Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

La nouvelle place Clémenceau...

lundi 30 juillet 2007 par Bernard Boutin


Plutôt sympa avec ses "lignes cassées", escaliers, allées, arbres, structures métalliques, fontaines... Tout sauf monotone !


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> La nouvelle place Clémenceau...
19 août 2007  

J’ai retrouvé des anciennes photos de la place, il existait entre les deux moches tours, le palais des Pyrénées, la place contenait beaucoup d’arbres, les voitures n’avaient pas encore dégradé l’environnement ! Une route a donc ravagé le palais des Pyrénées dans son coeur ! Pour y laisser circuler les voitures. Symbole de l’immaturité de l’homo sapiens pour son environnement ? Palois, reconstruisons notre Palais des Pyrénées dans son emplacement originel, il deviendra le symbole de la reconquête de notre sagesse face à l’environnement.

  • > La nouvelle place Clémenceau...
    20 août 2007, par pehache  

    A ma connaissance, les voitures n’ont jamais circulé entre les deux tours. Depuis qu’il existe, ce passage est une voie privée piétonne.

    La construction du Palais des Pyrénées (à l’origine sans les tours) a été une erreur car il coupait la perspective sur les montagnes depuis la place (ne parlons pas des deux tours venues par la suite, véritables verrues). L’ouverture d’un passage au milieu du palais a corrigé un peu cela. Ce passage a failli être refermé lors des derniers travaux de rénovation, mais il semble que pour des sécurité (accès des pompiers avec la grande échelle) ça n’a pas été possible. Je dirais personnellement tant mieux...

  • > La nouvelle place Clémenceau...
    20 août 2007, par Autochtone palois  

    Oui, les voitures n’ont jamais circulé entre les deux parties du Palais de Pyrénées bien que la voie percée en 1951 après démolition de la coupole soit devenue officiellement, en 1952, un passage public, et même une avenue, l’avenue de Lattre de Tassigny !

    Les deux tours, que l’on doit au maire Louis Sallenave, qui a précédé André Labarrère, ont été construites en 1958.

  • > La nouvelle place Clémenceau...
    20 août 2007  
    Je dispose d’une série de photos de la place de 1900 à 1980, effectivement en vérifiant mieux il y a des ombres sur l’ouverture dans l"ancien Palais des Pyrénées (photos aériennes) qui laissent supposer des voitures, mais ce n’est pas certain. Cela ne change pas le sentiment de dégradation du site ! Au début du siècle beaucoup d’humains circulent des jeunes mamans avec leurs enfants. Dans les années 20/30 les premiers parkings tracés en blanc occupent le pourtour de la place, les voitures commencent l’orchestration de la pollution visuelle, sonore, et physiologique ! La place aujourd’hui est d’une laideur épouvantable, elle peut se revendiquer le symbole de la stérilisation de la biodiversité ! Avez-vous envie de vous y promener avec des jeunes enfants ?

  • > La nouvelle place Clémenceau...
    15 août 2007, par Francine Dehail  
    La nouvelle place Clémenceau

    Cette photo est dépassée. La place prend tournure dans un goût architectural des années 70. Que va en faire la ville ? Comment va-t-elle la faire vivre ? et surtout que vont en faire les Palois ?

    Déjà les jeunes ont répondu présents avec leurs skateboards ... pour le plus grand malheur des riverains et des futurs piétons.

    Affaire à suivre ... smiley

  • > La nouvelle place Clémenceau...
    19 août 2007  
    La nouvelle place Clémenceau...Palais des Pyrenées

    J’ai retrouvé des anciennes photos de la place, il existait entre les deux moches tours, le palais des Pyrénées, la place contenait beaucoup d’arbres, les voitures n’avaient pas encore dégradé l’environnement ! Une route a donc ravagé le palais des Pyrénées dans son coeur ! Pour y laisser circuler les voitures. Symbole de l’immaturité de l’homo sapiens pour son environnement ? Palois, reconstruisons notre Palais des Pyrénées dans son emplacement originel, il deviendra le symbole de la reconquête de notre sagesse face à l’environnement.

  • > La nouvelle place Clémenceau...
    17 juillet 2007, par Nadine  

    Il y aurait beaucoup à dire sur cette place qui ressemble à un cratère minéral sans âme. Un ouvrier du chantier m’a confié que c’était insupportable sous le soleil.

    Pourquoi ne pas avoir confiée cette place à un architecte paysager qui aurait privilégié le végétal, la perspective et le bien-être comme pour l’Espace Brotteaux à Lyon ?

    > La nouvelle place Clémenceau...
    17 juillet 2007, par Mireille  

    Désolant. Autant de moyens pour un résultat aussi accablant. On se croirait dans une cité des années 60 au style froid autant qu’aride et impersonnel. Le centre de Pau est déjà peu attirant, avec peu d’endroit où se promener, musarder. Là on atteint des sommets. Mais bien loin de ceux majestueux qui ont fait les heures glorieuses de cette petite cité. Qui a dit que Labarrère était un visionnaire ? Le borgne est roi au royaume des aveugles. Il y a quand même une homogénéité dans tout çà. L’offre commerciale, médiocre avec tous ces franchisés, parfait l’uniformité de l’ensemble.

    > La nouvelle place Clémenceau...
    5 juillet 2007, par Mickey  

    magnifique le design salle de bains de la nouvelle place clémenceau ! les savonnettes sont fournies ?

  • > Décor salle de bains pour la baigneuse
    6 juillet 2007, par Autochtone palois  

    En passant hier sur la place devant la mairie d’Annecy, je n’ai pu m’empêcher d’avoir une pensée émue pour la place Clémenceau. Les similitudes sont frappantes, les différences encore plus.

    Le parking en sous-sol permet d’approcher la zone piétonne de la vielle ville, au-dessus un bassin anime la place dallée, qui est un lieu de passage. Voilà pour les similitudes.

    Mais les différences font mal. A Pau le bassin-salle de bains (Mickey, sans les savonnettes) nous rappelle le modernisme des années 50, à Annecy le bassin en marbre est à débordement, d’un style dépouillé. A Pau, les toits triangulaires sur les entrées du parking sont un décor futuriste des mêmes années 50, A Annecy, l’intégration des entrées du parking est réussie, discrète. A Pau, fini les skate boards, alors qu’à Annecy les skateboarders y font des figures de style depuis des années.

    Devrions-nous remercier l’architecte de la ville de Pau ? Certainement, en même temps que l’intéri-maire.

  • > La nouvelle place Clémenceau...
    5 juillet 2007, par Marina  
    La nouvelle place Clémenceau

    Bonjour aux responsables de la ville de Pau, je ne voudrais pas faire la mauvaise langue mais il y a un ENORME problème de goût en ce qui concerne le pourtour du bassin de la Place Clémenceau, Ou avez vous été chercher cette mozaîque rouge, jaune, bleu et blanc !!! un style classe de par sa baigneuse complètement cassé et incompréhensible !! Autant la place est plutot réussie, les gouts c’est comme les couleurs ça se discute, mais notre bassin, c’est pas une réussite je ne féliciterai donc pas l’architecte ou le décorateur ! on devait également rendre hommage à notre bien aimé maire mr LABARRERE pour ses nombreuses années d’échanges avec ses concitoyens, qu’en est il, l’a t on déja oublié ?! quelle tristesse, j’espèreque la politique de la ville restera à l’écoute de ceux et celles qui font vivre notre ville tant aimée, ses concitoyens et ses commercants ! Cordialement,une locataire du vieux quartier de pau smiley

    > La nouvelle place Clémenceau...
    29 juin 2007, par pehache  

    Maintenant que l’allure définitive de la place se précise, mon impression est mitigée.

    Points positifs :
    -  un dessin général relativement simple et dépouillé, avec peu d’aménagements fixes (ce qui veut dire de la souplesse pour utiliser la place pour divers évènements)
    -  sol de niveau, sans rupture depuis les bâtiments latéraux jusqu’au centre de la place.
    -  de grands arbres qui donnent de l’ombre dès maintenant

    Points négatifs :
    -  matériaux peu locaux
    -  bassin occupant une place exagérée (et dont la déco est pour le moins discutable !). Mais peut-être pourra-t’on s’y baigner en été smiley ?
    -  toits triangulaires des accès au parking, dont le seul mérite est d’être du même style viellot que les 2 tours du "palais"
    -  les bacs à fleurs, que je considère, ici ou ailleurs, comme des cuculteries servant surtout à donner du boulot sans fin à des armées de jardiniers (et le moindre relachement dans l’entretien de ces bacs donne vite une impression de désolation). Si on veut du végétal, faisons-le en pleine terre ! Et en l’occurence, ces bacs occupent eux aussi une place exagérée.
    -  le choix de palmiers non locaux et en pot, plutôt que "nos" palmiers endémiques en pleine terre.

    Mais globalement, laissons à cette place sa chance de devenir un lieu convivial. Elle sera aussi ce que l’on en fera.

  • > La nouvelle place Clémenceau...
    29 juin 2007, par pehache  
    Et une chose importante quand même : même si on peut être réservé quant au résultat, il n’en reste pas moins que quand on compare à ce qu’était la place auparavant, il n’y a pas photo ! Ce que l’on a aujourd’hui est 100 fois mieux que ce qu’il y avait avant, il ne faut quand même pas l’oublier smiley !

  • > La nouvelle place Clémenceau...
    25 juin 2007, par Pierre Dubruchou  

    Vous pouvez maintenant donner votre avis sur la place dans le sondage en page d’accueil.

    > La nouvelle place Clémenceau...
    15 juin 2007, par Francine Dehail  
    La nouvelle place Clémenceau

    Une sorte de désert, un chantier avec les 2 tours style année 60 ou 70. Quand on les connait de plus près, l’habillage est réussi. Les prix de location des franchises (en majorité) sont également très habillés. Vivement, l’inauguration promise fin juin par Monsieur le Maire. Tout va nous apparaître alors féérique.

  • > La nouvelle place Clémenceau...
    15 juin 2007, par Jerlau  

    Style année 60, je crois. Auparavant l’ensemble du Palais des Pyrénéee était couvert et à l’intérieur il y avait une grande salle, qui servait à tout : réunion de boxe, dancing, boite,...C’était un lieu de vie.

    Le toit devait s’écrouler, c’est peut-etre pour cela qu’il a été coupé en 2 ?

    Quelqu’un a un souvenirr plus précis ?

  • > La nouvelle place Clémenceau...
    15 juin 2007, par Alain Lalanne  

    Jerlau, seul un autochtone palois peut répondre à votre interrogation légitime : "Pourquoi le Palais des Pyrénées a-t-il étét coupé en 2" ?

    Il faut faire référence au livre Pau, le Palais des Pyrénées 1930-2006, d’Isabelle Crozier Varillon, publié à l’occasion de l’inauguration en 2006, et préfacé par Y.U. maire de Pau... ou du moins par sa "plume".

    Dans ce livre bien illustré (j’ai fourni qq photos smiley ) nous avons l’explication : il fallait moderniser le centre-ville et en même temps réparer l’erreur "impardonnable" de 1930 qui faisait que le P. des P. obstruait la vue sur les Pyrénées, contrairement "au principe établi en 1891 par l’architecte Adolphe Alphand, préconisant, dans son programme pour Pau, d’étendre, depuis le centre, la vue sur les Pyrénées."

    Les travaux de démolition commencent en 1951. Le projet prévoit une rue centrale ... et une surélévation de qq étages.

    1957-1962 : Nous devons à la municipalité de Louis Sallenave une nouvelle surélévation "moderne" telle que nous pouvons l’admirer aujourd’hui, avec ses deux magnifiques tours...

  • > La nouvelle place Clémenceau...
    15 juin 2007, par Jerlau  
    La démolition en 1951 ? C’est drôle, je me souviens d’avoir été avec mon père voir des combats de boxe (mon père était un grand fana de la question )au palais des pyrénées et c’était couvert, et j’avais plus de 6 ans, j’ai l’impression de m’en souvenir très bien. Je situais la démolition vers 1955.

  • > La nouvelle place Clémenceau...
    13 juin 2007, par Francine Dehail  
    La Place Clemenceau

    Cette place avance manifestement à grands pas. Il est vrai que les Municipales sont en avril 2008, mais l’heure c’est l’heure et Monsieur le Maire devait l’inaugurer fin juin (avec des chrysanthèmes ?....)

    > La nouvelle place Clémenceau...
    7 juin 2007  

    Il faut raser les deux tours, car cela gâche le paysage

    > La nouvelle place Clémenceau...
    6 juin 2007, par pehache  

    Bon, je ne suis pas vraiment convaincu par ce que j’en vois actuellement. Ni par le design qui je le crains vieillira mal, ni par la force d’attractivité de la future place...

    Mais il faudra voir à l’usage, ne tirons pas trop de plans sur la comète. Ce qui fait ou ne fait pas le succès d’un lieu est toujours difficile à appréhender.

    > La nouvelle place Clémenceau...
    5 juin 2007  
    jeune palois

    Cela me fait penser que malgrè le critiques fondées ou pas, on doit reconnaitre que l’hyper centre de pau a été métamorphosé. Qui se souvient de la place clémenceau qui était un giratoire à bus encore en 2003 ? Un regret ? L’arbre "du pendu" qui reste au milieu de la voie pavée côté Laredoute. Un peu de réflexion et de concertation avec la famille ou les anciens combattants aurait permis de trouver une place à une stèle commémorative.  smiley Bravo, pour ma part, quand même aux aménageurs du centre ville : aux techniciens municipaux(il parait que la conception a été entièrement pensée par les services de la ville). Je les félicite car ils ont dû tenir même pendant la période de tirs de certains élus (souvenez vous des articles du président de la stap en octobre).

    Alors pour ceux dont on ne parle jamais : bravo

  • > arbre du pendu
    14 juin 2007, par pehache  

    Pour ma part je trouve que le coup de l’arbre du pendu au milieu de la voie pavée est plutôt sympathique, décalé dans tous les sens du terme. Un peu absurde certes, mais justement. Une petite dose d’absurde fait parfois du bien dans un monde souvent trop cartésianiste et utilitariste.

    Avec un peu d’imagination, on pourrait presque présenter le positionnement de cet arbre au bout milieu d’une voie comme une démarche artistique smiley . Il faudrait peut-être ajouter une sculpture humoristique, genre une voiture enroulée autour du tronc smiley . On lance un appel d’offre ?

  • > arbre du pendu
    14 juin 2007, par Autochtone palois  

    L’arbre du pendu est tellement décalé que plutôt que d’en faire un intrus on en fasse un beau symbole ! Pourquoi pas notre arbre de Guernica, un monument historique ?

    C’est un arbre de vie, qui nous rappelle ceux qui se sont battus au nom de la Résistance et sont morts pour que leur vie et celle des autres change.

    Par contre ce que j’ai vu cet après-midi sur cette place Clémenceau m’a déprimé : la Dame Blanche est revenue, bien, mais on est en train de tapisser les murs du bassin qui l’entourent des bouts de faïences multicolores, des chutes de carreaux de salles de bains, qui, avec les toitures triangulaires des sorties des parkings souterrains sont d’un modernisme des années 50 ! Du kitch de chez kitch, du goût de beauf, à c..., comme disent les jeunes aujourd’hui. Beurk !! smiley

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Arpenteurs sans limites n°185 : un petit tarpé, vers 18 heures, at Tarbes zentrum
    Arpenteurs sans limites n°184 : La mer n’était pas là, alors on a regardé la Terre
    Arpenteurs sans limites n°183 :les pèlerins marquent le pas à Lourdes
    Arpenteurs sans limites n°182 : les rues d’Arudy sont douces l’après midi
    Arpenteurs sans limites n°181 : coups de freins dans les virages, Louvie Juzon
    Arpenteurs sans limites n°180 : pourrir jeune ou mourir vieux à Lembeye
    Arpenteurs sans limites n°179 :Tango Sède, mignon quartier tarbais
    Arpenteurs sans limites n°178 : la passegiata (un dimanche aprêm sur le boulevard)
    Arpenteurs sans limites n°177 : the last pilgrim in Lourdes senza papa
    Arpenteurs sans limites n°176 : Cauterets (village) sous la neige
    Arpenteurs sans limites n°175 : a dada(ïste) sur les sculptures d’ Eduardo Chillida
    Arpenteurs sans limites n°174 : un vertigineux petit tour à Pau
    Arpenteurs sans limites n°173 : animus anima : les poupettes à papi
    Arpenteurs sans limites n°172 : les petits bouchons de Liège, années quarante
    Arpenteurs sans limites n°171 : Marciac sans chapiteau ni zizique
    Arpenteurs sans limites n°170 : ça tourne rond à Oloron
    Arpenteurs sans limites n°169 : je gére, j’erre, Gers, aujourd’hui comme hier
    Arpenteurs sans limites n°168 : Pau lux (et poil à gratter)
    Arpenteurs sans limites n°167 : Tarbes, par petites touches (3)
    Arpenteurs sans limites n°166 : Cauterets vaisseau de belles pierres (partie 2)



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises