Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

De la transparence à l’opacité programmée !!!

lundi 11 mars 2013 par Georges Vallet


La transparence est la qualité de ce qui peut être vu et connu de tous. Grâce à la recherche et aux publications scientifiques spécialisées, à l’école, aux médias, il est possible de rendre transparent un certain nombre de problèmes environnementaux posés par notre civilisation à notre civilisation. Pour cela, il faut s’informer, moyennant du temps, de la volonté, une certaine connaissance scientifique du fond du problème. Comme ces conditions sont rarement remplies par la grande majorité des gens, il est très facile, pour ceux qui y ont intérêt et qui se sont construit pouvoir, respect, confiance, de mettre en danger, en toute légalité, la vie d’autrui. Par contre, même pour les « initiés » à la lecture scientifique, l’opacité est grande en ce qui concerne la technologie fine des entreprises, concurrence et profits obligent ! Or, ce qui paraît logique dans le contexte économique l’est beaucoup moins quand on veut aborder les retombées négatives pour les « consommateurs » !
Les contrôles par des organismes officiels ? Ils sont faits souvent par des entreprises non indépendantes et en général a posteriori. D’ailleurs, par manque de personnel, de moyens, de temps, et compte-tenu de l’invasion exponentielle des nouveaux produits issus du monde entier, le principe de précaution ne peut pas être appliqué ; on peut agir en toute opacité ; l’actualité en matière alimentaire que nous pouvons vivre chaque jour ne fait que confirmer ce fait ! Si le mal est constaté, la justice suit son cours ! Il faudra d’abord prouver la cause du mal !! Avec la complexité du monde, la recherche des preuves demande beaucoup d’argent, de chercheurs et surtout beaucoup de temps. En attendant, on peut continuer ! Ce qui est grave, c’est que les acteurs et les politiques sont responsables de cette opacité ; ils sont forcément conscients du danger qu’ils font courir aux individus, à la société, à l’humanité, car ils ont les moyens de s’informer auprès de chercheurs indépendants. L’intérêt et la croissance justifient le mensonge ! Ils parlent même de « progrès » !! Dans la revue « le Pélerin » un évêque dénonçait « l’anesthésie collective » entretenue par les pouvoirs. Les exemples d’opacité voulue sont infinis. Il est prouvé, scientifiquement, par exemple, les ravages : 
  • Du plastique à tous les niveaux de la chaîne alimentaire, sur tous les territoires et les océans, pendant des milliers d’années.
  • De la pollution de l’air, de l’eau, de la terre par les produits chimiques industriels, agricoles....
  • Du CO2, méthane, oxydes d’azote, métaux lourds, particules etc. libérés parl’industrie, les voitures : « Environ 12 millions de Français ont vécu en 2011 dans des zones ayant dépassé les limites relatives aux particules ; 40.000 décès estimés « La République des Pyrénées, Nouvel Obs ».
  • Du rejet des médicaments dans l’environnement : nappes phréatiques, mers.
  • De l’empoisonnement dû aux montagnes de déchets, parfois sauvages, qui s’accumulent ; par endroits, ils se déversent dans la mer.
Daniel Bloch, médecin du travail au Commissariat à l’énergie atomique a lancé un cri d’alarme concernant la banalisation des nano particules dans notre environnement, et les risques pour notre santé. Plus de 550 produits aujourd’hui commercialisés, deux millions estimés en 2015, contiennent des nano particules.
Ce sont des grains de matières diverses, inférieurs à cent nanomètres, soit un dix millième de millimètre, plus petits qu’un virus ! Rien ne peut s’opposer à la pénétration dans notre organisme ; nos membranes cellulaires sont incapables de jouer leur rôle de filtre sélectif, le foie n’assure plus sa fonction détoxifiante, plus la matière est coupée en petits morceaux, plus la surface déployée est grande, plus elle est réactive, utilement ou dangereusement, car les réactions se font en surface, toujours à partir de toutes petites doses. Dans les avancées technologiques, tout « honnête homme » choisit le positif et élimine le négatif. Actuellement, sans études préalables sérieuses de nocivité possible on intensifie ce qui rapporte beaucoup et vite ! Comme le nucléaire, les nanotechnologies sont des technologies d’avenir !!! D’avenir pour qui ?
Parmi les débouchés utiles, on peut signaler la possibilité de cibler des cellules cancéreuses pour les détruire et délivrer des médicaments, à faible dose, au niveau cellulaire ; c’est le cas dans les traitements par chimiothérapie, par exemple. Par contre, des composants vont déréguler le fonctionnement cellulaire :

  • Les oxydes métalliques comme ceux du titane, silicium, aluminium, étain ou fer sont dans les cosmétiques (filtres UV, stabilisateurs), les produits alimentaires (anti-agglomérants, liants), les vernis et peintures (traitements anti-corrosion, anti-rayures), les produits d’entretien (traitements de surface) ou encore les céramiques sanitaires. La silice colloïdale entre dans la composition du chocolat en poudre (pour éviter la formation de grumeaux).
  • Le nano-argent est employé pour ses propriétés anti-microbiennes dans les vêtements de sport, les brosses à dents et les produits d’hygiène corporelle. L’immunité naturelle, qui n’assure plus sa fonction, nous fragilise.
  • Les nanotubes de carbone, de conformation du type de l’amiante (F.Marano, biologie cellulaire et toxicologie, Université Paris Diderot Paris 7) sont utilisés pour améliorer l’adhérence des pneus mais aussi « les inhalations des piétons » Dans les années 1980 et 1990 on avait démontré que les particules de dioxyde de titane avaient la propriété de pénétrer l’épithélium pulmonaire, puis de passer dans les circuits lymphatiques pour ensuite s’accumuler dans les ganglions lymphatiques. La circulation sanguine distribue les particules dans tous les organes (foie, rein, cœur, cerveau). Le passage de la barrière dermique restait controversé, le laboratoire de cytophysiologie et toxicologie cellulaire de l’Université de Paris 7, affirme aujourd’hui qu’il est possible, non pas sur une peau saine, mais à la faveur d’une lésion légère, un coup de soleil suffit.
Ne parlons pas des « nouvelles censures » imposées aux journalistes d’investigation, donc aux médias, sous forme d’intimidations, sanctions publicitaires, poursuites judiciaires, par les marques, pour taire des vérités qui les dérangent. « Il est plus compliqué de pénétrer le monde de l’entreprise que le monde politique, notamment parce qu’il n’est pas régi par les mêmes exigences de transparence » Antoine Vikine, réalisateur pour la télé.
Partout c’est l’opacité programmée.
Une directrice de recherche honoraire, à l’Inserm, spécialiste des cancers professionnels, vient de refuser la Légion d’honneur pour dénoncer l’indifférence qui touche la santé au travail et les " crimes industriels ". Elle demande aux Pouvoirs publics " la remise en cause de l’impunité qui, jusqu’à ce jour, protège les responsables ". Elle déplore que la crise économique occulte la santé des travailleurs et les questions environnementales : accumulation des impasses en matière d’amiante, de pesticides, de déchets nucléaires et chimiques... Les notions de croissance et de progrès sont à revoir car une société ne progresse pas si la croissance qu’elle connaît n’est qu’économique ; il manque alors la dimension sociale fondamentale. C’est cette différence que le monde néolibéral européen et mondial se refuse à intégrer. Quelqu’un a préconisé « l’indignation » ; il a été suivi par des millions d’individus dans le monde ; il est mort maintenant et l’indignation est dépassée ! La solution ? En ce qui concerne l’Europe, par l’action citoyenne, grâce à toutes les nouvelles techniques d’information et de communication, si efficaces dans le monde, obligeons les politiques de l’Union à obtenir la révision des traités européens afin de promouvoir une Europe « normale » c’est-à-dire rééquilibrée par l’intégration de sa dimension sociale.

- Par Georges Vallet

Crédit Photo sergescar.perso.neuf.fr


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

Il est urgent d’écrire une autre symphonie du nouveau monde !
Affaire Alexandre Junca, un gros travail de flic.
Suicides durables pour compétitivité et croissance durables. Est-ce soutenable ?
De l’importance du mot
Mariage d’amour
Multiplions les divisions !
Le maïs peut-il nourrir l’humanité tout en protégeant la planète ?
Jusqu’où et jusqu’à quand ?
Partir en Suisse ?
Pourquoi se taire ?
Si la femme est l’avenir de l’homme, l’homme est un avenir incertain pour la femme !
Mariage ou union pour tous ?
Je ne discute jamais politique avec des gens qui ne font pas eux mêmes leurs confitures
La justice fiscale (suite et fin)
La démocratie en spectacle...ou la dernière tentation de Don king
Histoires de famille
« C’est un grand agrément que la diversité. L’ennui naquit un jour de l’uniformité »
Voitures brulées la nuit de la Saint Sylvestre
Justice fiscale
Il faut harmoniser les péages des autoroutes A 63 et A 65



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises