Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Un chemin de campagne pour mener à la ville royale ?

mercredi 17 février 2010 par Jean Paul Penot


Un chemin de campagne pour mener à la ville royale ?

Au sortir de l’autoroute, la double voie conduisant à la ville a de l’ampleur et peut susciter de l’enthousiasme lorsque les Pyrénées déroulent leur décor. Eh bien, cela doit changer a déclaré l’architecte de la ville. Une seule voie suffira.

A la rigueur on la dédoublera à l’approche des carrefours, mais en faisant en sorte que les voitures se frolent, ce qui les obligera à réduire leur vitesse. Pour ce qui est de la vitesse, cet ayatollah anti-voitures n’a pas dû mesurer celle des véhicules sortant de Pau à l’heure de fermeture des bureaux : c’est celle du pas entre le rond-point de la Commune et le rond-point suivant, à proximité du centre commercial Leclerc. Quant à la voie d’en face, elle est souvent obstruée par les véhicules tournant à gauche pour se rendre à ce centre commercial, alors qu’un autobus est à l’arrêt. Il faudra sans doute attendre un accident pour que cette entrée soit revue.

Les participants à la soirée d’information sur la ligne d’autobus entre la gare et l’hôpital ne désapprouvent pas l’objectif de donner plus de place aux piétons et aux cyclistes, et il en est de même pour l’auteur de cet article. Mais faut-il pour cela en arriver à un tel extrémisme ? Y a-t-il beaucoup de piétons à l’approche du rond-point de l’autoroute ? Les cyclistes n’ont-ils pas une voie cyclable sur l’avenue de Montardon, qui est parallèle ?

Parmi les scénarios retenus par cet architecte figure celui d’une rue Carnot livrée entièrement aux autobus. Est-ce bien réaliste ? Avec un autobus passant toutes les 10 mn, les piétons pourront certes investir la rue. Au risque de géner les autobus eux-mêmes. Et que dire de l’accès aux halles ?

Pour la section comprise entre le bd Alsace-Lorraine et le rond-point de la Commune, cet architecte échafaude 4 scénarios. Si l’idée de permettre aux riverains de s’approprier le terre-plein central et de séparer la circulation des vélos de celle des bus est légitime, faut-il tant d’idées fantaisistes, voire saugrenues ? Et coûteuses en temps et en argent !

Car le plus grand reproche que l’on peut faire à ce plan, c’est bien son caractère tardif. Repousser à 2013 la mise en service de cette ligne est regrettable. Certes, des aménagements demandent du temps, comme la mise en place d’une signalisation permettant un passage prioritaire des bus dans les carrefours. Mais une expérimentation rapide serait bien utile. Ne serait-ce que pour créer de nouvelles habitudes. La ville n’a déjà que trop perdu de temps. Etait-il nécessaire de passer deux ans pour aboutir à une réflexion si peu aboutie...à l’exception de la conclusion qu’il ne convient pas de modifier la montée de la gare. Qui en aurait douté ? Et qui peut approuver une modification coûteuse et inutile à l’approche de l’autoroute ?

Henri 64


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Un chemin de campagne pour mener à la ville royale ?
19 février 2010, par mael  

Quant à la voie d’en face, elle est souvent obstruée par les véhicules tournant à gauche pour se rendre à ce centre commercial, alors qu’un autobus est à l’arrêt. Il faudra sans doute attendre un accident pour que cette entrée soit revue.

d’ou le site propre...

> Un chemin de campagne pour mener à la ville royale ?
19 février 2010, par Jean Paul Penot  

Oui, il faut favoriser les transports en commun !

Mais pour la ligne nord-sud je pense qu’il faut distinguer selon les segments du parcours.

Je ne crois pas raisonnable de modifier la circulation à proximité du rond point de l’autoroute. D’ailleurs, il n’a pas été question de le faire (heureusement !) sur l’autre extrémité, à savoir la montée de la gare. Et pour le segment sur les allées Catherine de Bourbon et Condorcet, alors que l’on roule au pas à certaines heures, on pourrait chercher d’autres solutions que de restreindre à une voie la circulation. Par exemple revoir l’utilisation des contre-allées au niveau du centre commercial Leclerc.

Et joindre la ligne à des parkings relais aurait dû être étudié.

  • > Un chemin de campagne pour mener à la ville royale ?
    19 février 2010, par pehache  
    Oui, il faut favoriser les transports en commun !... Je ne crois pas raisonnable de modifier la circulation à proximité du rond point de l’autoroute.
    En résumé il faut favoriser les transports en commun, mais à la moindre petite difficulté d’aménagement il faut surtout ne rien faire.

  • > Un chemin de campagne pour mener à la ville royale ?
    17 février 2010, par pehache  

    Les TCSP faisaient partie des engagements de campagne de MLC. Vous lui reprochez quoi ? De tenir ses engagements ? Vous pouvez expliquer comment réaliser des site propres pour les bus sans empiéter sur la place actuellement dévolue aux voitures, à part en faisant un métro ?

    ...cet ayatollah anti-voitures... ...extrémisme...

    Vous croyez être crédible avec ce genre de discours ?

  • Un chemin de croix pour mener à la ville royale
    17 février 2010, par Daniel Sango  

    Il ne s’agit pas de tenir ses engagements de campagne. Là n’est pas le problème. Qu’il faille améliorer l’accessibilité, les déplacements dans l’agglomération paloise, tout le monde est d’accord. Qu’il faille privilégier les transports en commun aussi.

    Ceci dit cette ligne n’apportera quasiment rien à la circulation dans l’agglomération. Il faudra toujours plus d’une heure pour se déplacer d’un endroit à l’autre.

    Et au fait, où se trouvent les parkings relais ? Où se trouve le parking relais de cette première ligne en site propre ?

    En 2015 il n’y aura que deux lignes en site propre et encore incomplétes. Mais d’ici là plus personne ne pourra accéder au centre ville excepté les malades de l’hôpital... !!!

    Ce sera d’ailleurs assez rigolo, dès le début des travaux....

    Non, a vouloir privilégier l’image au dépend de l’efficacité on ne va pas bien loin, mais c’est le propre du fonctionnement de nos politiques. Heureusement qu’ils n’ont pas en charge de vrais projets industriels...

    Le centre ville de Pau n’est pas le centre de l’agglomération, et ne le sera pas. Il sera un des pôles,et celui de l’Université sera tout aussi important. Il devrait être le "centre" des lignes de bus, une ligne haute fréquence le reliant à la gare via le centre ville de Pau. La ligne en site propre doit s’arrêter au rond point de l’Université, un de ses prolongement devant impérativement désservir un parking relais du nord, dans un premier temps, le parking du Zénith ? MLC omnubilée par le centre historique défend un organisation dépassée de l’agglomération.

  • > Un chemin de croix pour mener à la ville royale
    17 février 2010, par Rêveur des villes  

    Et au fait, où se trouvent les parkings relais ? Où se trouve le parking relais de cette première ligne en site propre ?

    Effectivement, on était en droit d’attendre une réponse à cela, après 2 ans d’études smiley !

    En 2015 il n’y aura que deux lignes en site propre et encore incomplétes.

    Vous êtes optimiste. La 2ème ligne (qui ira de Lescar à Idron ?) va être à mon avis beaucoup plus compliquée à mettre en place du fait de l’étroitesse de la route au niveau de Billère.

    Mais d’ici là plus personne ne pourra accéder au centre ville excepté les malades de l’hôpital... !!!

    Faut pas exagérer. Et puis justement, pour accèder au CV, il y aura le bus ! Pour ceux qui iront en dehors du CV, pas grand chose ne changera pour eux.

    Non, a vouloir privilégier l’image au dépend de l’efficacité on ne va pas bien loin, mais c’est le propre du fonctionnement de nos politiques. Heureusement qu’ils n’ont pas en charge de vrais projets industriels...

    D’accord avec vous

    La ligne en site propre doit s’arrêter au rond point de l’Université

    Pour optimiser l’espace, on pourrait peut-être imaginer un système où les voitures ont le droit de circuler juste derrière le bus. Si un bus passe toutes les 10 minutes. Les voitures pourraient circuler sur la voie pendant 7 minutes ensuite. Puis être interdites pendant 3 minutes pour ne pas générer de bouchon devant le bus. Ceci variant selon les horaires.

  • Circulez !
    17 février 2010, par Marc  

    "Et au fait, où se trouvent les parkings relais ? Où se trouve le parking relais de cette première ligne en site propre ?"

    C’est quoi vos histoires de parking relais ? Il faut des parking relais pour des lignes de bus ? Est ce que vous savez que généralement les gens prennent le bus parce qu’ils n’ont pas de voiture ou parce qu’ils ne veulent pas l’utiliser ?

    Au lieu de critiquer à tout va une des rares bonnes initiatives de cette municipalité vous feriez mieux d’aller visiter les autres villes de France qui ont choisi la modernité.

  • > Un chemin de croix pour mener à la ville royale
    17 février 2010, par pehache  

    Ceci dit cette ligne n’apportera quasiment rien à la circulation dans l’agglomération. Il faudra toujours plus d’une heure pour se déplacer d’un endroit à l’autre.

    N’exagérez pas. Cette ligne, combinée aux transversales qui vont être créées, va permettre de raccourcir certains trajets.

    Par contre il est vrai que faire cette seule TCSP est loin d’être optimal, en l’absence d’une TCSP est-ouest qui était pourtant annoncée.

    Le centre ville de Pau n’est pas le centre de l’agglomération, et ne le sera pas. Il sera un des pôles,et celui de l’Université sera tout aussi important.

    Je sais que c’est une de vos marottes, mais ça ne tient pas : seules les très grandes villes, comme Marseille, Lyon ou Paris, sont réellement "multipolaires". Même Toulouse ou Bordeaux ne le sont pas. Et vous voudriez que Pau le soit ?? Mais si vous voulez définitivement tuer le centre-ville de Pau, vous pouvez déporter les activités vers l’université, en effet. Rien d’original cela dit : c’est ce qui se fait depuis 20 ans.

    la ligne en site propre doit s’arrêter au rond point de l’Université,

    Donc on ne fait le site propre que là où c’est facile. Là où ça se complique on ne touche à rien, et on laisse les bus s’engluer dans la circulation, au détriment de la régularité de l’efficacité de toute la ligne.

  • > Un chemin de croix pour mener à la ville royale
    17 février 2010, par Rêveur des villes  

    Marc : C’est quoi vos histoires de parking relais ? Il faut des parking relais pour des lignes de bus ? Est ce que vous savez que généralement les gens prennent le bus parce qu’ils n’ont pas de voiture ou parce qu’ils ne veulent pas l’utiliser ?

    Toulouse et Bx ont leurs parkings relais. A Pau, ça permettra à tous ceux qui passent par Pau N avant d’aller dans le centre de se garer facilement et gratuitement... et finalement de pouvoir aller dans le centre en moins de temps et moins cher.

    Cela dit, au global, la clientèle des bus sera sans doute toujours constituée à 90% de ce qu’elle est aujourd’hui : ceux qui n’ont pas les moyens d’avoir une voiture.

    Espérons que les étudiants (qqes milliers...) dont 90% de ceux qui n’habitent pas sur place vont à la fac en voiture (JPP nous confirmera cela mais il n’y a qu’à voir le parking) prendront le bus...

    Si la nouvelle génération n’a pas plus de conscience écolo que ça... smiley smiley smiley Ils ont peut-être trop d’argent...

  • > Un chemin de croix pour mener à la ville royale
    17 février 2010, par Marc  

    "Toulouse et Bx ont leurs parkings relais"

    Il serait bon, pour une fois, cher RdV, d’arrêter de comparer la grosse bourgade qu’est Pau avec des métropoles régionales comme Bordeaux et Toulouse. Les niveaux de trafic n’ont absolument rien à voir.

    "Cela dit, au global, la clientèle des bus sera sans doute toujours constituée à 90% de ce qu’elle est aujourd’hui : ceux qui n’ont pas les moyens d’avoir une voiture".

    Là encore les clichés ont la vie dure. Il y a longtemps que les Grenoblois, par exemple, même ceux qui ont une, deux ou trois voitures, préferent prendre les transports en commun (le tramway en l’oocurence) pour faire leurs courses en ville. Ils le font parce que c’est beaucoup plus agréable et rapide.

  • > Un chemin de croix pour mener à la ville royale
    17 février 2010, par Rêveur des villes  

    Il serait bon, pour une fois, cher RdV, d’arrêter de comparer la grosse bourgade qu’est Pau avec des métropoles régionales comme Bordeaux et Toulouse. Les niveaux de trafic n’ont absolument rien à voir.

    Les tailles sont différentes mais les mécanismes les mêmes. On a simplement des bus au lieu d’avoir un métro ou un tramway et les parkings relais seront à l’échelle de chaque ville.

    Enfin, pour revenir sur les parkings relais. Il y en a un qui existe et qui est scandaleusement insuffisant, c’est celui de l’échangeur autoroute, pour faire du covoiturage. Le pb est le même à Tarbes.

  • > Un chemin de croix pour mener à la ville royale
    17 février 2010, par Rêveur des villes  

    Daniel Sango : Non, a vouloir privilégier l’image au dépend de l’efficacité on ne va pas bien loin, mais c’est le propre du fonctionnement de nos politiques. Heureusement qu’ils n’ont pas en charge de vrais projets industriels...

    Jamais ils ne gèreraient leur propre argent de cette manière... smiley

  • > Un chemin de croix pour mener à la ville royale
    19 février 2010, par mael  

    Ceci dit cette ligne n’apportera quasiment rien à la circulation dans l’agglomération. Il faudra toujours plus d’une heure pour se déplacer d’un endroit à l’autre.

    quelle exagération !

  • > Un chemin de campagne pour mener à la ville royale ?
    17 février 2010, par Contribuable Palois  

    Le "transport en site propre" n’est pas une fin en soi, ce qui compte c’est le service rendu et son efficacité. On doit raisonner sur le haut niveau de service nécessaire et rechercher les solutions selon les cas

    Dans le centre encombré de Pau où les possibilités d’aménagement sont réduites : les bus en site propre sont probablement une(la ?) bonne solution

    Là où la circulation se fait correctement 95% du temps ça paraît moins évident qu’il faille dégrader volontairement les possibilités de circulation pendant 100% du temps pour tous les véhicules non prioritaires entre le boulevard d’Alsace Lorraine et la sortie nord de Pau jusqu’à l’autoroute.

    On peut s’interroger aussi pourquoi cette exclusive du "transport en site propre" ?

    Pour la plus grande partie du trajet la solution "site propre partiel" sur le centre de Pau complété par une "voie réservée" serait suffisante et adaptée au but annoncé . Des feux avec la gestion à priorité dynamique doivent suffire [les mauvais résultats de la gestion des feux à Pau par le passé avec PREODYN sont dus aux hommes, pas à la méthode] surtout quand il n’a qu’un axe à gérer sans conflit de priorités

    Par ailleurs les juristes notent que le Code de la construction fait la distinction pour le "site propre" et ce qui s’y rattache. En droit cette expression "site propre" n’est pas anodine
    -  les dossiers "en site propre" relèvent d’une procédure dérogatoire et permettent des rémunérations particulières
    -  le "site propre" relève de "l’extrème urgence" et non plus du simple "intérêt général" ; les discussions et voies de recours sont limitées

    Alors tout est-il si clair ?

  • > Un chemin de campagne pour mener à la ville royale ?
    17 février 2010, par pehache  

    Le "transport en site propre" n’est pas une fin en soi, ce qui compte c’est le service rendu et son efficacité. On doit raisonner sur le haut niveau de service nécessaire et rechercher les solutions selon les cas

    Et comment atteindre le "haut niveau de service" en question sans un vrai site propre qui isole les bus du reste de la circulation ? A ma connaissance le trafic n’est pas toujours fluide dans cette zone.

    Là où la circulation se fait correctement 95% du temps ça paraît moins évident qu’il faille dégrader volontairement les possibilités de circulation pendant 100% du temps pour tous les véhicules non prioritaires

    En effet, la circulation ne se fera correctement que 80 à 90% du temps au lieu de 95%.

    Mais de toutes façons, partout où des sites propres doivent se faire les discussions sont les mêmes : les gens les veulent bien, à condition qu’il n’y ait aucune contrainte.

  • > Un chemin de croix...au ralenti
    19 février 2010, par Daniel Sango  

    Je pense qu’il serait bon de consulter sur le site de l’agglo, le Plan de Déplacements Urbains validé il y a plus de 6 ans, et pour aller vite, la synthése, une page intitulée "On bouge !"

    Tout ce dont on parle aujourd’hui a déjà été écrit il y a plus de 6 ans, l’histoire est un éternel recommencement...

    J’ai eu l’occasion d’écrire sur ce point le 3/8/2009 Vous y verez que l’agglo dans son PDU a validé :

    -  DEUX lignes en site propre pour...2007 !!!!!

    -  Des parkings relais pour fin 2007

    -  etc...

    On devrait les avoir (peut être) pour 2016... avec 9 ans de retard

    parole parole parole...

  • > Un chemin de croix...au ralenti
    19 février 2010, par pehache  

    De même, le programme de MLC mentionnait explicitement la réalisation 2 lignes de TCSP, après les travaux de la commission adhoc des équipes de campagne.

    Il a pourtant fallu encore 18 mois après l’élection pour simplement décider du principe d’UNE ligne, et avec un projet encore non défini dans sa forme pratique.

    Mais pourquoi cela va si lentement, en réalité ? Parce que la CDA n’a de toutes façons pas les moyens financiers pour que ça aille plus vite. Trop de dépenses qui plombent ses capacités d’investissement (stade d’eaux-vives...) et trop peu de recettes vu que les communes ne veulent rien lacher de leurs prérogatives.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pau - Bistrot politique
    Pau Porte des Pyrénées
    A Pau un conseiller municipal sur la sellette.
    Alain Lamassoure : « Il faut un Président élu à la tête de la CDAPP » !
    Les agglomérations demandent des réformes
    Martine Lignières-Cassou sera présidente de la CDA. Normal ou pas ?



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises