Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

De Pau à Idron

mardi 18 mars 2008 par Ravaillac


Quelle commune mesure entre la capitale du Béarn et sa petite banlieue ? Le déroulement des municipales, bien sur, avec leurs triangulaires à suspense.

Dans les deux cas, le vainqueur apparent est une femme, toutes deux de la même génération. Et toutes deux issues d’un parcours difficile. Martine Lignières Cassou désignée tête de liste après un combat au couteau contre Yves Urieta. Annie Hild élue aux forceps en 2001, après l’élimination surprise de Léon Sayous, maire sortant. Toutes deux élues avec une poignée de voix d’avance. La démocratie a parlé, certes, mais aucune ne peut revendiquer une large et nette victoire.

Mais dans les deux communes, le vrai vainqueur est le perdant apparent, car c’est lui le faiseur de roi, celui sans qui le résultat aurait très certainement été inversé. A Pau, c’est Nicolas Sarkozy, caché derrière Yves Urieta, qui élimine François Bayrou. Que la ville reste à gauche lui importe peu. A Idron, Léon Sayous éliminé en 2001 prend un semblant de revanche. Avec son petit 10%, il permet la réélection d’Annie Hild et empêche la liste des adjoints de s’imposer comme tout le monde l’attendait.

Petits vainqueurs cependant. Au deuxième tour, ils perdent tous les deux un quart de leurs électeurs du premier. Le vote utile est une constante des élections triangulaires, et l’électeur se détourne de celui qui ne sera pas élu. Ces deux candidats passeront du statut d’ancien maire à celui de conseiller municipal de troisième rang : bon courage !

Et les perdants, perdant parce que deuxièmes pour une poignée de voix, que nous restera-t-il de leur aventure ? Les deux avaient suscité un grand espoir : faire monter en puissance leur commune. Les gagnants sauront-ils reprendre cette ambition à leur compte ? L’avenir le dira.

Mais ces deux élections nous démontrent une fois de plus que la politique est l’art des alliances, des compromis, et souvent des compromissions. Les battus n’ont pas voulu perdre leur âme : ils ont perdu. Triste et amère réalité imposée par la démocratie.

« Quand on déjeune avec le diable, il faut avoir une longue cuillère ». Les vainqueurs ont su aller chercher des alliés improbables : leur cuillère sera-t-elle assez longue ?


- par J. Charpentier


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> De Pau à Idron
26 mars 2008, par Phil  

C’est vrai, la comparaison est gonflée, mais il faut bien connaitre le microcosme idronnais pour saisir le coté cocasse de l’article : en particulier savoir que JC figurait aussi bien en 1995 qu’en 2001 sur la liste Sayous, et a suivi Minvielle en 2008.

Quelle que soit la mauvaise opinion que l’on puisse avoir sur Uriéta à Pau, Sayous à Idron est 10 crans en-dessous. Sayous a été maire d’Idron pendant 12 ans, et s’est fait, seul de sa liste, jeter en 2001 par les électeurs par la grace du système électoral propre aux petites communes. De ses 12 ans de mandat, il reste l’absence de PLU (ex-POS), le souvenir de son obstruction à la construction de la communauté d’agglo et au rachat du camp militaire, ses concepts économiques d’un autre siècle sur les emprunts, les subventions, etc...

Son seul but apparent en 2008 était de s’offrir à peu de frais un auditoire : le conseil municipal. Pour monter une liste de bric et de broc, il a honteusement raccolé avec une idée de jetons de présence pour les conseillers, il a démarché tout le monde et n’importe qui ; la presse locale s’est faite écho de certains de ses "co-listiers" qui, semble-t’il, ne se rappelaient plus avoir donné leur accord pour faire de la figuration sur sa liste.

Non, si la liste Minvielle a perdu, c’est que les deux listes en présence étaient des clones qui se réclamaient du même bilan et présentaient des programmes similaires ; c’est que la dite liste s’est trompée de campagne, en exposant seulement le dernier jour, dans un tract peu courageux puisqu’il ne laissait pas à son adversaire le temps de répondre, en exposant donc trop tard sa vraie motivation, une affaire de personnes au demeurant tout à fait recevable. Un examen des résultats par bureau montre, de plus, que la liste Hild l’aurait emporté bien plus facilement si, entre les deux tours, la maire sortante n’avait pas cru plus utile d’aller soutenir Uriéta à Pau que de participer à une réunion contradictoire avec les électeurs du Nord d’Idron.

Non, la liste Minvielle n’avait que peu d’atouts pour faire réver (pas plus d’ailleurs que la liste Hild). Et il n’est pas facile de déloger un maire en place. L’avenir seul montrera si cette liste battue cherche à rebondir ou s’il ne s’agissait que d’une coalition de circonstances. On peut regretter que l’enthousiasme des nouveaux venus sur la liste se termine sur une note négative : les autres...

  • > Et Idron ?
    7 décembre 2008, par Jidé  

    Que de choses dites sur le moment ! Juste pour rectifier le tir : au second tour, la liste « Agir Ensemble Pour Idron » (liste Minvielle) est sortie vainqueur dans deux bureaux sur trois, ce qui n’était pas le cas au premier tour. Vingt cinq voix de différence !

    Mais tout ceci est du passé... Quand aux autres, c’est-à-dire aux nouveaux venus de la liste, ils ont conservé leur enthousiasme, puisque en juillet une association s’est créée « Agir Ensemble Pour Idron » et un média pour informer les Idronnais : « Les Echos d’Idron » ! Tout n’est donc pas perdu ! Il y a des caps à passer dans la vie, et l’opposition fait son apprentissage avec un avantage tout de même : la bonne connaissance et le suivi des dossiers. Ce n’est pas toujours le cas en face !

    Voyez, l’avenir vous apprend, cher Phil, qu’il ne s’agissait pas que d’une coalition de circonstance : Ils ont rebondi les bougres !

    Encore une chose, M. Sayous a repris des couleurs depuis qu’il est conseiller municipal : il égaye voire parfois agace de ces cours sur les finances d’un autre temps lors des conseils municipaux.

    Venez visiter notre site sur http://www.idron.eu

  • > De Pau à Idron
    22 mars 2008, par Gérard  

    La comparaison est un peu poussée... Comparer Minvielle à Bayrou et même Sayous à Uriéta c’est très très gonflé. A Idron il y a 3000 inscrits et 2200 environ ont voté au 2e tour, une centaine de plus qu’au 1er. La somme des listes Minvielle et Sayous gagne une quarantaine de voix et Mme Hild plus de 60. L’analyse n’est pas aussi simpliste, même si M. Sayous a perdu une centaine de voix.

    > De Pau à Idron
    18 mars 2008  

    C’est pas beau d’être aigri.

  • > De Pau à Idron
    18 mars 2008, par D’Alembert  

    Accordons-lui quelques jours de déception avant qu’il ne se ressaisisse... c’est encore bien chaud.

    Le "positif" reviendra vite, avec des hommes comme J.C. Et heureusement

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Référendum sur les Halles de Pau.
    Idron - Faudra-t-il un mort pour que le CG 64 bouge ?
    Accouchement difficile du PLU à Idron : Les forceps seront nécessaires



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises