Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Les « NPM » : Les Conseils et Adjoints de Quartiers

dimanche 4 novembre 2007 par Bernard Boutin


Les NPM, prises d’un coup, sont un peu indigestes. Il convient de les relire et les analyser. Nous commencerons d’abord par les deux premières à destination des palois.

NPM et les Conseils de Quartiers
« Afin de favoriser la démocratie locale, les conseils de quartier tels qu’ils sont prévus, selon la loi du 27 juillet 2002 (article L.2143-1 du CGCT) pour les villes de 80.000 habitants et plus, sont mis en place.
Outils d’une démocratie de proximité, ces conseils de quartiers ont pour vocation de formuler des avis et des suggestions sur des thèmes divers touchant la vie quotidienne, de favoriser les liens sociaux et d’encourager l’échange d’information entre la population et l’administration municipale.
La publication des travaux de ces conseils de quartier sera faite sur le site électronique de la ville et à la Mairie. »

Les Conseils de Quartiers sont les lieux d’échanges entre la population d’un quartier d’abord et avec les élus ensuite. Laissons les habitants s’y retrouver, discuter, émettre des propositions pour ensuite les communiquer aux élus qui, à leurs tours, utiliseront les Conseils pour venir expliquer telle ou telle décision concernant le quartier.

Comment les organiser ? Idéalement, il faudrait être éloigné autant que possible du pouvoir politique qui sera toujours tenté de « récupérer » les commandes des conseils.

Difficile à mettre en place quand c’est ce même pouvoir qui doit créer les conditions de la mise en place de ces conseils.

Altern@tives-P@loises pour ouvrir le sujet vous conseille d’aller sur deux sites de villes de tailles semblables à celle de Pau : Avignon et Amiens.

À Avignon, la Mairie cherche à garder le contrôle des Conseils de Quartiers : " Non ouverts au public, ces conseils de quartiers pourront toutefois, si l’ordre du jour le permet, inviter des présidents d’associations, des élus ou des représentants des forces vives de la ville, ceci à titre d’experts."

Par contre, à Amiens, les comités sont organisés, sous le statut loi 1901, en une « Union des Comités de Quartiers » dont vous trouverez les statuts au lien ci-dessous. On peut, entre autres, y lire : « Tout élu politique, tout candidat à une fonction politique ou ayant été candidat à une élection politique depuis moins d’un an, tout employé de l’administration municipale ou districale en activité, ne peut être Président d’un Comité de Quartier ou membre de l’exécutif de l’Union des Comités de Quartier » ! ...



À vous de réagir sur les structures en place... et nous proposer d’autres pistes.

Une idée qui paraît évidente est que la Mairie y soit représentée par un Adjoint de Quartier...

NPM et les Adjoints de Quartiers
« Le législateur autorise la mise en place d’adjoints au Maire, chargés des quartiers. Ces nominations pourraient permettre aux Palois d’avoir un interlocuteur direct et au Maire de suivre le quotidien des Palois par l’intermédiaire des adjoints affectés aux quartiers.

Les Adjoints de Quartier représentent le Maire aux Conseils de Quartier. Ils sont dotés comme l’ensemble des autres adjoints de délégations claires.

Pour favoriser les échanges, la liste des adjoints de quartier est mise en ligne sur le site de la ville et rappelée régulièrement dans les éditions du magazine municipal ».


L’Adjoint de Quartier est là pour servir de relais et éviter que le Maire soit le « nez » dans le guidon.

André Labarrère recevant les Palois à 6 h du matin dans son bureau, pour un problème de trottoir ou de voisinage, était certes impressionnant mais élisons-nous le Maire pour s’occuper directement de « l’intendance » de la ville ? N’est-ce pas plutôt le rôle de ses Adjoints ?



[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Les « NPM » : l’information plutôt que la Com’’
11 décembre 2007, par Alex  

La communication au ralenti, à moins qu’elle soit à hiberner ?

Sur pau.fr un avis daté du 11 décembre http://pau.fr/la_vie/habitat_et_transport/20071211_163510

" Délivrance des badges à compter du 3 décembre :

-  du lundi au vendredi de 8h à 19h sans interruption

-  le samedi 8 décembre cette permanence se tiendra de 8h à 18h"

Il était temps de l’annoncer (seulement 8 jours de retard), surtout pour ceux qui auraient pu venir le samedi 8 décembre s’ils avaient été avertis.

Quand est-ce donc que la ville de Pau aura la volonté d’informer, au lieu d’investir dans une Communication qui passe à côté de l’essentiel ?

> Les « NPM » : Les Conseils et Adjoints de Quartiers
6 novembre 2007, par L.L  

Amiens, ville modèle... Et devinez qui est le maire d’Amiens. C’est mon copain, Gilles de Robien ! Le leader de "Société en mouvement"

L.L smiley

> Les « NPM » : Les Conseils et Adjoints de Quartiers
5 novembre 2007, par Saint-Just  

Scoop : je suis candidat à un tel poste. Que faut-il faire finalement ? Etre sur le terrain, aux côtés de ses concitoyens, dans les bons et les mauvais moments, écouter, fédérer, collecter, agir... Un clone du Maire lui-même ? Pas si loin. On peut même envisager d’aller plus loin, et le nommer "manager" des services techniques. Un responsable d’un "business unit" dont l’objectif est le profit... faire fructifier le bonheur au profit de tous ! smiley Sincèrement.

  • > Les « NPM » : Les Conseils et Adjoints de Quartiers
    6 novembre 2007, par Jerlau  

    Saint-Just,

    L’idée progresse ! Les quartiers doivent être autonome pour régler leurs petits problèmes avec un "manager", un budget, et il rend compte sur le PBC en temps réel !

    Au total (municipalités + agglo) cela coute 400 Millions d’Euros, une paille, soit en équivalent :

    une usine sortant 8 à 10 Airbus par an : au bout de 6 ans, l’agglo pourrait avoir une flotte de 60 Airbus ! Avec 600 ME de revenus, (les Palois, les doigts de pied en éventail !)

    une usine sortant 40 000 voitures par an (une voiture gratuite pour chaque famille paloise tous les ans !)

    la construction de 4000 logements d standing de 50 M2 de moyenne à 2000 E le m2 (onreconstruit la ville entière en 6 ans)

    (si vous avez d’autres comparaisons...)

    On reste un peu sidéré du volume du budget total ( 400 ME) par rapport à des équivalences de ce type.

    Alors les "managers" de quartiers ont une grande marge de progrès devant eux. Ils ne risquent pas grand chose

  • > Les « NPM » : Les Conseils et Adjoints de Quartiers
    6 novembre 2007, par Al’Berthe  
    Oui ,et pourquoi pas pour couronner le tout un super coordonnateur des managers de quartier !!!!parce qu’il faudra bien trancher entre les demandes des uns et des autres ,on ne pourra sans doute pas tout faire , certaines demandes seront même peut être contradictoires ....alors ,puisque l’on veut éviter au maire de faire ....ce qui en fait est son boulot ....eh bien il va falloir mettre la main à la poche !et pas forcément pour un meilleur résultat ....mais pour le plus grand bonheur des managers de quartier ,qui ne manqueront sans doute pas de récolter ,outre le parfum du (petit)pouvoir,quelque indemnité supplémentaire pour la tache écrasante !ne serait il pas aussi simple de prévoir des visites régulières, programmées ,du maire dans les quartiers , une rencontre directe avec les habitants (pas filtrée par un conseil ou un comité quelconque) , pour dialoguer ?

  • > Les « NPM » : Les Conseils et Adjoints de Quartiers
    6 novembre 2007, par Jerlau  

    Cela fait très longtemps que j’essaye d’orienter les discussions sur le budget non pas à 10 ou 20% près ; mais sur l’ordre de grandeur : 400 Millions d’euros c’est une somme énorme ; vous n’avez pas ce sentiment ?

    l’eau à Pau c’est 8 ME, les bus 15 ME, ; comment fait-on pour arriver au total à 400 ME ?

    Suis je le seul à trouver cela démesuré ?

  • > Les « NPM » : Les Conseils et Adjoints de Quartiers
    6 novembre 2007, par Phil  

    à Al’Berthe

    Justement ces conseils sont prévus par le législateur pour faire remonter les demandes et préparer les dossiers, dans la transparence. Ensuite c’est le boulot du maire d’arbitrer et d’expliquer les choix et les priorités (ce n’est pas justifié que ce soit au maire de prendre en charge le respect des heures de sortie des poubelles, par exemple). Pourquoi cela serait-il impossible à Pau, quand des villes plus importantes ont des comités de quartiers actifs et efficaces, travaillant avec des adjoints ayant une responsabilité dans le cadre d’une délégation du maire ?

  • > Les « NPM » : Les Conseils et Adjoints de Quartiers
    10 novembre 2007, par Pierre-Henri  
    Il y a en au moins un, ou une, qui vit sur terre...

    J’applaudis des deux mains à votre intervention. Les quartiers n’ont pas besoin de budget (d’autant qu’il y en a qui sont plus que servis puisque ils servent de base électorale...) ou de super managers, et pas plus de grands "y’à qu’à" et de petits "faut qu’on", mais de citoyens motivés pour s’occuper de ce qui est leur vie quotidienne et d’élus qui les écoutent, et surtout les entendent, en dehors des périodes électorales, et cela est le plus difficile à trouver. Je vous suggère de lire ce que j’ai déjà écrit le 18 octobre sur l’exercice de la démocratie locale... il ne manquerait plus après l’Europe, la Nation, la Région, le Département, le "Pays de...", la Communauté d’Agglos et la Commune qu’on nous ajoute "le Quartier de..." avec un Président, et pourquoi pas un hôtel de quartier, des chauffeurs, des secrétaires...pour que nos derniers euros non encore pris par les divers impôts s’envolent définitivement. Je sais que je suis un peu excessif mais il vaut mieux en rire qu’avoir à en pleurer...Je suis dans un Comité de Quartier et prêt à expliquer à ceux qui n’ont que des idées, et surtout des idées comme disait Coluche, ce qu’est la réalité du terrain.

  • > Les « NPM » : Les Conseils et Adjoints de Quartiers
    5 novembre 2007, par Emilie RANCES - Pseudos : Agnesota & Secnar  

    La proximité reste un élément essentiel d’une politique locale active à mon sens. Je pense qu’il s’agit même d’une démarche incontournable.

    Il faut que les citoyens se sentent "exister" dans leur ville, et que ce ne soit pas uniquement de "la poudre aux yeux", il faut les écouter attentivment pour identifier leurs besoins, voir prendre en considération et ce de façon tout à fait sérieuse leurs suggestions quant à la gestion de leur ville.

    N’est-ce pas cela qui aurait fait défaut ces dernières années et démotiverait les électeurs à se déplacer aux urnes ?

    L’adjoint de quartier me parait être la meilleure solution à laquelle la ville de Pau doit avoir recours. Il en va du maintient d’une liberté d’expression indépendante des politiques et d’une promiscuité à cultiver. Notre société voit en effet bien souvent des personnes cohabiter les unes à côté des autres, isolées. Ce mode de gestion de la ville permettrait également de pallier à ce phénomène !

  • > Les « NPM » : Les Conseils et Adjoints de Quartiers
    6 novembre 2007, par Autochtone palois  

    Le consensus sur A@P est clair : il faudrait des adjoints de quartier, ayant délégation, c’est-à-dire un certain pouvoir qui leur est délégué par le maire.

    Reste à savoir avec qui ils discutent pour assurer la meilleure représentativité de la population du quartier :
    -  Une assemblée qui est la reproduction du conseil municipal, contrôlée par la mairie, qui fait de la pub pour elle,
    -  ou bien une association loi 1901 créée "spontanément" par les habitants du quartier ? La solution association loi 1901 me parait la plus juste, mais à condition que ces associations de quartier existent. Ce n’est généralement pas le cas aujourd’hui à Pau, du moins si elles existent, elles n’ont pas pour but principal de servir d’intermédiaire, de lien, entre population et mairie.

  • > Les « NPM » : Les Conseils et Adjoints de Quartiers
    6 novembre 2007, par jerlau  

    Au niveau du quartier ce n’est pas une question de représentation politique, c’est surtout une question de gestion des problèmes du quartier ( les trous et autres..) avec un budget et des comptes à rendre. C’est surtout cela.

    Il y a un très grand nombre de problèmes qui peuvent se gérer au niveau du quartier (travaux, entretien, ordures, ..) d’autres comme les écoles, au niveau des associations de parents d’élèves. Il n’y a pas que les quartiers.

    Il y aura toujours des compétences et des bonnes volontés pour prendre en compte les problèmes.

    Sur le même plan je me rappelle d’une boite où on avait viré les bureaux, (divisé par 10 les effectifs de bureau) et on avait crée entre autres les "ouvriers controleurs de gestion" qui avaient accès aux comptes depuis l’usine au poste de travail.

    Le comité ouvier capitaliste ! C’était terriblement efficace. Pour négocier avec les fournisseurs et assurer la relance clients, ils valaient bien l’expert Excel !

    Les comités de quartier et les associations type parents d’élèves, rien de tel pour descendre les budgets.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pau : Mais quand donc nos élus finiront-ils par parler vrai ?
    « Nouvelles Pratiques Municipales » à Pau : Beaucoup reste à faire !
    A y regarder de plus près.
    Pau : Expression citoyenne et presse institutionnelle
    Jusqu’où doit aller le service Internet à destination des Palois ?
    Les "Nouvelles Pratiques Municipales" : Verre à moitié vide. Verre à moitié plein.
    Conseil Municipal : la « boite à subventions » à nouveau ouverte.
    L’Ecole Supérieure des Arts et de la Communication de Pau expliquée
    La première journée des Conseils de Quartier : Studieux
    Conseils de quartier, verre à moitié plein ou à moitié vide ?
    « La Charte des Élus » : Oui bien sur, mais...
    « La charte pour les élus » : Pas pour un « homme honnête » !
    Labarrère : La langue de bois, c’est enfin fini !
    Les Nouvelles Pratiques Municipales progressent
    À Pau et dans la CdA, notre démocratie participative : Bien malade
    Pau : MLC rend la parole aux Palois
    Martine Lignières Cassou : Mère la rigueur
    Les embauches municipales : Quel tintamarre !
    Emplois municipaux : Pas transparent du tout !
    Les Comités de quartier en phase de gestation



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises