Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pau Porte des Pyrénées

lundi 10 janvier 2011 par Hélène Lafon


Vendredi soir au Zénith, Pau dévoilait sa marque : Pau Porte des Pyrénées ( PPP). Trois « P » porteurs chacun d’un symbole fort. Le premier, une vache à la tête couronnée symbole de paix, puis le « P » orné d’un cœur symbole de partage. Et enfin pour le troisième, le Pic du Midi d’Ossau, symbole très béarnais de la passion et de la volonté de se surpasser. Et un slogan : la paix partagée avec passion.

Une marque pour faire naître un sentiment d’appartenance à un bassin de vie : Pau la ville, Pau l’agglomération, Pau le pays. Et Martine Lignières-Cassou, Députée Maire de Pau, d’expliquer : « Nous avons voulu résonner au delà de la ville, dans son bassin de vie puisque bien des gens qui y travaillent n’y habitent pas forcément » (citation reprise dans le Journal Sud Ouest, édition du 8 janvier NDLR).


Une marque pour que Pau ne soit plus seulement un point entre Bayonne et Perpignan comme le croyait le Candide, animateur de la soirée, Parisien cherchant à se rendre à Pau, ville mystérieuse, légendaire même peut-être, d’où les gens, dit-on, ne reviennent jamais ! Ou encore « circa de Lourdes » comme le disent nos voisins espagnols. Une marque pour vendre un territoire enfin connu et reconnu.


Et déjà, à peine les premiers comptes-rendus publiés dans la presse, les premiers commentaires de la manifestation, les commentaires fussent ironiques pour la plupart. Certains se moquent de l’initiative de Martine Lignières Cassou, d’autres de l’identifiant retenu et de son visuel, son logo. Mais l’initiative de MLC n’est pas unique, alors comparons avec l’entité Bayonne, Anglet, Biarritz. Ici aussi, un nom : Agglo Côte Basque-Adour, un slogan : « Un nom à la hauteur d’un destin qui s’élargit sous le signe de l’ouverture ». Dans ces deux cas, l’idée, l’objectif ne sont-ils pas les mêmes : Fédérer des hommes, des énergies, des activités et s’ouvrir aux échanges de toutes natures.


Et les logos ? Celui de Bayonne et ses voisines a un visuel dynamique, mais traduit-il le message ? Celui de Pau peut paraître pâle, plat mais il a le mérite d’être simple, clair et lisible par tous.

Alors, soyons positifs. Aujourd’hui, PPP existe, la voie est tracée, Pau sera la Porte des Pyrénées.

Mais tout reste à faire. Que l’on qualifie cet identifiant de marque, de symbole, de référent ou par tout autre terme, la coquille restera vide si ne naît pas une volonté commune et citoyenne de faire vivre et se développer notre bassin de vie.


Alors au lieu de se moquer, de critiquer, faisons un vœu, que les acteurs économiques et politiques du bassin de Pau se donnent un objectif commun et définissent les moyens que chacun doit mettre en œuvre pour l’atteindre. Faisons le vœu que l’équipe municipale donne l’exemple de la bonne volonté en révisant le plan de circulation du centre ville, objet de tant de critiques.


Plus de bouc(s) émissaire(s) : commerçants passifs et passéistes pour les uns, crottes de chiens ordures et cartons d’emballage pour les autres, mairie pour tous. Ecoutons l’autre, et critiquons, certes, non pas pour détruire mais pour construire ensemble.


- Par Hélène LAFON

Profitez de notre sondage pour donner votre avis : Aimez-vous la nouvelle marque "Pau Porte des Pyrénées " ?

Pour découvrir les visuels présentés au Zénith - Pau Porte des Pyrénées : La vache, le coeur et l’Ossau


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



PPP : Message subliminal ?
11 janvier 2011, par Occitanian-Beast  

PPP : Partenariat Public Privé ; la clef de voûte du financement des LGVs SEA, GPSO et le Jurançon pour le dessert, le financement du faaabbuuuleux barreau GV Béarn - Bigorre ! smiley

Le pire, tellement ils y croient à ce truc, c’est qu’il l’ont peut être réellement imaginé ainsi pour ça rentre bien dans les (in)consciences... smiley

> Pau Porte des Pyrénées
10 janvier 2011, par JPB  

Notre chère Hélene est bien une des rares personnes à ne pas charger le PPP (du temps de ma jeunesse c’était l’enseigne d’un marchand de peinture et papiers peints (Les papiers peints Pyrénéens)). Depuis qu’on a rejeté les vieux symboles types "les armes de la ville", tout le monde se cherche un visuel et c’est normal. Mais bien peu réussissent : voir l’horrible A de la région Aquitaine qu’on est obligé de se coltiner sur nos plaques d’immatriculation. Mais aussi bien disposé qu’on soit sur la nécessité de s’identifier par une charte graphique il faut bien dire que PPP est doublement raté. Sur le fond tous les jeux de mots ont déjà été faits (rajoutons la Popote des Pires est née). Sur la forme la ressemblance avec tous les produits infantiles, couches, fromages, est certaine. Mettez vous à la place de l’administré, du contribuable, de l’agent administratif, du juge, du ministre et que sais-je encore, qui va recevoir un courrier officiel en forme de publicité pour un fromage. Il lui faudra lire deux fois avant de se convaincre que c’est vraiment un courrier municipal si il ne l’a pas jeté avant

> Pau Porte des Pyrénées
10 janvier 2011, par Edouard Girard  

Ces 3 "p.p.p." sont franchement q.q. ! C’est du Patricia Wolf, avec ses "pis rainés" ! Autant dire, si ce n’est pas du lourd, c’est du moins du lourdaud.

Ah les mânes de Camy, les aventures du bateau-lavoir chantées par les frères Jacques, la fantaisie poétique de Jean Paul Toulet, et l’esprit de finesse des Béarnais du temps jadis !

On en est loin !

  • > Pau Porte des Pyrénées : Bâteau Ivre ?
    10 janvier 2011, par AB  

    "...les aventures du bateau-lavoir chantées par les frères Jacques..."

    Ohé, les gars de Paimpol, ohé ? Pau-Paimpol ?

  • > Pau Porte des Pyrénées
    10 janvier 2011, par Contribuable Palois  

    Madame Lafon l’a bien remarqué

    Martine Lignières-Cassou, Députée Maire de Pau, d’expliquer : « Nous avons voulu résonner au delà de la ville, dans son bassin de vie puisque bien des gens qui y travaillent n’y habitent pas forcément »

    La mairie n’arrive pas à raisonner pour construire, alors ils vont résonner. Pourvu que la cloche ne sonne pas faux !

    > Pau Porte des Pyrénées
    10 janvier 2011, par Rêveur des villes  

    au lieu de se moquer, de critiquer, faisons un vœu

    Vous pouvez toujours rêver ! Le slogan de la "vie rêvée des villes" était sans doute mieux adapté pour vous !

    Il est temps d’appeler un chat un chat. Ce logo et complètement nase et sera remplacé dès que MLC ne sera plus maire.

    Combien d’âneries faudra t-il que l’équipe MLC fasse avant que l’on dise qu’elle n’est pas capable de diriger correctement une ville, loin de là. A part pour faire des animations, et même s’il y a qqes bonnes choses par ci par là, le résultat global est inacceptable. Ils sont perchés dans leur petit monde politicien. Rien à en tirer. Des actes fondamentaux de gestion de la ville (ex propreté) ne sont pas accomplis.

    Pour reprendre un autre article, "Indignez-vous !".

  • > Pau Porte des Pyrénées
    10 janvier 2011, par Rêveur des villes  
    PS : dogmatisme = manque d’ouverture / bétise et autorité.

  • > Pau Porte des Pyrénées
    10 janvier 2011, par Rêveur des villes  

    Et bien sûr, l’opposition ne vaut pas plus cher.

    Elle ne fait aucune proposition sur la propreté, ne trouve rien à redire sur le coût du sport pro (pire, elle regrette que la ville ne dépense pas encore plus) ni sur le manque d’approfondissement du dossier des voies de TEC en site propre ni sur bien d’autres choses.

    A part les critiques contre l’ESAC... Enfin, c’est mieux que rien smiley

  • > Pau Porte des Pyrénées
    10 janvier 2011, par Rêveur des villes  

    Cela dit, étant donné que l’opposition ne peut rien faire par rapport à des résolutions proposées en CM, difficile sans doute pour elle aussi de se motiver par rapport à ça.

    S’il y avait un maire ouvert qui tienne compte de ce que dit tout le monde y compris les opposants, elle pourrait avoir un rôle. Mais se casser la tête pour proposer des choses qui ne seront jamais acceptées, par principe, j’avoue que c’est pas très motivant.

    Par contre, je pense que sur les projets qui "durent" elle devrait communiquer beaucoup plus que cela. Exemple : il n’y a pas encore de parking relais ni même d’emplacements choisis. Elle devrait crier au scandale, voire porter plainte. Elle ne le fait pas...

    Idem pour les autres choses qui ne sont pas faites (propreté, urbanisme etc).

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pau - Bistrot politique
    Un chemin de campagne pour mener à la ville royale ?
    A Pau un conseiller municipal sur la sellette.
    Alain Lamassoure : « Il faut un Président élu à la tête de la CDAPP » !
    Les agglomérations demandent des réformes
    Martine Lignières-Cassou sera présidente de la CDA. Normal ou pas ?



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises