Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Les effectifs de l’UPPA diminuent

samedi 7 juillet 2007


Le Président de l’Université de Pau et Pays de l’Adour donne ses motifs et ses solutions pour enrayer la baisse des effectifs dans une interview accordée à Sud-Ouest.

Pour le Président, Jean-Michel Uhaldeborde, « C’est simple. Il y a autour de nous deux gros pôles régionaux, Bordeaux et Toulouse, qui sont très attracteurs pour beaucoup de famille » hors selon lui l’enseignement serait plus qualitatif dans beaucoup de domaines à... Pau.

On est meilleur, mais ils préfèrent Bordeaux et Toulouse. Alors que faire ?

L’Université ne pâtit t’elle pas d’un déficit de communication et donc d’image ? Un peu comme la ville de Pau, elle-même.

Merci de nous faire part de vos commentaires sur ce sujet très important pour notre ville où on a trop souvent l’impression qu’Université et Ville vivent, côte-à-côte, en s’ignorant...

Pour lire l’article de Sud-Ouest :

http://www.sudouest.com/030707/vil_bea_pau.asp ?Article=030707aP596144.xml


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Les effectifs de l’UPPA diminuent
8 juillet 2007, par Gisèle B  

Il ne sert à rien de se désoler ; que l’UPPA et ses enseignants se rendent un peu plus visible et renforcent son attractivité. Même avec des moyens moins important que les universités de Bordeaux ou Toulouse, la Fac de Pau pourrait au minimum se doter d’un site internet qui renseigne et donne confiance. Quand j’ai consulté l’offre de Pau http://www.univ-pau.fr/live/ pour me renseigner sur ce que mes enfants pourraient trouver j’ai été déçue par ces présentations disparates, ces énumérations et ce formalisme administratif peu accueillant pour qui n’appartient pas au monde de l’éducation nationale et ne connait pas son vocabulaire et ses règles . Par comparaison les facs (concurantes ou rivales ?) http://www.u-bordeaux1.fr/ ou http://www.ups-tlse.fr/ paraissent plus claires, pratiques et presque chaleureuses. Je crois que la fac de Pau et ses enseignants doivent se demander pourquoi leur clientèle croit trouver mieux ailleurs.

  • > Les effectifs de l’UPPA diminuent
    8 juillet 2007, par Jerlau  

    Vous êtes un peu sévère pour le site de l’UPPA. Il demande à être amélioré, c’est sur. Mais ce qui me frappe le plus c’est le manque d’idée force pour présenter la Fac :

    Voir le texte de présentation de la Fac par le Président de l’Université,

    Jean-Michel Uhaldeborde, Président de l’UPPA " L’Université de Pau et des Pays de l’Adour tire son originalité de sa multipolarité. À partir de son site initial d’implantation à Pau, elle a tout d’abord essaimé sur la Côte Basque à Bayonne, puis à Tarbes, Mont-de-Marsan et enfin à Anglet. Aujourd’hui, le rapprochement des formations supérieures à la population et l’irrigation du territoire par la recherche et les transferts de technologies sont des atouts de développement économique et social à mettre au crédit de l’UPPA, véritable Université en région.


    La Multipolarité alors que les transports collectifs dans la Région ne sont pas des plus pratiques, c’est un peu limité pour résumer la Fac.

    De plus mettre l’accent sur la Multipolarité, c’est avouer expliciatement que Pau n’a rien d’attractif.

    Et pourtant on trouve bien quelques laboratoires qui fonctionnent en collaboration avec Total, on trouve bien quelques unités de recherche tournées vers le Monde Ibérique,...

    Total ne demanderait pas mieux que de s’ouvrir davantage à la Fac : c’est bien pour Total, pour les ingérieurs de Total, pour recruter,...

    La fac devrait mettre en avant ces points forts : Pole Total, Pole Monde Ibérique, Pole Eau,...

    Mais cela va venir. La CDA va y consacrer 2,8 Millions d’Euros !

  • > Les effectifs de l’UPPA diminuent
    9 juillet 2007, par Cosinus  

    Les études à la fac commencent par le 1er cycle, la licence, et si le 1er cycle de Pau n’est pas attractif les bacheliers ne viendront pas s’inscrire à Pau. Ce n’est pas plus compliqué que cela.

    D’autant plus que beaucoup des fiches d’information sur http://www.univ-pau.fr/ sont médiocres, certains cursus ne sont même pas décrits. Manifestement bon nombre d’enseignants ignorent le site univ-pau.fr comme outil de recrutement et de valorisation ou snobent le 1er cycle (qui fait tout de même trois années d’étude) de leur fac. Les doctorats et la recherche ne sont pas tout et ne suffisent pas.

  • > Les effectifs de l’UPPA diminuent
    10 juillet 2007, par Phil40  

    Salut, Cosinus

    tes remarques sont pertinentes et la fac de Pau n’est pas la seule à éditer un site web sans trop se préoccuper de répondre utilement aux interrogations des futurs étudiants. Le NouvelObs l’a signalé http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2221/articles/a345870-des_facs_pas_encore_tr%E8s_net.html.

    Raison de plus pour que les responsables de la fac de Pau (de l’administration , des UER et des labos) se remuent un peu, mais pas en additionnant des pages hétéroclites des diverses baronnies. Il faut probablement ambitionner une présentation globale avec une maquette commune pour décliner les avantages de Pau et les contenus proposés. Sinon qu’ils cessent de regretter la chute des effectifs, ils n’auront qu’à s’en prendre à eux-mêmes.

  • > Les effectifs de l’UPPA diminuent
    10 juillet 2007, par jerlau  

    Cosinus et phil40,

    Vous avez gagné 2,8 Millions d’Euros !C’est le montant du contrat passé par la CDA avec la FAC pour que la Fac soit plus attractive, soit l’équilvalent de

    30 000 journées de Smic.

    En 2 coups de cueillère à pau vous avez fait le travail de 30 000 journées.

    Faites une demande de prime !

  • > Les effectifs de l’UPPA diminuent
    29 octobre 2008  

    Le problème de l’Université de Pau est qu’elle est "consanguine". Les enseignants-chercheurs y font peu de recherche, publient peu, hormis peut être en droit public. Bref ils sont pas tres attractifs et leurs diplômes non plus. Alors les étudiants de Pau ont bien raison d’aller étudier ailleurs, où leurs efforts seront mieux récompensés. Où en est-on du suivi des diplômés ?????

    Réaliste

  • > Les effectifs de l’UPPA diminuent
    7 juillet 2007, par XXL  

    Pourquoi vouloir "faire toujours du chiffre" ? Ne serait ce pas une évolution souhaitable de voir des jeunes ne pas s’engouffrer dans des études universitaires auxquelles ils ne sont pas préparés après un bac de pacotille.

    Le pays offre de nombreux secteurs où on peut faire de belles carrières, sans avoir "subi" des années d’études déconnectées de la réalité économique.N’importe qui n’est pas apte au raisonnement abstrait.

    La sanction est terrible, surtout dans les Sciences humaines et on fait des ratés et des aigris.

    Tant que les syndicats étudiants refuseront la sélection à l’entrée de l’université, la situation n’est pas prête de changer.

    Donc c’est un bien , si par bon sens parents et étudiants comprennet l’intérêt d’autres filières.

    Je comprend l’inquiétude des milieux universitares palois : moins d’inscrits, c’est moins de crédits et moinx de postes d’enseignants.

    > Les effectifs de l’UPPA diminuent
    7 juillet 2007, par Jerlau  

    Les projets "foireux" de la Ville n’ont pas arrangé les affaires. PBC, Médiathèque, la secte informatique (je me rappellle pas le nom...),une école privée d’informatique qui a du mal à se développer. . La ville a prévilégié quelques labos CNRS de la Fac. Il y a là tous les ingrédients pour bloquer une Fac.

    Il aurait fallu prévilégier les synergies locales (c’est pas trop tard,....). Grenoble a construit son image autour de la Chimie, Montpellier la Médecine.

    Pau avait le Pétrole, qui fonctionne encore. Mais il y a l’Eau, qui est le pb du sicècle à venir. Total est intéréssé à ces questions.

    La Ville et la Fac devrait rechercher des secteurs forts dans ces domaines, avec quelques idées de base.

    Par exemple, dans cet esprit, il y a 10 ans j’avais essayé d’intéresser la Ville, à construire un Pôle Eau. Mais trop de paillettes, pas d’intérêt pour le long terme....

    Remonter la pente, il faudra bien 10/20 ans..

  • > Les effectifs de l’UPPA diminuent H2O
    7 juillet 2007, par alain Bonnin  

    Nos élus savent-ils que dans l’EAU il y a de l’hydrogène et de l’oxygène ?

    Nos élus savent-ils que dans le traitement de l’EAU il y a un immense marché ?

    Les électeurs se posent la question de savoir combien de temps nos élus vont-ils rester béatement à attendre je ne sais quel miracle ?(Lourdes,Lacq )

  • > Les effectifs de l’UPPA diminuent H2O
    7 juillet 2007, par Jerlau  

    Les élus ont leur part de responsabilités, mais les fac ont la leur également. Et à ce jeu les "petites facs" sans image particulière écopent en premier lieu.

    Que font les profs de Fac ? En province ils ont tendance à pantoufler dans les divers instances locales. A Pau si ainsi le CNRS a envahi la CDA, la Mairie, . Pour quels résultats ? Le PBC ? Une médiathèque inconstructible !

    Les étudiants de leurs cotés recherchent des stages à 300 E ou à moins. Et finalement ils font du babby-sitting !

    Regardons le fonctionnement des fac aux US. Le prof est bien souvent un consultant qui se vend asez cher. Il peut avoir l’obligation pour une partie de son temps (1/3, la moitié ) de faire du consulting dans le domaine privé. Il vend cher, il ramène des contrats à la Fac, il exploite l’étudiant qui cependant gagne plus qu’à faire du babby-sitting, l’étudiant paye sa fac qui n’est pas donnée, et il lui reste un peu de fric. Et quand il sort de la fac il peut avoir déjà une connaissance professionnelle plus ou moins intéressante.

    Aujourd’hui dans les entreprises les services RetD ont un peu disparu ( sauf à la CDA à Pau !). On ne voit plus les pubs du style : nous consacrons 1O% de CA au RetD, thème très couru dans les années 70. L’entreprise est devenu jetable, de ce coté là.

    Mais c’est un immense débouché pour les Facs. Plus de RetD, mais il y a toujours des contrats de recherches possibles. Mais pas pour des stagiaires. Il faut un minimum d’encadrement type professoral.

    Et à Pau, plutôt que d’aller pantoufler dans les instances collectivités ( pour qulques millions d’euros qd même, voir les 2,8 ME consacrés par la CDA au renouveau de l’atractivité de l’UPPA !) il faudrait que les profs aillent davantage faire les couloirs de Total, d’Airbus, Veolia, Suez... pour trouver les filons. Mais en vendant cher et en répartissant le travail sur les étudiants. Cela donnerait un rythme. Cela rendrait la Fac plus attrayante. Et des idées intéressantes à vendre aux Grandes Entreprises, il y en à la pelle dans le chamboulement actuel.

  • > Les effectifs de l’UPPA diminuent H2O
    8 juillet 2007, par Francine Dehail  
    lES EFFECTIFS DE L’UPPA diminuent

    L’université de Pau est charmante avec ses pelouses vertes qui rappellent les campus américains. Rien à voir avec les bâtiments "zonards" de l’université de Toulouse Le Mirail. Intéressée par une poursuite de cursus via le Doctorat, je me suis aperçue que Pau était vraiment une petite fac de province. Aucun enseignement en Psychologie et en Sociologie. Or, dans le monde actuel qui nous plonge dans la terreur, il est fait souvent appel aux Psychologues. Pour attirer, la Faculté de Pau doit être attirante par la variété des disciplines qu’elle propose. Ce n’est pas le cas. je comprends que les étudiants soient tentés d’aller à Toulouse ou à Bordeaux.

  • > Les effectifs de l’UPPA diminuent H2O
    8 juillet 2007, par Lou Tillous  

    Besoin d’enseignement en psycho et socio vraiment ?

    Comme dit XXL, ce sont les disciplines où on se voit finir au chômage, au final, après avoir spéculé sur des choses passionnantes pendant des années.

    La sitation de l’emploi dans la région est suffsamment préocupante sans qu’on développe des filières à chômeurs. A Paris avec une maitrise de socio , on finit caissière aux Galeries Lafayette.

  • > Les effectifs de l’UPPA diminuent H2O
    9 juillet 2007, par Jerlau  

    Tillous,

    Ces sciences sociales, et leurs étudiants, sont surtout victimes de leur immobilisme. Ells ont peu évolué depuis 50 ans. Le monde a changé, qui dit mondialisation dit besoin de comprendre, de s’insérer dans ce monde. Cela fait appel à des techniques de sociologie de groupe, d’apprentissage, de négociation, de "manipulation".

    Regardes, un exemple. Les déboires de Danone en Chine ( 5 Milliards d’Euros,..) sont le résultat d’une très mauvaise approche psychologique et sociles des rapports avec un interlocuteur Chinois.

    Aujourd’hui en Entrerprise, l’organisation prime bien souvent sur la technique, par manque de formation adaptée.

    Si une Fac en sociologie, psycho, prenait un certain leadership, en s’adaptant à ces problèmes de mondialisation, en y associant fortement de bonnes formations de langues, de cultures "mondiales", les étudiants de cette Fac aurait moins de problèmes pour trouver un bon emploi.

    Vu le nombre de déboires subis à l’étranger dans les négociations en France ou à l’étranger, qui sont dus pour une bonne partie au manque de réflexe psycho ou socio, les entreprises seraient certainement intéresés par cette approche.

    La plupart du temps, les progrès sont venus de la Fac. Mais aujourd’hui en France, par immobilisme, c’est bien moins le cas.

    A Pau on en arrive ainsi à ne mettre en avant que la Multipolarité pour expliquer que l’UPPA va de Anglet à Tarbes en passant par Mont de Marsan, et tout cela en vélo !

    Il est normal alors que la Fac débouche sur la "caissière multipolaire".

  • > Les effectifs de l’UPPA diminuent
    9 juillet 2007, par alain Bonnin  

    Francine bonjour,nous avons en France, autant d’étudiants en psychologie que toute l’europe réunit.

    Peut-on en conclure, que c’est proportionel au nombre de malades ? Le débat est ouvert... !

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pau - Colloque "Opinion publique et territoire"
    Votez, si vous le pouvez !
    UPPA : Une affaire d’impression
    L’université de Pau attend 2 millions sous le sapin
    Pau - Disparaître pour mieux renaître !
    UPPA : Clovis DARRIGAN, lauréat du Prix ROBERVAL Multimédia
    Vous avez dit « Pays de l’Adour » ?
    L’Université de Pau et Total convolent
    UPPA : Le Président GOUT offensif
    UPPA : Vil management ?
    UPPA : Colloque « Ville Management »
    Un colloque à l’UPPA : « Analyse comparative internationale des outils de gestion de la performance »
    UPPA : La bonne nouvelle
    Université de Pau : report des examens, mais après ?
    Une conférence à l’UPPA : Le monde change. Changez avec lui...
    UPPA : Un dialogue pour qui veut entendre
    UPPA : Evaluation locale, vous avez dit locale ?
    UPPA : "Lettre ouverte à mes Etudiants" (suite)
    UPPA : Lettre ouverte à mes étudiants



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises