Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

A Pau un conseiller municipal sur la sellette.

mardi 10 novembre 2009 par Joël BRAUD


Jeudi dernier, la Députée-Maire de Pau rendu publique la lettre adressée à Adoum ISSEINI conseiller municipal de sa majorité. Elle lui demande de démissionner.

Martine LIGNIERES-CASSOU a frappé fort en adressant cette lettre à un membre de sa majorité au conseil municipal. Le fait n’est pas si courant et pour en arriver à cette extrémité, l’édile municipale doit avoir réfléchi et respecté un certain nombre de préalables.

Qui pourrait reprocher à MLC de vouloir conserver à son groupe majoritaire, cohérence et cohésion ? Elle est parfaitement dans son rôle en le faisant. Pour ceux qui ont eu l’occasion d’être présents aux séances de ce conseil il a été visible à plusieurs reprises, que Adoum ISSEINI semblait être plus un « électron libre » qu’un réel membre du groupe. Ses interventions lors des séances en dehors de l’ordre du jour lui avaient valu de se voir retirer la parole à plusieurs reprises. Cela pour beaucoup, était significatif.

Il est certain que MLC a dû, avant de décider de lui adresser ce courrier le recevoir et expliquer à ce nouvel élu, que certains comportements ne pouvaient être compatibles avec le bon fonctionnement de l’instance municipale. En-a-t-il tenu compte ? Peu certain.

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase est sans aucun doute son comportement lors d’un contrôle de police. Sans vouloir apporter un quelconque éclairage sur ce qui s’est réellement passé, il faut admettre qu’il est peu habituel qu’un élu local se retrouve dans une telle situation. Il ne peut et il ne doit y avoir dans ces circonstances d’incident de ce genre. Un élu quel que soit son niveau ne doit pas se risquer et s’exposer ainsi.

Maintenant MLC n’a pas le pouvoir de virer ce conseiller municipal et s’il décide de continuer son mandat, personne ne pourra l’en empêcher. Il semble qu’il y ait eu à un moment donné une erreur de casting.


- par Gibet

PS : Donnez votre avis sur ce sujet en participant au sondage de la semaine


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> A Pau un conseiller municipal sur la sellette.
11 novembre 2009, par jjpau  

Comment la Maire peut elle faire la leçon à cet élu... Elle qui avec sa 2cheveaux citroen, passait aux feus rouge, elle qui tel au volant, maintenant elle à des chauffeurs, ca ne devrait plus lui arriver ! Alors pas de leçon de civisme, elle doit déjà montrer l’exemple, ainsi que les élus, il n’y a qua voir le bazar devant la mairie, des véhicules garés n’importe comment etc ...

  • > A Pau un conseiller municipal sur la sellette.
    11 novembre 2009, par le coq  
    Comme disait je ne sais qui ...il y a les donneurs de leçons inutiles sur le fond et ceux qui refusent d’en recevoir par principe. Je pense que tu appartiens aux deux et ton message est plus que nul car il ne construit rien d’autre que le rejet. Ton pôte doit respecter les lois LUI AUSSI.

  • > A Pau un conseiller municipal sur la sellette.
    10 novembre 2009, par Maximo  

     smiley Il faudrait quand même nous informer un tout petit peu. Le pauvre gars qui n’était pas là en fin de semaine, comme moi, ne comprend rien. C’est quoi, ces histoires de contrôle de police ? Vous n’en dites pas assez, là, au prétexte de ne pas en dire trop ! smiley

  • > A Pau un conseiller municipal sur la sellette.
    10 novembre 2009, par Marc  

    Maximo, je suis bien d’accord avec vous. Ci-joint l’article de sud-ouest de ce matin :

    "Le conseiller municipal palois Adoum Isseini a passé six heures en garde à vue hier.

    Convoqué à 10 heures au commissariat pour des violences présumées sur un policier, il n’a recouvré sa liberté que vers 16 heures, sans avoir reçu de convocation en justice, indique son avocat, Me Claude Garcia. L’affaire en question remonte au 8 octobre. Vers 1 heure du matin, Adoum Isseini a fait l’objet d’un contrôle d’identité, place Gramont. On lui reproche un outrage et des coups sur un policier.

    L’élu nie ces accusations. Hier, il s’est présenté à sa convocation avec des certificats médicaux attestant que son état de santé (il est invalide à 80 % depuis une agression subie en septembre 2006) le rendrait incapable de commettre les violences qu’on lui reproche. Lors de sa garde à vue, il a été examiné par un médecin qui aurait accrédité sa ligne de défense, assure-t-il.

    L’élu affirme que c’est en fait lui qui aurait été victime de violences. Son avocat marseillais, Me Besset, avait déposé une plainte au parquet en octobre. Adoum Isseini a renouvelé cette plainte hier. Côté police, on se montre prudent. Le syndicat Unité Police -SGP FO a indiqué hier que l’affaire avait fait « beaucoup de bruit » au commissariat de Pau et qu’il allait étudier la possibilité de se constituer partie civile.

    La semaine dernière, la maire Martine Lignières-Cassou avait indiqué qu’Adoum Isseini était démis de son appartenance à sa liste Cap et Coeur, et lui demandait de démissionner de son mandat de conseiller. « Peut-être Mme la Maire a-t-elle été induite en erreur sur cette affaire », glissait hier Me Garcia. « Adoum Isseini a démissionné du PS mais restera au Conseil au service des Palois. »"

  • > A Pau un conseiller municipal sur la sellette.
    10 novembre 2009, par Maximo  

    Merci Marc.

    Ainsi, ces mots sous la plume de Gibet

    ...son comportement [sic] lors d’un contrôle de police. Sans vouloir apporter un quelconque éclairage sur ce qui s’est réellement passé, il faut admettre qu’il est peu habituel qu’un élu local se retrouve dans une telle situation. Il ne peut et il ne doit y avoir dans ces circonstances d’incident de ce genre. Un élu quel que soit son niveau ne doit pas se risquer et s’exposer ainsi.
    sont-ils de trop, évidemment.

    Le monsieur est condamné avant même d’avoir été mis en examen. Car il n’est pas poursuivi, n’est-ce pas ? Et si "se risquer et s’exposer ainsi", c’était juste se balader en ville à une heure du matin ??? T’aurais l’air de quoi, Gibet ? PENDONS GIBET

    Un peu de prudence, Messieurs de la presse paloise dite alternative.

  • > A Pau un conseiller municipal sur la sellette.
    10 novembre 2009, par Marc  
    GIBET devrait à tout le moins présenter ses excuses à Adoum Isseini et accessoirement aux lecteurs d’A@P.

  • > A Pau un conseiller municipal sur la sellette.
    10 novembre 2009, par Autochtone palois  

    "On ne nous dit pas tout", pour résumer le fond de la pensée de pas mal de monde sur cette affaire. Même un ministre mis en examen ne démissionne plus. Un conseiller municipal convoqué au commissariat doit démissionner ?

    Des éclaircissements sont nécessaires.

  • > A Pau un conseiller municipal sur la sellette.
    10 novembre 2009, par Maximo  
    Des éclaircissements sont nécessaires.
    surtout qu’il est noir, le gars, si j’ai bien suivi, non ? smiley

  • > A Pau un conseiller municipal sur la sellette.
    12 novembre 2009, par Autochtone palois  
    Oui, il est Noir, c’est clair.

  • > A Pau un conseiller municipal sur la sellette.
    10 novembre 2009, par pehache  

    Sans vouloir apporter un quelconque éclairage sur ce qui s’est réellement passé, il faut admettre qu’il est peu habituel qu’un élu local se retrouve dans une telle situation. Il ne peut et il ne doit y avoir dans ces circonstances d’incident de ce genre. Un élu quel que soit son niveau ne doit pas se risquer et s’exposer ainsi.

    Vous ne voulez pas apporter d’éclairage mais vous prenez quand même partie sur ce qui s’est passé lors de cet incident, alors même que personne -vous non plus- ne sait ce qui s’est vraiment passé !

    Et même si il est "peu habituel" qu’un élu local se retrouve dans une telle situation, il est également peu habituel que les élus soient noirs. Non pas qu’être noir confère des droits particuliers, mais on sait très bien que ce simple fait suffit à voir se multiplier les contrôles d’identité, et pas toujours dans des conditions optimales de respect, on va dire. Quelqu’un qui subit ça régulièrement peut à un moment perdre son sang-froid, donc avant de juger...

    Fallait-il vraiment un tel prétexte à MLC pour exclure A.I. de son groupe ? A moins que la raison soit toute autre...

  • > A Pau un conseiller municipal sur la sellette.
    10 novembre 2009, par pehache  
    PS : pourquoi faire un sondage alors que de toute évidence personne n’a les éléments pour avoir un avis argumenté sur cette affaire ???

  • > A Pau un conseiller municipal sur la sellette.
    10 novembre 2009, par Marc  
    Gibet, c’est un peu le Besson de A@P.

  • > A Pau un conseiller municipal sur la sellette.
    10 novembre 2009, par claudiqus  

    en effet ...

    il semble peu évident de prendre position alors que personne ne va au fond du problème !

    il n’y a que la police qui reste prudente !...

    maintenant, s’en prendre à Gibet ne fera pas plus avancer les choses, d’autant qu’il cherche à présenter l’affaire de manière plus modérée que acrimonieuse .

    et le sondage n’a aucune portée significative, à part refléter le ressenti de tout un chacun . cependant, il aurait peut-être été préférable, plutôt que demander un avis tranché, questionner sur l’interprétation à donner de la motivation des deux parties : conflit d’opinion, social ou politique ?

  • > A Pau un conseiller municipal sur la sellette.
    10 novembre 2009, par Marc  

    Cher Claudiqus, quant GIBET écrit les phrases suivantes, vous pensez que cela fait preuve d’un esprit de modération :

    "La goutte d’eau qui a fait déborder le vase est sans aucun doute son comportement lors d’un contrôle de police... il faut admettre qu’il est peu habituel qu’un élu local se retrouve dans une telle situation. Il ne peut et il ne doit y avoir dans ces circonstances d’incident de ce genre. Un élu quel que soit son niveau ne doit pas se risquer et s’exposer ainsi".

    GIBET fait du battage, autour d’un événement qu’il ne connaît pas, sur le dos de M. Isseini. Bien loin de chercher la modération, il excite les chiens.

    Maximo a bien raison : Des excuses ou pendons le haut et court !

  • > A Pau un conseiller municipal sur la sellette.
    10 novembre 2009, par Marc  
    Et j’oubliais : Couvre feu à minuit pour GIBET !

  • > A Pau un conseiller municipal sur la sellette.
    10 novembre 2009, par claudiqus  

    alors ...

    il va falloir se décider à pendre à tours de bras !

    ce ne sont pas les gibiers de potence qui feront défaut, nul doute que les candidats potentiels seront faciles à débusquer aux quatre coins de l’Hexagone ...

    mais ...nous allons être en rupture de stock de gibets !

  • > A Pau un conseiller municipal sur la sellette.
    10 novembre 2009, par Maximo  


    -  alors ... Allons !

    -  il va falloir se décider à pendre à tours de bras ! Pendons !

    -  ce ne sont pas les gibiers de potence qui feront défaut Chassons !

    -  nul doute que les candidats potentiels seront faciles à débusquer aux quatre coins de l’Hexagone ... Cherchons !

    -  mais ...nous allons être en rupture de stock de gibets ! Scions, coupons, clouons !

  • > A Pau un conseiller municipal sur la sellette.
    10 novembre 2009, par Autochtone palois  
    Je pendrais GIBET par les pieds, pour commencer, le temps qu’il avoue que son attitude est diffamatoire, sans avoir apporté une seule preuve. Quand on rédige un papier de journaliste il faut un minimum de recul. A-t-il interviewé le "coupable" à la mode Sarkozy ? Pour l’instant il est seulement "coupable" d’être Noir.

  • > A Pau un conseiller municipal sur la sellette.
    10 novembre 2009, par Lou Tillous  
    Marc, il faut faire quelque chose ! Créons un comité de soutien à ce conseiller municipal victime d’une atteinte intolérable aux Droits de l’Homme smiley

  • > A Pau un conseiller municipal sur la sellette.
    11 novembre 2009, par Marc  
    A vrai dire, cela ne m’étonnerait pas qu’il y en ai déjà un ... Mais je n’y participerai pas avec vous...

  • > A Pau un conseiller municipal sur la sellette.
    10 novembre 2009, par le coq  
    ça brûle

    Je crois AP que vous ne mesurez pas la portée de votre affirmation en voulant signaler le contraire. Laissez la police faire son enquête c’est son problème avec tous les arguments et justificatifs opposables. Ensuite viendra la défense si nécessaire mais ne commençons pas la manoeuvre si les troupes ne sont pas en place. Souvenez-vous à l’armée : ne pas se dévoiler répondait au pense bête mnémo.."FOMEC" - forme, ombre, mouvement, éclat, couleur - en faisant attention à tous, on pouvait être très efficace comme snipper. Alors attendez avez calme et "sans" froid.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pau - Bistrot politique
    Pau Porte des Pyrénées
    Un chemin de campagne pour mener à la ville royale ?
    Alain Lamassoure : « Il faut un Président élu à la tête de la CDAPP » !
    Les agglomérations demandent des réformes
    Martine Lignières-Cassou sera présidente de la CDA. Normal ou pas ?



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises