.

    Dans le même registre, BAP va devoir faire son deuil de la nouvelle route Poey de Lescar Oloron. Les 4 ou 500 millions d’euro ne viendront pas et c’est très bien ainsi.

    Par contre j’espère que BAP se joindra à mes revendications pour améliorer la circulation autour de Pau, en :
    -  doublant le périphérique sud
    -  doublant la route d’Oloron entre Jurançon et Gan
    -  doublant la route de Bordeaux (sur 2km)
    -  construisant le diffuseur de Morlaas.

    Cela c’est très utile pour les palois et les Béarnais, bien plus que ces travaux pharaoniques, cela reprèsente un objectif atteiganable et surtout cela ne dépend que de nos collectivités locales.

    D’accord ?

    > Barreau LGV Béarn-Bigorre : Halte à la DOUBLE PEINE
    23 juillet 2012, par Rêveur des villes  

    Des guignols qui croient que 3 Mds (ou même 2Mds) vont être investis pour que les Palois gagnent 1/2 heure en train pour aller à Paris, alors qu’il a déjà été très dur de réunir les 7 Mds € pour faire gagner 1 heure à tout le SO.

    Quant au "terriblement enclavé", il fallait oser le sortir.

  • > Barreau LGV Béarn-Bigorre : Halte à la DOUBLE PEINE
    28 novembre 2012, par Rêveur des villes  

    coût de Bx-Toulouse : 5,3 M€ pour faire gagner 1h à une aire urbaine de 1,2 M d’habitants (en comptant un gain sur Agen et Montauban).

    coût de l’heure gagnée par habitant arrondi à 4 400 €.

    coût de MdM - Pau : 3,2 M€ pour faire gagner 1/2 heure à une aire urbaine de 220 000 habitants

    coût de l’heure gagnée par habitant : 30 500 €

    7 fois plus cher que Bx - Toulouse...

    On peut inclure Tarbes dedans, on ne sera que 5 fois trop cher !

    Bx-Toulouse est à la limite du finançable, avec 1/3 de l’infrastructure pouvant être financée par le privé, comme le TGV Est ou Bretagne.

    MdM - Pau a déjà été chiffré à - de 10%, ce qui est cohérent avec les coûts, les gains de temps pour une certaine population.

  • > Barreau LGV Béarn-Bigorre : Halte à la DOUBLE PEINE
    23 juillet 2012, par L’Aquitain  

    1859......Le Gaz de Lacq...... Combat d arrière garde !!!!! C’est quand il y avait du gaz qu’il fallait négocier. Combien BAP touche de subvention pour raconter n’importe quoi ???

  • > Barreau LGV Béarn-Bigorre : Halte à la DOUBLE PEINE
    23 juillet 2012, par Daniel Sango  

    BAP est subventionné par le Conseil Général.

    Merci BAP de nous dire combien vous touchez...

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    LGV : La Grande Vidange
    "LGV des Pyrénées" : l’exemple de la LGV Poitiers-Limoges
    LGV des Pyrénées : Raccrochez les wagons !
    Desserte LGV Béarn-Bigorre : Le point de vue du syndicat CGT des cheminots des Hautes-Pyrénées
    LGV Béarn-Bigorre : on commence enfin à compter...
    Interview LGV de Michèle Alliot-Marie - Réaction d’Alain Rousset : « 3 contre-vérités ! »
    Barreau Mont-de-Marsan-Pau-Tarbes : TDIE ne croit pas dans sa faisabilité financière
    Lu sur le site d’EITB - Y’a-t-il encore un conducteur dans le projet LGV ?
    "LGV des Pyrénées" : Ça bouge !
    Lever de rideau sur la "LGV des Pyrénées" !
    Pyrénées Presse - LGV : copie à revoir selon Forces 64
    Eltb : Les anti-LGV demandent de lever le flou avant le flouze
    Sud-Ouest : TGV Tours-Bordeaux : Vinci réclame 60 millions d’euros de plus à RFF
    6/4/2011 : LE PRINTEMPS DU CANFRANC ?
    5/04/2011 - Sud-Ouest : Réouverture de la ligne Pau-Canfranc : l’espoir venu du ministère
    1/04/2011 : Intervention de Martine Lignières-Cassou au Parlement, réponse de Thierry Mariani Secrétaire d’Etat aux transports
    Dans la presse - LGV Béarn : des choix en 2013 chez Pyrénées Presse
    Dans la presse - Pau-Canfranc : Alain Rousset entrevoit le bout du tunnel
    Dans la presse : Et si la LGV allait en Béarn ?
    LGV Béarn-Bigorre : Lettre ouverte à un élu absent



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises